lundi 27 mai 2024
Roger Huet

Roger Huet

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...


Littérature et gourmandise prétend apporter à l'heure de repas, le samedi, une touche de bonheur de vivre.


En première partie
Présentation d'un texte sur la littérature gourmande de l'antiquité à nos jours.


En deuxième partie
On reçoit des producteurs de vins d'ici ou d'ailleurs. Ils viennent nous parler de leurs vignes, de leur travail, de leurs rêves et nous terminerons l'émission par une dégustation de leurs meilleurs vins.


PRODUCTEURS DE VINS QUI SONT PASSÉS À L’ÉMISSION


Émission # 1 du 11 septembre 2010
Invitée : Myriam Goldstein du Vignoble La Mission (Brome-Missisquoi)



Émission # 2 du 18 septembre 2010
Invité : Étienne Huguel
Domaine Huguel et fils. Vins d’Alsace - France

Représentante au Québec:
Marguerite Aghaby
Lbv International
Cell:(514)451-5105



Émission # 3 du 25 septembre 2010
Invité : Alain Brumont
Châteaux de Montus et de Bouscassé (Madiran, France)

Représentante au Québec
Lyne Beauregard
LCC




Émission # 4 du 2 octobre 2010

Invité : Comte Sébastiano Caponi
Villa Cancinaia (Chianti) Italie

Représentant au Québec: Michael Soly
Les Sélections Soly-Leblanc inc.




Émission # 5 du 9 octobre 2010

Invité : Dr. Francesco Bellini
Domaine Domodimonti, Italie

Agent pour le Québec:
Caroline Brownstein
Director of Sales & Marketing - North America
Domodimonti Srl Società Agricola



Émission # 6 du 16 octobre 2010

Invité : Mauricio Figari, Directeur Général
Viña Amayna (Chili)


Représenté au Québec par

Julie Courchesne
Whitehall


Émission # 7 du 23 octobre 2010

Invité : Jean Pierre Gouvazé
Inter-Loire (France)
Délégué d’Interprofession des Vins de Loire (InterLoire)

Représenté au Québec par :
Cassandre PERUSSE
Sopexa Canada Ltée




Émission # 8 du 30 octobre 2010

Invité : Jean Joly
Le Marathonien



Émission # 9 du 6 novembre

Invitée : Sophie Baldo, Directrice
Domaine Chanson Père et Fils ( Vins de Bourgogne – France)

Représentée au Québec par :
Esther de la Durantaye
Authentic Vins et Spiritueux




Émission # 10 du 13 novembre

Invité : Russ Weiss
General Manager de Silverado Vineyards

Représentante au Québec
Lyne Beauregard
LCC



Émission # 11 du 20 novembre 2010

Invité littéraire Guénaël Revel
Spécialiste des champagnes
Auteur du Guide des Champagnes et des autres bulles

Invitée: Ida Achilli
Emilia Nardi Propriétaire,
Tenute Silvio Nardi

Agent pour le Québec
Maddalena Ferrara
Directrice, des opérations
FOCUS CELLARS INC.

Émission # 12 du 27 novembre 2010

Invité : Franck Bailleul
Armagnacs de la Maison Samalens

Représenté au Québec par
Real Wolfe
Directeur général de Francs Vins

Émission # 13 du 4 décembre 2010

Invité Alphonse Mellot
Domaine La Moussière

Agent pour le Québec
Luc Provencher
Directeur
Division Vins Fins / Communications
Charton Hobbs, Québec





Émission # 14 du 11 décembre 2010

Jean-François Bourdy et Laura Bourdy,

Domaine Jean Bourdy

41 RUE ST VINCENT - 39140 ARLAY

Tél : 03.84.85.03.70

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Émission # 15 du 18 décembre 2010

Invitée: Franco Giacosa

Directeur technique

Casa Vinicola Zonin

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.zonin.it

Sébastien Ouellet

Country Manager Canada

Casa Vinicola Zonin

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Représenté au Québec par

MOSAIQ

(514) 696-1433



Émission # 16 du 25 décembre 2010

Invité Dr. Francesco Bellini et Mme. Marisa Bellini

Domodimonti natural wine

www.domodimonti.com

Caroline Brownstein

Directrice des ventes et de marketing pour l’Amérique du Nord

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

514 296 2276



Émission # 17 du 1er janvier 2011

Invité :Francis Brulez

Champagne Louise Brison

www.louise-brison.fr

Représentant au Québec: Michael Soly

Les Sélections Soly-Leblanc inc.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.solyleblanc.com

(514) 912-0960

Émission # 18 du 8 janvier 2011

Invité : Rémi Garuz

Vice-président de Bordeaux et Bordeaux Supérieur

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Émission # 19 du 5 février 2011

Invité Samy Rabbat

www.samyrabbat.com

Invité : Domingo Esteban

Directeur commercial

Maison Georges Vigouroux

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.g-vigouroux.fr

Représentants au Québec

Laure Garnier

Daniel St-Martin, chef de marques

Vins Philippe Dandurand

1304, avenue Greene, Westmount, QC H3Z 2B1

514.932.2626 poste 250

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.vinsdandurand.com



Émission # 20 du 12 février 2011

Invitée Héléna Loureiro

PORTUS CALLE

4281 Boul. St-Laurent

Montréal QC H2 W1Z4

514.849-2070

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.portuscalle.ca



Émission # 21 du 19 février 2011

Invité : Henri de Coussergues

Vignoble de l’Orpailleur

1086 Chemin Bruce, route 202

Dunham

450 295 2763

www.orpailleur.ca



Émission # 22 du 26 février 2011-02-26

Michel Busch

Directeur du Beaver Club à Montréal

900 Rene Levesque Blvd W, Montréal, QC H3B 4A5
(514) 861-3511

www.beaverclub.ca



Émission # 23 du 5 mars 2011

Emmanuel Montes Directeur pour les exportations outre-mer

Les Domaines Auriol.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.saint-auriol.com

Représentés au Québec par:

André Dagenais,

Les Vins La Rochelle

514 769-1990 # 0

450 462-9038

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Émission # 24 du 19 mars 2011

Luis Carneiro, des Portos Fonseca

P.O.Box 1313, EC Santa Marinha

4401-501 Vila Nova de Gaia,

Portugal.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.fonseca.pt

Représentés au Québec par:

André Dagenais,

Les Vins La Rochelle

514 769-1990 # 0

450 462-9038

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Émission # 25 du 26 mars 2011

Miguel Pessanha accompagné du directeur commercial Jorge Guimaraes

Groupe Sogrape

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sogrape Vinhos

Sogrape Vinhos, SA – Aldeia Nova, Avintes, 4430 Vila Nova de Gaia, Portugal

htt p://www.sograpevinhos.eu/



Représentés au Québec par:

Luc Provencher
Directeur Division Vins Fins / Communications
Charton Hobbs, Québec
514 353 8955 Ext : 358
514 799 0524 Portable
www.chartonhobbs.com



Émission # 26 du 2 avril 2011

Sami Gohsn, du Vignoble Massaya

P.O. Box 33 Chtaura

Bekaa Valley, Liban.

www.massaya.com

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Représentés au Québec par:

André Dagenais,

Les Vins La Rochelle

514 769-1990 # 0

450 462-9038

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Émission # 27 du 16 avril 2011

Vicnent Bührer

GROUPE VIVE S.A.
Matthofstrand 8
CH-6000 Luzern 14
Switzerland.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.vive-group.com


Représentés au Québec par:

Réal Wolfe

Francs-Vins
& Vice-Président au Développement
GROUPE VINI-QUATRO
400, rue Atlantic bureau 501
Montréal, Québec H2V 1A5
T 514 270 6123
www.francs-vins.ca


Émission # 28 du 23 avril 2011

Émission de PÂQUES

Les noces de Cana et la dernière scène.


Émission # 29 du 7 mai 2011

Michel Couttelenc de Errazuriz

31, Snowdon Av.

M4N2A7 Toronto, Ont.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Représentés au Québec par:

Laure Garnier

Vins Philippe Dandurand

1304, avenue Greene, Westmount, QC H3Z 2B1

T:514.932.2626 x250 / C: 514.409.6483

www.vinsdandurand.com


Émission # 30 du 14 mai 2011

Jean-François Curi

Vice-président et directeur à l’exportation de la Maison Joseph Drouhin


Représentés au Québec par:

Laure Garnier

Vins Philippe Dandurand

1304, avenue Greene, Westmount, QC H3Z 2B1

T:514.932.2626 x250 / C: 514.409.6483

www.vinsdandurand.com


Émission # 31 du 21 mai 2011

François Labet Porte-parole de la Bourgogne

Contact au Québec :

Stéphanie Panneton
Fleishman-Hillard Inc.

3575, St-Laurent, Bureau 200
Montréal, Québec
H2X 2T7
Téléphone: 514-866-6776, poste 320

Fax: 514-866-8981

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.fleishman.ca


Émission # 32 du 28 mai 2011

Benjamin Tueux, œnologue, Maison Calvet

Représentés au Québec par:

Marika Synnett

Directrice Marketing - Québec
Mark Anthony Brands

780 Brewster, Suite 02-150

Montréal, QC, CANADA H4C 2K1
514-798-5308

514-686-6746

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Émission # 33 du 4 juin 2011

Christine Dufresne, chargée de projet de l’exposition À ta santé, César! Le vin chez les Gaulois

Musée Pointe à Caillère

Dodane Fabrice du Domaine de St-Pierre

Représenté au Québec par

Vincent Lafortune

LLP Experts en vin Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Émission # 34 du 11 juin 2011

Champ d'Étoiles Closset

Représenté au Québec par

Vincent Lafortune

LLP Experts en vin Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Émission # 35 du 18 juin 2011

Moniek Van der Eijik

Moniek van der Eijk

Représentés au Québec par

Divin Paradis, Mme. Julie Goyer

et Mme. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Émission # 36 du 25 juin 2011

Domaine Désiré Petit Petit Anne-Laure

Représenté au Québec par

Vincent Lafortune

LLP Experts en vin Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Émission # 37 du 2 juillet 2011

Sébastien Cogny

Maître de Chai de chez Lurton

Représentés au Québec par

Sylvain Brizard

Vins et spiritueux Diamond Estates

514-389-3830


Émission # 38 du 9 juillet 2011

Marchesi di Barolo

Agent pour le Québec

Maddalena Ferrara

Directrice, des opérations

FOCUS CELLARS INC.

8980, boul. Langelier

Montréal, Québec

H1P 3E6
Tél. (514) 256-6778


Fax.(514) 256-6798

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.focuscellars.net


Émission # 39 du 16 juillet 2011

Nicole Paradis Vins de la Californie



Émission # 40 du 23 juillet 2011

Christophe Bernard, œnologue du Château Sainte-Roseline en Côtes-de Provence

Laure Garnier

Vins Philippe Dandurand

1304, avenue Greene, Westmount, QC

H3Z 2B1

T:514.932.2626 x250 / C: 514.409.6483

www.vinsdandurand.com



Émission # 41 du 30 juillet 2011

Laurence Rigal du Château Grand Caumont

Château du Grand Caumont
11200 Lézignan Corbières - France
tél. 00 33 [0]4 68 27 10 82
fax 00 33 [0]4 68 27 54 59
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

http://www.grandcaumont.com

Représentés au Québec par :

Laure Garnier

Vins Philippe Dandurand

1304, avenue Greene, Westmount, QC

H3Z 2B1

T:514.932.2626 x250 / C: 514.409.6483

www.vinsdandurand.com

 

Émission # 42 du 6 août 2011

Jean-Marie Winter,

Domaines Schlumberger
100 rue Théodore Deck
68501 Guebwiller Cedex - France
Téléphone: +33 3 89 74 27 00,
Fax: +33 3 89 74 85 75

Représentés au Québec par:

André Dagenais,

Les Vins La Rochelle

514 769-1990 # 0

450 462-9038

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Émission # 43 du 13 août 2011

À venir

Émission # 44 du 20 août 2011

À venir

Émission # 45 du 27 août 2011

Les conseillers du vin
Nick Hamilton Chroniqueur à Voir

Téléphone : 514 271-2175
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Félicitations à la SAQ et à Daniel Tremblay, président du conseil d’administration de la BAQ, Ils ont réussi à ramasser 350 000 dollars pour les banques alimentaires du Québec avec leur campagne sur les vins généreux lancée le 13, 14, et 15 mai.

Avec ses 410 succursales et de 400 agences, la S.A.Q. commercialise plus de 10 500 produits en provenance de 60 pays et sert les consommateurs québécois de façon remarquable. Le Québec est aujourd’hui la région du monde où le consommateur a le plus grand choix de vins et spiritueux.

Il faut d’ailleurs souligner que la S.A.Q. contribue à travers son programme de dons et de commandites à financer plus de 400 organismes et 80 événements à travers la province. Il faut aussi rappeler que les profits générés par la vente d’alcools, servent à financer la santé et l’éducation des Québécois.

Roger Huet
Chroniqueur et animateur de radio
Président du Club des Joyeux.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mesdames,

Du 27 mai au 27 juin, vous êtes invitées à venir vous régaler dans les vignobles des Cantons de l’Est, à vous amuser dans la nature, à relaxer au SPA, à découvrir la gastronomie régionale, à fouiner dans les boutiques, à vous changer les idées et à voir la vie en rose!

Il y a plein de forfaits à l’hôtel pour vous!

Consultez la route des vins : www.laroutedesvins.ca

Roger Huet
Chroniqueur de vins,
animateur de l’émission Littérature et gourmandise.
Président du Club des Joyeux

dimanche, 22 mai 2011 20:19

ChuChai le ciel en gastronomie!

Les chroniqueurs gastronomes, nous sommes souvent devant des créations intéressantes et délicieuses, et par la force des choses, notre profession tend à nous blaser au point que l’excellence nous paraît normale. Je dois avouer que l’autre jour au ChuChai, le restaurant thaï végétarien de Lily Sirikittikul et de Patrick Michaud, j’ai été émerveillé!

Imaginez une impressionnante variété de plats, créés par une chef inspirée, qui ne sélectionne que des ingrédients santé, de première qualité. Imaginez des formes, des textures, des saveurs revisitées, du bœuf, du poulet, des crevettes, des poissons parfaitement préparés et délicieux, qui sont en réalité créés à base de soya, de setan et d’autres produits végétaux. Mieux encore, imaginez tout ce que la Thaïlande a de meilleur à vous offrir, de plus frais, de plus exotique!

Pour les végétariens et les fins gourmets, le ChuChai, élu Meilleur restaurant thaïlandais végétarien à Montréal est un paradis.

Tout ce que vous dégustez fond dans votre bouche en vous remplissant de plaisir. Autant au ChuChai qu’au Chuch, qui est juste à côté en formule bistro, il faut gouter au canard végétarien au cari rouge avec lait de coco, tomates, ananas et basilic; il faut essayer le poulet à la sauce d’arachides avec épinards croustillants et il ne faut pas manquer le chili concocté à partir d’épices fraîches importées directement d’Asie... vous ne pourrez pas croire que ce soit des plats végétariens, tant le goût, les textures, sont là.

Ici c’est un concept apportez votre vin. Ils ont une terrasse animée sur Saint-Denis. Vous serez surpris par la quantité de vedettes de la scène montréalaise qui y défilent.

Je vous recommande le menu dégustation, il ne coûte que 35 dollars.

ChuChai
4088, rue St-Denis, Montréal (Québec) H2W 2M5

Chuch
4094, rue St-Denis, Montréal (Québec)H2W 2M5
Réservations514 843 4194 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

vendredi, 20 mai 2011 19:49

Le Portugal à son meilleur!

On m’avait soufflé que le Groupe des 7 voulait me rencontrer. Les Ministres de finances? demandais-je. - Non pas, ceux qui veulent te voir sont les membres du Grupo Dos Sete . Je me suis alors souvenu que ce groupe sympathique comprenait des consortiums aussi importants qu’Aliança, Aveleda, Bacalhôa, José Maria da Fonseca Vinhos et Caves Messias, tous des géants au Portugal.

grupo dos sete 1

À l’origine, c'est-à-dire en 1992 ils étaient sept, deux sont partis, ils ont conservé le titre, comme les trois mousquetaires qui étaient quatre. On peut dire, d’ailleurs, que comme les mousquetaires leur devise est «un pour tous, et tous pour un! » Ils font une promotion conjointe de leurs vins partout dans le monde. Les entreprises du Grupo produisent des vins représentatifs du Douro, de Vinho Verde, de Bairrada, de Dao, de la région de Lisbonne, de l’Alentejo et de la Péninsule de Setubal. Les résultats sont probants! Les vins portugais il n’y a pas si longtemps étaient considérés comme des vins de table, à part ces merveilles que sont les vins de Madère et les Portos. Aujourd’hui ils n’arrêtent pas d’améliorer leur qualité et leur variété et nous les accueillons avec plaisir pour célébrer nos grands événements.

Une chose qui nous ressemble les Québécois des Portugais, c’est le goût de la fête, et pour faire la fête il faut bien manger et de bien boire. C’est donc autour d’une table bien servie que j’ai rencontré les cinq passionnés de vin portugais. Il y avait Francisco Antunes pour Aliança qui est une sommité dans le monde des vins au Portugal, Pedro da Costa, pour Aveleda, formateur de classe internationale, Sérgio Marques pour Balcahôa, une sommité en marketing des vins, Domingos Soares Franco, l’œnologue en chef de la maison José Maria da Fonseca et un des acteurs les plus importants dans l’évolution du monde vinicole portugais, et Messias Vigário, pour Caves Messias, membre très actif du Conseil de l’Association des négociants et exportateurs du Portugal. Tous les cinq ont des diplômes longs comme le bras et sont d’une gentillesse qui invite à la fraternité après quelques verres.

Ils travaillent dans chaque région pour faire ressortir la typicité de la région et du cépage dans le vin. Nous avons commencé par déguster des vins blancs. Pedro a débouché un Quinta da Aveleda 2010, Vinho Verde DOC, 60% Doureiro, 30% Trajadura et 10% Alvarinho, suivi d’un Aveleda Follies Alvarinho 2010 de la région du Minho, 100% Alvarinho pour terminer avec un Aveleda Grande Follies 2009 de la région de Bairrada, 90% Chardonnay, et 10% d’assemblage de Bical, Maria Gomes, et de Cerceal. On peut aisément imaginer qu’aucun d’eux ne se ressemblait. Ils étaient pourtant tous joyeux, faciles à boire et franchement délicieux.

Francisco nous a alors sorti un Aliança, Vista TR rosé 2010, 100% Tinta Roriz, très intéressant, plus complexe que les vins rosés auxquels le Portugal nous a habitués.

Messias a ouvert le bal des rouges avec son Messias Vigario Quinta do Cachao Grande Escolha, 2010, du Douro, 60% Tinta Franca, 25% Tinta Roriz et 15% Touriga Nacional. Il a récidivé avec son Messias Vigário Quinta do Valdoeiro DOC Bairrada, 30% Baga, 30% Touriga Nacional, 20% Syrah et 20% Cabernet Sauvignon et a terminé avec son Dados Reserva Rouge 2008 DOC Douro, 60% Tinta Roriz, 30% Touriga Franca, et 10% Touriga Nacional. Francisco a suivi avec son Quinta da Garrida Millésime 2005 Aliança, de la région de Dao, 100% Touriga Nacional qu’il a fait suivre du millésime 2007. Sergio a répliqué avec un Quinta Dos Loridos 2010 Balcahoa, de la région de Lisbonne, presque tout d’Albarinho et seulement une petite partie d’Arinto et nous a fait déguster ensuite son Bacalhôa Tinto da Anfora 2008 de l’Alentejo, 50% d’Aragonèz, 20% de Touriga Nacional, 15% de Trincadeira, 10% d’Alfrocheiro et 5% de Cabernet Sauvignon. Domingos a débouché son José de Sousa Mayor 2007, de la région d’Alentejo. 63% Grand Noir, 22% Aragones, 15% Trincadeira et pour terminer son Periquita Superyor 2008 de la Péninsule de Setúbal.

Évidemment nous avons beaucoup mangé et le mariage des mets avec les vins est réussi quand on a, comme aujourd’hui, l’embarras du choix. Chacun de ces vins, mérite d’être goûté, raisonné, bu avec méthode. Ils sont tous formidables!

La fête n’était pas finie, les Portugais ont la bouche sucrée, et ne se lèveraient pas de table sans des gâteaux et des douceurs. Au dessert, Messias nous a servi son Porto Messias Colheita 1991 qui vient naturellement de la région du Douro; 25% Touriga Nacional, 25% Touriga Franca et 25% Touriga Barroca. On connaît que chaque maison qui fait des portos doit avoir son style propre. Avec Messias on n’est pas déçu. Son porto est grandiose!

Nous avons eu droit à trois autres merveilles. Sergio nous a servi son Bacalhôa, Moscatel de Setúbal 1999, DOC Setúbal et 100% Moscatel de Setúbal. Domingos nous a régalé avec son José Maria da Fonseca Quinta da Bacalhôa 2008 de la région de Moscatel de Setúbal, 100% Moscatel de Setúbal, et pour terminer en beauté il a ouvert un José Maria da Fonseca Alambre Moscatel de Setúbal 20 ans, DOC Setúbal, 70% Moscatel de Setúbal et le reste de Malvasia, Arinto et Boais.

Je suis charmé par la qualité de tous ces vins. Je vais joindre la liste des vins du Grupo disponibles au Québec et je vous invite à faire un voyage exploratoire à travers les bouteilles. Vous ne serez pas déçus. Prenez votre temps, cela en vaut la peine!

José Maria De Fonseca est représenté au Québec par LCC. Lyne Beauregard Tel. 514 985 9110 poste 228

Voici les vins de José Maria de Fonseca qui sont disponibles au Québec :

Albis, Vinho regional Peninsula de Setùbal 2010. 12,05$ # 319905
Periquita, Terras do Sado 2008. 11,90$ # 25262
Domingos Douro 2009. 14,65$ # 11372782
Quinta de Camarate Vinho Regional, Peninsule de Setubal 2008. $ 16,15 # 893297
José de Sousa, Alentajano 2007 17$ # 396689
Periquita Reserva 2008 16,65$ import privée.
Moscatel de Setubal 2006 14,90$ # 357996
Caves Messias est représenté au Québec par Univins. Contacter Sebastien Jailly ou Anny Gagné T 514 522 9339 poste 231

Voici les vins de Messias Vigário qui sont disponibles au Québec :

Messias Colheita 1991 38,75$ # 334771
Quinta Do Valdoeiro blanc 2010 14,30$ # 10371681
Dados Reserva Douro 2008 29,30$ # 11260078
Messias Selection Bairrada blanc 2009 12,05$ import privée
Messias Selection Douro 2007 12,05$ import privée
Espumante Quinta Do Valdoeiro Baga Chardonnay 21,40$ import privée.
Quinta Do Penedo Dao 2008 20,50$ import privée.
Quinta Do Cachao Reserva 2009 20,50$ import privée.
Quinta Do Valdoeiro rouge 2007 17,15$ import privée.
Messias Selection Bairrada 2009 12,05$ import privée.
Quinta Do Cachao Touriga Nacional 2008 29,50$ import privée.
Bacalhôa est représenté au Québec par Vins et Spiritueux Diamond. Contacter Sylvain Brizard (514) 389-3830. www.diamondwines.com

Voici les vins de Bacalhôa qui sont disponibles au Québec :

Tinto da Ânfora Arralolos Anlenteja 2007 15,30$ # 11223592
Catarina regional Terras de Sado BL 2008 13,75$ # 10838624
Moscatel de Setubal/vin doux BL 2004 11$ # 10809882
Terras do Sado Syrah So 2007 23,40$ # 10960460
Aveleda, est représenté par Les Sélections François Fréchette. Contacter :
Malwine Phaneuf, 1155, boul. René Lévesque Ouest, bureau 2420, Montréal, Qc, H3B 3X7. (514) 868-2020, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Voici les vins d’Aveleda qui sont disponibles au Québec :
Aveleda Fonte Vinho verde blanc 10,80$ # 00005322
Casal Garcia Vinho Verde rosé, 12,10$ # 11445574
Charamba Douro rouge 10,70$ # 00554667

Aliança est représenté au Québec par Elixirs
Contactez : Marie-Andrée Roy (514) 489 9880 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Voici les vins d’Aliança disponibles au Québec :

Aliança Particular Dao 2007 15,10$ # 11156289
Foral Reserva Douro 2008 15,15$ # 11317177
Foral Grande Eschola Douro 2005 15,70$ # 883728
Aliança Particular Palmela 2007 16,55 # 865386
Quinta dos Cuatro Ventos, Douro 2007 23,20$ # 11471334
Quinta da Terrugem, Alentejo, 2005 24,65$ # 10838894
T Quinta da Terrugem, Alentejo, 2002 56,50$ # 10271154
Galeria Aliança Bairrada rosé 2008 11,90$ # 11104796
Par Roger Huet
Chroniqueur de vins, animateur de l’émission Littérature et gourmandise
Président du Club des Joyeux

dimanche, 01 mai 2011 14:08

La magie des Bührer

chteau capion samy

Il y a des gens qui transforment en beauté et succès tout ce qu’ils touchent. C’est le cas de la famille Bührer. Ils tombent en amour avec des vignobles délabrés et des châteaux en ruines et au bout de quelque temps, ils remontent les vignobles, restaurent les maisons et les caves, et les chais et redonnent vie à des propriétés en déperdition. La vigne pousse, les vins sont excellents! J’ai rencontré Vincent Bührer, le jeune et dynamique directeur du groupe Vive, qui comprend notamment le domaine Saxenburg en Afrique du Sud, et le Château Capion, dans le Languedoc, en France. Voici ce qu’il m’a dit :

R.H. – Vous êtes d’origine suisse, issu d’une famille qui distille des eaux de vie et des alcools fins en Suisse depuis toujours. Un jour vos parents décident de s’établir vignerons en Afrique du Sud, par passion pour le vin, quoiqu’ils n’ont pas une expérience particulière de la vigne. À ce moment-là, l’Afrique du Sud représente un total dépaysement pour eux. Racontez-nous cette histoire insolite qui semble inspirée par un goût profond de liberté.

V.B. – À ce moment-là quitter la Suisse pour un pays inconnu, semblait notamment à mes grands-parents, un grand risque et presque une folie. Mon père qui a la passion du vin, comme nous ses enfants aussi, était à la recherche d’un projet pour réaliser son rêve. Avec ma mère, ils étaient à la recherche aussi d’un pays de liberté qui offrirait encore de grandes et de belles opportunités dans le vin. Nous sommes cinq enfants dans la famille. Et ils voulaient nous trouver en même temps un bel environnement où nous pourrions nous épanouir.

R.H. – Comment l’ont-ils trouvé?

V.B. – Mes parents ont voyagé à travers l’Afrique du Sud pendant deux semaines. Et mon père disait toujours :«ce n’est pas nous, c’est le domaine qui nous appelle et qui nous trouve. » Cela a été le cas avec Saxenburg. Ils n’avaient rien trouvé en deux semaines et ils étaient en route vers l’aéroport lorsqu’ils se sont arrêtés pour déjeuner et on leur a parlé du domaine de Saxenburg. Ça a été le coup de foudre.

R.H. – Saxenburg est un domaine qui a été créé il y a des siècles.

V.B. – C’est un des plus vieux, il date de 1693. On parle toujours de l’Afrique du Sud comme d’un pays du Nouveau monde, pourtant les premières vignes ont été plantées il y a plus de trois-cents ans.

R.H. – Lorsque vous vous installez, vous décidez de planter de nouveaux cépages, car le domaine n’était pas satisfaisant?

V.B. – Mes parents ont décidé de mettre en place un concept à long terme. À l’époque nous avons planté 80% des vignes qui ont aujourd’hui 15 à 20 ans. Ils ont choisi des cépages d’avenir. Au niveau des blancs c’est le Sauvignon blanc qui représente une bonne moitié de notre terroir, et en rouge c’est la Syrah qui a fait le renom de Saxenburg.

R.H. – À part ceux-là qui sont les cépages principaux, quels autres cépages avez-vous planté ou replanté au domaine de Saxenburg?

V.B. – Du Cabernet-Sauvignon, du Merlot, du Pinotage, du Chardonnay, du Viognier, du Cabernet Franc et du Malbec.

R.H. – Combien de types de vins produisez-vous actuellement en Afrique du Sud?

V.B. – Nous avons trois gammes, la gamme d’entrée qui s’appelle le Guinea Fowl. Le guinea fowl, c’est la pintade qui est le vrai symbole de Saxenburg, un oiseau local qui se promène partout dans nos vignes. Il y a ensuite notre Collection Privée qui est fait de mono-cépages, et finalement un vin phare le Triple S, le Saxenburg Shirraz Select Une totalité de onze vins plus un mousseux qui est le Cap Classique de Saxenburg.

R.H. – Une fois l’entreprise lancée, avec une production de vins de qualité, reconnue partout, vous vous lancez à la recherche d’un vignoble en France.

V.B. – C’était un rêve profond de mes parents de se retrouver sur un domaine viticole français. Ils étaient à la recherche d’un domaine à développer dans une région avec du potentiel dans l’avenir. C’est dans le Languedoc où ils ont trouvé leur bonheur et à nouveau c’est le dernier jour, avant d’aller à l’aéroport qu’ils sont tombés sur Capion, après trois semaines de recherche dans le Sud de la France. C’est un merveilleux domaine de quatre-vingts hectares, à 30 kilomètres à l’ouest de Montpelier.

R.H. – Avec un château du Dix-septième siècle.

V.B. – C’est une merveilleux château, un des seuls dans la région. Il était plus au moins à l’abandon et que nous avons restauré minutieusement.

R.H. – Et dans ce château vous produisez encore des vins remarquables

V.B. – C’est un terroir de très bonne qualité et nous sommes encore engagés avec la Syrah.

Vincent nous avait apporté trois vins de Saxenburg pour déguster de la gamme Guinee Fowl et de sa Collection privée, tous trois disponibles à l’SAQ Spécialité.

V.B. – Je nous sers le vin de notre Chardonnay Collection Privée, 100% Chardonnay. Notre règle est de produire des vins très bien structurés, en harmonie avec les arômes et avec le bois,

R.H. – La couleur est d’un jaune or, cristallin, magnifique

V.B. – Les arômes sont typiques d’un Chardonnay d’Afrique du Sud, plutôt à la recherche d’abricot, de noix, de beurre fondu. Un vin que nous aimons crémeux.

R.H. – Vraiment délicieux! En bouche c’est un vin délicat, avec une fraîcheur exceptionnelle.

V.B. – En bouche c’est un vin qui tient sa promesse et qui va avec tout genre de plats et surtout des plats un peu crémeux et accompagnés de fruits de mer.

R.H. – Quel est le deuxième vin?

V.B. – C’est le vin le plus connu au Québec, le Guinea Fowl, la pintade, le vin avec la plume

R.H. – L’étiquette est très belle, avec cette plume de pintade, qui fait qu’on le reconnaisse tout de suite.

V.B. – C’est un vin d’assemblage, de Merlot, de Cabernet Sauvignon et de Syrah. Au nez il a du poivre, un côté légèrement fumé, caractéristique du Cabernet, suivi en bouche par les fruits du merlot et une belle touche de tabac, et ce goût élégant de cuir, typique de la Syrah qui suit en fin de bouche

R.H. – Effectivement, il y a du cuir et du tabac il y a des épices, un peu de minéralité. C’est un vin magnifique, un vin de plaisir qui va très bien avec des viandes grillées.

V.B. – Notre dernier vin c’est le vin icône de Saxenburg, c’est le Shiraz de la Collection Privée. Il a reçu dernièrement le 90 points, le Best Buy aux États-Unis.

Nous travaillons sur des petits rendements. Le vin a une grande densité et une belle structure.

R.H. –Robe rouge foncé, tirant sur le violet. Les arômes harmonieux et équilibrés, tout en fruits et en fleurs.

V.B. – Les arômes et le goût de fruits très noirs, typiques de la Syrah.

R.H. – En bouche c’est un vin d’une élégance rare. Des tanins ronds, bien fondus avec l’acidité.

V.B. – Pour arriver à cette perfection nous travaillons avec des fûts en chêne français et en chêne américain également. C’est le chêne américain qui apporte vraiment cette rondeur au niveau des tanins et qui donne cette élégance au vin.

R.H. – Ce sont des vins magnifiques. Je crois que vous avez aussi deux livres sur vos domaines dont vous voulez nous parler.

V.B. – Le premier livre a pour titre: 1693 Saxenburg, Wines of distinction. Il parle de la Renaissance de l’arrivée de ma famille à Saxenburg et de ce que nous avons pu vivre dans ces derniers vingt ans, parce que nous avons été fascinés par l’Afrique du Sud.

R.H. – Est-ce qu’on peut le trouver à Montréal?

V.B. – Non, c’est un livre que nous avions fait pour la famille et les amis, en petit tirage.

R.H. – Ce sont généralement des trésors. Pouvez vous me parler de votre autre livre?

V.B. – Le titre c’est Château Capion, un conte de fées. C’est vraiment ce que c’est, un petit bijou caché dans un coin magnifique du monde.

Avant de nous quitter Vincent Bührer a eu la gentillesse de me dédicacer ses deux livres que j’ai placé sur ma table à café et qui me permettent de découvrir la belle aventure de ces visionnaires Suisses, qui savent déceler les trésors dans des domaines abandonnés.

Voici les liens de Vincent Bührer et du Groupe Vive :

GROUPE VIVE S.A.
Matthofstrand 8
CH-6000 Luzern 14
Switzerland
Tel: 00 41 4136 81099
Fax: 00 41 4136 81082
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Représentés au Québec par:
Réal Wolfe
Francs-Vins
Vice-Président au développement
GROUPE VINI-QUATRO
400, rue Atlantic bureau 501
Montréal, Québec H2V 1A5
T 514 270 6123
F 514 270 5765
C 514 814 3591
skype : rwolfevini

Vins de Saxenburg disponibles au Québec :

Saxenburg Private Collection, Shiraz 2004 # 11155041 $ 31,50
Guinea Fowl 2007 (Merlot, Cabernet Sauvignon, Shiraz) # 10678026 $ 14,75

Roger Huet
Chroniqueur et animateur de radio
Président du Club des Joyeux.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

jeudi, 28 avril 2011 18:14

Massaya, le raisin de la Bible

La vigne a des racines très anciennes au Liban, les vins sont bons mais il est assez rare de recevoir la visite d’un vigneron Libanais. J’ai donc été doublement heureux de rencontrer Sami Ghosn du vignoble Massaya. Son domaine est situé sur le plateau de la Bekaa, dans le Nord-est du Liban à une altitude moyenne de 900 mètres au-dessus de la mer; il est entouré de deux chaînes de montages qui sont le Mont Liban et l’Anti-Liban C’est une vallée fertile qui a été le grenier du Moyen-Orient depuis l’antiquité.

R.H. – Votre aventure commence avec vos parents Michel et Amal, lorsqu’ils achètent le domaine Tanaïl, en 1970. Ils veulent avoir une propriété de campagne, pour passer les vacances. À ce moment-là vous étiez âgé de six ans, votre sœur Ghada en avait dix et votre frère Ramsil cinq. Est-ce que Tanaïl était autre chose qu’une propriété de loisir pour la famille?

S.G. – C’était tout mon souvenir d’enfance. C’était nos jeux, le potager organique de ma maman, c’était les chevaux, les chiens, des arbres fruitiers et quelques vignes pour des raisins de table. C’était superbe!

R.H. – Le conflit libanais survient en 1975, et il y a un véritable bouleversement dans la vie de votre famille.

S.G. – Étant chrétiens catholiques, nous avons eu de gros soucis avec la présence militaire à ce moment là. Nous avons dû évacuer Massaya. Autrement dit, nous avons dû fuir dans la voiture de ma mère.

R.H. – Vos parents vous envoient à l’étranger, avec votre frère pour faire des études.

S.G. – J’ai fait l’architecture à Paris ensuite je suis allé aux États-Unis où j’ai travaillé dans le “Construction management”. C’était un passage de ma vie qui m’a enrichi, mais je n’ai pu oublier le Liban ni changer ma peau. J’étais au Liban dans tout mon esprit et mon âme.

R.H. – Un jour votre père vous annonce qu’il a décidé de vendre le domaine du Tanaïl.

S.G. – Étant partis à l’étranger et étant chrétiens, il y avait beaucoup de pression sur nous et sur les autres catholiques pour que nous vendions nos propriétés. On voulait vider le Liban de la présence chrétienne. Notre propriété a été occupée de force par des gens qui ont commencé à nous envoyer des messages, eux et d’autres, affirmant que nous ne retournerions jamais. Mon père me transmettait les messages.

R.H. – Vous décidez de rentrer au Liban, vous quittez les États-Unis, vous rendez même votre carte verte, et lorsque vous retournez à votre domaine, parce que vous ne voulez pas que votre père vende, qu’est-ce que vous y trouvez?

S.G. – Mon père m’a dit qu’étant l’ainé des garçons je devais décider qu’est-ce qu’on faisait de tout cela. J’ai pris le taureau par les cornes, et je suis monté au Tanaïl pour rencontrer ces gens là. À ce moment là j’étais armé, comme eux d’ailleurs. J’ai fait une hutte sur le toit de la maison et j’y ai campé. Je leur ai dit «il faudra faire votre choix. Soit vous me tuez, soit vous quittez les lieux. » Cela a duré quelque temps. Ils ont bien compris que j’étais décidé et ils ont dû évacuer. La maison était méconnaissable, le terrain aussi, mais l’appel de la terre était là. Une fois sur la propriété je devais décider quoi faire pour faire renaître la ferme et en vivre.

R.H. – Pour rendre votre propriété viable vous décidez de produire de l’Arak, cette eau de vie anisée qui est appréciée dans la région.

S.G. – J’ai rencontré un vieux monsieur qui avait été déplacé de la montagne et qui avait un superbe potager. Il avait des abeilles et élevait des poules. Moi j’aime beaucoup la campagne donc nous avons pas mal parlé. Je lui ai dit que je voulais qu’il m’aide à donner de nouveau vie au domaine. Il m’a dit pourquoi ne pas faire l’Arak. Je n’avais aucune idée de ce que c’était. Il m’a conseillé de faire venir du raisin, des tonnes de raisin. Nous avons loué un alambic et j’ai beaucoup aimé tout ce qui a suivi.

R.H. – Au début vous fabriquez l’Arak à partir de raisins qui viennent d’autres propriétés?

S.G. – Nous avons dû acheter dix tonnes d’un raisin blanc libanais qui s’appelle Obeidi et j’ai surtout voulu faire l’Arak de façon artisanale, à l’ancienne. Par la suite je suis allé à Cognac, une autre fois en Charente pour perfectionner ce que j’avais appris. Mais ce sont les Arabes qui ont découvert la distillation. Nous avons donc fait des alambics qui s’appellent à tête de mort, et qui sont l’ancêtre de l’alambic charentais avec quoi le cognac est produit. Le résultat a été magnifique. J’ai apporté des échantillons en France et on m’a dit que la qualité organoleptique était excellente. Nous avons pris de l’anis vert au Mont Elmont en Syrie et j’ai fait vieillir cela dans des jarres. Je vendais mon Arak comme produit organique dans les pharmacies de ma mère. Au début, je faisais les étiquettes à la main. Les gens le trouvaient excellent et en redemandaient. J’ai produit ma bouteille bleue.

arak pour samy

R.H. – Qui caractérise votre production.

S.G. – Elle symbolise l’Arak Massai en effet. Le bleu pour moi symbolise l’Orient, les Mille et une nuits, Fayruz la chanteuse, la turquoise. Je trouvais que c’était la couleur pour l’Arak. Cette bouteille bleue a été un franc succès.

R.H. – À quel moment décidez-vous de produire du vin?

S.G. – Je suis revenu à la propriété au début des années 90. La première bouteille d’Arak est sortie en 95. La proximité avec les vignobles nous a amenés naturellement vers le vin en 97. Nous avons commencé par arracher les vignes de raisin de table et nos avons planté des cépages qui venaient de France : le Grenache, la Syrah et le Cabernet Sauvignon. Il y a une grande affinité entre le Liban et la France.

R.H. – Ne connaissant rien à la production de vin vous prenez la sage décision de vous associer avec des vignerons français. les Hébrard de Saint-Émilion et les Brunier de la région de Château-neuf-du-pape. Comment avez-vous trouvé ces producteurs?

S.G. – Quand nous avons pensé à faire du vin je me suis dit que je ne pouvais pas compter avec les connaissances d’un vieux monsieur de la montagne libanaise. Le défi allait bien au-delà du Liban et il fallait trouver la connaissance technique à la fine pointe. Nous Libanais nous descendons des Phéniciens et nous voyageons, nous rencontrons et nous faisons des échanges. J’avais rencontré un monsieur à Bordeaux qui m’avait vendu des bouchons. Je l’ai appelé et lui ait dit ce que je cherchais. Il m’a présenté des gens. La première cave que j’ai visité à Bordeaux, si vous voulez me croire c’était le Cheval Blanc. Je ne savais rien de Cheval Blanc et voilà que j’ai rencontré Dominique Hebrard. Notre échange s’est très bien passé. Mon CV était la bouteille bleue d’Arak. Il a voulu visiter le Liban. Il a voulu aller vers les origines du vin. Le Liban est un pays très attachant. C’est ainsi que Dominique est devenu de la partie. Un peu plus tard je me suis dit que pour les cépages plus méditerranéens plus proches de nous il fallait faire une sorte d’escale entre Bordeaux et la Bekaa et c’est ainsi que j’ai eu la chance de rencontrer les Brunier. Nous étions au Vieux Télégraphe et il m’ont dit «donne-nous quelques jours de réflexion. » Ils m’ont appelé une semaine plus tard pour me dire qu’ils étaient partants. J’ai dit à tous les deux que je voulais des gens qui investissent et non des consultants qui nous quittent au premier problème au Liban. Ils ont mis de l’argent et depuis ils ont investi cinquante fois la mise initiale.

Le Liban offre un superbe héritage vitivinicole pour des gens de cette qualité qui veulent aller vers les sources.

R.H. – Vous et vos associés y croyez tellement que votre vignoble passe de 5 à 40 hectares et vous accumulez les prix et les médailles pour vos vins.

S.G. – Nous y croyons et nous travaillons. L’appel du vin du Liban est fantastique parce que le vin est un domaine positif qui rapproche les gens. Il y a une histoire grandiose du vin chez nous. Les Romains ont bâti le temple de Bacchus dans la plaine de la Bekaa à quelques kilomètres de notre propriété de Massaya. Nous avons un climat parfait pour produire des vins de bonne qualité. Le Liban c’est biblique et même prébiblique. Le premier miracle du Christ, quand il a changé l’eau en vin c’était à Cana, au Sud Liban.

R.H. – Quels est le type de terroir que vous avez?

S.G. – Massaya c’est argilo-calcaire. Nous sommes à mille mètres d’altitude, nous avons des montagnes enneigées et nous n’avons pas à irriguer. Entre avril et septembre nous n’avons pas une goute d’eau donc pas de problème de vers et de champignons. Les vins de Massaya sont organiques et c’est presque par défaut, c’est facile de faire des bons vins à Massaya, le terroir est sublime et le raisin magnifique.

R.H. – Vous faites du vin rouge, du blanc et du rosé?

S.G. – Nous faisons un rosé un blanc et trois rouges.

Sami Ghosn avait apporté trois bouteilles à déguster. Le Massaya classique rouge 2008 ( Cinsault 60%, Cabernet Sauvignon 20% et Syrah 20%) , le Massaya argent 2005 (Grenache noir 40%, Cinsault 30%, Cabernet Sauvignon 15% et Mourvèdre 15%) et le Massaya Gold Réserve 2008 (Cabernet Sauvignon 50%, Mourvèdre 40% et Syrah 10%). Les trois vins signés par Sami et par ses associés français.

Nous avons commencé la dégustation par le Massaya classique rouge 2008.

R.H. – Très belle couleur cérise, des arômes très fruités,

S.G. – C’est un vin vinifié en cuve inox. Il a un côté poivré qui est un exemple de ce que nous faisons à Massaya. Il est frais, fruité, facile à boire. C’est le seul de nos vins rouges qui a une capsule à vis.

R.H. – En bouche une belle fraicheur avec des tanins bien présents mais veloutés.

S.G. – C’est un vin que je recommande avec des salades, des tapas, des pâtes, le côté poivré et épicé relève bien l’huile d’olive et le citron.

R.H. – Quel est le deuxième vin?

S.G. – C’est le Massaya sélection, étiquette argent qui a forgé notre réputation.

R.H. – Une belle couleur rouge tirant vers le violet. Les arômes plus complexes.

S.G. – Cette complexité est obtenue à travers le Grenache, le Cabernet Sauvignon, le Mourvèdre et le Sanson. C’est un vin qui est vinifié en cuve de chaîne français.

R.H. – C’est pourquoi il a une présence boisée, un peu de vanille, beaucoup d’épices aussi des fleurs, violettes. En bouche, il est aussi beaucoup plus complexe que le premier

S.G. – Le 2005 est bien patiné. Il accompagne très bien des repas festifs comme l’agneau et la viande en sauce.

R.H. – Quel est le troisième vin?

S.G. – C’est le Gold Réserve 2008, Massaya 50% Cabernet Sauvignon et on le voit à travers la couleur.

R.H. – C’est une couleur très foncée, très belle. Les arômes sont toutes en nuances, rien ne dépasse. C’est un vin incroyable. Du poivre, beaucoup de fleurs, de fruits. En bouche, il est velouté et très élégant.

S.G. – Il appelle un steak au poivre bien saignant ou du gibier. C’est un vin que nous vinifions dans des futs de chêne français.

R.H. – Les tanins sont présents mais très nobles et il a une longueur en bouche qui est remarquable.

Sami Ghosn est reparti ver ses terres du Liban mais nous a laissé sa magie. Ses vins sont délicieux!

Voici les liens de Massaya :
Sami Ghosn
P.O. Box 33 Chtaura
Bekaa Valley, Liban.
www.massaya.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Leur représentant au Québec
André Dagenais
Les Vins La Rochelle
514 769-1990 # 0
450 462-9038
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Liste de leurs vins disponibles au Québec:

Massaya Sélection de Tanail de Bekaa 2005, # 904102, $ 19.90
Massaya Classic Vallée de Bekaa 2008 # 10700764, $16.10
Arak El Massaya Alcool Anisé (500 ml) # 0761348, $31.50
Massaya Gold Reserve Vallée de Bekaa 2005 # 10856929 $41.00
Massaya Blanc Vallée de Bekaa 2008 # 11213773, $20.00

Roger Huet
Chroniqueur et animateur de radio
Président du Club des Joyeux.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

jeudi, 21 avril 2011 10:36

Les vins portugais nous séduisent!

sogrape vinhos

Je me suis entretenu avec Miguel Pessanha et Jorge Guimaraes, deux joyeux Portugais, très sympathiques qui connaissent le Porto et le vin portugais comme personne. Miguel est le Coordonnateur de l'œnologie et la viticulture du consortium Sogrape Vinhos, et Jorge dirige les exportations.

R.H. – Miguel, vous avez fait trente vendanges, depuis que vous avez obtenu votre diplôme d’œnologue, en 1983. Trente ans c’est beaucoup, et surtout lorsqu’on est comme vous, dans une recherche constante de l’amélioration de la qualité.

M.P. – Oui, c’est vrai, trente ans c’est beaucoup et je peux dire que toutes ces vendanges ont été différentes. Il y avait des années plus faciles, et d’autres plus difficiles. Il faut toujours adapter la technologie et la façon de vinifier à chaque millésime. Mais je suis très content parce que ces dernières années il y a eu une grande amélioration de la qualité au Portugal.

R.H. – Aujourd’hui les vins portugais sont entrés dans la cour des grands. Avant il y avait les Portos et les Madeira qui étaient remarquables mais les vins étaient considérés moins bons, aujourd’hui il y a des vins incroyables et c’est bien grâce à vous et à des personnes comme vous qui avez cette passion de bien faire.

M.P. – C’est un travail de passion et de précision. Pour faire un bon vin il faut commencer dans la vigne. Après il faut être attentif aux moindres détails dans tout le processus de vinification, jusqu’à la bouteille. Toutes ces touches de qualité dans toutes les étapes s’additionnent et à la fin font la différence et nous permettent d’avoir un vin de très grande qualité.

R.H. – Vous dirigez une équipe de combien d’œnologues et agronomes aujourd’hui ?

M.P. – Avec moi nous sommes sept œnologues et nous avons quatre agronomes. Nous travaillons dans presque toutes les régions portugaises : dans la région de Vinho Verde, dans la région du Douro avec les portos, dans la région du Dao, dans la région de Beiras et dans la région d’Alentejo. Nous avons des équipes pour chaque région.

R.H. – Jorge : Le président de Sogrape, Salvador Guédès, a reçu récemment à New York, la Wine Star Award du Wine Enthusiast Magazine, qui vous classe comme premier Producteur de l’année pour 2010. Quel a été leur critère pour vous décerner cette distinction?

JG. – C’est la première fois qu’elle est donnée à une entreprise portugaise. Nous l’avons reçue parce que nous avons été capables de transmettre la typicité et la modernité, de tous les vins du groupe Sogrape. C’est vraiment l’effort de toute l’équipe qui commence à la viticulture, passe par l’œnologie, les commerciaux, et les relations publiques. C’est une reconnaissance très importante pour nous, qui nous motive à nous améliorer.

R.H. – Il faut dire que Sogrape Vinhos est un géant au Portugal puisque vous avez des marques aussi connues que : Casa Ferreirinha du Douro dont le Réserve Spéciale est une merveille, Gazela Vinho Verde qui est un vin blanc rafraichissant et versatile, Offley Vinho do Porto, qui est un Porto rouge très agréable, le Sandeman Apitiy, un vin d’apéritif couleur caramel doux, Ferreira Vintage, le grand Porto qui se fait depuis la fin du Dix-huitième siècle, et Mateus Aragonez Rose, un vin frais et fruité, très agréable.

J.G. – Et nous en avons d’autres. Le Groupe Sogrape est un groupe qui appartient à la famille Guédès, mais qui déborde les frontières du Portugal. Nous produisons certes des vins dans la plupart des régions portugaises, mais nous avons aussi acheté un domaine vinicole en Nouvelle Zélande qui s’appelle Framingham qui est d’une très grande qualité. En Argentine nous sommes les propriétaires d’un vignoble très connu des Québécois qui est le Finca Flichman, et au Chili nous avons acheté, il y a trois ans, le Château Los Boldos. Nous produisons aussi du Xeres en Espagne.

R.H. – Quel est votre volume de ventes en nombre de bouteilles toutes marques confondues?

J.G. – Nous sommes tout près des quatre vingt millions de bouteilles par année. C’est une belle piscine de vins que nous produisons et je suis bien content d’avoir Miguel avec moi, qui est en charge de toute cette production.

R.H. – C’est plus qu’une piscine, c’est un océan!

Avec des produits si différents, que souhaitez-vous surtout que le consommateur retrouve dans vos vins?

M.P. – Ce que je souhaite surtout c’est que le consommateur reconnaisse la typicité des vins portugais. Le Portugal a une richesse énorme en cépages. Nous en avons presque trois cent sortes. C’est pourquoi dans chaque région nous produisons des vins différents qui s’expriment et que l’on ne retrouve pas dans d’autres pays.

Miguel et Jorge m’avaient apporté quelques bonnes bouteilles pour déguster. Il y avait un Mateus Rosé, un vin de la région du Douro, le Villa Régia et finalement le Porto Offley LBV 2005.

R.H. – Mateus Rosé c’est le vin avec lequel les Guédès ont commencé la viticulture, n’est-ce pas?

M.P. – Oui, ce vin a été produit en pleine guerre, en 1942. C’est grâce à Mateus, à son succès, à sa reconnaissance par les consommateurs du monde, que Sogrape a grandi et est présent aujourd’hui dans d’autres régions vinicoles du Portugal et du monde.

R.H. – La robe est magnifique, elle est couleur saumon. C’est un vin légèrement perlant qui charme parce que lorsqu’on le met en bouche il produit une impression de beaucoup de fraîcheur.

M.P. – On trouve des arômes fruités, des arômes de rose. Son intensité aromatique fait deviner, en effet, qu’on va avoir en bouche une grande fraîcheur.

R.H. – C’est peut-être le secret de son succès.

M.P. – Le Mateus est un vin tout terrain, qu’on peut boire en apéritif, avec des salades, avec des poissons et même au dessert. C’est un vin polyvalent!

Jorge ajouta : « À mon avis, le Mateus est un des rares vins qui accompagne bien la cuisine chinoise. J’ai voyagé plusieurs fois en Chine et leur cuisine est difficile à marier avec les vins. Le Matéus est un vin qui lui va à merveille. »

M.P. – Maintenant nous allons déguster le Villa Regia Douro 2008, qui est un très bon millésime. 2008 a été une année très fraîche dans le Douro et nous a donné une intensité aromatique très intéressante, avec des fruits rouges et des fruits noirs.

R.H. – La robe est belle, et en bouche c’est un vin complexe; on retrouve des saveurs de cuir, d’épices. Les tanins sont ronds, bien fondus.

M.P. – C’est un vin qui va très bien avec des viandes et avec des fromages.

R.H. – Le dernier vin c’est donc le Porto Offley LBV 2005. La robe est d’un rouge foncé avec des reflets violets.

M.P. – Les arômes sont intenses, de chocolat, de fruits noirs comme la mûre, un peu de tabac; on sent presque le raisin. En bouche c’est un vin ample qui explose en arômes, des tanins très fondus. 2005 a été un très bon millésime.

R.H. – Un porto d’une grande élégance à déguster tranquillement chez-soi ou avec des amis.

M.P. – Ce Porto va très bien avec des fromages ou avec un cigare.

Miguel Pessanha était ravi de découvrir le Québec, si vivant et si ouvert et intéressé aux vins du Portugal. Jorge Guimaraes, par contre fait déjà partie de la famille québécoise, il vient nous voir au moins trois fois l’an.

Sogrape Vinhos
Sogrape Vinhos, SA – Aldeia Nova, Avintes, 4430 Vila Nova de Gaia, Portugal
http://www.sograpevinhos.eu /
Miguel Pessanha
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Jorge Guimaraes
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Représentés au Québec par

Luc Provencher
Directeur
Division Vins Fins / Communications
Charton Hobbs, Québec
514 353 8955 Ext : 358
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.chartonhobbs.com

VINS

10499773 : Douro 2008 Callabriga : $19.75
10660740 : Alentejo Colheita 2008 Herdade Do Peso : $20.90
10667351 : Vinho Verde Gazela : $9.95
00546309 : Dao 2008 Duque de Viseu : $15.00
00000166 : Mateus rosé : $9.95
00464388 : Douro 2008 Vila Regia : $10.10
00501486 : Alentejo 2008 Vinha do Monte : $12.95
11325741 : Reserva Douro 2008 : $20.20
10838878 : Douro blc 2009 Vinha Grande Casa Ferreirinha : $19.05
00865329 : Douro rge 2008 Vinha Grande Casa Ferreirinha : $19.75

PORTOS

00157438 : Tawny Porto Rei Offley Forrester: $15.10
00260091 : Tawny Porto 10 ans Offley Forrester : $28.95
00284224 : Tawny 20 ans Offley Forrester : $59.50
00441618 : Tawny 30 ans Offley Forrester : $87.50
00483024 : LBV 2005 Offley Forrester : $20.95
00582064 : Porto Blc Cachucha Offley Forrester : $19.10
00599944 : Tawny Colheita 1980 Offley Forrester : $57.75
00718437 : Vintage 2000 Boa Vista Offley Forrester : $71.00
00865311 : Tawny Dona Antonia Ferreira : $20.50
00571604 : Porto Blc Ferreira : $14.80
00082115 : Tawny 10 ans Ferreira : $37.50

Roger Huet
Chroniqueur et animateur de radio
Président du Club des Joyeux.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

mardi, 19 avril 2011 18:11

Bodega Terrazas de los Andes

Nous avons reçu la visite à Montréal d’Hervé Birnie Scott, directeur de la Bodega Terrazas de los Andes qui nous a conviés à un déjeuner charmant et bien arrosé.


birnie scott 2a
Hervé Birnie Scott, directeur de la Bodega Terrazas de los Andes

Terrazas de los Andes est la propriété du groupe Moët & Chandon, lui-même une branche de LVMH.

C’est à la fin des années 50 que Renaud Poirier, un œnologue réputé, a été envoyé par les gens de Chandon en Argentine à la recherche de terres propres à la fabrication de mousseux de qualité. Plusieurs décennies de production d’essai ont été nécessaires avant que le groupe décide de fonder en 1999 la Bodega Terrazas de los Andes, une joint venture entre Moët Hennessy Wine Estates et Bodegas Chandon Argentina, qui produit maintenant une belle gamme de vins de qualité.

Une des caractéristiques de ce domaine est la sélection des cépages en fonction de l’altitude. Ils produisent la Syrah à 800 m, le Cabernet à 980 m, le Petit Manseng à 1000 m, le Malbec à 1060 m, le Merlot à 1150 m et le Chardonnay à 1200 m de sorte que chaque cépage profite avec la plus grande justesse des températures diurnes et nocturnes.

Hervé Birnie Scott nous a parlé avec passion de la région de Mendoza et de Lujan de Cuyo, où ils ont aussi un petit vignoble. Des paysages à couper le souffle de cette nature avare mais magnifique des Andes argentines.

Nous avons dégusté plusieurs de leurs vins qui sont vraiment très bien faits, et d’une grande élégance.

Terrazas Reserva Cabernet sauvignon 2008
Terrazas Reserva Chardonnay 2009
Terrazas Reserva Malbec 2008
Terrazas Reserva Torrontes 2010
Cheval des Andes 1999, 2002 et 2006

Hervé a repris son cheval des Andes et est reparti comme un gaucho de la pampa. Adios amigo! Hasta pronto!

Heureusement pour les amateurs, le Terrazas Reserva Malbec et le Cheval des Andes sont déjà disponibles à l’SAQ, les autres le seront un peu plus tard en importation privée.

Voici les coordonnées du représentant pour le Québec:

Luc Provencher
Directeur
Division Vins Fins / Communications
Charton Hobbs, Québec
514 353 8955 Ext : 358
514 799 0524 Portable
www.chartonhobbs.com

Vins disponibles au Québec :

Terrazas Reserva Malbec 2008 : 10399297 : $19.95

En attente de reconduction :

Cheval des Andes 2006 : 10692354 : $80.25

Roger Huet
Chroniqueur et animateur de radio
Président du Club des Joyeux
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

vendredi, 15 avril 2011 18:00

Une pluie d'or et d'argent sur Global

Félicitations à L’agence Les Vins du Réseau International Global et à Monsieur Emanuel Cabral pour quatre médailles d’or, une médaille d’argent et dix sceaux de distinction qu’ils ont remporté à la Coupe des Nations 2011.

Pour l’or, les vins primés étaient :

  • Don Adelio Ariano, 2006
    Fontanário de PegÕes, 2007
    Marquês de Marialva Baga, 2007
    Porto Cabral tawny 20 ans

    Pour l’argent :
  • Porto Cabral tawny 30 ans

Pour les sceaux de distinction :

  • Marquês de Marialva Reserva, 2008
    Scurati, 2008
    Les Jardins de Meyrac, 2009
    Marquês de Marialva blanc, 2008
    Vale da Judia, 2009
    Château Gaillard, 2006
    Porto Cabral Tawny 10 ans
    Porto Cabral Branco Fino
    Porto Cabral Carácter Reserva
    Bonhomme Hiver

Roger Huet
Chroniqueur et animateur de radio.
Président du Club des Joyeux.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.