lundi 26 août 2019
Ravenswood, des vins sans compromis

Ravenswood, des vins sans compromis

Joel Peterson a été initié très jeune aux secrets du vin. À 10 ans il dégustait déjà au San Francisco Wine Échantillonnage Club, propriété de son père.

À son adolescence, il avait une solide connaissance des vignes et des millésimes européens. Il a étudié la biochimie à l’Université de l’Oregon, pour être consultant et écrivain en vin. Plus tard, Joel est devenu vinificateur avec Joseph Swan, avec qui il travaillait à la manière française. Il fonde la Ravenswood Winery en 1976 et très vite il s’impose comme chef de file et porte-parole du Zinfandel en Californie. Il a un palais et un nez extraordinaires, qui font l’admiration des connaisseurs.

Joël Peterson grand

Son slogan : «No Wimpy Wines», ce qui veut dire pas des vins faiblards et insipides. Il a créé une ligne de vins abordables, la Vintners Blend, issus des raisins de toute la Californie et vinifiés avec des méthodes du Vieux Monde. Ses vins sont savoureux et généreux. Ces deux éléments sont la base de la philosophie de Peterson et se retrouvent dans toute la gamme de Ravenswood.

Un jour d'automne de 1976, Joel Peterson travaille comme un forcené pour rentrer 4 tonnes de Zinfandel avant un orage imminent, tandis que les corbeaux rejoignent les branches des arbres au-dessus de sa tête.

Il presse le raisin pendant la nuit et fait un des premiers vins monocépages de Zinfandel de Sonoma County. Il le signe Ravenswood et le marque d’un cercle de corbeaux, qui devient son logo. Il a confiance en son logo hypnotique qui fait remarquer son vin.

Dans les premières années, Joel Peterson est un vinificateur errant. En cinq ans il déménage cinq fois ses presses, ses stocks et ses fûts. Il s’installe finalement pendant dix ans dans un ancien entrepôt au toit d'étain, qui avait servi pour l’emballage de légumes et qui avait été plus tard un atelier de menuiserie où l’on fabriquait des sièges de toilette en chêne, «ce qui démontre, d’après lui, qu’on peut faire du bon vin à peu près partout lorsqu’on est déterminé».

Joel Peterson voit grand, et c’est un travailleur infatigable. Il mise tout ce qu’il a pour acheter du raisin. Il tisse des liens avec des vignerons, avec qui il partage le goût de la liberté et le sens du dévouement. Son portefeuille de vins s’épaissit. Les bouteilles portent maintenant sur l’étiquette le nom des vignobles d’où provient le raisin.

Grâce au succès des vins de Ravenswood, Joel s’installe en 1991 dans son propre chez-soi, un petit coin de paradis, en périphérie de Sonoma.

Il constate que la Californie a beaucoup changé depuis 1976. Mais les choses demeurent les mêmes dans son quartier général de Sonoma Valley et tandis que les vignerons rivalisent pour produire des vins à la dernière mode pour impressionner les jurys, il demeure attaché à ses anciens cépages et croit toujours à la vinification traditionnelle du Vieux Monde. Il dira: «Ravenswood continue à établir la norme des vins sans compromis, qui sont fidèles aux sols où ils ont poussé, rien de moins, rien de plus».

Depuis 1999, la Ravenswood a rejoint la famille Constellation.

J’ai dégusté le Ravenswood Big River Zinfandel Single Vineyard 2016, 15,2o d’alcool.

Le vignoble de Big River, d’où provient le raisin, est la propriété de Scott et de Lynn Adams. Ils étaient à la recherche de vieilles vignes de Zinfandel, lorsqu’ils ont trouvé un vignoble de 5,25 ha avec des vignes âgées de plus de 100 ans chevauchant les appellations Alexander Valley et Russian River, et ils ont acheté le vignoble et lui ont donné le nom de Big River. Le sol est fait d’argile rouge et de pierres volcaniques. Les vignes sont sur une butte au-dessus de la ligne de brouillard, avec des fins d’après-midi frais et venteux.

La fermentation est effectuée avec des levures indigènes en petits fermenteurs à aire ouverte, avec 11 jours de macération sur peaux et des remontages quotidiens.

Le vin vieillit 19 mois en fûts de chêne français, dont 40% neufs.

Ravenswood Zinfandel 2016

Robe rouge intense, presque noire. Bouquet de cuir léger, de cerise, de mûre, de groseille, de bleuet; viennent ensuite les épices douces, et se termine par des notes chocolatées et de café moka.

En bouche c’est un vin ample, corsé, fruité. Les tanins sont abondants et ronds; on perçoit une belle acidité rafraichissante et qui se fond avec l’alcool et les fruits. Une bonne longueur en fin de bouche.

Un vin excellent avec un Châteaubriand ou avec un gigot d’agneau. Très bon également avec un civet de lièvre aux morilles et aux pâtes. Je suggère de le servir à 17o Celsius. Il a un potentiel de garde de 10 ans.

Le Ravenswood Zinfandel Big River Alexander Valley 2016 est disponible à la SAQ, code 12490385. Prix 45,25$.

Liens :

The Ravenswood winery 

Représenté au Québec par Vins Arterra Canada

Robert Farèse
Directeur du développement et événements spéciaux
Tél.: 1 800 561-8634, poste 5376
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Judith Cournoyer
Tél.: 514 861-2404, poste 5212
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Michelle Saba
Directrice des relations publiques
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Roger Huet
Chroniqueur vins et tourisme
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...

Commentaires des lecteurs