mardi 12 novembre 2019
Chroniques de Roger Huet
Roger Huet

Roger Huet

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...

À la fin du mois d’avril s’est tenue à Montréal la Grande Dégustation des Vins du Roussillon.

Le Roussillon fait partie du département des Pyrénées-Orientales et c’est la région la plus méridionale de la France métropolitaine. Il profite d’un environnement privilégié entre mer et montagne. Son climat méditerranéen, avec beaucoup de soleil, des précipitations concentrées sur de courtes périodes en automne et au printemps, la tramontane qui souffle du nord-ouest et une géologie qui est parmi les plus riches et diversifiées du monde, favorisent la diversité des cépages et la production de vins de caractère.

roger arnaud de villeneuve roussillon

La plaine du Roussillon, en forme d’amphithéâtre, est protégée au nord, à l’ouest et au sud par des reliefs montagneux. Elle est arrosée par le Tech, la Têt et l’Agly qui se jettent dans la Méditerranée.

La vigne y a été introduite par les Romains par la Via Domitia et la Méditerranée, dès le 1er siècle av. J-C.

Je me suis entretenu avec Gaëtan Pierre, directeur Export de la Coopérative vinicole Arnaud de Villeneuve, qui propose une des plus belles palettes de vins du Roussillon.

roger arnaud de villeneuve gaetan pierre

Arnaud de Villeneuve, ou Arnau de Villanova, était un célèbre alchimiste catalan né en 1240. Il a étudié la médecine et la philosophie à Montpellier et à Naples. Éveillé et inquiet, il fait plusieurs voyages en Orient, d’où il rapporte le secret de la distillation du vin en eau de vie. Dans ses livres, il recommande la « fortification »’ ou « mutage » qui, en mélangeant l’alcool au vin, stabilise les vins et leur conserve leurs qualités intactes. L’appellation de Vins Doux Naturels d’origine contrôlée date de 1898, et elle est une filiation directe des travaux de l’alchimiste.

Les coopératives vinicoles se sont développées en Roussillon au début du XXe siècle comme un moyen de protection des vignerons contre l’exploitation dont ils étaient l’objet de la part de nombreux négociants.

Les valeurs coopératives que sont la solidarité, l’équité, la transparence, la responsabilité et la confiance, leur ont permis de devenir des acteurs majeurs dans la production vinicole du Roussillon.

Aujourd’hui, les vignerons et vigneronnes adhérents volontaires à Arnaud de Villeneuve sont au nombre de 350 et gèrent leur vignoble selon des cahiers des charges bien précis, avec les conseils de Thierry Beceiro, technicien viticole de la cave. Ils exploitent ensemble plus de 2000 hectares de vignes.

Anne Tixier dirige l’équipe de vinificateurs depuis 2009, assistée de deux œnologues conseil : Hélène Teixidor pour la vinification des vins secs et Laurent Duret pour les Vins Doux Naturels. Elle est supportée par une équipe de cavistes dirigée par le maître de chai Franck Lopez.

La cave actuelle a été fondée en 2007 par l’union des Caves Coopératives de Salses et de Rivesaltes, auxquelles se sont jointes celles de Pézilla la Rivière et de Corneilla la Rivière.

Arnaud de Villeneuve propose 37 vins : Blancs, Rosés, Rouges, Ambrés, Grenats et Tuilés.

Ils sont partagés dans les appellations : Côtes du Roussillon, Côtes du Roussillon Villages, Muscat de Rivesaltes, Rivesaltes, Vin de Pays, Côtes Catalanes et Vins Festifs.

Ils sont regroupés dans des gammes : Bio, Collections Millésimes, Cépages, Grandes Réserves, Grand Terroir, Origine, Pétillants, Réserves et Traditions.

De façon générale, les vins d’Arnaud de Villeneuve expriment pleinement la richesse aromatique des cépages et la diversité des sols.

Les vins doux naturels sont dans tout le territoire du Roussillon de véritables joyaux. J’en ai dégusté deux.

Tout d’abord, le RIVESALTES AMBRÉ PRESTIGE 1999, AOP Rivesaltes Vin Doux Naturel, de Collections Millésimes.

C’est un assemblage de Grenache blanc, de Grenache gris et de Macabeu. 16% d’alcool, 115 gr de sucre au litre, acidité totale de 3,76.

roger arnaud de villeneuve rivesaltesambre prestige1999

Le raisin provient du Vignoble de la plaine du Roussillon situé entre les Pyrénées et le littoral méditerranéen. Cuvée issue de vieilles vignes sur terroir argilo-calcaire et caillouteux.

Vinification traditionnelle en blanc, fermentation à température contrôlée, élevage en cuves pendant quelques années, puis en fûts de chêne. Mis en bouteille en décembre 2018 après un processus qui a duré 9 ans. La production de ce trésor est limitée à 1000 cols.

Magnifique robe ambrée, brillante. Parfum intense de figue fraiche, d’orange, de vanille et de fruits secs délicatement torréfiés.

En bouche une généreuse profusion d’arômes de kumquat confit et de figue sèche soulignés d’une pointe de rancio qui laisse une agréable impression de fraîcheur.

Personnellement, j’aime le déguster en apéritif avec des canapés de foie gras sur brioche, et de fromages bleus sur panettone aux fruits confits. Il est également délicieux au dessert avec des pièces de chocolat belge ou tout simplement pour meubler la conversation dans un 5 à 7, en le savourant tout doucement. Je suggère de le servir à 15 °C. Il peut se conserver en cave très longtemps.

J’ai ensuite dégusté le RIVESALTES AMBRÉ TRADITION 5 ANS, AOP Rivesaltes Vin Doux Naturel, de Collections Millésimes.

Assemblage de Grenache blanc, de Macabeu et Grenache gris, 16° d’alcool.

roger arnaud de villeneuve rivesaltes ambre tradition5ans

Le raisin provient du Vignoble de la plaine du Roussillon situé entre les Pyrénées et le littoral méditerranéen. Il est issu de vieilles vignes implantées sur sols rouges et calcaire compact, caillouteux et peu fertiles.

Vinification traditionnelle à température contrôlée. Mutage sur moût. Élevage de 36 mois en cuve puis en foudres durant 24 à 36 mois.

Magnifique robe ambrée, lumineuse. Parfums de fruits secs et d’orange confite, épices douces, un peu de vanille et de légères notes boisées.

En bouche c’est un vin caressant, tout en rondeur et en douceur. On perçoit des arômes de fruits secs et de pain d’épices. Il la une jolie fraicheur jusqu’en fin de bouche.

Parfait en apéritif, avec des canapés salés. Très bon avec les mets aigre-doux de la cuisine orientale et avec des fromages bleus et le Tome de brebis. Il est joyeux au dessert avec des cannelés, des tartes aux fruits, de la pâte de coing et des figues rôties au miel. Je suggère de le servir plus frais que le premier, à 10 °C. Il peut se conserver en cave pendant de nombreuses années.

Information sur leur disponibilité auprès de l’agence Divin Paradis.

Liens :

Arnaud de Villeneuve

Gaëtan Pierre, directeur Export

Représentés au Québec par l’agence Divin Paradis

Mario Paradis, président fondateur
450 463-1020 #204

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com

J’ai rencontré Maryline Demandre, cofondatrice d’Invasion Cocktail, qui est tombée en amour pour la scène cocktail au Québec et les belles personnes qui la font vivre!

RH – Racontez-nous, Maryline, la naissance d’Invasion Cocktail, qui démarque le printemps montréalais et québécois.

MARYLINE DEMANDRE – Invasion Cocktail est né d’une rencontre avec PO Trempe, le cofondateur du festival. Nous avons eu l’idée un peu folle de lancer la Cocktail Week du Québec autour d’un verre, il y a maintenant plus de 6 ans. Nous n’avions pas idée du travail que cela représenterait, mais à l’aube de la 6e édition du festival, nous sommes très fiers de ce qui a été accompli.

roger invasion cocktail foule

RH – Il m’apparaît qu’Invasion Cocktail a été une sorte de locomotive qui a mis le cocktail définitivement sur la carte du Québec. Comment les cocktails ont évolué depuis six ans?

MARYLINE DEMANDRE – Effectivement, le cocktail connait aujourd’hui un vrai succès au Québec. D’un côté, les consommateurs reconnaissent la diversité du cocktail et sont de plus en plus intéressés par des cocktails de qualité et originaux. D’un autre côté, les bartenders sont, plus que jamais, au sommet de leur art en suivant les tendances du moment et en s’appuyant sur d’excellents produits. Finalement, les micro-distilleries québécoises sont en train d’exploser, localement comme à l’international. Le mix de tous ces éléments nous donne une scène particulièrement active, portée par des passionnés et qui s’ouvre à tout type de public.

Invasion Cocktail participe à cette belle dynamique en permettant à l’industrie de rester connectée, tout en ayant pour but de faire connaitre le monde du cocktail au grand public.

RH – On assiste à une explosion des bartenders et des mixologues des deux sexes et même à des prestations ponctuelles par des mixologues étrangers.

MARYLINE DEMANDRE – Le bartending peut apparaître comme un métier représenté par beaucoup d’hommes, mais aujourd’hui les femmes du métier sont de plus en plus nombreuses et se démarquent par leur talent et leur volonté. Il suffit de rencontrer le staff de nos établissements partenaires pour se rendre compte que les femmes sont très présentes, et très actives, dans le milieu!

RH – Quelle durée avait Invasion Cocktail à ses débuts, et quelle durée aura cette année à sa sixième édition?

MARYLINE DEMANDRE – Invasion Cocktail fête aujourd’hui son 6e anniversaire. Cette année, la grande nouveauté est que le festival dure presque deux semaines, contre une seulement, lors des précédentes éditions. De plus, le festival grossit également du fait du nombre d’établissements partenaires, qui passe cette année à plus de 40, toujours à Montréal et à Québec.

RH – Qu’est-ce qu’Invasion Cocktail propose aux amateurs?

MARYLINE DEMANDRE – Invasion Cocktail, c’est un passeport qui permet aux novices comme aux amateurs de bénéficier de 20% de réduction sur une carte cocktails créée par chacun des établissements, spécialement pour le festival. Au vu de la diversité des bars et restos partenaires, il y en a vraiment pour tous les goûts! Des adaptations de classiques aux créations ultra-originales, les bartenders se sont, cette année encore, surpassés pour vous offrir une vraie expérience cocktail!

roger invasion cocktail drinks

RH – Est-ce qu’il y aura des mixologues et des festivaliers étrangers?

MARYLINE DEMANDRE – Pendant le festival, de nombreux évènements auront également lieu. Soirée d’ouverture, brunch festif, Soirées Barmen invités et journée pro… Nous faisons notamment venir chaque année des mixologues internationaux pour nous parler de leur expérience et nous faire goûter leurs drinks. Tout un programme, qui plaira aux bartenders de la scène locale comme au grand public curieux d’élargir ses horizons!

RH – Qu’est-ce qu’il faut faire pour participer?

MARYLINE DEMANDRE – Rendez-vous sur le site Invasion Cocktail pour découvrir toute la programmation et télécharger le passeport qui permet de bénéficier de rabais sur les cocktails vedettes de nos établissements partenaires!

RH – Est-ce que la soirée d’ouverture du 22 mai est ouverte à tous?

MARYLINE DEMANDRE – Oui, nous attendons des membres de l’industrie, des influenceurs de la scène cocktail, des amateurs de cocktails et des novices curieux de découvrir ce que les bartenders de nos stations cocktails ont préparé pour l’occasion.

roger invasion cocktail drinks bar

RH – Où peut-on s’informer sur les ateliers de formation grand public?

MARYLINE DEMANDRE – Le site Invasion Cocktail reprend toute l’information sur les ateliers cocktails de Montréal et Québec présentés par nos marques partenaires à l’École de bar Made with Love et chez Ateliers et Saveurs.

RH – Parlez-nous de «The Spirit of Italy».

MARYLINE DEMANDRE – The Spirit of Italy est un groupement de liqueurs et amers italiens qui collabore avec la Délégation commerciale d’Italie. Là aussi il y en a pour tous les goûts, on vous invite à découvrir les produits italiens pendant la soirée d’ouverture, le Brunch Festif, ainsi que certains des ateliers cocktails. Forza Italia!

RH – Est-ce que le public pourra rencontrer des bartenders internationaux?

MARYLINE DEMANDRE – Bien sûr, c’est notamment le but des Soirées Barmen invités qui se tiennent cette année au Bar Te Coldroom, le 27 mai à Montréal et Chez Tao!, le 28 mai à Québec. Nous faisons la part belle à l’Italie en accueillant Flavio Angiolillo et Idris Conti, qui nous viennent tout droit de Milan!

RH – Avez-vous d’autres surprises dans votre chapeau de magicienne?

MARYLINE DEMANDRE – Nous vous réservons de belles découvertes pendant toute la durée du festival, notamment pendant la soirée d’ouverture, le Brunch Festif et la journée pro. Mais les établissements aussi nous réservent de beaux évènements, qui vont être annoncés sous peu. Venez découvrir leurs belles créations, c’est l’occasion de prévoir une tournée des bars festive avec sa gang!

RH – Quels sont vos principaux commanditaires?

MARYLINE DEMANDRE – Nos partenaires majeurs sont cette année le bourbon Buffalo Trace et les produits italiens de The Spirit of Italy, mais vous pourrez aussi découvrir nos nombreuses autres marques partenaires pendant la soirée d’ouverture et sur le menu des établissements participants.

RH – Rappelez-nous les dates d’Invasion Cocktail à Montréal et à Québec.

MARYLINE DEMANDRE – Invasion Cocktail a lieu du 20 au 31 mai dans plus de 40 établissements partenaires à Montréal et Québec. On vous attend!

RH – Où peut-on trouver la liste de bars participants?

MARYLINE DEMANDRE – Les établissements participants sont référencés sur le site Invasion Cocktail ainsi que sur nos réseaux! Il est temps de prévoir sa tournée!

RH – Merci Maryline, je vous prédis cette année un énorme succès!

MARYLINE DEMANDRE – Merci à vous, Roger, de mettre en lumière ce bel évènement, qui contribue à faire rayonner la scène cocktail au Québec et à l’international

Liens :

Invasion Cocktail

PERSONNES À CONTACTER POUR INFORMATION ET POUR RÉSERVATION :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com

Laurent Fédou, directeur et chef de cave de la Maison de champagne Canard-Duchêne, était à Montréal.

RH – Bonjour LAURENT FÉDOU. La Maison de champagne Canard-Duchêne est née d’une histoire d’amour villageoise et elle a célébré l’année dernière ses 150 ans d’existence.

LAURENT FÉDOU – Bonjour, la maison Canard-Duchêne est née de la rencontre, en 1859, de Léonie Duchêne, viticultrice à Ludes, et de Victor Canard, tonnelier. Ils se marièrent en 1868 et fondèrent la maison Canard-Duchêne.

RH – Le siège social de champagne Canard-Duchêne est, depuis sa fondation, à Ludes-le-Coquet. Le château de Ludes, qui l’hébergeait, a été détruit par les deux Guerres mondiales. Est-ce qu’il a été rebâti?

LAURENT FÉDOU – Hélas non, les seuls vestiges sont les vitraux de la chapelle du Château que nous avons fait restaurer l’an dernier et qui sont visibles sur le circuit de visites des caves.

RH – Les bouteilles de champagne Canard-Duchêne portent le sceau de la Maison impériale de Russie. Racontez-nous l’histoire fascinante de comment ce sceau prestigieux vous a été attribué?

roger canard duchene capsule

LAURENT FÉDOU – Victor Canard s’est très vite tourné vers les marchés export et est devenu fournisseur de la cour du Tsar Nicolas II et donc Canard-Duchêne a obtenu l’autorisation de faire figurer les armoiries du Tsar sur ses habillages.

RH – L’histoire de votre maison a connu plusieurs changements de propriétaire. Pouvez-vous nous les raconter et nous dire à qui appartient champagne Canard-Duchêne aujourd’hui?

LAURENT FÉDOU – La famille Canard-Duchêne a vendu la maison au groupe LVMH en 1978. Alain Thiénot l’a rachetée en 2003 et m’a confié la mission de remettre les vins au niveau de la réputation de la Maison.

RH – Je retrouve le nom d’Alain Thiénot au fil de mes chroniques jusqu’en Bordeaux. Ce grand vigneron champenois est aussi propriétaire de sa maison de champagne éponyme et de deux autres maisons prestigieuses : Champagne Marie Stuart et Champagne Laurent Perrier. Tout ce qu’il produit me parait remarquable.

LAURENT FÉDOU – Je travaille avec Alain depuis 1985! J’ai élaboré les champagnes qui portent son nom, les vins des propriétés Bordelaises jusqu’en 2008, et même quelques années des coteaux du Languedoc. Tous ces vins sont de grands moments d’émotion et de passion.

RH – Vous êtes, Laurent Fédou, le gardien du style de la maison de champagne Canard-Duchêne et le responsable d’assurer la constance des cuvées, année après année. On a dit que vous êtes un styliste en matière de champagne. Nos lecteurs, amateurs de bons vins, aimeraient mieux vous connaître; parlez-nous de vous.

LAURENT FÉDOU – Ce n’est pas le sujet le plus facile… je suis en matière de dégustation extrêmement méticuleux et précis. Je travaille beaucoup sur les assemblages et suis très laborieux. J’estime qu’il y a tant de paramètres pour juger correctement un vin, que tant qu’il n’y a pas de cohérence de mes appréciations sur trois dégustations consécutives, je n’ai pas suffisamment d’éléments pour le juger de son avenir.

En dehors du vin, je suis un homme de passions, j’adore ma famille de 5 enfants, les tablées de copains et dès que je peux, je file en montagne où je prends un plaisir fou à randonner, escalader, faire du vélo…

RH – De quand date la première bouteille de champagne que vous ayez produite?

LAURENT FÉDOU – 1985!

RH – La plupart des grandes maisons de champagne, produisent seulement une partie de leur raisin, et pour le reste, elles s’approvisionnent chez des vignerons champenois. Comment gérez-vous l’approvisionnement du raisin?

LAURENT FÉDOU – Nous avons très peu de vignes en Champagne dans le groupe (environ 50 ha), nous avons donc des contrats d’approvisionnement avec de belles coopératives ou vignerons avec qui nous entretenons d’excellentes relations.

RH – Où sont situées les vignes propriété de Canard-Duchêne?

LAURENT FÉDOU – Aÿ, Cumères, Verneuil, Mesnil/Oger, Brugny, Sezanne, etc.

roger canard duchene montage de reims

RH – Comment sont les sols de la Montagne de Reims, leur altitude et leur climat?

LAURENT FÉDOU – La montagne de Reims s’étale sur plus de 30 km de long, son altitude est d’environ 300 m. La craie du sous-sol est l’essence du vignoble champenois.

RH – Avez-vous un engagement environnemental?

LAURENT FÉDOU – Nous avons beaucoup travaillé sur la consommation d’eau et d’énergie dans l’élaboration de nos vins, nous avons baissé d’environ 30% en 10 ans ces consommations.

Cette année, nous aimerions faire reconnaitre ce savoir en passant la certification ISO 50001.

RH – Qui dit vin, dit cave, mais en Champagne, cela prend un sens particulier. Les Champenois parlent souvent de leurs caves au pluriel. Parlez-nous des vôtres.

LAURENT FÉDOU – Les caves de Ludes sont exceptionnelles! Elles sillonnent sur plus de 6 km et 4 niveaux.

Nous avons récemment redécouvert qu’il existait un niveau -5 qui est immergé, dans lequel nous avons déposé 150 bouteilles qui feront leur prise de mousse sous l’eau! Pourquoi 150? Parce que nous avons juste fêté les 150 ans de la maison!

RH – Comment étaient les champagnes Canard-Duchêne à leur début : très doux, moyennement ou faiblement dosés et comment sont-ils aujourd’hui?

LAURENT FÉDOU – Tout évolue… le climat, le goût des consommateurs, le mode de consommation, Canard-Duchêne…

Autrefois, les champagnes étaient assez doux; aujourd’hui, on les aime purs et intenses.

RH – Pour l’élaboration de la plupart de vos champagnes, vous travaillez avec les trois grands cépages que sont le Chardonnay, le Pinot Noir et le Meunier. Lequel démarque le style de votre maison?

LAURENT FÉDOU – Notre maison est le seul négociant dont le siège social et la production sont situés dans la montagne de Reims, à Ludes, au cœur du vignoble et du Pinot Noir! L’ADN de la maison est bien évidemment le Pinot Noir!

Nous exprimons dans nos vins une vision du Pinot Noir axée sur l’élégance virile de ce cépage.

RH – Dans la difficile tâche de vinifier, de faire les assemblages, vous devez prévoir ce que les vins tranquilles que vous produisez aujourd’hui vont devenir en champagne, lorsqu’ils passeront par la deuxième fermentation et qu’ils auront franchi l’étape de vieillissement en cave. Combien des vins de réserve de vieux millésimes gardez-vous pour réussir votre ou vos styles de champagne?

LAURENT FÉDOU – Nous avons de très nombreux styles de vins de réserve afin de maintenir le style de la maison, quels que soient les aléas climatiques d’une ou de plusieurs années. C’est un outil essentiel dans l’art de l’assemblage et de la continuité d’un style.

RH – Quelles sont les qualités qui distinguent un grand champagne?

LAURENT FÉDOU – Une élégance, une subtilité, une âme, un style reconnaissable, une constance.

RH – Quelle est la différence de traitement entre un champagne générique et un champagne d’exception?

LAURENT FÉDOU – Il n’y a pas de traitement différent. Les choix des crus se font en fonction de leur aptitude au vieillissement.

RH – Qu’est-ce qu’elles ont de particulier les Cuvées Léonie, qui ont été créées en l’honneur de la fondatrice?

LAURENT FÉDOU – Ces cuvées sont élaborées afin de pouvoir vieillir plus longuement dans nos caves, pour que s’exprime une certaine maturité.

RH – Combien d’étiquettes produisez-vous en tout et quelle est celle qui connaît le plus grand succès?

LAURENT FÉDOU – La gamme Canard-Duchêne est vaste. Les dernières créations de la maison sont CVII Rosé Smooth, CVII Blanc de blancs, V, P181, un vin issu de raisins bio, et la gamme Léonie.

Léonie Brut est certainement notre champagne qui connaît le plus grand succès!

RH – Combien de bouteilles commercialisez-vous chaque année et parmi elles combien sont destinées aux marchés d’exportation?

LAURENT FÉDOU – Nous commercialisons environ 4 000 000 de bouteilles/an dont un peu plus de 30% à l’export.

RH – Quelle est la place du Canada et du Québec dans vos marchés d’exportation?

LAURENT FÉDOU – Le Canada est, pour la maison Canard-Duchêne, un nouveau marché.

RH – Vous nous avez apporté 2 bouteilles de champagne : Champagne Canard-Duchêne Cuvée Léonie et Champagne Canard-Duchêne Rosé. Pouvons-nous les déguster dans cet ordre?

LAURENT FÉDOU – Certainement.

RH – Nous débouchons le Champagne Canard-Duchêne, Cuvée Léonie.

roger canard duchene cuvee leonie

LAURENT FÉDOU –Nous sommes sur un assemblage que nous avons créé en 2005 en hommage à la fondatrice de la maison, Léonie Duchêne. Il est environ 50% Pinot Noir, 30% Meunier et 20% Chardonnay. Le vin est sur une base de vendanges de 2015 dans laquelle la proportion de vins de réserve est de plus de 30%.

Comme nos vins ne sont jamais sur un profil aromatique oxydatif, il faut laisser au vin le temps de s’aérer et en profiter pour admirer son éclat, sa robe or pale, et ses fines bulles.

Le nez est sur des notes de fruits jaunes mûrs et juteux : pêche, abricot. En bouche on est charmé par l’harmonie entre le nez et la bouche, ronde sur le fruit mûr et frais.

RH – Quels mariages nous proposez-vous pour ce vin et à quelle température doit-on le servir?

LAURENT FÉDOU – Selon moi, la température idéale se situe aux alentours de 9 °C. Ensuite, au fur et à mesure que le vin se réchauffe, on découvrira la maturité et l’expression plus intense du fruit.

Ce vin accompagnera élégamment une volaille tendre, un bar en croûte.

RH – Combien de temps peut-on le conserver en cave?

LAURENT FÉDOU – Lorsque vous achetez un champagne, il est à son apogée pour environ deux ans, dans le style de la maison Canard-Duchêne.

Cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas le conserver plus longtemps, mais les notes de fruits vont évoluer vers des arômes plus compotés, que certains adorent!

Le Champagne Canard-Duchêne Cuvée Léonie est disponible à la Société des alcools du Québec, code 11154700. Prix 52,25$.

RH – Nous dégustons maintenant le Champagne Canard-Duchêne Rosé.

roger canard duchene rose brut

LAURENT FÉDOU – La robe est légèrement rose pâle et tendre, le nez délicatement fruité sur des arômes de framboise et grenadine, notre Rosé est tendre et espiègle, il est idéal pour des apéritifs et des accompagnements.

RH – Les bulles sont très fines et elles jouent avec nos lèvres et notre langue, apportant une vraie sensation de fraîcheur.

Quels mariages nous proposez-vous pour ce vin et à quelle température doit-on le servir?

LAURENT FÉDOU – N’hésitez pas à le servir plus frais que la cuvée Léonie, à 7 °C, et découvrez à quel point les arômes vont évoluer à l’aération et au réchauffement!

Dégustez-le donc avec quelques lamelles de jambon Serrano!

Je ne suis pas adepte des rosés matures, donc je suggère de le boire dans les deux ans.

Le Champagne Canard-Duchêne Rosé est disponible à la Société des alcools du Québec, code 11572830. Prix 57,50$.

RH – On dit que l’art du sabrage a été la signature de la Maison Canard-Duchêne et qu’il continue aujourd’hui d’alimenter son caractère. Quel est le secret d’un sabrage parfait?

LAURENT FÉDOU – Pour réussir un sabrage parfait, il faut bien refroidir dans de la glace le col de la bouteille et comprendre qu’il faut juste suivre le fil du verre et en aucun cas frapper la bouteille, ce qui peut avoir des conséquences désastreuses et dangereuses.

RH – Merci de m’avoir accordé cette riche entrevue, Monsieur Fédou.

LAURENT FÉDOU – Cela a été un grand plaisir de vous faire découvrir notre belle maison et de vous faire déguster ces vins dans lesquels nous mettons tant de passion. Merci!

Liens :

Champagne Canard-Duchêne

Laurent Fédou, directeur et chef de Caves

Représentés au Québec par Vins Philippe Dandurand
Tél.: 514 932-2626

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Assistante chef de marques
Tél.: 514.932-2626, poste 241 ou 1 888 820-2089 

Galleon :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Coordonnateur importation privée
Tél.: 514.932-2626, poste 242

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com

Le rap et les bulles font bon ménage, car elles sont les compléments privilégiés de la fête.

Noire est la bouteille qui enferme le Luc Belaire Rosé Rare, noir est le rappeur Rick Ross, qui l’adore, noirs sont les shows où Rick Ross arrose d’une pluie de Luc Bélaire la foule hurlante qui danse presque en état de transe. La lumière noire des discothèques éclaire les étiquettes roses et blanches des bouteilles, de couleurs fluo presque magiques.

Le Luc Belaire rosé est produit en Provence, mais il a conquis le monde grâce au Rap déferlant sur les États-Unis, le Canada et le Québec; ensuite et presque en même temps sur l’Europe, puis sur le Moyen-Orient, où il fait un tabac à Dubaï, pour finalement conquérir l’Asie. Un jour ce sera peut-être lui, le vin mousseux avec lequel les astronautes célébreront leur arrivée sur Mars.

La spécialité de la Provence est le vin rosé. Les sols ancestraux desséchés par le soleil et par le vent de la Tramontane donnent des raisins qui ressemblent à des boules de verre.

Le Luc Belaire Rosé Rare Appellation Côtes de Provence est un assemblage 90% Syrah, 5% Grenache et 5% Cinsault, 12,5° d’alcool.

La Famille Piffaut, qui le produit, s’est spécialisée dans les vins pétillants depuis 1898. Les trois cépages rouges provençaux qui le composent sont vinifiés en blanc, c’est-à-dire en enlevant les peaux qui donnent la couleur au vin. À la toute fin de la vinification on ajoute une petite dose de vin rouge de Syrah pour obtenir ce rosé vibrant caractéristique du Luc Belaire Rare.

Le Luc Belaire Rare rosé est produit par la méthode Charmat en cuves de ciment émaillé, qui lui donnent sa mousse abondante; il est ensuite vieilli pendant six mois en cuves d’acier inoxydable.

roger belaire rose

Magnifique robe rose intense. Des bulles fines et persistantes qui jouent coquines sur votre langue et créent une impression de fraicheur.

Arômes de cerise, de prune, de petits fruits confits, d’amande grillée apportés par la Syrah, des touches de mûre et de cassis et un peu d’épices insufflées par le Grenache, tandis que le Cinsault  vient couronner le tout d’un parfum de cerisier en fleur.

En bouche c’est un vin frais, élégant, ni trop sec, ni trop sucré. Le Grenache qui lui donne le corps et son acidité, le Cinsault apporte la souplesse de sa texture, et la Syrah sa belle couleur, sa rondeur et sa richesse grillée. Le tout produit une sensation unique et exquise qui allie en parfaite harmonie les arômes, le goût et le corps. Sa finale fraiche et parfumée donne envie de continuer à faire la fête.

Lorsque le Luc Belaire Rare rosé est servi à une température de 6 °C, il est incomparable. Les barmans et les mixologues créent avec lui des cocktails délicieux. C’est aussi un vin qui s’adapte aux mets les plus divers, même les plus épicés. Pour une expérience différente, vous pouvez le boire à la californienne ou à la newyorkaise en écoutant le rap de Rick Ross, qui vous propulsera sur une autre planète.

Le Luc Belaire est un style de vie qui évoque le luxe et la joie de vivre de la Méditerranée à la portée de tous, parce que tout le monde peut s’offrir une bouteille de Luc Belaire Rare rosé.

Luc Belaire Rare Mousseux Rosé est disponible à la SAQ, code 12404969. Prix 36,60$.

Liens :

Luc Belaire

Représentés au Canada par Kolonaki Group

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., président

Responsables de la marque au Québec : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
Cell. : 514 867-3738

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cell. : 514 999-7210 

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com

lundi, 22 avril 2019 08:00

Ruffino et rien d’autre!

Ruffino est le plus grand domaine vinicole de la Toscane. C’est le mythique Chianti qui a conquis le monde et qui a accompagné les Années folles aux États-Unis, jusqu’à la Prohibition. Pendant la Prohibition, le Chianti Ruffino s’est vendu dans les pharmacies comme remède contre le stress et après la Prohibition, il a littéralement reconquis les États-Unis et déferlé sur le Canada et le Québec.

Qui n’a pas apprécié un bon Ruffino Chianti dans les repas de famille et dans les grandes occasions?

Après presque 40 ans de règne de la famille Ruffino, le grand domaine est passé en 1913 aux mains d’une autre grande famille du nord de l’Italie, les Folonari, avec une tradition dans la production et la commercialisation des vins qui commence au dix-huitième siècle.

Les Folonari ont régné sur le domaine Ruffino pendant un siècle, et ont accompli de grandes choses. Mais, finalement, constatant que le risque de ne pas avoir une relève hypothéquait leur avenir, ils ont vendu le Domaine Ruffino au groupe Constellation du Canada, qui dispose des ressources financières suffisantes et peut envisager l’avenir avec confiance.

J’ai dégusté le Ruffino Riserva Ducale Oro 2014, qui est le nec plus ultra des Riserva Ducale: 85% Sangiovese, 10% Merlot et 5% Colorino, 14,5° d’alcool. Le Riserva Ducale Oro n’est produit que lors des millésimes exceptionnels.

Le raisin provient des vignobles de Gretole et Santedame dans la sous-région de Castellina, reconnue pour ses vins de Chianti Classico. Vendanges manuelles.

La sélection des raisins de Sangiovese est très minutieuse et les contrôles de qualité rigoureux.

Fermentation en cuves inox thermo-régulées; macération post-fermentaire avec les peaux pendant 10 jours, fermentation malolactique en cuves de béton. Vieillissement en cuves de béton pendant 12 mois, suivi d’un passage de 12 mois en barriques de chêne de Slovénie et finition en fûts de chêne français pendant 12 mois supplémentaires.

roger ruffino reserva ducale

Magnifique robe rouge grenat. Bouquet toscan de violette, de cerise et de prune. Un deuxième nez apporte des notes de chocolat, de tabac, de cannelle, de poivre noir, de réglisse et une touche d’eucalyptus.

En bouche c’est un vin intense, corsé, charnu, généreusement aromatique, avec des tanins soyeux, une acidité très bien balancée. Une longue finale caressante et gourmande.

Le Ruffino Riserva Ducale Oro 2014 est un vin de gastronomie qui s’accorde merveilleusement avec les plats italiens traditionnels, avec les ragoûts, les rôtis de viandes rouges, et naturellement les pâtes. Il est également parfait avec un bon prosciutto, un salami et un plateau de fromages.

Je suggère de le laisser reposer en carafe pendant une trentaine de minutes et de le servir à 17 °C. Un vin de très longue garde qui pourra se conserver en cave au-delà de 2030.

Le Ruffino Riserva Ducale Oro 2014 est disponible à la SAQ, en format de 750 ml, code 11517380. Prix 47$.

J’ai aussi dégusté le Ruffino Chianti Superiore 2017, 70% Sangiovese, 30% Syrah, Merlot et Cabernet Sauvignon, 14° d’alcool.

Fermentation alcoolique en cuves inox thermo-régulées à température contrôlée pendant 9 jours. Macération post-fermentaire avec les peaux pendant 7 jours. Vieillissement durant 9 mois en cuves inox et en béton.

roger ruffino ruffino chianti

Robe rubis intense avec des reflets grenat. Bouquet de violette, de groseille, de framboise, de mûre et de confiture d’abricot.En bouche c’est un vin charpenté, avec des tanins robustes mais élégants, un bel équilibre entre l’acidité et l’alcool. Il se termine par une longue finale fruitée et fraiche.Ce vin convivial se marie facilement avec la cuisine italienne, française, espagnole et même asiatique. Il faut le servir à 16 °C. Il a une bonne capacité de conservation en cave et peut arriver facilement jusqu’en 2027.

Le Ruffino Chianti Superiore 2017 de 750ml est présenté à la SAQ comme Ruffino Fiasco 2017, code 13909627. Prix 23$.

Il y a probablement une erreur dans cette dénomination de fiasco, qui en italien veut dire flasque, c’est-à-dire une petite bouteille plate souvent en métal qu’on transporte dans une poche. Il aurait été plus correct de l’appeler FIASCA, qui veut dire fiole, laquelle est une petite bouteille ronde, en verre, à col étroit, employée souvent en pharmacie. Le Ruffino Chianti Superiore est en effet présenté dans une jolie fiole entourée de paille.

LIENS :

Ruffino

Représenté au Québec par Vins Arterra Canada

Robert Farèse
Directeur du développement et événements spéciaux
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel. 1 800 561-8634, poste 5376

Judith Cournoyer
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
514 861-2404, poste 5212

Michelle Saba
Directrice des relations publiques
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com

Ce seraient les Grecs qui auraient introduit la viticulture dans le territoire de la Roumanie actuelle, plus précisément chez les Daces et peut-être chez leurs ancêtres, les anciens Traces, qui vivaient au bord de la mer Noire. Elle a connu un grand développement pendant la période romaine, entre 106 à 256 de notre ère. Les Romains avaient une grande demande de vin pour leurs légions à l’est de l’empire. À partir de 256, les barbares Goths et Carpes envahissent le territoire et la viticulture souffre un ralentissement.

Pendant le Moyen Âge, des ethnies germaniques se sont établies dans le sud de la Transylvanie et ont implanté des cépages blancs comme le Riesling et le Traminer. Elles marqueront à jamais le goût des Roumains pour les vins blancs doux et demi-secs.

Le phylloxéra, qui a ravagé le vignoble roumain à partir de 1885, a favorisé l’implantation des cépages d'origine française au début du vingtième siècle.

Pendant la période communiste qui a duré de 1947 à 1989, la petite propriété individuelle a été remplacée par des fermes d'État, lesquelles, après la chute de Ceaușescu en 1989, ont été privatisées à nouveau. La Roumanie attire aujourd’hui de nombreux viticulteurs étrangers par son climat intéressant, ses terres fertiles, et les bas coûts de la propriété et des salaires.

roger budureasca carte

La superficie vinicole roumaine dépasse les 300 000 hectares actuellement. Elle est distribuée en quatre régions viti-vinicoles: la Moldavie roumaine, la Transylvanie, la Valachie et la Dobrogée.

Le pays a un climat continental avec des étés chauds et des hivers froids et neigeux.

La Roumanie est au 9e rang mondial des pays producteurs de vin, et c’est le premier producteur des pays d'Europe centrale.

On y cultive des cépages blancs et des cépages noirs.

Parmi les cépages blancs européens on trouve le Riesling, l’Aligoté, le Sauvignon Blanc, le Pinot Gris, le Chardonnay, le Muscat Ottonel, le Muscat d’Alexandrie, le Gewurztraminer et le Chasselas.

On trouve aussi de cépages blancs autochtones intéressants: le Fetească regală, le Fetească albă, le Grasă de Cotnari, la Crâmpoșie, la Frâncușă, la Galbenă de Odobești, la Sarba, et la Tămâioasă românească qui est une sorte de muscat roumain.

Parmi les cépages noirs européens on remarque le Cabernet Sauvignon, le Merlot et le Pinot Noir.

On trouve aussi des cépages autochtones: le Băbească neagră, le Fetească Neagră ou Noir des Pucelles, le Negru de Drăgășani.

Il y a aussi un cépage très ancien, le Balcic.

La législation roumaine classe les vins selon la couleur (blanc, rosé ou rouge), la quantité de sucre (sec, demi-sec, demi-doux ou doux) et surtout son degré d'alcool.

Depuis 1993, l'office national des appellations d'origine pour le vin et les autres produits viti-vinicoles (ONDOV) contrôle les dénominations géographiques et les 132 appellations d'origine.

La production de vin dépasse les 7 089 800 hectolitres; 65% des vins sont blancs et 35% rouges; 69% sont des vins de consommation courante et 31% des DOC. Seulement 10% de la production roumaine est exportée. Les opportunités d’affaires sont intéressantes.

Dans la provinc.e de Valachie, au cœur de la région essentiellement viti-vinicole de Dealu Mare, au nord-est de Bucarest, s'élèvent les collines du Domaine vinicole de Budureasca.

roger budureasca vignobles

La température moyenne est de 11 °C. Les hivers sont courts et froids. Les vents sont forts au printemps et doux en été.

L'altitude de son vignoble varie de 175 à 400 m. Les conditions climatiques et des sols favorisent la production de raisins noirs, mais les raisins blancs bénéficient également de conditions intéressantes et donnent des vins aromatiques et fruités.

Budureasca, est un domaine viti-vinicole fondé en 2006 avec une extension de 275 hectares. C’est un des plus importants de la région Dealu Mare. Son portfolio est assez large pour satisfaire le goût de tous les consommateurs, avec d’excellents ratios qualité-prix.

Le chai de Budureasca a été inauguré au printemps 2013 et couvre une superficie de 2500 m². C’est un des plus modernes et des plus grands de la région de Dealu Mare. Le bâtiment est enterré sur 3 côtés pour s'intégrer parfaitement au paysage et surtout pour bénéficier d'un contrôle thermique accru.

Le complexe dispose également de salles de dégustation de vin d’une capacité d’environ 50 personnes et d’une vue panoramique unique. On y trouve un magasin de vente avec tous les types de vins produits par Budureasca.

La gamme des vins Origini de Budureasca a une qualité internationale et c’est une des plus charmantes. Elle est le résultat d'une sélection des meilleurs raisins et des processus de production à la fine pointe de la technologie. Les vins sont affinés en fûts de chêne pendant au moins 12 mois.

Les vins Origini sont produits en quantités limitées et ne sont pas toujours disponibles à la vente, contrairement à d'autres gammes.

J’ai dégusté l’Origini Oro Manisa sec 2015 D.O.C. Dealu Mare. Un vin blanc, issu d’un assemblage de Chardonnay et Truioas Româneasc, 13,5 degrés d’alcool.

roger budureasca origini

Robe jaune brillant. Parfum remarquable de tilleul, d’acacia, de poire, de pêche et de fruits exotiques. On perçoit également du toasté, de la brioche, du beurre frais et des notes d’amandes grillées.

En bouche c’est un vin assez sec, corsé, puissant et bien équilibré. Sa masse fruitée et son acidité sont bien intégrées. La finale est soyeuse et pleine de fraîcheur.

Ce vin se marie avantageusement avec des fruits de mer, des poissons, des viandes blanches et des fromages fins. Je suggère de le servir à 8 °C.

Le Budureasca Origini Oro Manisa 2015 blanc est disponible en importation privée auprès de l’agence Maxim Impex Inc. au prix de 32,50$.

J’ai aussi dégusté l’Origini Reserve Sec D.OC. Dealu Mare 2015. Un vin rouge fait de Cabernet Sauvignon, de Merlot et de Syrah, 14,5° d’alcool.

roger budureasca origini reserve

Les raisins ont été récoltés à pleine maturité. Pressurage doux, fermentation à température contrôlée, vieillissement en fûts de chêne américain pendant 12 mois.

Robe rouge foncé avec des reflets bleutés. Bouquet intense de cerise noire, de cassis et de framboise confiturée. On perçoit également des épices: poivre, cardamone, un soupçon de coriandre, ainsi que des notes de réglisse, de vanille, de caramel et de moka.

En bouche c’est un vin puissant et d’une grande élégance, qui goûte le terroir. Les tannins sont abondants mais ronds, l’acidité parfaitement dosée, les arômes fruités et épicés et une très longue finale gourmande qui invite à un autre verre. Un vin avec un potentiel de garde de 15 ans ou plus.

Ce vin magnifique accompagne superbement les viandes rouges, le bœuf sous toutes les formes et l’agneau rôti. Il s’allie aussi joyeusement aux sauces épicées, aux champignons et aux fromages affinés. Ce vin gagne à respirer ou à reposer en carafe pendant une trentaine de minutes. Je suggère de le servir à 18 °C.

Le Budureasca Origini Reserve Sec D.OC. Dealu Mare 2015 est disponible en importation privée auprès de l’agent Maxim Impex inc. au prix de 32,50$.

Budureasca produit aussi une gamme de vins bio.

J’ai dégusté le Budureasca Organic Rosé biologique, sec 2017 D.O.C. Dealu Mare. Cépage Merlot, 13,5° d’alcool.

roger budureasca organic rose

Les raisins de cette gamme proviennent d'une parcelle de vigne biologique, soigneusement contrôlée par l’organisme de certification Austria Bio Guarantee. Les raisins n'utilisent que les ressources naturelles offertes par la nature: la terre, l'air, l'eau, le soleil. Ce sont les seuls "ingrédients" utilisés pour maximiser la saveur de chaque grain de raisin, sans pesticide. Les raisins sont sélectionnés et pressés manuellement, en douceur. La fermentation a lieu à 14 °C pendant 5 jours.

Belle robe rose-saumon. Parfum délicat de framboise et de cerise rouge. En bouche c’est un vin agréablement fruité et frais qui caresse joyeusement vos papilles. Très agréable à boire tout seul sur une terrasse l’été, avec des olives. Comme il est sec, il accompagne aussi avec bonheur les huitres, les fruits de mer et les poissons à chair blanche. Il réussit aussi très bien avec la cuisine asiatique et c’est un joyeux compagnon pour les fromages de chèvre. Je suggère de le servir assez frais, autour de 9 °C.

Le Budureasca Organic Rosé biologique, sec 2017 rosé est disponible en importation privée auprès de l’agent Maxim Impex inc. au prix de 19,50$.

La Gamme Premium de Budureasca propose des vins de terroir.

J’ai dégusté le Budureasca Premium Fumé Sec 2017, un assemblage de Chardonnay, Sauvignon Blanc, Pinot Gris, 13° d’alcool. Son nom lui vient tout autant du Sauvignon qui fait partie de l’assemblage, que du fût de chêne brûlé où il a vieilli.

roger budureasca fume

Belle robe jaune paille avec des reflets verts. Parfum de citron, de pomelo, de coing, de narcisse et de jasmin. On note aussi une certaine minéralité.

En bouche c’est un vin sec élégant, plutôt vif, mais bien équilibré onctueux et aromatique, avec un peu de vanille et toujours une note fumée, très agréable. Il gagne à être bu jeune.

On peut le marier avec des huitres ou avec du homard ou du crabe. Il est bon également avec les poissons à chair blanche, avec le poulet, ou avec un filet de porc et des légumes chauds. Je suggère de le servir à 8 °C et de le boire dans les 3 ans du millésime.

Le Budureasca Premium Fumé Sec 2017 blanc est disponible en importation privée auprès de l’agent Maxim Impex inc. au prix de 19$.

J’ai aussi dégusté le Budureasca Premium Tămâioasă Romaneasca 2017 blanc, 13,5° d’alcool.

roger budureasca tamaioasa romaneasca

Robe jaune doré, aux reflets verts. Le Tămâioasă est un cépage qui donne des vins très intenses et parfumés: fleur d’oranger, de chèvrefeuille et de jasmin. Des notes de fruit de la passion, de citron et de mangue.

En bouche c’est un vin ample, fruité et floral, gouleyant, avec un bel équilibre entre l’acidité et l’alcool. Une finale fraîche et invitante.

Ce vin délicieux peut être bu tout seul, en observant les lilas en fleurs, ou en accompagnement de fruits de mer, avec des pâtes en sauce Alfredo ou avec un bon risotto. Il est aussi délicieux avec du veau à la sauce blanche avec des champignons. Je suggère de le servir à 9 °C et de le consommer dans les trois ans qui suivent le millésime.

Le Budureasca Premium Tămâioasă Romaneasca 2017 blanc est disponible en importation privée auprès de l’agent Maxim Impex inc. au prix de 19$.

Pour terminer, j’ai dégusté le Budureasca Premium Fetească Neagră 2015, 14,5° d’alcool

roger budureasca feteasca neagra

Récolte du raisin à pleine maturité. Sélection minutieuse au chai. Fermentation alcoolique du raisin à température contrôlée dans des cuves en acier inoxydable pendant deux semaines, suivie d’une fermentation malolactique et élevage du vin en fûts de chêne pendant 5 mois.

Robe pourpre avec des reflets violets. Bouquet riche en fruits rouges et noirs où se démarquent la cerise, la mûre, le cassis. On perçoit des notes de moka, de vanille, de prune sèche, de cèdre. En bouche c’est un vin puissant, généreux en arômes, avec des tanins riches et ronds. Une finale très agréable, avec des notes épicées.

Il accompagnera avec panache les grillades et les mijotés de bœuf, et le porc grillé. Il est délicieux également avec un plateau de fromages. Je suggère de le servir à 17 °C. Il peut se conserver en cave une bonne dizaine d’années après le millésime.

Le Budureasca Premium Fetească Neagră 2015 rouge est disponible en importation privée auprès de l’agent Maxim Impex inc. au prix de 19$.

Les vins roumains sont élégants et franchement superbes. Ils vont conquérir assurément nos tables car leurs prix sont séduisants.

LIENS :

Budureasca

Représentés au Québec par Maxim Impex inc.
Aurelian Mantu, directeur général
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
514 581-6299

vins budureasca bouton

 

 

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com

J’ai assisté à une dégustation et mariage chocolats belges et vins à l’Académie du Chocolat. Elle était organisée par le Cercle d’Affaires Belgique-Québec et animée par Noël Fourcroy, le 25 mars dernier.

roger vins chocolat noel fourcroy

C’était l’événement annuel qui éveille toujours l’intérêt gourmand des membres de cette association remarquable qui sait unir l’utile à l’agréable. Les chocolats venaient de Les Délices de Bruxelles, apportés de Vaudreuil-Dorion par Jean Wulleman et son épouse, en représentation de leur fils, artiste chocolatier.

La dégustation était doublée d’un passionnant cours de maître sur le chocolat.

roger vins chocolat philippe vancayseele

Nous avons été accueillis par Philippe Vancayseele, directeur de l’Académie du chocolat et Maître chocolatier. Le cours était conduit par Laurence Torcherie, coordonnatrice de l’Académie et en charge de l'éveil sensoriel qui nous a dévoilé les mystères de la production et de la transformation du chocolat.

roger laurence torcherie

Le cacao originaire d’Amérique centrale et du sud a été transplanté en Asie par les Hollandais et en Afrique par les Portugais.

Il y a trois grandes catégories de cacao : le Forastéro, qui est le plus répandu et qui a un goût prononcé; le Criollo, qui est le plus délicat et le plus aromatique, mais aussi le plus rare et le plus cher; et un hybride des deux premiers : le Trinitario.

Pendant toute la soirée, Noël Fourcroy nous a conduits dans les méandres délicats et sensuels des chocolats et des vins. Il a réalisé les différents mariages de main de maître, nous faisait méditer les sensations, les saveurs et les parfums qui se subliment lorsque les arômes des chocolats n’écrasent pas ceux des vins, ni vice versa. Tous les vins que nous avons bus sont disponibles à la Société des alcools du Québec.

Nous avons commencé la dégustation dans la salle d’accueil avec un chocolat citronné à la robe jaune-vert, et vert-lime à l’intérieur. Il dégageait des parfums délicats de jasmin et de fleur d’oranger; le sucré-salé était parfaitement dosé, son acidité délicate apportait beaucoup de fraîcheur. Nous l’avons accompagné d’un Culmina Decora Riesling 2017 de la Vallée de l’Okanagan, en Colombie Britannique. La robe de ce vin est jaune pâle, avec des reflets verts. Un parfum délicat tout en nuances, avec des notes fruitées de citron, de pamplemousse, de pêche, de poire, de fleur de tilleul, un soupçon de réglisse et de minéralité. En bouche c’est un vin ample, vif, avec une fraîcheur remarquable et des arômes délicats. Avec peu de sucrosité, il accompagnait le chocolat avec délicatesse.

Nous avons continué la dégustation dans l’amphithéâtre de l’École. Madame Torcherie nous a initiés à la façon d’apprivoiser le chocolat, de le toucher, de respirer ses parfums, de le déguster pour que notre langue puisse capter et analyser son salé, son sucré, son acidité, ses goûts, et pour que notre palais puisse discerner les arômes par rétro-olfaction.

Elle nous a fait palper, humer et croquer des pépites de chocolat brut. C’était une mise en bouche.

roger vins chocolat chocolats degustes

Nous avons dégusté ensuite un bonbon à la robe rouge et verte, qui rappelait un fruit tropical. À l’intérieur, il y avait une ganache de chocolat de Saint-Domingue 70%. La ganache belge est un chocolat que l’on fait fondre dans de la crème chauffée. Il tire son nom d'une erreur de manipulation, lorsqu’ un apprenti chocolatier versa par erreur de la crème bouillante sur du chocolat et se fit traiter de « ganache! » par son maître. Après avoir goûté le mélange, le maître le trouva délicieux et le baptisa « Ganache ».

Notre ganache avait un parfum de fruits rouges et jaunes, de noix, de fleur de jasmin, et de rose sèche. En bouche il fondait délicieusement, ne laissant aucune texture.

Pour l’accompagner, Noël nous a proposé une coupe de Valley of the Moon, Pinot Noir 2017 de Carneros, Californie. Robe rubis peu intense mais brillante. Bouquet où domine la cerise noire, la fraise, la violette et la vanille. En bouche il allie puissance et finesse, avec une belle intensité aromatique. Des tanins ronds et une agréable et longue fin de bouche. Un mariage assurément réussi.

roger vins chocolat noel fourcroy micro

Le troisième chocolat était un chocolat Alto el Sol du Pérou 65% de cacao bio avec une larme dorée. En le croquant, on perçoit tout d’abord des arômes épicés où règne la cannelle, suivent ensuite la noix de muscade, le clou de girofle et le gingembre. Sa texture était fondante, avec une bonne acidité, et se déployait comme une longue caresse.

Le vin proposé était le Clos de los Siete 2015 d’Argentine. Un assemblage de Malbec, de Merlot, de Cabernet-Sauvignon et de Syrah produit par Michel Rolland. Sa robe rouge foncé avait des reflets presque noirs. Avec 4 cépages aussi puissants, le bouquet aromatique était intense : fraise, framboise, groseille, cerise rouge, myrtille, cassis, pruneau. Un parfum de violette également, d’épices douces, de cèdre, de réglisse et de cuir. En bouche le Clos de los Siete est puissant, ample, tannique, avec une très belle masse fruitée et épicée; son acidité apporte beaucoup de fraîcheur et la finale est longue et gourmande. Un autre très beau mariage.

Le quatrième chocolat était un joli cœur noir Madirofolo de Madagascar bio 65%, au goût acidulé et fruité et un peu d’amertume, charmant comme le plaisir et le chagrin de l’amour.

Le vin proposé pour accompagner ce chocolat était un vin de la Catalogne appelé Agricola Falset-Marca Ètim El Viatge Montsant 2014, un assemblage de Grenache, de Carignan et de Syrah.

Bouquet aromatique intense de cerise noire douce, de mûre, de pruneau, des notes de figue sèche, de moka, de tabac et de poivre. En deuxième nez on percevait également de la réglisse, de l’olive noire et une note d’amande grillée.

Ample, généreux et puissant en bouche, avec un profil tannique important mais rond et une acidité bien présente qui apporte de l’équilibre et de la fraîcheur.

Le cinquième et dernier chocolat dégusté était un adorable cœur rouge qui contenait de la pulpe de framboise. Nous l’avons marié avec un cava catalan rosé, le Parés Baltà Pink Cava bio, un assemblage de Grenache, de Parellada et de Macabeo, méthode classique, vieilli 18 mois en cave.

Belle robe presque violine. Cordon de petites bulles persistantes. Parfum délicat de framboise et de fraise, des notes de pâtisserie et d’épices douces. En bouche c’est un vin frais, fruité et épicé, avec un goût de viennoiserie, très invitant. Un mariage parfait.

Pour terminer, je vais vous raconter l’histoire du chocolat belge.

Les anciens Aztèques consommaient une boisson de chocolat parfumée à la vanille, diluée dans de l’eau, à laquelle on ajoutait du piment et du miel. Ils l’appelaient « Tchocoatl ». Ils employaient également le « Cacaocoatl » dans plusieurs préparations culinaires non sucrées et se servaient des graines de cacao comme monnaie d’échange.

Hernán Cortés a introduit les fèves de cacao en Espagne en 1528.

Les moines espagnols, reconnus pour leur gourmandise, substituèrent le miel par le sucre de canne, le piment par la cannelle, et consommèrent le chocolat comme une boisson chaude. Le succès du chocolat chaud fut immédiat et les classes aisées l’adoptèrent dans toute l’Espagne.

Le chocolat a été introduit à Gand en 1635. On a trouvé des documents qui l’attestent dans l'abbaye de Baudeloo. Les moines l’offraient en cadeau à leurs bienfaiteurs. Le chocolat chaud devint bientôt très populaire dans toute la ville et dans tout le pays, car il réchauffait le corps et le cœur des habitants dans les jours froids et humides de l’automne et de l’hiver.

Une légende veut que le maire de Zurich, Henri Escher, ait goûté une tasse de chocolat chaud à Bruxelles et décidé d'en exporter la recette en Suisse en 1679.

Dès le XVIIIe siècle, le chocolat est employé pour les desserts et les gâteaux.

Adolphe Meurisse s’établit chocolatier à Anvers, en 1831. La même année, Antoine Jacques vend les premiers bâtons de chocolat. La maison Berwaerts invente la tablette de chocolat en 1840.

L’aventure chocolatière continue de plus belle, les « Côte d’Or » apparaissent en 1883. Callebaut produit ses premiers bâtons de chocolat à Wieze, en 1911, et Jean Neuhaus invente la praline belge en 1912.

Le chocolat belge est aujourd’hui non seulement une spécialité gastronomique de la Belgique, mais une de ses principales richesses. Le pays compte plus de 500 chocolatiers et 2000 boutiques sur son territoire. On y produit 650 000 tonnes de chocolat par an, destinées en majorité à l'exportation. Pour les connaisseurs, « AMBAO » est un label et une marque déposée par l’État belge, qui garantit la qualité du chocolat constitué essentiellement de cacao à 100% et sans ajout de matières grasses végétales.

roger vins chocolat monsieur madame wullemanMonsieur et Madame Wulleman et leurs chocolats

Au Québec, presque toutes les grandes marques de chocolat belge y sont représentées, mais nous avons aussi des chocolatiers belges qui fabriquent ici même de petites merveilles. Une des plus charmantes chocolateries belges du Québec est assurément Les Délices de Bruxelles, de la famille Wulleman, qui est établie à Vaudreuil-Dorion, et elle vaut le détour.

roger vins chocolat delices bruxelles

Je salue la gourmandise des Belges, qui répandent le bonheur et le plaisir sur toute la terre.

Liens :

Noël Fourcroy
Professeur de sommellerie et expert en mariages chocolats-vins
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cercle d’Affaires Belgique-Québec (CABQ)
cabq.ca
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’Académie du Chocolat
chocolate-academy.ca

Les Délices de Bruxelles
450 218-2010
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Facebook
Délices de Bruxelles

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com

Vignobles de Larose, 239 hectares en AOC Haut-Médoc, est un ensemble de Domaines vitivinicoles Cru Bourgeois, qui comprend le Château Larose Trintaudon, le Château Larose Perganson, le Château Arnaud, tous trois en AOC Haut-Médoc, et le Château Tour de Pez en AOC à Saint-Estèphe. Nous avons reçu récemment la visite de Frank Bijon, son directeur général et directeur technique, qui nous a donné des nouvelles de ses châteaux, et de ses Crus Bourgeois, dont nous avons dégusté cinq dans un repas convivial au restaurant La Prunelle. Participaient à la dégustation Kenneth Gunn (Marchand des Amériques) et de la merveilleuse Manon Morel, ambassadeur de marques des Vignobles de Larose.

roger franck bijon

Une des caractéristiques de tous les domaines du groupe, c’est le respect de l’environnement. Ils sont classés ISO 26000, ce qui exige non seulement une implication au niveau des vignobles, des chais, de l’architecture, du recyclage de l’eau et des déchets, mais aussi une implication sociale envers les travailleurs.

Le premier domaine est le Château Larose Trintaudon.

Ses origines remontent à 1719, mais c’est en 1838 qu’un certain Henry Delaroze, maire de Saint-Laurent, crée le vignoble dans la bute de Trintaudon et lui donne son nom.

roger chateau larose trintaudon

Le domaine est reconnu comme Cru Bourgeois en 1868, dans la deuxième édition du guide « Bordeaux et ses vins », et comme Cru Bourgeois Supérieur dans la troisième édition de 1874.

Le comte Ernest de Lahens fait construire le château en 1870.

Le domaine connaît une période de déclin dans la première moitié du vingtième siècle, à cause du phylloxera et de la mauvaise gestion.

En 1963, la famille Forner l’achète en état d’abandon et replante 175 ha de vignes sous les conseils d’un éminent spécialiste, le professeur Émile Peynaud.

Le groupe Assurances générales de France, AGF-Allianz, l’achète en 1986 alors qu’il est déjà le plus grand domaine du Médoc par sa superficie et sa production.

Le domaine du Château Larose Trintaudon s’étend sur des sols de graves fines, et de l’argilo-calcaire. L’âge moyen des vignes est de 30 ans. Les cépages cultivés sont le Cabernet Sauvignon, le Merlot et le Petit Verdot.

Vinification traditionnelle avec cuvaison de 3 semaines en moyenne. Élevage en fûts de chêne pendant 12 à 14 mois

Le Château Trintaudon se classe aujourd’hui comme l’un des meilleurs Crus Bourgeois.

J’ai dégusté de ce domaine deux millésimes: Château Larose Trintaudon 2011 et 2015.

Le Château Larose Trintaudon 2011, 42% Cabernet Sauvignon, 58% Merlot.

Robe rubis foncé, intense et brillante. Bouquet de fraise des bois et de prune, avec des notes marquées de poivre noir, de cannelle et de vanille. Une touche boisée bien intégrée.

En bouche c’est un vin généreux, fruité, avec des tanins ronds et une acidité intéressante, une texture onctueuse et une finale élégante et pleine de fraîcheur qui font de lui un vin de gastronomie. Je suggère de le décanter une heure et de le servir à 18 oC. On peut le garder en cave jusqu’en 2023.

Château Larose Trintaudon 2011 Appellation Haut-Médoc et Cru Bourgeois, est disponible en importation privée auprès de l’agent Marchand des Amériques au prix de 33,01$.

Le Château Larose Trintaudon 2015, 47% Cabernet Sauvignon, 47% Merlot et 6% Petit Verdot.

Robe rubis intense, éclatante. Bouquet de fraise, de groseille, de cassis, avec de nombreuses notes épicées et un boisé discret et charmeur. On perçoit aussi un soupçon de réglisse, de vanille et de moka.

En bouche c’est un vin puissant, bien charpenté et très élégant. Il a une belle masse fruitée, une agréable fraîcheur, des tanins nombreux et souples, une finale longue et caressante. Je suggère de le laisser décanter pendant au moins une heure. Il peut se garder en cave jusqu’en 2024.

Château Larose Trintaudon 2015 Appellation Haut-Médoc et Cru Bourgeois est disponible à la SAQ, code 11835388. Prix 26,80$.

roger vins chateau larose

Le deuxième domaine est le Château Larose Perganson.

En 1719, à l’occasion d’une vente aux enchères, Jean-Pierre du Pontet, conseiller du roi, achète le domaine Perganson, qui s’ajoute à ceux de Langon et Canet, dont il est déjà propriétaire. À sa mort, il lègue à son fils ainé Pontet de Canet, ses terres de Saint-Julien, et à son fils cadet, Pontet-Perganson, ses terres et son château de Saint-Laurent.

Henry Delaroze devient propriétaire de Perganson en 1815 et change le nom du domaine Pontet-Perganson pour Larose Perganson en 1830. À partir de là, le Château Larose Perganson va suivre les tribulations de son frère ainé le Château Larose Trintaudon, jusqu’à son rachat en 1986, par les Assurances générales de France (Allianz).

Les vins du Château Larose Perganson, Appellations Haut-Médoc et Crus Bourgeois, sont issus de la viticulture durable et responsable. Domaine de 35 ha dont 25 de vignes, sols de graves du quaternaire et de graves pyrénéennes, vignes de 37 ans d’âge moyen.

roger vignoble chateau larose perganson

Vinification traditionnelle avec une cuvaison de 3 semaines et un élevage en fûts de chêne pendant 12 à 16 mois.

J’ai dégusté le Château Larose Perganson 2008, 50% Cabernet Sauvignon, 45% de Merlot et 5% de Petit Verdot, 13o d’alcool.

Robe rubis intense avec des reflets tuilés. Bouquet complexe de cassis et de mûre, de chocolat noir et de tabac, un peu de vanille, un petit soupçon de cèdre et de réglisse.

En bouche c’est un vin puissant, tout en équilibre, qui dégage les arômes savoureux perçus par le nez. Une belle fraîcheur et des tanins soyeux, une finale longue et riche en goût, légèrement boisée, qui s’invite à table. Je suggère de le laisser décanter une heure et de le servir à 18 oC. Il se conservera en cave facilement jusqu’en 2022.

Château Larose Perganson 2008, Appellation Haut-Médoc et Cru Bourgeois est disponible en importation privée au prix de 39,08$.

Le troisième domaine est le Château Arnaud, dans l’Appellation Haut-Médoc. Il s’étend sur une surface de 17,2 hectares de vignes, répartis sur les communes d’Arcins et de Lamarque.

roger chateau arnaud

Au dix-septième siècle, le comte Pierre Jacques Arnauld, procureur à la cour du Parlement de Bordeaux, achète le Prieuré d’Arcins qui devient le « cru Arnauld » avant d’être rebaptisé Château Arnauld.

Le domaine est acheté en 1956 par la famille Roggy et confié à la gestion de François Theil, qui va le diriger jusqu’en 2007, date où il sera vendu au groupe Assurances générales de France (Allianz). Le Château Arnaud se classe aujourd’hui parmi les plus grands et pour les Crus Bourgeois millésimes 2010 et 2014, il se positionne en leader, toutes catégories confondues.

Le vignoble repose sur l’ancien lit de la « rivière » composé de sable limoneux mélangé à des cailloux roulés. Les sols gravelo-argileux sont typiques du bord de la Gironde. L’enveloppe argileuse de ces graves pyrénéennes enrichit le sol et augmente la vigueur de la vigne, et sa production phénolique. Les sols drainent bien et forcent les racines à plonger en profondeur pour trouver une alimentation équilibrée. Ils sont considérés comme des sols chauds qui favorisent la bonne maturité des raisins.

Les cépages cultivés sont le Cabernet Sauvignon et le Merlot. L’âge moyen des vignes est de 40 ans

La récolte du raisin se fait manuellement, avec un tri à la vigne et deux tris au chai (avant et après éraflage). Élevage entièrement réalisé en fûts neufs de chêne français pendant 16 à 18 mois.

Arnaud, c’est avant tout un terroir d’exception, mais c’est également le savoir-faire de Larose Trintaudon et de Larose Perganson, appliqué à ce terroir.

J’ai dégusté le Château Arnaud Appellation Haut-Médoc, Cru Bourgeois, millésimes 2012 et 2014.

Le Château Arnaud millésime 2012, 64% Cabernet Sauvignon, 36% Merlot.

Robe pourpre avec une densité qui la rend presque opaque. Bouquet de cassis, de fraise des bois, agrémenté de poivre et de cardamone. Des notes de boîte à cigares, de noisette, de moka.

Bouche puissante marquée avec des tanins d’une grande finesse. Un superbe équilibre, beaucoup d’élégance, une belle matière charnue et minérale. Sa longue finale est savoureuse et invitante.

Je suggère de le décanter une heure avant la dégustation et de le servir à 18 oC. C’est un vin de longue garde qui pourra se conserver jusqu’en 2030. Le millésime 2012 de Château Arnaud est une des plus belles réussites de ce cru.

Château Arnaud Appellation Haut-Médoc, Cru Bourgeois, millésime 2012 fera sa première entrée sur les tablettes de la SAQ (code 13987772) au printemps 2019.

Le Château Arnaud millésime 2014, 63% Cabernet Sauvignon, 27% Merlot et 10% de Petit Verdot.

Robe rubis foncé avec des reflets pourpres. Très belle brillance. Riche bouquet de cassis, de mûre, de groseille, de menthol et de cèdre; un soupçon de moka et de poivre, et de subtiles notes fumées.

La bouche est puissante, charnue, avec des tanins intéressants et raffinés. Bon équilibre entre l’acidité et l’alcool. Une longue finale pleine de fraîcheur et une note minérale très invitante. Je suggère de le décanter pendant au moins une heure et de le servir à 18 oC. Il peut se conserver en cave au-delà de 2033.

Château Arnaud Appellation Haut-Médoc, Cru Bourgeois, millésime 2014 est disponible en importation privée au prix de 67,76$.

LIENS :

Vignobles de Larose

Franck Bijon, directeur général

Manon Morel, ambassadeur de marques pour le Canada
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Représentés au Canada par Marchand des Amériques
Kenneth Gunn, président, responsable des importations privées
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com

La Sunrock vineyards a été fondé en 1999 avec une superficie de 73 hectares, à la pointe nord du désert de Sonora, sur une grande terrasse de sable appelée aujourd’hui banc du lac Osoyoos.

Le vignoble est situé au 49e parallèle orienté nord-sud à 330 mètres au-dessus du niveau de la mer. Côté sud, il s’étend en pente douce, qui favorise une excellente circulation d'air et diminue les risques de gel printanier ou automnal, et de maladie. Le vignoble fait face au massif «Sunrock» dont il a pris le nom. Ce massif reflète les rayons du soleil pendant la journée et retient la chaleur du désert bien après le coucher du soleil, prolongeant le potentiel de maturation jusqu’à la fin octobre.Les nuits fraîches de l’automne contribuent à donner une expression fruitée aux raisins rouges, qui produisent des vins savoureux et équilibrés. Le sol est de sable limoneux, qui draine bien et permet de contrôler la vigueur de la vigne. Les racines s'enfoncent profondément dans le sol à la recherche d'eau et de nutriments, ce qui produit des rendements restreints mais dont les fruits sont très aromatisés et concentrés. Ces sols homogènes facilitent la cohérence des parcelles de vigne.

Sunrock est le terroir de rêve pour obtenir des raisins de qualité supérieure, à maturation tardive qui expriment le sol.

Troy Osborne est le chef des vignes. Il est né et a grandi dans une ferme du sud-ouest de l'Ontario. Après avoir obtenu son diplôme en viticulture de l'Okanagan University College, il s'est installé dans la principale région productrice de raisins du sud de l'Okanagan. Aujourd'hui, avec 20 ans d'expérience dans l'industrie viticole de la Colombie-Britannique, il a la responsabilité de la bonne marche du vignoble de Sunrock Vineyards. Troy est toujours au fait des tendances actuelles du vignoble et des technologies de pointe qui lui permettent de fournir les raisins de la plus haute qualité, essentiels à la production des meilleurs vins.

Dave Carson est le maître de chai. Il a travaillé dans les vignes depuis l'âge de onze ans. Avec de nombreuses années d’expérience pratique en vinification, il a achevé sa formation en Californie. Il est ensuite devenu viticulteur principal pour la maison Constellation Oliver à Okanagan, où il a dirigé les équipes de vinification de Jackson-Triggs, du ranch See Ya Later, de Sumac Ridge et d'Inniskillin. En 2015, il a été promu maître de chai chez Okanagan Estates. Aujourd’hui il dirige la vinification de la Sunrock Vineyards, avec une équipe de gens passionnés qui jouent un rôle de premier plan dans le développement de l'industrie du vin dans l'Okanagan.

J’ai dégusté le Sunrock Vineyards Shiraz BC VQA Okanagan Valley 2015, Syrah 100%, 14,5o d’alcool.

Le raisin vendangé à maturité est sélectionné soigneusement au vignoble d’abord, au chai ensuite. Foulage délicat pour ne pas extraire trop de tanins, puis égrappage. Fermentation en cuves inox ouvertes. Pigéage quotidien du moût pendant 10 jours avant d’être pressé et soutiré. Fermentation malolactique complète; vieillissement en barriques de chêne américain durant 14 mois.

roger sunrock shiraz2015

Très belle robe d’un rouge intense. Bouquet de fruits noirs: cassis, mûre, cerise, prune, des notes épicées: poivre noir, cardamone, cannelle; des notes torréfiées: moka, chocolat, chêne fumé.

En bouche c’est un vin ample, fruité, épicé, avec un boisé délicat, des tanins ronds et agréables, une finale longue et gourmande.

Ce magnifique vin de gastronomie appelle les viandes: bœuf, agneau, gibier à poil et à plume; il s’associe merveilleusement aux sauces aux champignons, aux fromages goûteux. C’est un vin de longue garde qui peut tenir parfaitement pendant 20 ans.

Le Sunrock Vineyards Shiraz 2015 est disponible à la SAQ, code 13887860. Prix 29,95$.

Liens:

Sunrock Vineyards

Représenté au Québec par Vins Arterra Canada

Robert Farèse, directeur du développement et événements spéciaux
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél.: 1 800 561-8634, poste 5376

Judith Cournoyer
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél.: 514 861-2404, poste 5212

Michelle Saba, directrice des relations publiques
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com

mardi, 05 mars 2019 08:00

Domaine Fouet, un terroir de Loire

Julien Fouet représente la sixième génération de vignerons attachée à ce domaine familial de 15 hectares, au cœur même de l’appellation SAUMUR CHAMPIGNY.

roger saumur julien fouet vigne

Le vignoble est situé précisément sur la commune viticole de Saint Cyr en Bourg et de Brézé, dont les sols sont argilo-calcaires. Le domaine Fouet a une particularité qui est sa cave, ou plutôt ses caves; des caves troglodytes creusées dans le tuffeau. Julien Fouet a entrepris d’étendre la surface des caves en 2014 et a eu la surprise de découvrir un véritable site troglodytique, réellement habité au XIIe siècle! Des traces d’habitat y sont encore présentes: un four, une mangeoire. La configuration des lieux nous entraîne dans un monde chargé d’histoire.

Le domaine Fouet met à la disposition des voyageurs un petit gîte où l’on peut séjourner, une semaine ou deux ou même une fin de semaine, pour découvrir la région qui est très belle, avec la présence constante de la Loire. Tout près se trouve le magnifique Château de Saumur, dont les fondations datent du dixième siècle.

Minutieux et passionné, Julien Fouet travaille la vigne avec beaucoup de rigueur et dans le plus grand respect de l’environnement, enherbant plutôt que désherbant, ce qui favorise la baisse du rendement et l’augmentation de la concentration, et prévient la présence de botrytis.

Tout est mis en place pour obtenir la meilleure qualité de vins possible, des vins qui expriment la typicité du terroir de Saumur Champigny. Les raisins sont récoltés à maturité et subissent deux sélections, une première à la vigne et une seconde au chai. Le raisin est pressé lentement sans extraction forte. Rendement 50 hl/ha. Fermentation à basse température, soutirage et élevage sur lies fines. Les vins sont non filtrés. Tout le processus se fait en fûts de chêne français.

J’ai dégusté la cuvée l’Ardillon, 100% Chenin, Appellation Saumur, du Domaine Fouet, 12,5% d’alcool.

roger saumur julien fouet

Robe dorée claire. Parfum de fleurs blanches, de poire et de coing avec des notes de miel d’acacia, de tilleul et de gingembre. Une belle présence de silex.

En bouche c’est un vin vif, droit, élégant, avec une belle acidité et une finale pleine de fraîcheur.

Il se mariera délicieusement avec les huitres et les fruits de mer, avec les poissons blancs et le fromage de chèvre. Il a un potentiel de vieillissement de 7 ans.

Le Domaine Fouet l'Ardillon, Appellation Saumur 2017 est disponible à la SAQ, code 13585407. Prix: 21,10$.

LIENS :

Domaine Fouet
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Représentés au Québec par l’Agence Benedictus
Benoît Lecavalier, président
Tél.: 514 913-5405
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com 

Commentaires des lecteurs