mercredi 5 octobre 2022
Olivier de Maisonneuve

Olivier de Maisonneuve

Diplômé sommelier-conseil de l’Université du vin de Suze-La Rousse, en France, j’ai commencé mon apprentissage du monde vinicole en suivant les cours Les Connaisseurs de la SAQ. Aujourd’hui, j’en suis devenu un animateur! Chroniqueur vins et alcools dans diverses publications, dont le magazine Fugues, je parcoure la planète pour mettre images et visages sur ces produits qui me font vivre tant d’émotions.

La fin de cette escapade vinicole avait encore du merveilleux à me proposer. La splendeur de la vallée de Similkameen se révèle déjà, quelques minutes après avoir quitté Osoyoos, en empruntant la route 3. On entre encore plus dans la beauté sauvage des montagnes. Le temps se met à ralentir.

Premier arrêt panoramique : le vignoble Vanessa (qui veut dire papillon, en grec!). La salle de dégustation et de vente est aussi belle et chic que les vins qui y sont offerts. Le White Blend de la V Serie, un assemblage de sémillon et de riesling merveilleusement aromatique, et leur rosé de presse, à la vin gris, ont été de gros coups de cœur. C'est un domaine à ne pas manquer.

VanessaVanessa (boutique)

Près de Cawston, dans une jolie cour, sous les arbres, un autre super moment m'attendait au domaine Orofino. J'ai pu faire une dégustation pas mal chargée avec Coranne Creswell. En apparence sérieuse, mais délicieusement pince-sans-rire, elle m'a régalé avec des vins très expressifs de leurs terroirs. On y trouve certaines des plus vieilles vignes de la vallée. Une kyrielle de vins nous est proposée, dans ce domaine qui n’utilise que de l'énergie solaire. Le Old Vines Riesling, le premier millésime de zinfandel 2020 (au très joli parfum de lavande et de canneberge), le magnifique Old Vines pinot noir non filtré (la 3e gorgée m'a jeté en pâmoison!) et leur fameux Beleza (2019 est leur 19e millésime), un assemblage bordelais, m'ont tous mis des étoiles dans les yeux. Et quel panorama! Bref, un arrêt obligatoire dans la vallée.

Coranne CreswellCoranne Creswell (Orofino)

Sacha Heinecke et sa sœur Anna sont à la tête de Crowsnest, un domaine que leurs parents ont créé en 1985. Sacha est une formidable et très sympathique boule d'énergie, toujours plein de projets. Il est derrière le vignoble, le restaurant, la guest house, la boulangerie et une distillerie dans Cawston! J'ai beaucoup aimé ses mousseux. Le Crowsnest 2019 est un assemblage de chardo, de riesling et d'auxerrois, très aérien. Il y a aussi un Gewurtraminer frizzante, bien balancé. Côté vins tranquilles, son pinot noir pinotte beaucoup, mais c'est son merlot Family Reserve 2020 qui m'a charmé le plus, moi qui suis loin d'être un fan de merlot! Issu de vieilles vignes de 30 ans, c'est superbement équilibré, riche et très long en bouche. Wow!

Le lendemain, on se promène autour de Keremeos. Tout au long de la route, il y a des kiosques de fruits et légumes... et de crème glacée, tenus par la même famille d'origine indienne (de l'Inde).C'est très exotique! Commençons par une visite au Clos du Soleil, un domaine biodynamique, entre les mains du vigneron Michael Clark, qui utilise surtout les cépages bordelais, avec un minimum d'intervention lors de la vinification. J'ai bien aimé leur rosé 2021, à base de cabernet sauvignon et de malbec, le Célestiale 2019, aux beaux tannins et bien fruité, très versatile pour la table, et un délicieux Signature 2013, riche et satiné, pouvant aisément vieillir une dizaine d'années.

Paysage près de KeremeosPaysage près de Keremeos (Corcelette et Clos du Soleil)

À deux minutes de là, Corcelettes a un terroir unique de pierres érodées et de sable volcanique. On y propose du chardonnay, un joli rosé à base de pinot noir et de syrah, un super merlot 2019 (franc de pied!), aux parfums de fruits rouges, de fleurs et de poivre blanc, et mon coup de cœur : le Cabernet sauvignon Estate Micro Lot Serie 2018, aussi ravissant et intense au nez qu'en bouche. Ils font aussi le Talus, leur haut de gamme, mais, hélas, on ne me l'a pas fait déguster.

C'est déjà le temps de repartir tranquillement vers Kelowna, après une dernière nuit à Penticton.

De retour à Kelowna, je termine mon aventure avec un des joyaux de l'Okanagan : Mission Hill Family Estate. C'est un endroit qui est conçu pour vous en mettre plein la vue. On y produit que des vins bios depuis 2021. L'architecture est superbe. De charmantes hôtesses vous accueillent à l'entrée de la grande cour, avec un verre d'un agréable rosé mousseux, le Exhilarat!ion brut, à base de pinot noir. Une fois passés sous l'arche, vous avez le choix d'aller manger au très panoramique restaurant, de vous asseoir dans l'herbe de l’amphithéâtre à la grecque, de visiter la somptueuse boutique, d'aller visiter le cellier, ou de faire une dégustation sur la terrasse. J'ai eu le bonheur de profiter de la dégustation Behind Closed Door, qui offre des bouchées en accord avec certains vins, en prime. On a eu droit à des vins de la Legacy Serie, qui est faite avec le top 1% de leurs raisins, à leur incroyable pinot noir de Naramata Ranch (une vraie perle) et de deux millésimes de leur succulent Compendium, le 2015 et le 2012. Le 2015 servi avec une petite moussaka a été une expérience magique!

Mission HillMission Hill: la somptueuse boutique

Oh! Et si comme moi vous aimez découvrir le monde des spiritueux artisanaux, vous devez absolument visiter Wiseacre Farm Distillery à Kelowna. Pour les bâtiments pittoresques, les animaux (les poules!) et pour l'incroyable courage, la détermination et la générosité de James et Kristi Caldwell. Le Citrus Gin, le Cranberry Gin, la vodka Lazy Ass et leur limoncello, entre autres, sont un pur régal!

 Blank 744 x 992Wiseacre Farm Distillery: avec Kristi Caldwell et où s'opère la magie

Il ne me reste plus qu'à offrir mes plus chaleureux et sincères remerciements aux gens qui m'ont aidé à planifier une escapade que je ne suis pas près d'oublier, et aux hôtels qui m'ont gracieusement hébergé. Un lit douillet et une belle chambre à la fin d'une journée de dégustation, ça fait un bien immense!

  • Rob Grifone, TOTA (Thompson Okanagan Toursim Association)
  • Kelly Josephson (Wines of British Columbia)
  • Morgan Sommerville (Serena PR)
  • Sara Crockett (Similkammen Independent Winegrowers)
  • Thom Tischik (Visit Penticton)
  • Comfort Suites Kelowna, super service, entre la ville et l'aéroport
  • Tiki Shores Resort, avec une petite piscine, et juste en face de la plage
  • Best Western Plus Osoyoos Hotel and Suites, collé sur un amusant minigolf

Lire la première partie de mon périple : Okanagan et Similkameen, des vallées et des vins qui ravissent les sens!

Lire la seconde partie de mon périple : Le sud de l'Okanagan

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Sommelier-conseil
VINS CONSEIL
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Animation de dégustation de vins à votre domicile ou en entreprise
Cell.: 438 881-7276

mercredi, 20 juillet 2022 15:44

Le sud de l'Okanagan (2e partie)

Quittons Penticton et poursuivons notre pittoresque route des vins. Un premier arrêt panoramique au domaine Liquidity nous offre une très belle vue vers le lac Vaseux. Puis on mange sur le pouce dans une succulente cantina mexicaine au centre de la ville d'Oliver. L'après-midi nous voit arriver à un des plus beaux domaines de notre voyage : Checkmate.

L'architecture, l’accueil (merci Océane!), le paysage et les vins, tout m'a séduit. Anthony von Mandl, de Mission Hill, a, de toute évidence, investi substantiellement, pour offrir aux visiteurs et aux amateurs une expérience très classe. Les vins aux noms évocateurs du jeu d'échec, viennent de différents vignobles au terroir bien caractérisé, et mettent en valeur le chardonnay et le merlot. Knigth's Challenge, Capture, ou le magnifique Opening Gambit 2015, si gourmand, frais et sensuel, m'ont complètement conquis.

Chekmate intérieurCheckmate

Un autre domaine du portfolio de M. von Mandl est tout à côté : Road 13. Plus convivial, malgré son aspect médiéval, et en transformation tant du côté chai que du côté expérience client, il offre aussi de fort belles bouteilles, Il vaut le détour pour notamment : leur mousseux à base de chenin blanc, leur très beau rosé, assemblage de pinot noir et de gamay, un GSM 2018 super savoureux, et le malbec Jackpot 2019, vraiment superbe : un équilibre, une longueur et un nez remarquable! J'ai aussi eu droit à un petit verdot Jackpot 2013. Un mot : wow!

Road 13Road 13

Après un peu de route, traversons Osoyoos, et rendons-nous à Moon Curser un autre domaine très sympathique, avec des vins pour le moins surprenants dans ce coin de pays. J'espère que vous aurez la chance de faire une dégustation avec Karin, une  Australienne qui jumelle à merveille humour et gentillesse. Les clins d'œil à la période de la Prohibition rendent ce domaine de l'Osoyoos East Bend encore plus unique. J'adore les étiquettes si originales. Et côté vins, mention spéciale pour leur arnéis 2021.Oui, de l'arnéis! Ils ont aussi un touriga nacional, un joli roussane-marsanne, et le Dead of Night 2020, assemblage intense, très tannique mais vraiment intéressant, de syrah et de tannat cofermentés.

Osoyoos désertOsoyoos désert

Prochaine étape : une autre incursion très différente dans le monde des Premières Nations. A la découverte de Nk'Mip et du District Wine Village. Le premier est un complexe récréotouristique et un vignoble à part entière, qui informe et divertit les visiteurs et ceux qui choisissent d'y passer la nuit. Un paysage quasi désertique sert d'écrin à ce lieu incontournable.C'est impressionnant. Leur gamme Qwam Qwamt offre avec le millésime 2019, de très jolis vins, dont un chardonnay et un cabernet sauvignon à la finale succulente. Ils font même un vin de glace! On peut aussi manger au Patio, juste à côté de la boutique de vins. Beau panorama.

NkMip 2Nk'Mip

NkMipNk'Mip

Près d'Oliver, le District Wine Village est un concept original et très contemporain. Autour d'une place centrale, où on peut s'installer pour savourer leurs produits, se retrouvent vignobles, distilleries, une microbrasserie, et un bistrot. Ce qui est très particulier, c'est que les domaines produisent leurs vins sur place ! C'est très artisanal. Il y a aussi des concerts de groupes très divers, qui viennent ajouter à l'ambiance de l'endroit, qui est loué par l'Osoyoos Indian Band. Situé pas mal en plein milieu de nulle part, mais facile d'accès, n'hésitez pas à aller le découvrir. Mention spéciale pour le domaine Valley Commons, pour leur cabernet franc 2018, et leur délicieux Harvest table white 2020, à base de muscat, de viognier et de chardonnay!

District vilDistrict Wine Village

J'ai aussi eu la chance de visiter un autre domaine fantastique dans les environs : Le Vieux Pin, sous la direction si habile de l'œnologue Séverine Pinte, qui est partie des Terrasses du Larzac, en Languedoc, pour venir prendre les rênes de leurs vignobles en 2010. Aujourd'hui, elle est à la tête de Sustainable Winegrowing BC, qui offre de l'aide aux domaines pour minimiser leur impact sur l'environnement et développer  une relation positive avec leur communauté. Si le domaine est bien connu pour ses syrahs, on y fait un très élégant vin de roussane, viognier, marsanne (Ava), un beau (et très rare!) cabernet franc, et en nouveauté, Artakama : un vin nature à base de pinot noir. J'ai aussi eu l'immense joie de savourer un Equinoxe 2019, d'une longueur et d'une opulence superbe. Toute une expérience! Equinoxe est cette syrah qui a remporté le Jugement de Montréal, en 2012, avec le titre de meilleure syrah parmi une quarantaine dégustées à l'aveugle, dont des Côte-Rôties.

Le Vieux PinLe Vieux Pin

Pour finir avec cette partie du voyage, j'ai eu le grand privilège (accordé avec parcimonie), d'aller visiter le vignoble d'Osoyoos-Larose, en compagnie du maître de chai Michael Kullman. Le domaine est en grande réorganisation cette année. Après avoir été LA référence comme grand vin de l'Okanagan, à travers le pays, ils ont vu des collègues et voisins prendre de plus en plus de place au sommet. Convaincus de la très grande identité et  de la valeur de leurs terroirs, les propriétaires ont décidé d'investir davantage et de raffiner encore plus ce qui définit Osoyoos-Larose. Toujours à l'image de ce qui se fait à Bordeaux, il y aura un troisième vin qui s'ajoutera à leur portfolio. Mais on m'a tenu au secret... Il faudra attendre quelques années encore avant de le découvrir.

Osoyoos LaroseOsoyoos-Larose

Prochaine escale : La Vallée de Similkameen!

Lire la première partie de mon périple : Okanagan et Similkameen, des vallées et des vins qui ravissent les sens!

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Sommelier-conseil
VINS CONSEIL
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Animation de dégustation de vins à votre domicile ou en entreprise
Cell.: 438 881-7276

dimanche, 17 juillet 2022 09:20

L'Expérience Vins de Californie

Les Vins de Californie nous ont invités à un savoureux séminaire, au Belvedère du Vieux-Port de Montréal. Elaine Chukan Brown, sommelière et conférencière chevronnée, est vraiment intéressante quand elle parle des courants froids du Pacifique et de leur influence sur les diverses régions viticoles de Californie.

Avec ses cartes, j’adore voir concrètement les différents points d’entrée dans les vallées, de cet air plus frais,venu du Pacifique, On peut comprendre ainsi pourquoi certains cépages s’épanouissent à certains endroits auxquels on ne penserait peut-être pas spontanément et comment depuis quelques années, ils maintiennent l’intérêt des amateurs éclairés sur une région. Elle nous a donné l’exemple de Santa Lucia Highlands, dans la Central Coast, une appellation réputée pour ses pinots noirs et ses chardonnays. Elle nous a révélé que la région produit maintenant des syrahs qu’elle considère parmi les meilleures de Californie, et de tout faire pour essayer de mettre la main sur une bouteille.

Lire la suite sur Tout sur le Vin Lire la suite sur Tout sur le Vin 

Je reviens d'un voyage magnifique. J'ai fait une partie de la route des vins de la vallée de l'Okanagan, et de la Similkameen. S'il y a deux routes qui peuvent se targuer du terme panoramique, ce sont bien celles-là. Même après 8 jours, je ne me suis jamais lassé de voir tous ces sommets (dont certains encore enneigés) se révéler après chaque tournant de cette route 97, qui méandre entre Kelowna et Osoyoos, et de la route 3, entre Osoyoos et Keremeos. Même les jours plus nuageux, les nuances de gris dramatiques et les jeux de lumière sur les flancs de ces montagnes et sur l'eau des lacs suscitaient des moments d'émotion et de souffle coupé. Moments parfois interrompus de manière incongrue par des feux de circulations, je dois avouer. Mais, je vous garantis que votre esprit et votre être seront marqués par toute cette beauté qui vous entoure et vous ensorcelle très rapidement.

Ce que j'ai beaucoup apprécié, c'est que les distances entre les trois sous-régions vinicoles que j'ai d'abord explorées, sont toutes petites. La plus longue, entre Kelowna et Penticton, nous a pris moins d'une heure à franchir. Donc, ce n'est certes pas le voyagement qui vous fatiguera. Et pour mes huit jours de visite, je n'ai rempli le réservoir qu'une seule fois, donc malgré le coût exorbitant de l'essence, ça demeure une dépense raisonnable. Voici donc le récit de mon périple, alliant plaisirs des sens et découvertes culturelles.

Comme il est fort probable que vous arriviez à Kelowna, commençons notre visite avec des domaines aux alentours. La plupart de ceux-ci sont à environ 20 minutes du centre-ville, donc très accessibles.

Si vous voulez commencer de superbe façon, en allant souper au restaurant de Summerhill Pyramid Winery. Les vins, bios évidemment, sont vieillis dans une pyramide de 4 étages! Leur mousseux est une belle façon de commencer votre repas. Non seulement la plupart des ingrédients sont pris sur place, donc super frais, mais le personnel est très sympathique et la vue est splendide. Vous verrez sûrement des daims gambader à quelques pieds de la terrasse où vous mangerez.

Le lendemain, j'ai commencé par une expérience culturelle très intéressante à la Indigenous World Winery. C'est un domaine qui appartient à 100% à la Westbank First Nation, qui fait partie des Syilix Okinagan. On y cultive la vigne en essayant d'être le plus en harmonie avec la nature sacrée du lieu. Certaines cuvées portent le nom de membres de la famille de l'ex-chef Robert Louie, qui ont un lien avec l'histoire vinicole du domaine. L'assemblage de pinot gris, de pinot blanc et de gewurztraminer Hee Hee Tel Kin (qui signifie Illusive high country stag with large antlers) par exemple, est le surnom de Trenton, son fils, qui a commencé très jeune au domaine, et qui un jour devrait en prendre les rênes. Ils produisent aussi des spiritueux qui arborent des étiquettes évoquant des Esprits de la nature, dont un bon gin au style classique. Avouez que c'est une super façon de se plonger dans l'univers vinicole de l'Okanagan!

Indigenous World

Poursuivons avec un domaine bien connu ici: Quails' Gate. C'est à une quinzaine de minutes de voiture, sur la rive ouest du lac Okanagan, ou à 5 minutes d'Indigenous World Winery. C'est le plus grand domaine familial de la vallée. Il a été officiellement inauguré en 1989. La famille Stewart a un grand souci de son impact sur l'environnement dans tous les aspects de son entreprise, que ce soit en viticulture ou en agriculture, avec les produits qu'ils utilisent pour leurs restaurants. On mange très bien sur place, et on déguste les vins avec des vues superbes sur le lac Okanagan et les montagnes qui filent vers le sud. Sûrement la raison pour laquelle le domaine a été choisi comme pit stop à l'émission Amazing Race Canada, en 2013. On peut même déguster sur un yacht, les après-midis de l'été!

Dégustation en français chez QuailsGate

On vise des vins moins boisés, mais ronds, complexes et en finesse. J'ai fait une dégustation de trois chardonnays, dont le Stewart Family Reserve, un single clone, single vineyard, qui s'inspire du style Macon, et de trois pinots noirs, tous du millésime 2019. J'ai été ravi par le Estate, un entrée de gamme facile à boire, mais pas ordinaire, et l'emblématique Richard's Block, aux bouteilles numérotées, qui s'inspire aussi de la Bourgogne. Quelle belle élégance et quelle fine complexité aromatique, malgré sa jeunesse.

QuailsGate

Le lendemain, je me suis retrouvé dans la région de Penticton. Probablement la journée préférée de mon voyage. Grâce à Thom Tischik, le tellement sympathique directeur général de Travel Penticton,

j'ai pu faire une randonnée à vélo électrique, qui jumelait une partie de la très panoramique Kettle Trail et une visite de vignobles de Naramata Bench. Des paysages magnifiques, des vins de prestige et du plein air sans effort. Ça, c'est un beau programme! Nous avons d'abord visité Little Engine Wines, qui vise à produire des vins haut de gamme, à partir de très petits rendements. Des vins de gastronomie sous la supervision de Nicole French. La gamme Platinum n'est produite que les meilleures années. Le chardonnay 2019 était vraiment harmonieux, frais et élégant, avec un boisé tout en retenue. Délicieux, comme leur pinot noir Silver 2018, avec ses parfums de canneberges, de poivre et de fines herbes.

Little Engine

Ketlle Trail

Ensuite, direction Hillside Estate Winery & Bistro, pour une dégustation et un lunch champêtre de luxe. Sous la direction de Kathy Malone, qui préconise une intervention minimale pour bien mettre en valeur le terroir et le millésime, ce domaine, qui est un des pionniers de la région, nous propose une belle variété de vins savoureux. J'ai adoré leur Rosé de saignée 2021 (un assemblage en majorité de cépages bordelais) au nez affriolant de fraises écrasées, de fleurs et de muscat! Et leur Mosaic 2015 (un des meilleurs millésimes de la région) qui assemble les cinq cépages bordelais, était une merveille, tant au nez qu'en bouche. Leur gamay Founder's Block 2018 m'a aussi conquis, avec sa fraîcheur et sa bouche fruitée.

HILLSIDE

Notre randonnée s'est achevée en beauté chez Moraine Winery, propriété d'Oleg and Svetlana Aristarkhov. Leur maîtresse de chai est Amber Pratt. Le domaine est sur une falaise d'argile blanche, et il offre une vue magnifique. Vous pouvez y séjourner dans une suite à côté de la salle de dégustation. Leur Cliffhanger blanc 2021 est dispo à la SAQ Dépôt. Cet assemblage de riesling, de gewurztraminer  et de pinot gris a été un coup de cœur, tout comme leur chardonnay 2020 de vieilles vignes (37 ans) et leur pinot noir Reserve 2020, si long et si savoureux, réservé pour leur club de vin.

A Moraine

Les vins de Naramata Bench m'ont marqué par leur qualité et leur diversité. Il y a plusieurs autres domaines à découvrir, donc n'hésitez pas à vous renseigner au bureau de Travel Penticton, pour organiser votre visite. Il y a aussi une plage municipale, et d'autres activités de plein air amusantes aux alentours. Un autocollant aux couleurs des minorités de genres et sexuelles est bien en évidence à la porte de l'office de tourisme, symbole de bienvenue que j'ai apprécié dans cette petite région. Et pour vous sustenter le soir, deux incontournables endroits avec vue superbe: un délicieux souper exotique aux saveur turques vous attend chez Elma, et un souper raffiné est servi au Hooded Merganser.

À suivre...

Okanagan Map

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Sommelier-conseil
VINS CONSEIL
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Animation de dégustation de vins à votre domicile ou en entreprise
Cell.: 438 881-7276

jeudi, 14 avril 2022 17:48

La Savoie, unique depuis belle lurette

Ça fait du bien de retrouver ces rencontres de vignerons et de producteurs de vins d'ailleurs! Quand j'ai reçu cette invitation de découvrir des domaines savoyards, avec Nadia Fournier à la modération en plus, je n'ai pas hésité une seconde à m'inscrire.

L'histoire du vin en Savoie remonte fort loin. Pline en parlait déjà, jadis. Il a traversé le temps et a subi bien des épreuves, mais il est encore là aujourd'hui, prêt à offrir son identité et ses particularités, et à nous surprendre dans notre quête sans fin du bon vin. Pour en savoir plus sur son évolution et sur la survie de son identité, je vous suggère d'aller lire le volumineux, mais intéressant dossier qui se trouve sur le site vindesavoie.fr. On y apprend comment ces vins ont connu le succès et ses pièges de surproduction; comment, malgré tout, on a gardé vivants des cépages autochtones, qui ont frôlés maintes fois la catastrophe. J'ai trouvé particulièrement surprenant l'épisode où on raconte que pour contrer les ravages du phylloxera, on cultivait principalement en Savoie des cépages américains, comme l'othello! On s'évitait ainsi le travail de la greffe des plants.

Évidemment, l'avènement des sports d'hiver et des stations à la mode firent accroître l’engouement pour les vins locaux (et par ricochet la production). On a longtemps misé sur des vins simples et à consommer rapidement. Aujourd'hui, on fait face à un paradoxe : la qualité et le potentiel de garde de certains vins ont grandement augmentés, mais la consommation a diminué. Donc, il faut trouver de nouveaux marchés. D'où cette invitation à rencontrer ces domaines qui cherchent à nous combler, nous aussi, au Québec.

olivier degustationmars2022De gauche à droite: Didier Berthollier du Domaine Berthollier et Pascal Perceval de Maison Perceval

En résumé, je peux sûrement vous apprendre que les vins de Savoie se retrouvent à 90% dans trois AOP : Savoie, Roussette de Savoie et Seyssel, qu'il y a 20 dénominations géographiques (dont vin des Allobroges) et un Crémant de Savoie. On y produit à 70% du blanc, 20% du rouge, 5% du rosé, et depuis 2015, 5% de mousseux. Plusieurs microclimats offrent des interprétations diverses des cépages cultivés. Parmi les cépages autochtones, on retrouve : la jacquère (près de 40%) surtout dans les appellations d'Abymes et d'Apremont), l'altesse ( surtout dans Roussette de Savoie), le gringet (25ha en tout!), la mondeuse (la blanche et la noire, pour 7 ha!), la molette (dans Seyssel, surtout pour le mousseux), le persan (un cépage noir, en progression) et plusieurs autres qui sont en train d'être recultivés. On retrouve aussi la roussanne (appelée bergeron, en Savoie), le chasselas, le chardonnay, le gamay et le pinot noir.

Voici les cinq domaines que j'ai eu la chance de découvrir en ce beau jour de mars :

  • Maison Cavaillé
  • Domaine Berthollier
  • Domaine Vendange
  • Maison Perceval / Château de la gentilhommière
  • Maison Viallet / Château d'Apremont / Les fils de René Quenard 

On peut déjà retrouver à la SAQ  ou en IP:

  • Château de la Gentilhommière Cuvée Vieilles Vignes. AOP Roussette de Savoie, un vin d'altesse à 100%, vinifié en foudre.
  • Château d'Apremont Cuvée Jacques de Montmayeur, AOP Vin de Savoie- Apremont, à 100% de jacquère
  • Denis et Didier Berthollier Cuvée Exception, AOP Vin de Savoie Chignin-Bergeron, 100% de roussanne (Bergeron) bio et sans soufre
  • La Bergeronelle, les Fils de René Quenard, AOP Vin de Savoie Chignin-Bergeron

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Sommelier-conseil
VINS CONSEIL
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Animation de dégustation de vins à votre domicile ou en entreprise
Cell.: 438 881-7276

La prochaine vague de spiritueux du Québec qui s'élancera à la conquête de nos gosiers assoiffés sera fort probablement composée de whiskeys. Plusieurs distilleries font vieillir en ce moment-même leur précieux élixir. En attendant, que diriez-vous de vous dépoussiérer la mémoire en (re)visitant ce qui se fait chez nos voisins au sud de la frontière?

J'ai eu le plaisir de voir que je pouvais chasser des préjugés, en constatant la grande variété de styles dans cette catégorie de spiritueux. Grâce à la tournée Cheers! Spirits from the USA du Distilled Spirits Coucil of the United States (DISCUS) et avec l'animation de Michelle Bouffard, j'ai dégusté des exemples de quatre catégories, soit le bourbon, le Tennessee whiskey, le rye whiskey, et un single malt.

Comme on nous l'a bien expliqué, il y a quatre éléments essentiels pour produire le whiskey. D'abord les céréales, évidemment. On a le choix d'en utiliser qu'une ou d'utiliser une recette maison où se retrouvent un choix et une quantité spécifiques de céréales. Pour vous guider un peu, le maïs apporte une touche sucrée et une texture; le seigle, lui, apporte un certain piquant ou une note un peu poivrée, et le blé apporte onctuosité et douceur. Ensuite, le choix de la levure orientera le résultat vers une douceur ou une acidité particulière. L'eau est un élément important, car plusieurs distilleries sont à proximité d'eau de source naturelle, riche en minéraux. Au Kentucky et au Tennessee, elle est filtrée par des roches calcaires, ce qui la rend exempte de fer. Finalement, le fût et son degré de chauffe conférera une autre facette très personnelle au whiskey produit.

Si vous préférez un spiritueux plus sur la douceur et une certaine rondeur, le bourbon, surtout s'il a une bonne proportion de blé, sera votre catégorie à explorer. Il doit être composé d'au moins 51% de maïs, et peut être produit partout aux États-Unis. Il ne peut contenir de colorants, ni de saveurs artificielles. S'il est vieilli au moins deux ans en fût, il peut s'appeler Bourbon Straight.

Un exemple original et bio, de bourbon: Koval Single Barrel (Code SAQ : 14425991 – agent : Connexion Œnophilia) 

Il y a parfois des airs de familles entre le bourbon et le Tennessee whiskey, car lui aussi doit avoir au moins 51% de maïs. La principale différence est sa couleur plus foncée, qui vient d'un processus de filtration au charbon de bois d'érable, et évidemment, il ne peut être produit qu'au Tennessee.

Un exemple très surprenant d'un whiskey tout en douceur, doublement filtré : Gentleman Jack, de Jack Daniel's (Code SAQ : 377994 – agent : PMA Ltd) 

Si vous préférez un style de whyskey généralement plus corsé, dirigez vos lèvres vers l'american rye whiskey. Il doit être élaboré avec un minimum de 51% de seigle, d'où son caractère plus épicé. S'il est élevé en fûts plus de deux ans, il peut aussi porter la mention straight, et il peut être produit sur tout le territoire. À l'époque coloniale deux états produisaient un style particulier : le Maryland, plus doux, et la Pennsylvanie, plus charnu et corsé.

Plus doux : Sagamore Spirit straigth rye (Code SAQ : 14451099 – agent : Roy + Co Sélections)

Plus corsé : Knob Creek Kentucky straight rye (Code SAQ : 12182981 – agent : Beam Canada)

Finalement, il y a une catégorie qui est en plein dans l'effervescence de sa création : le single malt american whiskey. En effet, pour le moment il n'y a pas de définition, ni de réglementation officielles. Mais depuis 2016, l'American Single Malt Whiskey Commission regroupe des distilleries qui se sont dotées de balises communes pour tenter de légitimer et de bien exprimer ce qui caractérise la catégorie. Par exemple, le whiskey doit être fait d'orge malté à 100%, alors que sur le marché on retrouve des produits à 51% de diverses céréales maltées. Il doit aussi être distillé dans une seule distillerie. Généralement, il est produit pour être le reflet d'un terroir, donc il y a une grande variété de styles à découvrir. Une des distilleries fondatrices de l'ASWC est Westland, de l'État de Washington. On nous a proposé : Westland American single malt (Code SAQ : 13092590 – agent : Southern Glazer's, à reconfirmer, car épuisé à la SAQ).

La dégustation a été rendue des plus spéciales grâce à une série d'accords whiskey-mets parfois audacieux, comme vous pouvez le voir sur le menu. Un exercice très apprécié!

Pour finir, j'ai un peu simplifié et vulgarisé les définitions des catégories pour garder un ton plus léger à ma chronique. J'espère que vous ne m'en tiendrez pas trop rigueur.

À la bonne vôtre!

olivier menu

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Sommelier-conseil
VINS CONSEIL
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Animation de dégustation de vins à votre domicile ou en entreprise
Cell.: 438 881-7276

vendredi, 24 décembre 2021 08:50

Bordeaux Château Saint-Florin 2018

Je vous invite à découvrir un rouge élaboré par une équipe essentiellement féminine, issu d'un domaine HVE3 et Natura 2000, situé à Soussac, dans l'appellation Entre-Deux-Mers. C'est la 4e génération de la famille Jolivet, qui y produit des vins qui reflètent le plus possible leur terroir. Sans grands moyens de promotion, elle vous propose des vins produits de façon artisanale.

« Seules nos mains touchent nos raisins dans le seul but de garantir un maximum de qualité! » - Bénédicte Jolivet

Mon humble avis :

Leur Bordeaux rouge est un choix judicieux pour mettre du pep dans la maisonnée. Le nez est assez intense avec ses notes gourmandes de fruits cuits, de viande fraîche et un peu de mine de crayon. Pas de verdeur, donc on peut dire que les raisins ont été soigneusement choisis à belle maturité. C'est bien en accord avec sa pastille « fruité et généreux », et très souple. Ne fait pas ses 14° d'alcool.

Il y a une agréable petite sensation saline en finale. Ceux et celles qui affectionnent le merlot seront particulièrement ravi(e)s.

Un cocktail classique avec une twist: amaretto sour, avec l'amaretto Miele, avec du miel d'Anicet bio. Une élaboration ardue digne des émissions de Julia Child!

Réécoutez ma chronique «Vins, mets et spiritueux» dans laquelle je vous parle de vins oranges, de cidres et d'un amaretto! 

Source: page Facebook de Fraîchement - Émission du 23 septembre 2021

J'aime beaucoup la traduction de hard seltzers que JF et JP, les deux artisans-complices derrière Ellipse, nous proposent! C'est très tendance, surtout cette année, cette catégorie de boissons estivales qui visent une clientèle jeune, active, et soucieuse de ce qui passe entre leurs lèvres. Fabriquée artisanalement et en petits lots, Ellipse se décline en trois parfums de produits locaux; il n'y a rien de fruits tropicaux dans les arômes qu'ils proposent : argousier, bleuet et concombre. C'est alcoolisé avec un alcomalt 100% naturel.

Pour en savoir davantage, allez parcourir leur site Web rigolo et sans prétention. ellipseseltzer.com. Pas super faciles à trouver pour le moment, la liste de points de ventes s'allonge régulièrement. Ils vous invitent à demander leurs produits dans les marchés d'alimentation, dans les épiceries fines, ainsi que dans les magasins spécialisés en bières de microbrasseries. Mention spéciale pour les dessins qui ornent les canettes et qui représentent bien la dolce vita de la belle saison.

Voici ce que j'en ai pensé, dans ma prochaine chronique du magazine Fugues :

Ellipse eau pétillante alcoolisée à l'argousier (Québec)
Prix de lancement : 2 / 6$ - Divers points de vente

Voici un concept fantastique pour les escapades estivales. C'est ce qu'on appelle aussi un hard seltzer, mais il y a sur le marché des versions beaucoup trop sucrées et moins naturelles, ce qui n'est vraiment pas le cas ici. Celui-ci est artisanal, au faible taux de 4% d'alcool et avec 100 calories par canette. Super pratique et facile à trimbaler, c'est léger et assez savoureux, avec de jolies notes de pêche blanche et légèrement d'ananas. Aussi offert au bleuet (assez subtil) et au concombre (très subtil); celui à l'argousier est nettement ma préférée.

Vous pouvez aussi me voir le déguster en compagnie de la célèbre Mado Lamotte à environ 4m50s dans l’une de ses récentes capsules vidéo:

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Sommelier-conseil
VINS CONSEIL
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Animation de dégustation de vins à votre domicile ou en entreprise
Cell.: 438 881-7276

Page 1 sur 11

Commentaires des lecteurs