mercredi 30 novembre 2022
La fameuse Delilah, l'alambic en cuivre utilisé pour la distillation. La fameuse Delilah, l'alambic en cuivre utilisé pour la distillation.

Bad Na H-Achlaise, un whiskey écossais à découvrir

La distillerie Badachro, (voir la vidéo) qui produit le Bad Na H-Achlaise Highland Single Malt Scotch Whisky (SAQ 14971094, 46%, 119,50$, 700 ml) est située dans le Highland d’Écosse, en face des Hébrides, dont une des villes à 60 km à vol d’oiseau s’appelle Stornoway (qu’il ne faut pas confondre avec la résidence officielle du chef de l’opposition du Canada, aujourd’hui Candice Bergen).

Les whiskey écossais ont un vaste choix de prix : pour une bouteille de 750 ml, de 24,40$ à 51 000$. Mais je dois admettre que je n’ai aucune idée du goût du Bowmore 1965 (700 ml) qui coûte 51 000$.

Bowmore

La distillerie Badachro produit 4 scotchs whiskeys, 3 gins et 1 vodka et utilise, pour ce faire, la fameuse Delilah, un alambic en cuivre qui leur vient du Portugal.

Je vais vous parler d’un des whiskeys, le Bad Na H-Achlaise. Pour connaître la prononciation de ce produit, veuillez regarder la vidéo.

Mais avant, comment fait-on le whiskey écossais?

On commence par faire de la bière. Eh oui. Les deux produits sont à bas d’orge. L’orge est une des plus anciennes céréales cultivées par l’homme, mais sa farine n’est pas très bonne pour faire du pain. Par contre, elle est très riche en amidon, qui se converti en sucre pour être fermenté. La grosse différence entre le goût de la bière et le goût du whiskey d’Écosse est due à l’ajout de houblon (et de levures) dans la bière et du séchage avec la tourbe pour le scotch.

Le whiskey d’Écosse est aussi fabriqué en France, tel que le Godet French Whiskey Osokye Single Malt. qui coûte 97,25$ pour 700 ml. Cognac godet est une entreprise qui date de 1588 et qui vit à La Rochelle, en France.

Avec 46% d’alcool, il faut respecter le Bad Na H-Achlaise. J’appellerai ce produit Badachro pour la suite.

Je l’ai dégusté avec du Johny Walker Black Label. 60$ pour 750 ml. Donc beaucoup moins cher que le Badachro. Surprise, le Badachro est très légèrement plus pâle. Pour les déguster, j’ai utilisé deux caballitos (shot glasses, verres à tequila).

CaballitosCaballitos (étage du haut)

Je les ai dégustés purs et avec 4 gouttes d’eau ajoutées. Je dois admettre que pour le Badachro, le nez de pêche fraîche et abricot trempé dans un caramel chaud voilé de foin fraîchement coupé et de fumée légère m’a totalement échappé. Par contre j’ai légèrement perçu la tourbe, mais pas sa fumée.

Deux whiskeys élaborés différemment. L’un blended et l’autre single blend. J’ai beaucoup bu de scotch dans ma vie. Probablement trop. Mon goût s’est donc développé en fonction de ce que je buvais, soit du blended scotch. Il est donc normal que j’aie tendance à aimer le goût du blended plus que celui du single blend. La tourbe était présente dans les deux scotchs. À mon avis, les deux whiskeys doivent se boire avec quelques gouttes d’eau, pas en mélange. Ce serait les insulter. Les deux whiskeys étaient très doux et n’étaient pas agressifs.

Je préfère le goût du single blend, qui est plus délicat que le blended. Mais le rapport qualité/prix donne l’avantage au Johnny Walker Black Label, à mon goût.

À propos de l' auteur

On n'est jamais si bien servis que par soi-même.

Alors je suis né d’un père et d’une mère qui sont restés mariés jusqu’à la mort. Moi je me suis marié 3 fois.  J’ai étudié et  obtenu un BAC qui m’a permis d’être bon à tout et propre à rien. Allez comprendre.

Ensuite des études en statistiques et en informatique. J’ai complété ces dernières et me suis lancé, au grand dam de mon père, à fond dans cette science qui, en 1970 était totalement inconnue. En même temps, j’ai fondé mon premier club gastronomique, les Chevaliers de la table ronde, un nom qui nous avait été suggéré par la très aimé et respectée Françoise Kayler. Lire la suite...