dimanche 22 mai 2022
La Savoie, unique depuis belle lurette

La Savoie, unique depuis belle lurette

Ça fait du bien de retrouver ces rencontres de vignerons et de producteurs de vins d'ailleurs! Quand j'ai reçu cette invitation de découvrir des domaines savoyards, avec Nadia Fournier à la modération en plus, je n'ai pas hésité une seconde à m'inscrire.

L'histoire du vin en Savoie remonte fort loin. Pline en parlait déjà, jadis. Il a traversé le temps et a subi bien des épreuves, mais il est encore là aujourd'hui, prêt à offrir son identité et ses particularités, et à nous surprendre dans notre quête sans fin du bon vin. Pour en savoir plus sur son évolution et sur la survie de son identité, je vous suggère d'aller lire le volumineux, mais intéressant dossier qui se trouve sur le site vindesavoie.fr. On y apprend comment ces vins ont connu le succès et ses pièges de surproduction; comment, malgré tout, on a gardé vivants des cépages autochtones, qui ont frôlés maintes fois la catastrophe. J'ai trouvé particulièrement surprenant l'épisode où on raconte que pour contrer les ravages du phylloxera, on cultivait principalement en Savoie des cépages américains, comme l'othello! On s'évitait ainsi le travail de la greffe des plants.

Évidemment, l'avènement des sports d'hiver et des stations à la mode firent accroître l’engouement pour les vins locaux (et par ricochet la production). On a longtemps misé sur des vins simples et à consommer rapidement. Aujourd'hui, on fait face à un paradoxe : la qualité et le potentiel de garde de certains vins ont grandement augmentés, mais la consommation a diminué. Donc, il faut trouver de nouveaux marchés. D'où cette invitation à rencontrer ces domaines qui cherchent à nous combler, nous aussi, au Québec.

olivier degustationmars2022De gauche à droite: Didier Berthollier du Domaine Berthollier et Pascal Perceval de Maison Perceval

En résumé, je peux sûrement vous apprendre que les vins de Savoie se retrouvent à 90% dans trois AOP : Savoie, Roussette de Savoie et Seyssel, qu'il y a 20 dénominations géographiques (dont vin des Allobroges) et un Crémant de Savoie. On y produit à 70% du blanc, 20% du rouge, 5% du rosé, et depuis 2015, 5% de mousseux. Plusieurs microclimats offrent des interprétations diverses des cépages cultivés. Parmi les cépages autochtones, on retrouve : la jacquère (près de 40%) surtout dans les appellations d'Abymes et d'Apremont), l'altesse ( surtout dans Roussette de Savoie), le gringet (25ha en tout!), la mondeuse (la blanche et la noire, pour 7 ha!), la molette (dans Seyssel, surtout pour le mousseux), le persan (un cépage noir, en progression) et plusieurs autres qui sont en train d'être recultivés. On retrouve aussi la roussanne (appelée bergeron, en Savoie), le chasselas, le chardonnay, le gamay et le pinot noir.

Voici les cinq domaines que j'ai eu la chance de découvrir en ce beau jour de mars :

  • Maison Cavaillé
  • Domaine Berthollier
  • Domaine Vendange
  • Maison Perceval / Château de la gentilhommière
  • Maison Viallet / Château d'Apremont / Les fils de René Quenard 

On peut déjà retrouver à la SAQ  ou en IP:

  • Château de la Gentilhommière Cuvée Vieilles Vignes. AOP Roussette de Savoie, un vin d'altesse à 100%, vinifié en foudre.
  • Château d'Apremont Cuvée Jacques de Montmayeur, AOP Vin de Savoie- Apremont, à 100% de jacquère
  • Denis et Didier Berthollier Cuvée Exception, AOP Vin de Savoie Chignin-Bergeron, 100% de roussanne (Bergeron) bio et sans soufre
  • La Bergeronelle, les Fils de René Quenard, AOP Vin de Savoie Chignin-Bergeron

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Sommelier-conseil
VINS CONSEIL
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Animation de dégustation de vins à votre domicile ou en entreprise
Cell.: 438 881-7276

À propos de l' auteur

Diplômé sommelier-conseil de l’Université du vin de Suze-La Rousse, en France, j’ai commencé mon apprentissage du monde vinicole en suivant les cours Les Connaisseurs de la SAQ. Aujourd’hui, j’en suis devenu un animateur! Chroniqueur vins et alcools dans diverses publications, dont le magazine Fugues, je parcoure la planète pour mettre images et visages sur ces produits qui me font vivre tant d’émotions.

Commentaires des lecteurs