mardi 25 septembre 2018
Chroniques de Roger Huet
Roger Huet

Roger Huet

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...

mercredi, 13 décembre 2017 09:00

Une superbe dégustation de presse!

Nous avons été convoqués pour la dernière dégustation de presse de l’AQABVS pour 2017. Il y avait 53 produits festifs!

Nous avons commencé par le seul cidre, La Croisée de la Cidrerie du Minot. J’ai été ravi de le trouver aussi sec. Il n’a pas son pareil pour faire un saumon ou une truite au four.

Il y avait 4 Prosecco, pour tous les goûts. J’ai bien aimé le Martini Prosecco de Martini & Rossi, très sec. Mais pour déguster avec des huitres, le Mionetto Treviso Prosecco était aussi très bien, car il est assez acide.

Il y avait 4 Cavas. Le plus grand était à mon goût le Segura Viudas Heredad Reserva; ensuite le Viña Conchi Cava Brut Selection d’Araex, qui nous a été servi en magnum et dont l’étiquette en dentelle est très belle.

La France était bien représentée dans les bulles avec 8 bouteilles de Crémants et de Blanquettes. Le Langlois-Chateau brut rosé Crémant de Loire était adorable, ainsi que le Wolfberger Crémant d’Alsace Rosé, sans oublier le Domaine Moutard Diligent Patrick Pluze Non Dosé Méthode Traditionnelle. Mais le Perle Rare de Bourgogne de Louis Bruoillot était aussi très bon; l’Ackerman Crémant de Loire Brut ne cédait pas sa place, et le Bouvet Ladubay Brut Saumur non plus. 

La Californie était représentée par deux vins de la même maison: le Mumm Napa Valley Rosé, qui est vraiment festif, et le Mumm Napa Valley Prestige Brut, qui est très gourmand.

Deux champagnes: Le Brut Rosé de la Maison Duval-Leroy et le Champagne Henriot Brut Rosé Non Millésimé, une merveille d’harmonie.

Il y avait un seul vin blanc tranquille, et charmant, l’E. Tsantali Santorini Assyrtiko.

Ensuite on nous a proposé un choix de 10 vins rouges.

J’ai beaucoup aimé le Costasera Amarone della Valpolicella Classico 2012 de Masi. Le Grand Roi Châteauneuf-du-Pape 2016 de la maison Marius Michaud était superbe. Le Lamole di Lamole Blue label Chianti classico 2014 de Tenimenti Pile & Lamole était très bon. Le Mercurey Premier-Cru Les Puillets 2015 du Château Philippe-le-Hardi était magnifique.

Il y avait 6 vins de dessert.

Le délicieux Mas Amiel Vintage Maury 2014, l’excellent Pineau des Charentes 7 ans d’âge du Château de Montifaud. Le vin de Constance 2012 de la maison Klein Constantia un rêve, le Muscat des Papes des Vignerons de Beaumes de Venise très bon, le Moulin Touchais 100% Chenin blanc Coteaux de Layon 1997 des Vignobles Touchais, également très bon. Premières Grives Côtes de Gascogne 100% Gros Manseng 2016 était équilibré et plaisant et le Ninquén 2014 de Viña Montgras du Chili aussi très plaisant.

La dégustation se terminait avec un assortiment d’alcools forts: Calvados, Rhum, Scotch, Vodka, Gin, Absinthe, Limoncello et plusieurs liqueurs que je n’ai pas dégustés par prudence, sachant que je devais prendre ma voiture plus tard.

Tous les vins que j’ai décrits seraient de superbes compagnons de vos fêtes de fin d’année!

La dégustation s’est tenue dans les locaux de l’École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal (1822, boulevard de Maisonneuve Ouest), qui a un très bon restaurant tenu par les élèves. Le repas auquel nous avons été conviés était agréable, et le service impeccable! La formation que reçoivent les étudiants dans cette école est de qualité. Il y a quelques semaines, j’avais invité une de mes consœurs à un dîner. Le hasard a fait que ce jour-là il y avait un buffet asiatique au menu. La cuisine asiatique est souvent délicieuse, mais dans la plupart des restaurants spécialisés, le client n’est jamais certain, ni de la fraîcheur des aliments, ni de la propreté. Ici, tout était frais, les produits de la meilleure qualité, la préparation impeccable et le goût incroyable! Je peux dire sans hésiter que j’ai rarement dégusté une cuisine asiatique aussi bonne!

Le restaurant est ouvert le midi et le soir, du lundi au vendredi. Il faut réserver.

École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal
Tél.: 514 350-8049

Un grand merci à l’Association québécoise des agences de vins, bières et spiritueux (AQABVS) pour les dégustations qu’elle organise toute l’année à l’intention de la presse gourmande. Merci tout particulièrement à Catherine Lessard, coordonnatrice aux opérations, et à Junie Muyle, agente de communications pour le travail impeccable qu’elles font.

JOYEUSES FÊTES! 

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca 

lundi, 11 décembre 2017 10:16

Une causerie autour des vins du Roussillon

J’ai connu Éric Aracil, responsable Export au Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon en 2010. Il nous faisait une présentation-dégustation de vieux Vins Doux Naturels. Je n’avais jamais rencontré un ambassadeur de vins aussi passionnant. J’ai eu l’occasion de l’inviter un an plus tard à mon émission Littérature et gourmandise, à Radio Ville-Marie, où il nous a encore émerveillés avec son discours sur les vins du Roussillon.

roger vins roussillon eric aracil

C’est avec émotion que je l’invite aujourd’hui à nous parler à nouveau du Roussillon.

RH – Pour éviter toute confusion avec le Languedoc, pouvez-vous, Éric Aracil, nous situer le Roussillon?

ÉRIC ARACIL – Avec plaisir Roger. Le Roussillon fait partie de la région Languedoc Roussillon, qui aujourd’hui vient d’être intégrée à la grande région Occitanie. Le Roussillon est inclus dans le département des Pyrénées-Orientales, situé au sud de la France. Le Languedoc est pour sa part juste au nord du Roussillon et est constitué des départements de l’Aude, l’Hérault, la Lozère et le Gard.

Le Roussillon viticole est un amphithéâtre montagneux situé dans la partie est du département des Pyrénées-Orientales. C’est le dernier vignoble avant l’Espagne. Il est ouvert sur la Méditerranée à l’est et entouré par:

  • le Massif des Corbières au nord (faisant frontière avec le
  • Languedoc)
  • les Pyrénées à l’ouest, avec le Mont Canigou (2785 m de hauteur)
  • le Massif des Albères au sud (faisant frontière avec la Catalogne espagnole).

Le département des Pyrénées-Orientales est traversé par 3 fleuves: l’Agly, la Têt et le Tech.

Tout ceci a créé un relief, des microterroirs uniques où il fait vraiment bon vivre!

RH – On dit que le vignoble roussillonnais est le plus ancien de France.

ÉRIC ARACIL – C’est effectivement du moins l’un des plus anciens! Ce département a plus de 28 siècles d’histoire et de savoir-faire vitivinicole. Le vignoble fut mis en place par les Grecs qui, venant d’abord chercher du sel sur nos côtes, ont apporté cette culture. Notre vignoble roussillonnais fut ensuite développé entre autres par les Romains, les Templiers… en fait, depuis l’Antiquité, le Roussillon produit des vins liquoreux. Ceux-ci ont été affinés dès le 13e siècle pour devenir des Vins Doux Naturels (VDN). L’essor de nos vins secs, aux côtés des VDN, s’est fait avec l’apparition du chemin de fer, à la fin du 19e siècle.

RH – Quelles ont été les époques fastes et néfastes pour les vins du Roussillon?

ÉRIC ARACIL – Évoquons d’abord les époques néfastes au Roussillon. Au fil des siècles, le Roussillon viticole a connu de nombreuses vicissitudes, notamment à cause des nombreuses invasions… mais les marquantes sont certainement:

  • la crise de l’Oïdium (environ 1870)
  • l’apparition du phylloxera (environ 1880),
  • la révolte des vignerons en 1907, due à la surproduction et à l’arrivée en masse des vins algériens en France.
  • la Première et la Deuxième guerre mondiale.

Les époques fastes:

  • Fin du 13e et début du 14e siècle, lorsque le Royaume de Majorque, dont la capitale est Perpignan, devient un des plus beaux et des plus puissants Royaumes du pourtour méditerranéen. Son économie est notamment basée sur «les forges catalanes» et sur les Vins Doux Naturels (VDN)
  • La création de l’INAO en1935. On retrouvait dans les toutes premières AOC françaises, les AOC Rivesaltes, Banyuls et Maury (créées en 1936)
  • L’avènement des apéritifs à base de VDN créées en Roussillon (BYRRH, BARTISSOL….) mondialement connus, permettant une grande production de VDN (jusqu’à 700 000 hl) et apportant une belle trésorerie aux exploitations.
  • La mise en place des AOC vins secs avec la reconnaissance en 1971 de l’AOC Collioure rouge, suivie très rapidement en 1977 des reconnaissances des AOC Côtes du Roussillon et Côtes du Roussillon Villages.
  • Les années 1990 à 2005 furent celles du vrai développement à l’export.

roger vins roussillon lavail vigne

RH – Quelle est l’étendue du vignoble roussillonnais?

ÉRIC ARACIL – Nous avons perdu la moitié de notre vignoble en 50 ans, passant de 44 000 ha à 22 000 ha en 2017.

Cette diminution a été économique lorsque justement les VDN se sont moins vendus! Mais aussi volontaire afin de toujours mieux cibler la qualité.

Cependant cette surface est stable depuis maintenant une dizaine d’années. Nous voyons des jeunes qui sont formés et motivés pour reprendre l’activité des parents et de nouveaux vignerons viennent s’installer dans le Roussillon.

Alors pas de soucis Roger, le Roussillon est toujours là et encore plus qualitatif!

RH – Bien que regroupé en un seul département, le Roussillon enferme plusieurs régions vinicoles…

ÉRIC ARACIL – On peut effectivement dire sans être fanfaron que le Roussillon, de par sa situation géographique décrite précédemment, est avant tout un concentré de microterroirs.

Chacun a sa spécificité et est parfois identifié par des AOP spécifiques, distinctes, toutes plus qualitatives les unes que les autres.

On ne peut donc pas parler d’un seul et unique vignoble Roussillon, mais bien d’un «patchwork» unique de microterroirs–vignobles!

RH – La notion de terroir prend un sens particulier en Roussillon. Qu’en est-il de la composition des sols?

ÉRIC ARACIL – Cette notion s’exprime, certainement ici, comme nulle part ailleurs. Nous avons un grand nombre de structures géologiques (reliefs, coteaux, expositions, altitudes), de microclimats, et des façons de travailler…

En termes de sols et de sous-sols, le Roussillon est un endroit rêvé pour les géologues. Toutes les écoles de géologie du monde font référence ou viennent en Roussillon pour étudier les sols et leurs créations…

Il s’agit d’une diversité unique au monde, mais surtout par le fait que cette diversité soit dans un rayon si petit!

On y retrouve tous les sols que l’on puisse imaginer, avec entre autres des granits, des calcaires, 4 types de schistes, des gneiss, des sables granitiques, 3 types de marbres, des quartz, des limons, 3 types d’argiles…

RH – Comment sont les propriétés viticoles? 

ÉRIC ARACIL – Nous avons en Roussillon une société de petites exploitations familiales de 2200 vignerons dont:

  • 385 caves particulières, parmi lesquelles 25 sont dans le département de l’Aude pour les Vins Doux Naturels.
  • 29 caves coopératives, dont 4 dans l’Aude pour les Vins Doux Naturels (VDN).

Toutes ces entités travaillent vraiment de manière qualitative.

Il faut souligner que contrairement à d’autres régions viticoles du monde ou de France, le vigneron roussillonnais doit être et est un vrai artisan de la vigne et du vin, car il gère de nombreux terroirs, de nombreux raisins, tous les types de vins et d’élevages… Ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir et savoir le faire!

RH – Est-ce qu’il existe un mouvement coopératif solide en Roussillon?

ÉRIC ARACIL – Ce n’est pas un mouvement, c’est une réalité. Aujourd’hui, la coopération gère environ 75% de la production. Il y a certes des regroupements de structure depuis environ 10 ans et de 73 caves en 2003 nous sommes passés à 29 en 2017. Ces regroupements sont nécessaires et sont pensés par microterroirs afin de faire des économies de frais de structure, ce qui améliore le revenu du coopérateur. Cela permet aussi d’avoir plus de poids lorsqu’il s’agit de faire face aux marchés avec de gros volumes.

RH – Le Roussillon semble être en France le champion de l’agriculture bio.

ÉRIC ARACIL – Il est vrai que le Roussillon est fier d’être une région avec une grande culture bio, aussi bien sur la viticulture que l’arboriculture et le maraichage.

À ce jour, près de 20% de la surface viticole est conduite en bio avec la plus importante exploitation bio du département, de France, et du Top 5 mondial, qui est le domaine Cazes.

Avec plus de 320 jours de soleil par an, moins de 600 mm de pluie et surtout 7 vents souvent forts, le Roussillon est naturellement

bio. Les vins sont sur des bases de raisins très sains, donc bons pour la santé.

De nombreuses entreprises qui travaillent en bio ou en biodynamie ne demandent même pas de certification et ne s’en revendiquent pas. D’autres sont certifiées sur de labels autres qu’Agriculture biologique, comme « agriconfiance », « agriculture raisonnée », «écoresponsable », etc.

roger vins roussillon latour france

RH – Le vignoble roussillonnais se caractérise par 23 cépages, dont presque tous sont méditerranéens.

ÉRIC ARACIL – Je dirais que le Roussillon est un endroit où il est possible de tout faire. Aujourd’hui il y 25 cépages qui sont utilisés de manière régulière, mais on peut sans souci ajouter à ce chiffre une bonne dizaine de cépages qui sont plantés, par exemple, en guise de tests ou pour satisfaire l’amour particulier d’un vigneron pour un raisin donné.

Une grande majorité de nos cépages est d’origine méditerranéenne, et même 13 d’origine catalane.

RH – Dans un petit territoire, cultivé depuis très longtemps avec sagesse et passion, vous produisez tellement de vins différents que nous avons besoin de vos lumières pour nous y retrouver.

ÉRIC ARACIL – Oui, cette diversité peut surprendre, perturber le non initié ou satisfaire l’amateur, mais la lecture de cette diversité au travers des dénominations et appellations reste assez simple.

Il y a en effet 10 AOP en vins secs:

  • Collioure (blanc, rosé, rouge)
  • Côtes du Roussillon (blanc, rosé, rouge)
  • Côtes du Roussillon les Aspres (rouge) qui sera prochainement le Côtes du Roussillon Villages Les Aspres
  • Côtes du Roussillon Villages (rouge)
  • Côtes du Roussillon Villages Caramany (rouge)
  • Côtes du Roussillon Villages Latour de France (rouge)
  • Côtes du Roussillon Villages Lesquerde (rouge)
  • Côtes du Roussillon Villages Tautavel (rouge)
  • Maury Sec (rouge), et
  • Languedoc (blanc, rosé, rouge)

Il y a 3 IGP en vins secs:

  • Côtes Catalanes (blanc, rosé, rouge et rancio)
  • Côte Vermeille (blanc, rosé, rouge et rancio)
  • IGP d’Oc (blanc, rosé, rouge)

En Vins Doux Naturels (VDN), il y a 5 AOP:

  • Rivesaltes (ambré, grenat, tuilé, rosé, hors d’âge, rancio)
  • Maury (blanc, ambré, grenat, tuilé, hors d’âge, rancio)
  • Banyuls (blanc, rosé, rimage, ambré, tuilé, hors d’âge,
  • rancio)
  • Banyuls Grand Cru (tuilé)
  • Muscat de Rivesaltes (blanc)

RH – Monocépage ou vins d’assemblage, quelles sont les priorités en Roussillon?

ÉRIC ARACIL – On a la chance d’avoir le seul vignoble français où toute la surface est classée en AOP. L’AOP reste le cheval «de bataille» du Roussillon, mais paradoxalement les IGP permettent aussi une expression de nos terroirs, de notre identité.

Lorsqu’on parle AOP (notamment des vins secs), ce sont les assemblages qui priment, même parfois dans nos IGP.

RH – En dépit de la diversité des vins que vous produisez, est-ce qu’il existe un style de vin du Roussillon?

ÉRIC ARACIL – Je dirais que les Vins Doux Naturels (VDN) sont le reflet de notre tradition et de notre savoir-faire et qu’ils sont incontournables!

On parle dans nos campagnes de pub de «Infiniment Roussillon», cela veut tout dire… pas de limites dans les styles, les couleurs, le plaisir et la découverte!

Pour ce qui est d’un type de vin sec du Roussillon, je résumerai comme ceci: c’est un vin fait avec des raisins sains, à l’optimum de maturité, sans surextraction, avec un reflet terroir, de la gourmandise, de l’harmonie et d’une grande buvabilité.

RH – J’aimerais que vous nous parliez encore des Vins Doux Naturels, puisqu’ils sont votre spécificité catalane, avec des siècles de savoir-faire.

ÉRIC ARACIL – La grande chance du Roussillon est aussi de savoir évoluer, tant techniquement qu’au regard des besoins des marchés.

Les Vins Doux Naturels (VDN) ne sont pas des vins d’un autre temps. On a la chance aujourd’hui d’avoir deux mondes distincts, celui des vins de «jeunesse» et des vins «traditionnels».

Dit autrement, un public de jeunes ou néoconsommateurs sera comblé par exemple avec un VDN blanc (Muscat de Rivesaltes, Maury ou Banyuls), un VDN rosé (Rivesaltes ou Banyuls), un VDN grenat (Rivesaltes ou Maury) ou rimage (Banyuls), pour la gourmandise de ces vins, leur côté direct, frais, élégant de couleur et de structure de la jeunesse, tout en ayant un équilibre: alcool, sucre, acidité, structure dynamique et dynamisant!

Un public plus averti se délectera des VDN «oxydatifs», produits presque magiques tant leur complexité aromatique et gustative est immense.

RH – Est-ce que nous connaissons suffisamment bien vos vins au Québec?

ÉRIC ARACIL – On ne connait jamais suffisamment bien toutes les régions. Nos vignerons et notre interprofession travaillent toujours pour que cette connaissance soit plus palpable et surtout par toujours plus de personnes.

Disons cependant qu’au Québec la catégorie Languedoc-Roussillon de la SAQ est toujours leader des vins français et dans le top 3 des vins du monde qui se vendent à la SAQ.

RH – De quel ordre est la production des vins au Roussillon globalement et selon les catégories des vins?

ÉRIC ARACIL – À ce jour, la production moyenne du Roussillon se situe autour des 750 000 hls dont 25% AOP VDN, 45% AOP vins secs et 30% IGP.

Pour les VDN 60% sont en général du Muscat de Rivesaltes, 25% des Rivesaltes et le reste se partage entre Banyuls, Banyuls Grand Cru et Maury Doux.

Pour les Vins secs 60 % sont des rouges, 25% des rosés et le reste des blancs.

Les AOP Côtes du Roussillon (33%), Côtes du Roussillon Villages (10%) et IGP Côtes Catalanes (31%) sont les principales productions; les crus sont fort logiquement plus petits en quantité.

roger vins roussillon aspresi

RH – Quelle est la partie de votre production que vous destinez à l’exportation et quels sont les principaux pays qui consomment des vins du Roussillon?

ÉRIC ARACIL – Près de 30% en moyenne part à l’étranger; un peu partout dans le monde mais principalement en volume sur la Chine, la Belgique, l’Allemagne, les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, les Pays-Bas…

RH – Quels sont les grands défis auxquels font face les vins du Roussillon actuellement et comment préparez-vous l’avenir?

ÉRIC ARACIL – Nous devons continuer à pousser pour plus de qualité, maintenir nos marchés actuels et développer l’export!

RH – Avec une diversité de paysages aussi grande, l’œnotourisme est forcément intéressant en Roussillon. Quelles sont les routes des vins que les Québécois devraient découvrir?

ÉRIC ARACIL – Le Roussillon a été un des précurseurs en matière de tourisme des terroirs. L’œnotourisme est vraiment important puisque le tourisme est un des piliers de l’économie locale, aux côtés de l’agriculture.

Les routes des vins sont plus des routes par vallée, par «pays» (microrégion) ou des routes thématiques. Pour ma part, vu que nos vignerons proposent des vins secs et des VDN, j’opte toujours pour faire une découverte par microrégion, prenant notamment pour axes soit la vallée de l’Agly, les Aspres, l’agglomération de Perpignan Méditerranée, la Côte, dont la Côte Vermeille.

RH – Merci de m’avoir accordé cette entrevue, ÉRIC ARACIL. Vous nous avez fait aimer le Roussillon, sa spécificité catalane et ses vins uniques.

ÉRIC ARACIL – Merci à vous, Roger, de m’avoir permis de parler de ce paradis qu’est le Roussillon!

Qui est Éric Aracil ? 

Catalan d’origine, d’un petit village situé au cœur des Aspres, il a toujours vécu dans le Roussillon, au sein d’une famille de vignerons. Une sorte de prédilection pour cet enfant du pays passionné de rugby, qui à l’issue de son baccalauréat scientifique s’oriente vers des études de biologie, agricoles, et enfin d’œnologie. 

roger vins roussillon eric

À 21 ans, il intègre le laboratoire Fourquet en tant qu’œnologue conseil et y restera 5 ans avant de donner un nouveau tournant à sa carrière en tant que formateur vin au Centre de Formation Agricole de Perpignan.

En 1996, rattrapé par ses premiers amours, Éric endosse à nouveau le rôle d’œnologue, cette fois au sein du Groupement Interprofessionnel des Côtes du Roussillon et Côtes du Roussillon Villages. Il y gérera de même toutes les actions export de cette interprofession. En 2000, il devient responsable Export du Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon, nouvellement créé pour promouvoir l’ensemble des appellations du Roussillon.

Aujourd’hui, Éric a acquis 20 ans d’expérience dans l’export du vin et plus d’une trentaine d’années dans tout ce qui a trait à la vigne et au vin. Une expertise qu’il met quotidiennement au service des entreprises du Roussillon et qu’il partage également avec les professionnels, amateurs et passionnés lors de ses interventions publiques. Depuis cette année il arbore le titre conjoint de directeur adjoint et responsable Export au Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon.

*-*-*

En nous quittant, Éric Aracil m’a laissé quelques bouteilles à déguster.

Je commence par les vins secs, avec le Domaine Modat, Comme avant 2013, AOP Côtes du Roussillon Villages Caramany. Ce vin d’assemblage est élaboré avec trois cépages roussillonnais: 45% de Carignan, 35% de Syrah et 20% de Grenache noir. Il titre 14,5 degrés d’alcool.

Caramany est situé au cœur du Fenouillèdes, dans les Pyrénées-Orientales. C’est un éperon rocheux qui domine le lac du barrage de l'Agly. Les sols sont faits de roches métamorphiques, de calcaire du Crétacé et de granite.

Le raisin est cueilli à maturité. Vendanges manuelles, passage sur table de tri, égrappage doux. Macération préfermentaire à froid, fermentation et macération thermorégulées. Pigéage léger. Utilisation de levures indigènes. Élevage pendant 15 mois en cuves inox et 10 mois en barriques de chêne français de deux vins, pour plus de rondeur.

roger vins roussillon modat

Robe grenat, dense et sombre avec des reflets bleutés. Bouquet complexe et généreux où se dégagent tout d’abord des notes de violette, de mûre, de myrtille, de cassis, mais aussi de pruneau et de cerise noire mûre. Ensuite on perçoit des notes épicées, de poivre noir, de cardamone, d’amande grillée, un troisième nez nous dévoile des parfums de tourbe, de pâte d’olive noire et de graphite.

En bouche c’est un vin concentré, avec des tanins abondants mais plutôt ronds et élégants. Une belle fraîcheur qui se marie harmonieusement avec la masse fruitée. Une belle longueur.

Pour ce vin les Roussillonnais suggèrent la charcuterie légèrement mais finement épicée, une bonne tartine à base de sobrassada, un filet mignon avec des champignons, une côte de veau aux morilles, une grillade de porc ou d'agneau, de la saucisse catalane grillée et les boles de picolat, qui sont des typiques boules de viande régionales.

Au Québec nous pourrions le boire en accompagnement d’un canard aux olives, d’un filet mignon avec des champignons, d’une grillade de porc ou d'agneau. Je suggère de le mettre en carafe pendant une heure et de le servir autour de 17 degrés Celsius.

Le Domaine Modat, Comme avant 2013 est disponible à la SAQ, code 12586011. Prix 25,90$.

Domaine Modat . Agent au Québec: Anthocyane inc. 

J’ai dégusté ensuite le Château Les Pins, AOP Côtes du Roussillon Villages 2012, 60%Syrah, 30% Mourvèdre et 10% Grenache Noir. 14,5 degrés d’alcool.

Il est produit par la coopérative vinicole Dom Brial, fondée en 1923 et qui regroupe aujourd’hui 380 vignerons qui exploitent 2500 hectares, pour une production annuelle moyenne de 85 000 hectolitres. Cette coopérative cultive des valeurs de solidarité, d’équité, de responsabilité et de conservation du patrimoine. Elle est orientée vers le développement durable et écoresponsable.

Le raisin avec lequel on produit ce vin est cultivé sur des hautes terrasses caillouteuses du Quaternaire aux sols peu profonds, à faible réserve hydrique.

Sélection rigoureuse des parcelles. Vendanges manuelles. Macération préfermentaire, égrappage suivi d’une longue macération. Six mois d’élevage en cuve inox, suivi de 12 autres en barrique neuves à 70%, et de 2 ans en bouteille.

roger vins roussillon lespins

Robe rouge profond. Bouquet complexe et riche où se dégagent d’abord la cerise noire, la mûre, la myrtille, la figue sèche, le pruneau. Un deuxième nez nous livre de la réglisse, de l’olive noire et des notes de garrigue, de tabac, de moka et de vanille. Après 5 ans il évolue maintenant vers le cuir, avec des touches de truffe et d’épices.

En bouche c’est un vin ample, généreux, onctueux, puissant. Les tanins sont ronds et fondus. Il montre une agréable fraîcheur et une charmante matière fruitée. Une belle longueur en fin de bouche.

Les Roussillonnais conseillent de le boire en accompagnement d’un bon rosbif version roussillonnaise, joue de porc en civet ou braisée, civet de lièvre ou de sanglier.

Au Québec on aimera le prendre avec une terrine de gibier, la tourtière du Lac-St-Jean, des viandes mijotées épicées, un ragoût de boulettes et même pourquoi pas avec un smoked meat, et pour finir, un bon vieux cheddar.

Je conseille de le laisser carafer pendant au moins 30 minutes et de le servir assez frais, à 16 degrés Celsius.

Le Château Les Pins, AOP Côtes du Roussillon Villages 2012 est disponible à la SAQ, code 00864546, Prix 19,85$.

Dom Brial. Agent au Québec: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

J’ai dégusté en troisième lieu un vin bio, le Mas Bécha, Cuvée Excellence 2014. AOP Côtes du Roussillon Les Aspres; 60% Syrah, 20% Grenache Noir et 20% Mourvèdre, 16 degrés d’alcool. 

Le Mas Bécha est un domaine viticole de 25 hectares sur trois collines d’une centaine de mètres, sur le terroir classé des Aspres, qui oscille entre 100 et 200 mètres d’altitude. Sols graveleux sur base argilo-calcaire. Les étés y sont très secs et les hivers doux.

Charles Pérez et sa sœur Béatrice, propriétaires depuis 2008, conduisent leur vignoble en agriculture biologique.

Vendanges manuelles et tri des raisins à la main, éraflage, macération préfermentaire à froid. Fermentation alcoolique à température contrôlée suivie d’une macération longue avec remontages, mais aucun délestage. Élevage en cuve pleine avant la mise en bouteilles. Aucune utilisation de bois.

roger vins roussillon masbechat

Robe rouge intense et sombre avec des reflets bleutés. Le vin fait de longues jambes dans le verre et annonce son onctuosité. Bouquet de violette, de myrtille et de cassis. Un deuxième nez apporte des notes poivrées et épicées de cardamone et de girofle et un peu de réglisse.

En bouche c’est un vin corsé, aromatique, onctueux avec des tanins d’une grande finesse et une belle acidité. La finale est longue et très gourmande.

Les Roussillonnais suggèrent d’accorder ce vin avec de la charcuterie catalane, du saucisson, du boudin noir, des terrines de gibier. Il accompagne superbement l’épaule d'agneau rôtie piquée d'ail, le lapin de Garenne rôti à la cocotte et bardé avec des pommes de terre Béa du Roussillon, poêlée de chanterelles et ceps, poêlée d'artichauts violets, pommes de terres et lardon, gratin d'aubergines, omelette truffée.

Au Québec nous l’aimons également avec un bon magret de canard, une côte de bœuf, une bavette avec des échalotes, un carré d’agneau ou des brochettes de filet mignon. Je suggère de le carafer et de le servir à 16 degrés Celsius.

Le Domaine du Mas Bécha, Roussillon, est disponible à la SAQ, code 12891701. Prix 34,50$.

Mas Bécha. Agent au Québec: Langevins 

J’ai continué la dégustation avec des Vins Doux Naturels qui sont une vieille invention en Pays Catalan, puisqu’en 1285, Arnaud de Villeneuve, docteur à la Faculté de médecine de Montpellier, invente un procédé pour obtenir du vin doux par mutage. Le mutage consiste en l’ajout d’alcool au moût lors de la vinification pour provoquer l’arrêt de la fermentation alcoolique. Le vin conserve alors une partie de son sucre naturel non transformé en alcool.

Je commence par le Muscat de Rivesaltes 2013, du Domaine Cazes, 50% Muscat d’Alexandrie et 50% Muscat à petits grains. 15,5 degrés d’alcool, 120 gr de sucre au litre. Vin bio, certifié Écocert.

La Maison Cazes existe depuis 1895 au cœur du Roussillon. Elle est située près de Rivesaltes, entre les Pyrénées et la Méditerranée.

Le domaine de 220 hectares est situé au pied des contreforts des Corbières, dans la vallée de l’Agly. On y pratique uniquement l’agriculture biologique et biodynamique. Les sols, à dominante argilo-calcaire du Quaternaire, sont parsemés de débris schisteux et de galets siliceux.

Le Muscat de Rivesaltes 2013 a été produit par pressurage direct et mise en fermentation alcoolique à 18 degrés Celsius dès la fin du débourbage. Mutage en phase liquide au milieu de la fermentation. Mise en bouteilles dans les 6 mois suivant la récolte et conservation en cave climatisée.

roger vins roussillon muscat

Belle robe dorée pâle. Parfums de chèvrefeuille et de fleur d’oranger, de pamplemousse rose, d’ananas, de litchi, de mangue, de fleur de la passion et de muscat.

En bouche, c’est un vin caressant et doux qui exprime des arômes fruités avec une pointe de fraîcheur. Une touche mentholée et de zeste de citron dans une très longue finale, délicieusement gourmande et légèrement épicée.

Les Roussillonnais l’aiment en accompagnement de Roquefort, aussi avec des raisins de muscat ou une tarte au citron, la salade de fruits, le «Bras de gitan» ou «Bras de Vénus» (génoise fourrée à la crème et enroulée sur elle-même), un sorbet au thym et romarin, et avec des fruits exotiques ou des agrumes.

Au Québec on le boira en accompagnement d’un poulet au gingembre, avec un fromage bleu de vache du Québec ou avec un foie gras et un chutney aux agrumes, ou encore avec un poulet de Cornouailles aux abricots ou aux oranges. 

Moi je le préfère avec des canapés au foie gras et brioche à l’apéritif; je le trouve délicieux avec un fromage bleu en fin de repas et avec des desserts aux fruits blancs et à la vanille. Je suggère de le servir à 8 degrés Celsius.

Le Muscat de Rivesaltes 2013, du Domaine Cazes est un produit Cellier, code SAQ 961805. Prix 26,05$ la bouteille de 750 ml.

Domaine Cazes. Agent au Québec: Select vins Advini 

J’ai dégusté ensuite le Banyuls Rimage 2015, Domaine de La Tour Vieille Appellation Banyuls Contrôlée, 100% Grenache Noir, 15,5 degrés d’alcool, 110g de sucre au litre.

Le domaine a été créé en 1982 à partir des vignes familiales de Vincent Cantié à Collioure, auxquelles s'ajoutent quelques années plus tard celles de Christine Campadieu, de Banyuls-sur-mer.

Le destin de ces deux familles catalanes est lié au vin depuis plusieurs générations. Elles "remodèlent" le domaine et construisent en 2000 un chai et une cave de vinification à "la Tourette" sur les hauteurs de Collioure. Les murettes de pierre sèche de schiste et la forte pente empêchent toute mécanisation.

Le vignoble en terrasses s'étend sur une douzaine d’hectares entre Collioure, le site de Paulilles, Cosprons et Banyuls.

Les Banyuls sont des Vins Doux Naturels élaborés depuis des siècles sur les coteaux de vignes plongeant dans la Méditerranée, entre Collioure et Cerbère, à la frontière de l’Espagne. Ils sont issus principalement des cépages traditionnels Grenaches et Carignan.

roger vins roussillon banyuls

Le Banyuls de Rimage 2015 que je déguste est un vin muté. Pour ce Banyuls "Rimage”, on n’utilise que des raisins sélectionnés à la cueillette.

Après mutage sur marc en cours de fermentation alcoolique, on procède à une macération intense visant à extraire un maximum de couleur, d’arômes et de tanins. Après cette longue macération sous alcool de 3 semaines pour “enrober” les tanins, les remontages et pigéages nécessaires, on pressure très doucement.

Le vin est conservé en cuve pleine, et on veille à ne permettre aucune oxydation jusqu’à la mise en bouteilles, qui intervient rapidement, en général 10 mois après la cueillette. Ce vin se situe à l’opposé des Banyuls traditionnels, qui eux, réclament beaucoup d’oxydation.

Le Banyuls de Rimage 2015 exhibe une robe rubis intense. Bouquet de confiture de cerise, de framboise et de cassis, et des notes de cacao frais, de vanille et d’épices douces. 

Bouche ample où on retrouve les arômes perçus par le nez. Une belle onctuosité, beaucoup de gourmandise dans les tanins qui sont d’une grande finesse; une pointe de fraicheur qui accompagne son passage en bouche, jusqu’en finale, où on décèle de la figue noire.

Contrairement à ce que pensent certains, le Banyuls Rimage ne se consomme pas seulement avec des desserts. Les Roussillonnais l’aiment avec une tapenade d'olives noires, des cailles aux raisins, une salade de fruits rouges ou un sabayon de fruits rouges, un bavarois aux fruits rouges, ou tout simplement avec une tarte aux framboises, ou une ganache aux framboises.

Au Québec nous le boirons facilement en accompagnement d’un rôti de porc aux figues et aux dates, de fromages de chèvre ou de brebis, accompagnés d’une touche de confiture de cerise noire et au dessert avec des chocolats amers, un gâteau aux fruits, et encore mieux avec un gâteau Forêt noire.

Le Domaine La Tour Vieille Banyuls Rimage est un produit Cellier. Il est proposé dans le millésime 2016, en bouteille de 500 ml. Code SAQ 00884908. Prix 27,15$.

Lien: Domaine La Tour Vieille. Agent au Québec: réZin 

J’ai terminé la dégustation avec deux vins délicieux du domaine Mas Amiel qui s’étend sur 170 hectares, au cœur de la vallée de l’Agly, proche du Maury. Il est protégé au nord par les Corbières et au sud par le Pyrénées.

Le MA, Mas Amiel Vintage Rouge 2014, Appellation Maury Contrôlée, est 100% Grenache Noir, 16 degrés d’alcool, 95 grammes de sucre au litre.

Sols de schistes noirs et marnes noires sur coteaux plein sud sur le terroir de Maury.

Vendanges manuelles. Double tri des grappes sur tapis et table vibrante, éraflage et léger foulage. Vinification en cuve de béton et en cuve inox thermorégulée; aucun bois. Fermentation alcoolique avec mutage sur marc à mi-fermentation, macération de 15 à 20 jours. Le vin est vieilli en milieu réducteur, en cuve ouillée pendant 10 mois, en le préservant de l’oxydation. Il est mis en bouteilles sans collage ni filtrage.

roger vins roussillon masamiel

Robe rubis intense aux reflets violets. Bouquet de fruits rouges et noirs: framboise, myrtille, cassis, cerise noire et prune.

Ample et onctueux en bouche, avec des tannins denses au grain fin. Les fruits rouges sont tout de suite perçus. Une pointe d’acidité contribue à l’harmonie entre les arômes, les tanins et l’alcool. Une très longue finale gourmande et caressante, légèrement épicée.

Les Roussillonnais aiment déguster ce Mas Amiel Vintage avec des pruneaux mi-cuits entourés de bacon, ou avec un lapin au pruneau, ou un canard aux cerises. Ils l’aiment aussi avec du fromage bleu, un gâteau Forêt noire, du chocolat amer, un sorbet de cassis ou avec de la confiture de mûres.

Les Québécois l’adorent avec la dinde aux canneberges, une bonne tarte aux bleuets ou aux petits fruits, ou encore avec une bûche de Noël au chocolat.

Le Mas Amiel Maury Vintage 2014 est un produit Cellier. Il est proposé en bouteilles de 375 ml, code SAQ 00733808. Prix 21,90$. En bouteilles de 750 ml, code SAQ 11544151. Prix 34,50$.

J’ai terminé ma dégustation avec le MA, Mas Amiel Cuvée Spéciale 10 ans d’âge, Appellation Maury Contrôlée, 90% Grenache Noir, 5% Macabeu, 5% Carignan, 16 degrés d’alcool, 106 gr/l de sucre résiduel.

Vendange manuelle. Éraflage et mutage sur grains suivi d’une macération de 30 jours permettant d’extraire la matière contenue dans les baies pour obtenir une belle structure.

Élevage d’une année en bonbonnes de verre de 60 litres, placées à l’air libre, pour être soumises aux rayons du soleil et aux chocs thermiques , une technique ancestrale de vieillissement oxydatif, suivi de 9 ans en foudres de chêne de 350 hl. Cet élevage particulier, véritable signature du Mas Amiel, opère une lente transformation des arômes fruités vers des notes plus évoluées de fruits secs et de noix.

roger vins roussillon masamiel 10ans

Robe profonde, acajou, aux reflets tuilés. Bouquet aux arômes de torréfaction, de cèdre et de cerises mûres, relevés d’une pointe de menthe fraîche. Bouche riche en arômes de cacao, de figues, de dates, de réglisse; des tannins patinés par le temps qui sont d’une élégance et d’une rondeur sublimes. Il y a une structure équilibrée entre l’alcool, le sucre et les fruits. Et une longue finale parfumée à la noisette.

Les Roussillonnais aiment le déguster avec du fromage à pâte pressée du type vieux Beaufort ou vieux Comté du Jura, ou avec du pain d'épices à l'orange.

Au Québec nous pourrions le déguster avec du porc laqué aux épices, un pouding aux épices, un dessert au café, une tarte au sucre, pacanes et sirop d'érable, ou tout simplement le méditer tout doucement dans nos soirées d’hiver. Je suggère de le servir à 14 degrés Celsius.

Si on veut pousser la découverte encore plus loin, il est possible de visiter la vieille cave de Mas Amiel pour vivre l’étonnant mariage entre Vins Doux Naturels et chocolat. Leur chocolatier sélectionne pour vous ses grands crus de chocolat. De l’amertume d’un cacao profond jusqu’à la douceur d’un praliné, pour que vous découvriez quel MAURY MAS AMIEL sublime le mieux ces chocolats.

Le MAS AMIEL Maury Cuvée Spéciale 10 ans d’âge est disponible à la SAQ en Spécialité par lot, code 11154785. Prix 36,50$. 

Sachez que la SAQ a encore 4 bouteilles à vendre d’un Mas Amiel 1969 (presque 50 ans) code 13014196. Prix 139$, et 30 bouteilles du Maury Mas Amiel Cuvée Spéciale, 15 ans d’âge, code 00884312. Prix 51$. Ces deux vins sont des produits Cellier.

Mas Amiel. Agent pour le Québec: LBV International 

Liens:

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., directeur adjoint et responsable Export au Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon

Représentés au Québec par SOPEXA
International Communication & Marketing Agency, Food, Drink, Lifestyle

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Account Manager

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca 

vendredi, 08 décembre 2017 09:45

Ma chronique gourmande de Noël

LITTÉRATURE. Cet automne a été fertile en livres sur le plaisir de boire et de manger.

Jacques Orhon a fait paraître LE SOMMELIER C’EST VOUS! avec la collaboration de la sommelière, chroniqueuses et animatrice Caroline Chagnon.

roger chronique noel sommelier

Ce livre est un guide d’exploration du plaisir du vin par la gastronomie. Il établit d’abord les principes de base: Comment décrypter une étiquette; 4 étapes pour déguster comme un pro; Outils et entreposage; Servir le vin comme un pro n’est pas compliqué; Les règles de base de l’harmonie des mets et des vins.

Ensuite, Jacques Orhon nous livre ses connaissances de toute une vie et son expérience de solide gourmet, afin de réaliser le mariage parfait des vins et des mets. Il commence par l’apéritif et égraine toutes les étapes d’un repas, en vous expliquant ce qu’il faut analyser dans la préparation de chaque produit pour le marier avec le vin adéquat. On y trouve 300 suggestions qui vont sublimer les entrées, les pâtes et la pizza, les fruits de mer, le poisson, les volailles, le lapin, le porc, le veau, le bœuf, l’agneau et le mouton, le gibier, les abats et le foie gras, les fromages et les desserts.

Trois cent-trente et une pages de pur plaisir gourmand pour embellir votre vie très longtemps.

LE SOMMELIER C’EST VOUS! Éditions de l’Homme. En librairie. Prix papier 29,95$, édition numérique 22,99$.

♠ ♠ ♠

LE DEBEUR, GUIDE GOURMAND DES QUÉBÉCOIS 2018, incluant le Petit Debeur des vins, cidres et spiritueux.

Ce guide charmant et utile est à sa 33e édition! Il deviendra un objet de collection, car c’est sa dernière édition papier. À partir de l’année prochaine il n’y aura que la version numérique.

roger chronique noel debeur2018                                                    

Ce qu’on trouve cette année:

  • Une sélection de 409 restaurants du Québec avec leur site Web, visités et revisités incognito.
  • Le restaurant de l’année du Debeur 2018, qui est L’Atelier de Joël Robuchon de Montréal.
  • Les chefs et apprentis de l’année de la Société des chefs.
  • Les 27 restaurateurs courageux et persévérants qui ont survécu à l’usure du temps depuis la première édition du Guide Debeur.
  • Une liste de 389 boutiques
  • Le Petit Debeur, avec 137 vins, cidres et spiritueux.
  • Le Meilleur sommelier du Canada, qui est le Québécois Carl Villeneuve-Lepage
  • Une section Tourisme et gastronomie avec un reportage sur La Cadière d’Azur et Le Castellet, deux villages médiévaux dans la région des vins mythiques de Bandol, en Provence

LE DEBEUR 2018, Guide gourmand des Québécois, 224 pages, 14,6 x 22,8 cm, ISBN 978-2-921377-62-1

♠ ♠ ♠

Fanny Gauthier est la propriétaire des Ateliers et Saveurs et sans doute la plus drôle, et la plus enthousiaste mixologue que j’ai connue. Elle considère les cocktails comme une arme de séduction et regrette que tellement de gens s’en privent parce qu’ils pensent à tort qu’ils sont difficiles à faire.

roger chronique noel fanny

Son livre: Fanny À chaque jour son Cocktail est un des meilleurs livres de mixologie du Québec et tente à démontrer combien il est facile et plaisant de faire des cocktails. Elle commence par nous faire un Cocktail 101 ou un Quizz de tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les cocktails sans jamais oser le demander. Ensuite elle va décrire le bar de base et le matériel qu’on emploie, suivi des techniques, de la verrerie et comment on crée un cocktail.

Ensuite viennent les recettes, regroupées par thèmes. Été: Coco coriandre, Daiquiri des tropiques, Hawaïenne, Honolulu mojito, sont seulement quelques cocktails pour cette saison. Les thèmes se suivent: Destress, Punch, BBQ, Au chalet, Originaux, Bachelorette, Gars, Desserts, Mocktails, Schooters et Bulles. Chaque cocktail contient la liste d’ingrédients et la technique de préparation. Il y a aussi une magnifique photo avec des idées de décoration.

À la fin du livre on trouve les recettes par ordre alphabétique et les recettes par type d’alcool.

Fanny, À chaque jour son Cocktail a été publié par Éditions Goélette. Il est disponible en librairie et à Ateliers et Saveurs. Prix 24,95$. 

♠ ♠ ♠

Mon ami Sandro Bottega m’a offert son dernier ouvrage intitulé SPIRIT OF LIFE, Grappa, its story and its place in the world cuisine. Il l’a coécrit avec Peter Dowling. Reliure cartonnée, très belles photos.

roger chronique noel spirit life

Le livre se divise en deux parties: la première contient un chapitre très intéressant de Fausto Sartori sur la civilisation du raisin, le vin et la grappa. Un autre chapitre signé Luigi Odello, s’appelle Grappa, above all, a matter of style. La deuxième partie est consacrée par Sandro à des recettes italiennes de grappa et de cuisine italienne. Spirit of Life est publié par la Maison Alexander, et on peut se le procurer en consultant leur site Web ou en écrivant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

♠ ♠ ♠

J’ai dégusté des vins de Rioja avec Ana Fabiano, l’ambassadrice de cette région espagnole pour l’Amérique du Nord. Elle a eu la gentillesse de me dédicacer son livre The Wine Region of RIOJA.

roger chronique noel rioja

Ce livre est d’abord une promenade photographique extraordinaire à travers les paysages magiques de la Rioja. Elle nous parle ensuite de l’histoire et de l’importance vinicole qu’a eu le Chemin de Compostelle. Elle nous décrit la gastronomie: tapas, fromages, huiles d’olive et des festivals dans la Rioja. Elle fait un détour par les monastères, leur richesse architecturale et leurs bibliothèques. C’est autour des couvents que s’est développé le vin en Espagne.

Ana parcourt les régions vinicoles en amoureuse. La Rioja Alta, la Rioja Baja, la Rioja Alavesa, les villes, les gens. Elle parle des cépages avec amour. Elle aborde aussi la question des styles, des catégories et des règlements. Elle n’oublie pas la tonnellerie, et s’arrête dans les grandes et vieilles Bodegas de Rioja. Elle termine le livre avec l’architecture futuriste des nouvelles bodegas.

The Wine Region of RIOJA d’Ana Fabiano, 2e édition, un trésor pour les amateurs de vins, est publié par Arena Books à New Paltz, NY. Disponible sur Amazon

♠ ♠ ♠

VINS. J’aime déguster des vins chers, souvent vieux, des vins de qualité. Ces vins sont dispendieux, et je ne saurais jamais trop recommander à mes lecteurs de se payer la meilleure bouteille pour un bon repas, ou pour une célébration.

Habituellement la qualité commence à 20 dollars, à 40 on en trouve d’excellents, à 100 ils sont de la gourmandise, à 1000 et plus ils sont sublimes et vous vous en souviendrez toute votre vie.

Voici un petit trésor qui nous vient du Québec: Le vin de glace Monde, du Vignoble Rivière du Chêne 2013, 45% Vidal, 40% Vandal Cliche et 15% Frontenac Gris, 10 degrés d’alcool, 280 g/l de sucre résiduel et 9 g/l d’acidité.

roger chronique noel vin glace

Magnifique robe dorée aux effets cuivrés. Bouquet de fruit de la passion, de mangue, d’ananas, de pêche confite, d’abricot, de miel et de cire d’abeille, un peu de pomelo et de pamplemousse rose.

En bouche c’est un vin onctueux, dont la douceur est atténuée par l’acidité et l’alcool. Très charmeur et avec une longue finale. Délicieux à l’apéritif avec du foie gras, ou en fin de repas avec des fromages à pâte ferme, comme le Comté du Jura, et au dessert avec un gâteau aux fruits, ou une tarte aux pommes caramélisées. Le servir à 7 degrés Celsius.

Le vin de glace Monde, du Vignoble Rivière du Chêne 2013, est disponible à la SAQ en format de 200 ml, code 11057475. Prix 32,60$. En format de 375 ml, code 10419614. Prix. 52,30$. Disponible également chez le producteur. Vignoble Rivière du Chêne

♠ ♠ ♠

En cours d’année, j’ai aussi dégusté de jolis vins qui n’étaient pas dispendieux et qui pourtant m’ont donné beaucoup de plaisir. Au cas où vous en auriez déjà trop dépensé pour les fêtes, je vous les énumère, comme une solution avantageuse.

Tormaresca Chardonnay 2016, de la région des Pouilles, en Italie. Une très belle région vinicole qui grandit en prestige.

roger chronique noel tormaresca

Ce chardonnay a une robe jaune paille. Arômes de belle intensité, de banane, de fruits tropicaux, de pamplemousse, d’amande et de noix.

Puissant et ample en bouche, bien équilibré, avec une belle acidité, il n’a que 12,5 degrés d’alcool, assez gras et caressant, avec une finale très gourmande.

Excellent avec les huitres, avec les fruits de mer, avec les poissons blancs et avec le fromage de chèvre. On doit le servir à 11 degrés Celsius.

Tormaresca Chardonnay des Pouilles est disponible à la SAQ, code 13360321. Prix 15,50$.

♠ ♠ ♠

Je vous suggère aussi deux vins signés Georges Dubœuf:

Georges Duboeuf Coteaux Bourguignons blanc 2013, 100% Chardonnay, 12,5 degrés d’alcool. Coteaux Bourguignons est une AOC régionale, commune à tout le vignoble de Bourgogne.

Robe or pâle, brillante. Parfums de chèvrefeuille, de fleur d’oranger, mais aussi de poire, de tilleul, d’amande et de beurre.

Ample en bouche, puissant, très frais, équilibré, avec un peu de minéralité et une finale gourmande.

Idéal pour accompagner les poissons poêlés ou pochés, mais aussi avec des fromages de chèvre. Je suggère de le déguster à 12 °C.

Georges Duboeuf Coteaux Bourguignons Blanc est disponible à la SAQ, code 13188954. Prix 17,95$. Vins Philippe Dandurand Wines 

roger chronique noel bourguigons morgon 

Georges Duboeuf Morgon 2014, Gamay 100%, 12,5º d’alcool. Le Morgon est le plus typé des Crus du Beaujolais.

Belle robe rouge grenat. Bouquet de notes poivrées, avec un soupçon de cardamone, ensuite des fruits rouges: cerise et prune, abricot, ce qui fait de lui un Beaujolais unique. Un deuxième nez offre aussi des parfums de framboise, de fraise des bois et de mûre. 

Une belle puissance en bouche, avec des tanins mûrs et soyeux; une acidité qui lui apporte beaucoup de fraîcheur, structure charnue, un bel équilibre. Une finale minérale et fruitée. 
Idéal avec les viandes rouges et blanches, les charcuteries, les fromages de type Brie ou Camembert. La température idéale de service est de 16 ºC.

Morgon Georges Duboeuf 2014 est disponible à la SAQ, code 12073952, Prix 17,95$.

♠ ♠ ♠

CAFÉ. Il y a plusieurs sortes de café, mais en Amérique latine, on en trouve de deux sortes: le Robusta du Brésil, qui est plus corsé et beaucoup plus amer, et le Moka, que l’on cultive en Bolivie, en Équateur et en Colombie, qui est très parfumé, plus doux et légèrement chocolaté. Il y a ensuite de nombreuses sous-variétés.

En Colombie, 60% des municipalités cultivent le café. Le café colombien se caractérise par son acidité légère et ses arômes intenses.

Parfois des connaisseurs se plaignent qu’il est difficile de trouver un très bon café au Québec. Les raisons peuvent être diverses. Il y a une question de mûrissement. Le Robusta mûrit entre 8 et 11 mois, le Moka entre 6 et 8 mois. Il y a aussi une question de sélection, qui est très importante, une question de torréfaction et une question d’emmagasinage. Si vous achetez un café trop vieux, même sous vide, ce sera un café qui aura perdu son âme.

J’ai rencontré une importatrice colombienne de café, pour qui c’est essentiel de vendre le café dans sa fraîcheur. Elle s’appelle Martha Sanchez et sa compagnie s’appelle Les cafés 100% colombiens. Elle représente actuellement 10 producteurs et s’apprête à en introduire 20 autres l’année prochaine.

J’ai dégusté cinq de ses cafés, tous plus délicieux les uns que les autres. Ils s’appelaient: Récua, San Alberto, Montaña Roja, Soriano et La Morelia.

 roger chronique noel cafe

Ils sont tous Moka, et tous différents, mais leur commun dénominateur c’est l’intensité, leur acidité mesurée, leurs parfums qui embaument la salle et vous pénètrent jusqu’au fond de vous-même, avec des notes de noisette, d’amande, de chocolat, et surtout un délicieux goût de moka. Quels expresso ils font, et même le café americano est haut de gamme. Ils ne sont vraiment pas chers, et ils sont BONS!

Contactez Martha Sanchez au 514 791-4107, par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou visitez son site Web

♠ ♠ ♠

FROMAGE. L’entreprise québécoise 1001 Fondues a lancé sa ligne Chic! Fondue, une collection de 4 fondues uniques et prêtes à manger: Fondue au vin (sans gluten), au cidre (sans gluten et sans lactose), à la bière (sans lactose), et le bouillon à fondue chinoise (sans gluten). Les fromages proviennent de différentes régions du Québec et sont sans additifs alimentaires.

roger chronique noel fondue

L’entreprise offrait déjà 20 sortes de fondues sur les supermarchés et les boutiques gourmandes. La collection Chic! Fondue a rejoint ses sœurs. Je les ai essayées et je les ai beaucoup aimées.  1001 Fondues  

♠ ♠ ♠

PÂTÉS ET FOIE GRAS. J’avais rencontré, il y a plusieurs années, les propriétaires de la maison Ducs de Montrichard, qui se spécialisent dans les produits de canard transformé: leurs pâtés et terrines sont délicats et délicieux. Leur Crème brûlée au foie gras de canard est extraordinaire.

Ils ont environ 30 produits différents. Ils viennent de sortir des Rillettes Pur Canard au rhum et aux canneberges, qui feront plaisir aux gourmets les plus exigeants. Les produits Duc de Monrichard sont distribués dans les supermarchés et les boutiques gourmandes.

roger chronique noel rillette

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Ducs de Montrichard

 

Je vous souhaite à tous et à toutes, de très Joyeuses Fêtes!

 

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca 

La cuisine italienne est une des plus aimées et pratiquées dans le monde. La pasta et la pizza ont conquis tous les pays de notre planète, et il n’y a pas de fête de Noël sans un bon panettone. À l’occasion de la Semaine de la Cuisine Italienne dans le monde, qui a eu lieu du 20 au 26 novembre, je me suis entretenu avec le Consul Général d’Italie, monsieur Marco Riccardo Rusconi, pour parler de la gastronomie italienne authentique.  

roger entrevue consul italie

RH – Monsieur le Consul, il y a de grandes cuisines régionales en Italie. Est-ce que ce que nous connaissons comme cuisine italienne est la somme des cuisines régionales, ou simplement une sélection de quelques mets que l’on retrouve dans les restaurants des grandes villes?

MARCO RICCARDO RUSCONI – En effet, l'Italie est un pays d'une grande diversité. Son long littoral méditerranéen (s’étend sur près de 1500 km du nord au sud et compte environ 8000 km de côtes) abrite un paysage de plaines fertiles, de montagnes couvertes de forêts et de rochers arides. Il existe une multitude de petites zones qui reflètent les caractéristiques typiques de leur environnement. Depuis la pointe sud jusqu'aux régions préalpines du nord, le climat varie considérablement et, avec lui, les cultures locales: le riz, le maïs, le jambon sont des produits septentrionaux, tandis qu’olives, blé et tomates abondent dans la partie méridionale. Ce principe vaut pour la production de vins, de fruits et légumes, mais aussi de jambons, d’huiles d’olives et... de fromages.

À l'image de la diversité qui caractérise l’Italie, la gastronomie italienne se compose d’une abondance de spécialités régionales. Cuisine populaire ou princière, du Piémont ou de Calabre, de Vénétie ou des Pouilles, l’essentiel de la cuisine italienne réside toujours dans des produits authentiques et une structure commune : le repas.

RH – Le menu Italien comporte plusieurs volets: les antipasti, les primi, le secondi piatti et les dolci. Voulez-vous nous les expliquer. 

MARCO RICCARDO RUSCONI – Le repas traditionnel de la cuisine italienne se compose généralement comme suit: 

Les antipasti (hors-d'œuvre) sont une introduction aux repas. C’est un festival de légumes variés suivant les saisons (poivrons, artichauts, champignons, aubergines, courgettes... cuits, marinés à l’huile d’olive et assaisonnés d’herbes aromatiques), mais aussi de charcuteries, de fromages ou de poissons et fruits de mer, selon les régions. 

Il primo piatto

C’est le plat le plus typique de la cuisine italienne. Ce premier plat se compose, au choix, de pâtes, de risotto, de gnocchi ou encore de potages, du type minestrone. On retrouve ici l’une des plus grandes spécialités italiennes, la pasta. Spaghetti, pappardelle, farfalle, orechiette… il y a plus de 300 variétés de pâtes en Italie : des longues ou des courtes, des rondes ou des torsadées, des pâtes cuites à l'eau ou des pâtes al forno, des pâtes sèches et des pâtes fraîches.

Selon la légende, Marco Polo aurait, le premier, apporté à Venise des nouilles en provenance de Chine en 1295. Mais les pâtes pourraient avoir existé en Italie bien avant, comme en attestent des bas-reliefs étrusques sur un tombeau datant d’avant J.-C. sur lequel figurent des instruments pouvant avoir servi à la fabrication des pâtes. On trouve également mention de lasagna (laganon en grec, laganæ en latin) dans la littérature grecque et latine, notamment dans l’Art Culinaire d’Apicius datant du Ve siècle, mais sans pouvoir déterminer avec certitude s’il s’agissait de lasagnes ou de tartes. 

Il Secondo Piatto

En plat de résistance, on retrouve de la viande ou du poisson accompagné de légumes ou salades, et surtout pas de pâtes ou riz. Ici encore, on trouve de nombreuses spécialités différentes en fonction des régions.

Les fromages concluent les plats salés. Parmi les centaines de spécialités régionales, dont bon nombre bénéficient d’une Appellation d’Origine Protégée, on peut citer le gorgonzola, la mozzarella di Bufala campana, le parmigiano-reggiano et l’un des plus vieux fromages du monde: le pecorino romano, déjà connu du temps où les bergers occupaient la région de Rome il y a 2 000 ans. 

Les dolci

roger entrevue consul italie delizie limone

Tartes, gâteaux, fruits, le dessert est, à l’image des autres plats, très varié suivant les régions. Les gelati (glaces) occupent également une place importante dans la gastronomie italienne, mais on les déguste le plus souvent en cornet ou en petite coupe, dehors, à la gelateria.

RH – Tous ces mets du menu sont authentiquement italiens, mais les ingrédients avec lesquels on compose les primi et souvent les dolci, ont souvent été apportés des pays lointains par des grands voyageurs : les pâtes de Chine, la tomate, les patates, le chocolat, le maïs, du continent américain et les épices du monde entier. C’est le génie des cuisiniers et des pâtissiers italiens qui a su les transformer et leur donner une personnalité typiquement italienne, en les adaptant à chaque région. Donc plus de tomate au sud et plus de sauces à la crème dans les cuisines du nord de l’Italie.

MARCO RICCARDO RUSCONI – Les produits originaires d'Amérique ont bien sûr révolutionné la cuisine italienne: l'introduction d'ingrédients comme les pommes de terre, les tomates, les poivrons et le maïs ont été introduits en grandes quantités au XVIII siècle et ils sont devenus fondamentaux pour notre cuisine. La découverte de l'Amérique a donc apporté sur nos tables des mets nouveaux en stimulant l'inventivité culinaire. La gastronomie italienne se base en effet sur les traditions, mélangée avec la créativité, la simplicité des ingrédients, les connaissances et le savoir-faire des maîtres cuisiniers. Notre cuisine est basée sur l'harmonie de peu nombreux ingrédients de base, dont les saveurs sont ainsi exaltées grâce á une transformation exploitée savamment.

RH – Ce sont les primi et les dolce qui se sont exportés le plus souvent, car ils sont plus faciles à préparer. Par contre, les secondi demeurent les mets italiens dont l’origine des recettes laborieuses se perd souvent dans la Rome classique. À l’époque de l’Empire, Rome et toute l’Italie, sont devenues gourmandes. Le plus célèbre goinfre est sans nul doute Apicius, qui avait institué une école de cuisine renommée et qui a créé de nombreux mets encore connus aujourd’hui. C’est aussi le plus ancien auteur de livres de cuisine d’Italie.

MARCO RICCARDO RUSCONI – Comme tous les pays de la Méditerranée, la cuisine italienne est héritière de la cuisine romaine antique (par exemple, son goût pour les poissons salés — antipasti aux anchois, bottarga, sardella de Calabre, mais aussi de la cuisine arabe, qui y a apporté l'aubergine et la confiserie. Il semble bien que l'un des premiers manuels d'art culinaire de l'histoire de l'humanité soit le "De re coquinaria", un traité gastronomique paru sous le nom de Coelius Apicius, une figure de la haute société romaine, dont l'existence est signalée sous les règnes des empereurs Auguste et Tibère.

roger entrevue consul italie tortano

RH – La cuisine française s’est transformée au seizième siècle, grâce à cette cuisine raffinée des secondi piatti qu’ont introduit à la cour de France Catherine de Médicis, qui a épousé Henri II, et sa nièce Marie de Médicis, qui a épousé Henri IV. Elles sont arrivées avec une équipe de cuisiniers et de pâtissiers. À ce moment-là on venait de découvrir le continent américain et la tomate, le cacao et le maïs; n’avaient pas encore intégré la cuisine italienne.

MARCO RICCARDO RUSCONI – C'est en effet, au milieu du XVIe siècle, pendant la période de la Renaissance, que la France s'allie aux Médicis, et les Florentins vont révolutionner l'art culinaire.

En France, la pâtisserie connaît de réels progrès sous l'égide d'artistes italiens qui accompagnent Catherine de Médicis lors de son mariage.

De la Renaissance datent de nombreuses tartes, le gâteau de riz, la pâte d'amande et le massepain, les écorces de fruits confits, le nougat (torrone) et la crème glacée.

Mais la principale influence italienne se fera non sur la cuisine elle-même, mais plutôt sur le service, les arts de la table et la façon de manger. L'on assiste à une révolution des manières de table avec la généralisation de la fourchette à deux dents qui nous arrive de Venise et de Florence dans les bagages de Catherine de Médicis.

RH – Quelle est la valeur en euros des produits de bouche exportés de nos jours? 

MARCO RICCARDO RUSCONI – Le 2015 a été l’année de tous les records pour l’industrie agroalimentaire italienne qui a atteint 135 milliards d’euros. Les exportations agroalimentaires ont enregistré leur record historique avec 36,8 milliards d’euros. La croissance des exportations a augmenté de +7% par rapport à 2014 grâce, en partie, à L’Exposition Universelle de Milan. Sources : Istat, Coldiretti 

RH – Un des plus grands soucis des producteurs et du gouvernement italien, c’est la préservation de l’authenticité. Il y a plus de 300 Dénominations d’Origine Protégées. 

MARCO RICCARDO RUSCONI – L’Italie est un pays riche en spécialités alimentaires qui bénéficient d’une Appellation d’Origine Protégée (A.O.P.), Certaines sont connues dans le monde entier. On considère que ces produits font partie du patrimoine alimentaire local. Aussi. on ne peut bien souvent penser à un produit sans évoquer le pays ou à la ville/région dont il provient. Ces produits locaux sont synonymes d’excellence. La gastronomie locale peut devenir un label de qualité pour une région ou un pays. Elle fait partie de la culture et de l’histoire de la région et, à ce titre, elle doit être préservée dans l’intérêt de la diversité culturelle européenne.

À ce propos, l'accord économique et commercial global (AECG), entré en vigueur le mois de septembre dernier, offre aux entreprises de l'UE des débouchés commerciaux plus nombreux, ayant parmi ses buts, celui de protéger les produits traditionnels européens. L'AECG reconnaît le statut spécial et assure la protection, sur le marché canadien, de nombreux produits agricoles européens d'origine géographique spécifique. Les indications géographiques telles que «Grana Padano» ou «Aceto Balsamico di Modena» ne pourront être utilisées au Canada que pour les produits importés des régions européennes d'où ils sont traditionnellement issus.

RH – La diète méditerranéenne prend ses origines en Italie. Qu’est-ce qu’on entend par cette célèbre diète?

MARCO RICCARDO RUSCONI – Elle est reconnue pour son gage de santé et de longévité, et bien qu’on retrouve des habitudes alimentaires diversifiées dans les pays situés autour de la mer Méditerranée, il y a au moins une constance: l'utilisation d'huile d'olive! Cette dernière est produite par beaucoup de régions de la Botte, de la Ligurie jusqu’à la Sicile et représente l’ingrédient de base de la cuisine italienne!

Cette diète suit le principe de nutrition localisée: elle est caractérisée par un apport élevé en céréales (principalement à grains entiers), légumes, légumineuses, fruits, noix et huile d’olive. Dans nos climats tempérés, et à condition de respecter le principe de saisonnalité, on peut se procurer une grande diversité de plantes comestibles produites localement. Elle s’appuie également sur une consommation régulière de poisson et de volaille, ainsi qu’une consommation modérée d’alcool, principalement de vin rouge, pris pendant le repas, ainsi que de produits laitiers et d’œuf.

RH – La diversité des produits de bouche italiens est impressionnante. Combien de sortes de fromages compte l’Italie?

roger entrevue consul italie parmigiano regiano

MARCO RICCARDO RUSCONI – Les Italiens sont depuis l’antiquité de grands consommateurs de fromages et pour cause: on recense aujourd’hui plus de 400 types de fromages différents.

RH – Et combien de sortes de vins?

MARCO RICCARDO RUSCONI – Les chiffres de la filière viticole italienne sont en effet excellents. La qualité de nos grands crus repose sur une grande diversité des cépages, et sur le dynamisme des vignerons transalpins. De nos jours, l'Italie reste le pays le plus riche en cépages autochtones, et celui qui emploie la plus vaste gamme de cépages: plus de 400 sont autorisés dans les DOCs. Les meilleurs sommeliers et experts mondiaux reconnaissent les impressionnants progrès des meilleurs crus italiens depuis les années 1980. Se distinguent notamment les plus grandes appellations: Brunello, Chianti Classico, Barolo et Barbaresco.

Comme l'a rappelé l'Ambassadeur d'Italie au Canada, Gian Lorenzo Cornaredo, Il y a 400 ans, les colons français ont apporté les premiers vins au Canada mais aujourd'hui, parmi les pays qui fournissent les vins au Canada, l'Italie est en tête pour la quantité (presque 50 millions de litres) et à la deuxième place pour la valeur (plus que 300 millions de dollars canadiens).

RH – Sans compter toutes les sortes de viandes froides, d’huiles d’olive, des torroni et de tant d’autres bonnes choses. Ceci nous amène à parler de Montréal, où l’influence italienne a grandement amélioré les repas des Montréalais.

Tout d’abord, est-ce que la cuisine italienne de Montréal est authentique, ou devrions nous l’appeler italo-québécoise?

MARCO RICCARDO RUSCONI – Bien sûr qu’elle reste fidèle à elle-même et elle est authentique. Comme c’est une cuisine qui est reconnue mondialement comme une des meilleures, elle a tout à gagner en conservant son authenticité et ses racines de terroirs et c’est dans cette perspective qu’elle a su s’imposer au Québec. Comme toute cuisine exportée, on retrouve bien évidemment des restaurants offrant une cuisine plus progressiste, contemporaine, et qu’on pourrait d’ailleurs qualifier de fusion italo-québécoise, qui allie le traditionnel au goût local, tout en profitant d’ingrédients aux saveurs et arômes régionaux.

RH – Considérez-vous que toutes les régions d'Italie soient bien représentées dans la restauration montréalaise?

MARCO RICCARDO RUSCONI – Oui, sans contredit, les régions d’Italie et les spécialités sont très bien représentées sur la scène de la restauration montréalaise; on trouve de tout et pour tous les goûts!

RH – Quels sont les mets que vous prisez par-dessus tout?

MARCO RICCARDO RUSCONI – Sans doute le risotto. Ce plat est un classique de la cuisine italienne et vous trouverez autant de versions que d'Italiens, que ce soit au niveau de la préparation ou au niveau du contenu.

RH – Quels sont vos vins préférés disponibles à la Société des alcools du Québec?

MARCO RICCARDO RUSCONI – Le Brunello di Montalcino. S’il est un vin italien qui peut se mesurer aux grands crus classés bordelais, au même titre d’ailleurs que le Barolo du Piedmont, il est assurément celui qui mérite sa place parmi les plus célèbres. Ce vin de toscane (Montalcino en province de Sienne) composé à 100% de raisins Sangiovese, peut, dans les meilleurs millésimes et chez les meilleurs producteurs de l’appellation, se bonifier en cave pendant plusieurs décennies. C’est un des très bons vins que la SAQ propose.

roger entrevue consul italie batasiolo barbaresco

RH – En gastronomie, quelle est la boisson indispensable de l’Italie, qu’on retrouve à Montréal? 

MARCO RICCARDO RUSCONI – La possibilité de retrouver n'importe où, dans tous les bars de Montréal, un espresso: une des grandes spécialités italiennes. Il fait partie intégrante du quotidien.

C'est en 1933 qu'Alfonso Bialetti a déposé le brevet de la première cafetière à pression de vapeur, la « cafetière italienne », également appelée cafetière moka ou « moka express », qui prépare un café corsé avec une eau portée à la limite de l’ébullition.

RH – Pouvez-vous nous recommander quelques restaurants italiens à Montréal que vous considérez comme authentiques?

MARCO RICCARDO RUSCONI – Le choix est difficile… Impasto, le restaurant de Stefano Faita, sert une cuisine italienne familiale et authentique qui se démarque avec style; c’est devenu un incontournable de la ville. Leur menu italien utilise les produits d’ici. Le menu du Impasto célèbre la cuisine du chef avec des ingrédients locaux: « c’est l’esprit italien, comme si tu donnais des ingrédients à un Italien et tu lui demandais de te faire quelque chose, avec sa mentalité. » Le menu change aux trois mois environ, tout y est bon, très bon. Le chef a aussi une formation de pâtissier

Pizzeria Gema: pour les amateurs de pizza! Elle appartient à la même famille que le restaurant Impasto et est située juste en face. La croûte a tout ce que vous aimez d’une pâte à pizza. Ultramince, croustillante, élastique, cuite à la perfection. Les restaurateurs se sont équipés d’un four très haut de gamme qui cuit la pizza en un rien de temps et en imitant un peu le four à bois, mais avec une température contrôlée.

RH – Merci de m’avoir accordé cette entrevue, Monsieur le Consul. Elle va nous guider dans nos choix, lorsque nous allons manger italien.

MARCO-RICCARDO RUSCONI - « Les oranges sont à notre table et nous les mangerons; pour les macaronis, il faut attendre, car ils ne sont pas encore tout à fait cuits! »Voici les propos quelque peu «codifiés» dans un télégramme du comte Camillo Benso di Cavour à son ambassadeur, quand il prend place à la table de l’unification italienne en 1860, au moment où Garibaldi lui sert la Sicile des oranges avant de prendre Naples aux Maccheroni.

On doit à Cavour un macaroni passé à la postérité comme symbole national, au point d’être synonyme d’«Italien» dans le monde entier.

Liens :

Consulat Général d’Italie à Montréal 

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca 

mercredi, 06 décembre 2017 09:32

Attems Pinot Grigio 2016

La Maison Attems, ou Attimis, est très ancienne dans la région de Friuli-Venezia Giulia, dans l’Italie du Nord. Son lignage remonte à Arbo, qui gouverna la forteresse d’Attems jusqu’en 1170.

roger attems pinot grigio vignoble

Depuis 2000, la propriété est passée à la maison Frescobaldi, qui possède aussi Ornellaia, Masseto, Danzante, Luce Della Vite et les six domaines Frescobaldi: Nipozzano, Castelgiocondo, Pomino, Ammiraglia, Castiglioni et Remole.

L’Attems Pinot Grigio 2016, Venezia Giulia IGT 100% Pinot Grigio, 13 degrés d’alcool. Les vignes sont cultivées sur un terroir de 44 ha qui s’étend de la région de Collio jusqu’à la zone alluviale de l'Isonzo. Là le Pinot Grigio atteint le summum de son expression.

roger attems pinot grigio bouteille

Robe jaune paille aux reflets cuivrés et dorés. Bouquet intense de miel, de fruits exotiques: litchi, goyave, fruit de la passion, mais aussi poire, abricot, fleurs des champs, buis, acacia, et pain d’épices.

Bouche vive, intense, équilibrée, grasse et souple à la fois, croquante, épicée, avec une belle trame minérale et une acidité mesurée. Son onctuosité est légendaire. Une longue finale très harmonieuse.

Délicieux avec la volaille, l’agneau, le lapin. Je suggère de servir ce vin à 9 degrés Celsius.

L’Attems Pinot Grigio 2016 est disponible à la SAQ, code 11472409. Prix 18,55$.

LIENS :

Attems

Représentés au Québec par Mark Anthony Wines & Spirits

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., directeur des produits de spécialités

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Trade Marketing Manager – Québec  

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Portfolio manager
514 442-0422

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca 

Dona Antonia Reserva Tawny Ferreira Porto DOCP est un assemblage savant de Touriga Franca, Touriga Nacional, Tinta Barroca, Tinta Cão, Tinta Roriz et Tinta Amarela. Il titre 20o d’alcool. 

La Maison Ferreira a été fondée 1751 par Bernardo Ferreira et doit sa réputation au talent de sa petite fille Dona Antónia Adelaide Ferreira (1811-1896), qu’on appelait familièrement la "Ferreirinha", la petite Ferreira.

Donna Antonia a été deux fois veuve, mais elle avait suffisamment de caractère et de sens des affaires pour faire prospérer son domaine. Elle a ouvert des marchés et mené ses portos à un niveau de qualité admirable grâce à l’introduction d’équipement très moderne pour l’époque.

Casa Ferreira a su maintenir cet esprit familial et qualitatif jusqu’au début du XXIe siècle. Elle est passée aux mains du groupe Sogrape en 2001, qui lui a apporté la force de ses capitaux, ses techniques ultramodernes de vinification et lui a ouvert ses marchés internationaux.

Le Porto Dona Antonia Tawny a vieilli en barriques de chêne de 640 litres de Carvalho. La cuvée finale est un assemblage de vins de 4 à 9 ans pour une moyenne d’âge de 7 ans qui garantit toujours le style et la qualité du Tawny Reserva Dona Antonia.

roger porto dona antonia

Robe rubis violacé profond. Arômes de cerise et de prune mûre, de fruits secs, de fruits cuits et de vanille. En bouche c’est un porto ample, suave, élégant, où l’on retrouve le goût des fruits mûrs, secs et cuits perçus au nez. Un boisé délicat et une très longue persistance en fin de bouche qui demeure très aromatique.

À déguster avec des fromages relevés comme un vieux cheddar ou un vieux gouda et tout particulièrement les bleus. Parfait également avec les desserts et pour les fêtes avec un gâteau aux fruits ou une bûche de Noël. Sublime avec du chocolat noir. Je suggère de le servir à 16 ºC.

Le Porto Dona Antonia Reserva Tawny Ferreira est disponible à la SAQ, code 00865311. Prix 20,05$.

Liens : 

Porto Dona Antonia est représentée au Québec par Authentic Vins et Spiritueux

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., directrice des ventes

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., coordinatrice des ventes
Tél.: 514 356- 5222, poste 406

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., représentant et responsable Presse 
Tél.: 514 356-5222

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., représentante 
Cell.: 514 929-6260

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca 

jeudi, 30 novembre 2017 09:54

Le Motto Zinfandel 2014

Motto Unabashed Zinfandel 2014, 95% Zinfandel, 4% Cabernet-sauvignon, 1% Merlot 13,5 degrés d’alcool. Un nouveau style de vin californien.

roger motto zinfandel raisins

Motto Wines est une filiale californienne de Château Ste-Michelle.

Les responsables déclarent que leurs «vinificateurs n'ont pas cherché à repousser les limites. Mais ils l'ont fait. Ils ne voulaient pas ébouriffer les plumes, mais ils l'ont fait. Ils ont donc décidé de l'adopter et d'en faire leur devise: apprendre les règles, pour pouvoir les briser avec style. Le résultat? Des vins riches et sombres comme vous n'en avez jamais gouté auparavant».

roger motto zinfandel unabashed

Robe rouge intense, presque noire. Bouquet généreux qui commence par des notes de cuir léger, ensuite on perçoit des notes fruitées: cerise, mûre, groseille, bleuet; viennent ensuite les épices douces, et se terminent par des notes chocolatées et de café moka.

En bouche c’est un vin ample, corsé, sec, avec une bonne masse fruitée, des tanins très présents mais à la fois ronds, une belle acidité rafraichissante et qui se fond avec l’alcool et les fruits. Une bonne longueur en fin de bouche, toujours fruitée, toujours gourmande.

Ce vin est un délicieux compagnon pour le bœuf, les grillades, les saucisses, le cerf, le sanglier, l’agneau; excellent avec un plateau de fromages. Je suggère de le laisser aérer pendant au moins 30 minutes et de le servir à 17 degrés Celsius.

Le Motto Zinfandel 2014 est disponible à la SAQ, code 13349607. Prix 22,15$.

Liens :

Motto Wines 

Représentés au Québec par Vins Philippe Dandurand

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., chef de marque
Tél.: 514 932-2626, poste 502 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., coordonnatrice marketing 
Tél.: 514 932-2626, poste 298

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca 

mardi, 28 novembre 2017 09:10

Le Château Fonrazade

Le Château Fonrazade est un domaine de treize hectares de sols bruns sableux en "pied de côte", sur le versant sud-ouest du coteau de Mazerat, aux abords du village de Saint-Émilion. On y cultive du Merlot et du Cabernet Sauvignon. 

Le Château Fonrazade a appartenu au Comte des Cordes. L’actuelle directrice du vignoble est Fabienne Balotte. Elle a pris la suite de Guy Balotte, propriétaire du domaine depuis 1958.

roger chateau fonrazade deloin

La vigne est cultivée en agriculture raisonnée, dans le respect de la nature, avec des vendanges en vert et des tris successifs sur pied de vigne, pour obtenir des raisins d'une qualité optimale.

Vinification classique qui respecte les spécificités du terroir et les aléas du climat. La cuvaison séparée des moûts par parcelle est réalisée sous température contrôlée. Élevage en barriques, de douze à quinze mois en fûts de chêne français renouvelés par tiers chaque année. Ils apporteront une touche de boisé naturel, et permettent la maturation harmonieuse du vin.

Le vin est mis en bouteilles au Château. Vieillissement en bouteille, dans les chais climatisés du Château, pendant plusieurs années avant la commercialisation.

roger chateau fonrazade batiment

Le vin du Château Fonrazade, typique de l'appellation d'origine contrôlée Saint-Emilion Grand Cru, est souple et généreux, élégamment fruité, bien charpenté, et de longue garde. Sont présentement disponibles les millésimes 1998 à 2002 et de 2005 à 2013.

J’ai dégusté le CHÂTEAU FONRAZADE 2009. Robe rouge soutenu avec des reflets rubis. Bouquet complexe de fruits confiturés: fraise, framboise, groseille, et cerise rouge. Un deuxième nez apporte des notes de violette, d’épices douces, aussi une touche grillée. Bouche charnue, ample et généreuse, avec un volume et une belle matière fruitée. Des tanins soyeux et élégants. Une longue finale gourmande.

roger chateau fonrazade vin

Mariage avec les grillades de bœuf, avec un agneau à la braise, ou encore avec des oiseaux nobles: faisan, pintade, cailles. C’est un vin parfait avec les pâtes, excellent avec un plateau de fromages. On doit le servir à 22 degrés de température. Il a une capacité de garde qui va au-delà de 2025.

Le Château Fonrazade sera disponible au Québec prochainement. 

Liens :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Château Fonrazade 
8 Lieu-dit Fonrazade
33330 Saint-Emilion, France

Pour informations :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., antiquaire en vins 

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca 

dimanche, 26 novembre 2017 09:00

L’histoire du pot beaujolais

Il faut remonter en 1957, qui marque la genèse du pot beaujolais dans l’esprit de Georges Dubœuf.

Alors qu’il livrait du vin à un client de Lyon, il remarque que son client lui commande moins de Pouilly-Fuissé qu’à l’habitude. Le restaurateur lui avoue qu’il avait mis sur sa carte des vins un rosé de Provence de la Maison Ott, dont la bouteille élancée en forme de quille plait beaucoup à sa clientèle. Georges Dubœuf retourne chez lui avec un échantillon de cette bouteille provençale et se dit qu’il lui fallait en créer une pour certains de ses vins. C’est ainsi qu’il conçut le pot beaujolais avec des modules de 500 ml, de 750 ml et le magnum de 1500 ml.

La création de ce pot beaujolais lui prit beaucoup de temps et d’argent. Les fabricants de bouteilles n’en montraient aucun enthousiasme. Finalement, un fabricant de Chalon-sur-Saône se dit prêt à étudier le projet et à fabriquer un moule pour la coquette somme de 500 000 francs. C’était une somme considérable à l’époque, ce qui ne découragea pas Georges Dubœuf. Il alla voir le «père Vermorel» à Vaux-en-Beaujolais, qui était un sage, et lui exposa son projet. Celui-ci tenta de le dissuader par tous les moyens, mais devant l’entêtement du jeune Dubœuf, il finit par lui prêter la somme demandée.

Il y a des bouteilles aux formes fascinantes, en France. Dans le Hameau Dubœuf, ce très beau musée du vin à Romanèche-Thorins, on peut en voir quelques-unes. Voici les explications que l’on y trouve :

La bouteille en verre industriel se répand à partir du 18e siècle.

Toutes les bouteilles se caractérisent pour avoir une bague, un col, un fût et un fond, qui a souvent un creux appelé piqûre.

Parmi les bouteilles françaises, il y a :

La Bourguignonne, col fin, épaules basses, fût large et court, et piqûre.

La Champenoise, qui ressemble à la bourguignonne mais qui est beaucoup plus lourde, car la paroi doit supporter la pression du gaz.

La Bordelaise, appelée aussi le Frontignan: col fin et court, fût cylindrique, piqûre importante, épaules hautes.

La Rhodanienne: inspirée de la Bourguignonne, avec un fût légèrement plus large. Dans la région de Châteauneuf-du-Pape l’armoirie de la commune est embossée sur la bouteille. Il y en a même une dont le col penche sur un côté, que l’on connait comme La Fiole du Pape.

La Provençale, avec deux formes: la Flûte à corset et la Côte-de-Provence, dont le bas du fût est plus large que le reste de la bouteille.

La Val de Loire ou Ligérienne, qui ressemble à la Bourguignonne, mais avec un fût plus fin. Le blason du Val de Loire est traditionnellement gravé sur le flacon.

Dans le Muscadet, il y a une bouteille plus longue où est gravée une petite vague avec la mention : Sur lie.

La flûte Alsacienne: longue et fine à fond plat. Elle est obligatoire pour les vins d’Alsace.

Le Clavelin du Jura: 620 ml réservé aux vins jaunes. Petite taille, épaules et fût larges.

Le Pot Lyonnais : bouteille au fond très épais ayant une contenance d'exactement 460 ml.

Il y a près de 40 ans, Georges Dubœuf avait entre ses mains la bouteille en forme de quille qu’il avait façonnée. Ses représentants lui conseillaient de ne pas l’utiliser, car elle ne rentrait pas debout dans les présentoirs des cavistes. Philippe Dandurand, son distributeur montréalais qui lui rendait visite, tombe en amour avec la magnifique bouteille. «Sa ligne élégante est incomparable sur une table», lui dit Dubœuf, et Dandurand, enthousiaste, insiste pour tenter sa chance au Québec.

En dépit des réticences du Monopole, Philippe Dandurand réussit à faire passer un premier lot dans les succursales. Il se vend très bien. Surpris, le Monopole laisse entrer un deuxième lot, et ainsi de suite. Le succès ne s’est jamais démenti.

Le Québec est le seul endroit au monde, avec la Boutique Georges Dubœuf à Romanèche-Thorins, où l’on trouve ces bouteilles en forme de quille, toutes signées Georges Dubœuf. 

roger pot beaujolais trois quilles

J’ai devant moi trois vins qui sont justement embouteillés dans ces flacons: Un blanc, le Saint-Véran 2013, un rosé, le Beaujolais Rosé 2016, et un rouge, le Brouilly 2015.

Le Georges Dubœuf Saint-Véran 2013 est 100% Chardonnay et titre 12,5º d’alcool. L’appellation s’étend sur 7 communes: Chânes, Chasselas, Davayé, Leynes, Fuissé, Saint-Véran et Solutré-Pouilly. Le raisin est cueilli à maturité. Fermentation alcoolique à température contrôlée, fermentation malolactique à 70%, élevage sur lies fines en cuves inox. 

roger pot beaujolais saint veran

Robe limpide, couleur paille aux reflets verts. Bouquet floral et fruité: acacia, chèvrefeuille, tilleul; des notes de poire et de pêche, ainsi que de miel et de pain grillé. En bouche c’est un vin tout en harmonie, frais, gourmand, avec de riches arômes, et qui se termine dans une longue finale.

Parfait en accompagnement de fruits de mer, excellent avec la volaille, il se marie aussi très bien avec les fromages de chèvre. On doit le servir à 9 °C.

Le Georges Dubœuf Saint-Véran 2013 est disponible à la SAQ, code 00134742. Prix régulier 20,40$.

Le Georges Dubœuf Beaujolais Rosé 2016, Appellation Beaujolais contrôlée, est 100% Gamay noir à jus blanc et titre 12° d’alcool.

Le terroir se trouve au sud du Beaujolais, près de la ville de Lyon. Les sols sont argilocalcaires, granitiques et sableux. Ce rosé est obtenu par pressurage direct des raisins, précédé d'une courte macération. Fermentation à température contrôlée suivie d’une fermentation malolactique. Élevage en cuves inox. 

roger pot beaujolais beaujolais rose

Robe diaphane, couleur rose tirant légèrement vers le saumon. Des parfums de pêche, d’agrumes, et un peu de framboise et de fraise. En bouche c’est du pur plaisir, les fruits et l’acidité apportent une fraicheur qui ne vous quitte pas jusqu’en finale.

C’est le vin d’apéritif par excellence, mais il peut aussi accompagner avec bonheur les fruits de mer tels que le crabe des neiges et le homard. Il est aussi charmant avec la volaille et les viandes blanches. Avec une bonne tarte aux fruits, c’est un péché. Je suggère de le servir à 9 ºC.

Le Georges Dubœuf Beaujolais Rosé 2016 est disponible à la SAQ, code 12244598. Prix 18,45$.

Le Georges Dubœuf Brouilly 2015, AOC Brouilly, fait de Gamay noir à jus blanc, est un vin typiquement Beaujolais. Il titre 13º d’alcool.

Brouilly est le Cru Beaujolais le plus méridional. Il entoure le Mont Brouilly et c’est le plus important en volume et en extension. Brouilly vient de Brulius, qui fut général dans l’armée impériale romaine. 

Les vignes sont cultivées à 300 m. d’altitude en moyenne, sur une surface de 1316 hectares. Les sols sont ingrats et peu fertiles, de granit et de schiste dur. Le raisin est choisi minutieusement. Fermentation alcoolique à température contrôlée suivie d’une fermentation malolactique complète. Macération sur lies pendant 12 jours et élevage en cuves inox.

roger pot beaujolais brouilly

Magnifique robe carmin, aux reflets violets. Un bouquet exubérant de framboise, fraise, cerise, prune, myrtille. Ses parfums fruités sont ciselés, car ce vin n’a pas été élevé sous bois. Belle amplitude en bouche. Les tanins sont généreux, mais soyeux. C’est un vin bien balancé avec une acidité agréable. Beaucoup d’élégance jusqu’en finale, et une bonne persistance. 

C’est un vin de gastronomie qui se marie aussi bien avec les viandes rouges qu’avec la volaille; délicieux également avec les poissons gras comme le saumon ou la truite, bon avec les pâtes et merveilleux avec un plateau de fromages. Il doit être servi à 16 ºC.  

Le Georges Dubœuf Brouilly 2015 est disponible à la SAQ, code 00070540. Prix 18,55$.

Liens :

Vins Georges Dubœuf

Hameau Duboeuf

Représentés au Québec par Vins Philippe Dandurand Wines Inc. 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., coordonnatrice
514 932-2626, poste 298

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., chef de marque
514 932-2626, poste 316

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca 

À l’approche des fêtes, je recommande à mes amis d’acheter les vins les plus chers, dans la limite de leur budget. Chez n’importe quel vigneron, ses vins les plus dispendieux sont toujours les meilleurs! De façon générale, on peut dire qu’on commence à trouver des vins de bonne qualité à partir de 19 dollars. Dans mon travail de dégustateur, il m’arrive parfois de trouver de jolis vins à des prix étonnamment attrayants. Si votre budget est limité, voici six vins très accessibles :

Le premier est le Domaine de Cibadiès Chardonnay IGP Pays d’Oc 2016, 13,5° d’alcool.

roger vins petits prix cibadies chardonnay

Robe délicatement dorée. Parfums intenses d’agrumes, de pêche, de poire, d’amande, de noisette et de fougère.

Ample et vif en bouche, opulent, sensuel, gourmand. Il se termine dans une longue finale. 

Il s’invite à l’apéritif, et alors on doit le boire frais, autour de 8 °C. Comme il est également bon avec les fruits de mer, le poisson et la volaille et qu’il accompagne à merveille les cuisines exotiques, il faut dans ce cas le servir à 10 °C.

Le Domaine de Cibadiès Chardonnay 2016 est disponible à la SAQ, code 12284741. Prix 14,50$.

Le deuxième vin est le Casa Ferreirinha Planalto Reserva Douro 2015. Un assemblage de Viosinho 35%, de Codega 15%, de Gouveio 15% et de Malvasia fina 15%, 12,5° d’alcool.

roger vins petits prix planalto 

Robe jaune pâle aux reflets verts. Parfums de pêche et de melon, de mangue et de miel. 

En bouche c’est un vin sec, frais, avec une texture et une vivacité qui le rendent attrayant pour les huitres et les fruits de mer, ainsi que pour les poissons à chair blanche. Il est parfait lorsque servi à 10 degrés Celsius. 

Casa Ferreirinha Planalto Reserva Douro 2015 est disponible à la SAQ, code 13189594. Prix 11,55$.

Le troisième vin est le Masi Masianco, Pinot Grigio et Verduzzo 2016, 12,5 degrés d’alcool. 

roger vins petits prix masi masianco 

Jolie robe or pâle, un parfum miellé, caractéristique du Pinot Gris, un peu d’ananas, de mangue, de fruit de la passion, de pamplemousse et de goyave. 

Beaucoup de finesse et de puissance en bouche, une belle fraîcheur. Il accompagnera agréablement le boudin blanc, les poissons délicats, les crevettes et les langoustines. Il doit être servi à 7 degrés Celsius. 

Le Masi Masianco 2016 est disponible à la SAQ, code 10439404. Prix 15,50$. 

Le quatrième vin est le Domaine Langlois-Chateau Saumur rouge 2016, 100% Cabernet Franc, 12,5° d’alcool.

roger vins petits prix langlois chateau

Robe rouge cerise intense. Bouquet de framboise, de cassis, de groseille et de fraise. Des notes de violette et d’anis.

En bouche c’est un vin onctueux, avec des tanins ronds et souples, bien équilibré, gourmand et fruité, avec une bonne longueur.

Parfait avec une assiette de charcuteries et avec les viandes rouges, surtout en grillade, ou avec un plateau de fromages. Il faut le servir à 14 °C.

Le Domaine Langlois-Chateau Saumur rouge 2016 est disponible à la SAQ, code 00710426. Prix 16,45$.

Le cinquième vin est le Cono Sur Bicicleta Pinot noir 100% Pinot Noir, 14° d’alcool.

roger vins petits prix conosur bicicleta

Robe rubis assez pâle. Bouquet de baies sauvages, de cerise noire, un toasté doux.

Ample en bouche, généreux, avec des tanins fins et ronds, une note boisée discrète et une excellente matière fruitée. L’acidité est en équilibre avec l’alcool et les tanins. Une longue finale fraiche.

Agréable à boire avec un ragoût de veau, mais aussi avec un hamburger. On doit le boire à 17 °C.

Le Cono Sur Bicicleta Pinot Noir 2016 est disponible à la SAQ. code 13284401. Prix 11,10$.

Le sixième vin est le Sirocco Nero d'Avola Cabernet Sauvignon, 13 degrés d’alcool.

roger vins petits prix sirocco

Robe rouge intense, reflets violacés. Parfums de cerise noire et de prune. En bouche il a une structure dense, des tanins abondants, une belle acidité. Des arômes fruités et épicés. Une finale persistante.

Il accompagne agréablement les plats de viande mijotés et épicés. On doit le servir à 17 degrés.

Le Sirocco Nero d'Avola Cabernet Sauvignon est disponible à la SAQ. code 13188719. Prix 12,55$.

Liens : 

Ces six vins sont représentés au Québec par Authentic Vins et Spiritueux

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., directrice des ventes 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., coordinatrice des ventes 
Tél.: 514 356- 5222, poste 406

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., représentant et responsable Presse  
Tél.: 514 356-5222

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca