jeudi 6 octobre 2022
Pourquoi apprendre le vin?

Pourquoi apprendre le vin?

C’est comme la musique. Vous vous sentez comme … Et vous vous dites : « ça c’est la musique qu’il me faut ». Vous connaissez cette musique et vous savez que l’ambiance qu’elle vous apportera est celle qu’il vous faut. Elle accompagnera agréablement votre état d’âme.

Manger, c’est pareil. Vous connaissez l’aliment et vous connaissez les vins donc vous savez quel vin serait le plus apte à le mettre en valeur. Avec le bon vin, votre repas deviendra une œuvre d’art dans laquelle ni le vin ni l’aliment prendront le dessus mais ou l’un améliorera l’autre. Un accord parfait.

Il faut faire de notre alimentation un art en plus d’une nécessité parce que, comme le dit Gao Xingjian, la culture n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Voila pourquoi. Mais qui choisir comme professeur?

J’ai toujours aimé lire. À Noël, mes parents me donnaient le Tintin, le journal des jeunes de 7 à 77 ans qui comprenait l’ensemble des « journal de Tintin » publiés hebdomadairement pendant l’année précédente. Et je disparaissais pendent 2 à 3 semaines.

Au collège de Montréal, pendant les récréations, je lisais sur les bords de fenêtres. Les bons pères, Sulpiciens, avisèrent mes parents que j’étais ASOCIAL et que je serais incapable de terminer des études classiques. Ils suggérèrent fortement que je change d’institution. On me mit pensionnaire au collège Bourget ou, promptement, je m’imposai comme volontaire à la bibliothèque. Je coulai ma première année. Je passai ma seconde mais on me mit dehors pour insubordination. Et j’aboutis à L’Institut de Culture générale. J’étais pourri en mathématique. Mais je rencontrai un professeur de math appelé Merlet (professeur à Polytechnique) qui était passionné de math. Je devins tellement fort en math que je sautai l’année de versification et que je terminai mes études avec le titre de Bachelier de l’enseignement du second degré (série Philosophie).

Philosophe

Je fis d’autres études mais je travaillai principalement en informatique et administration. Je pris ma retraite en 2012 et je passais mes hivers au Mexique. Puis, en 2020, je fus opéré au cœur et ensuite, commença la pandémie. Comme je ne pouvais pas voyager, j’étais libre pour prendre un cours en sommellerie et je m’inscrivis à l’école hôtelière de Laval. J’eu la grande chance, pour la seconde fois, d’avoir un passionné comme professeur. Alain Bélanger, 3e meilleur sommelier au monde en 2000, était mon professeur. Un passionné donc, ce qui, pour moi comme pour la majeure partie du monde, signifiait le succès.

Et je passai le cours (de peine et de misère, ayant 74 ans).

Sommelier 001

Il y a une raison à cette histoire. Mon expérience me convainquit que si on a un bon professeur, on peut tout apprendre lorsqu’on y met l’effort requis. La passion, ce n’est pas comme la connaissance. Ça se transmet par le cœur.

Il faut aussi réaliser que tous n’ont pas 6 à 8 mois à consacrer à l’apprentissage du vins. Et c’est ici qu’interviennent les cours particuliers tels que ceux offerts par le Club de vins Jessica Harnois.

Au menu : 14 cours d’une durée d’environ 2h chacun que vous pourrez suire à votre rythme, dans le confort de votre foyer. Chaque cours comprend quatre ou cinq modules remplis de capsules éducatives. Ces cours visitent les principaux pays produisant du vin, vous présentent la viticulture et la dégustation qui occupe d’ailleurs une grande partie de votre apprentissage, de l’étape visuelle à celle de l’odorat et à celle du goût. Finalement, vous avez accès aux cours de vinification et aux accords mets et vins.  En somme un survol complet de tout ce qui concerne la sommellerie. Des champs, aux chais et à la table pour que le vin ne soit pas qu’un accompagnement aux repas mais une partie intégrante de l’expérience de la gastronomie.

jessicaharnoisCes cours ne feront pas de vous un sommelier mais seront une base solide pour le devenir. Et pour vous aider à y parvenir, une professeur passionnée, Jessica Harnois. À la lecture de son Curriculum Vitae, vous réaliserez la grande expérience que Jessica apporte à ces cours. Quand vous l’écouterez, essayez d’arrêter de l’écouter. C’est alors que vous réaliserez l’importance de sa passion. Elle vous transmet ses connaissance en les épiçant d’histoires, d’images et d’anecdotes qui agrémentent son enseignement et le rendent tellement intéressant qu’il s’intègre facilement dans votre mémoire. Et vous ne pouvez arrêter de l’écouter.

Ses dégustations sont amusantes et présentent  des vins venant de partout. Elles  sont faites avec des pastilles de couleurs et des pastilles de goûts permettant d’identifier les vins et vous donnant les mots du vin, vous permettant de discuter des vins avec les bons mots pour comprendre et vous faire comprendre.

Les cours de Jessica ont cet avantage pour les gens qui travaillent qu’ils sont disponibles quand vous l’êtes. Vous avez un an (ou plus) pour participer aux cours. Mais il ne faut pas oublier que vous retirerez de ces cours ce que vous y mettrez. Plus vous dégusterez de vins, plus vous aurez d’expérience. Plus vous mettrez d’heures à comprendre les cépages, les climats, les sols, les maladies,  les étapes, du débourrement aux vendanges, du pressage à l’élevage, plus vous comprendrez tout ce qui concerne la vigne et le vin, plus vous saurez comment agencer les vins avec les aliments et plus vous aurez de plaisir à déguster les vins.

Le club de vins Jessica Harnois est un excellent point de départ pour apprivoiser le vin et en faire votre ami.

La première année est pour l’accès à tous les 14 cours présentés dans les « cours accessibles » donc peut être de plus de 365 jours si certains cours ne son pas publiés à la fin de cette année.

J’ai dis, plus tôt, que vous retirerez de ces cours ce que vous y mettrez. Chaque fois que vous écouterez une capsule, vous y découvrirez quelque chose de nouveau. Vous avez entendu qu’il faut toujours bien connaître ses bases. En musique, en peinture, en sculpture etc. Tout ce que vous apprenez devient une base. Quand vous écoutez la même chose une deuxième, une troisième fois, vous écoutez avec les connaissances acquises les fois précédentes. Ce qui augmente vos bases. Ne vous gênez surtout pas pour écouter plusieurs fois les cours. Vous verrez que vos connaissances se préciseront et, surtout, deviendront plus facilement présentent à votre mémoire.

Bonnes études et beaucoup de plaisir.

À propos de l' auteur

On n'est jamais si bien servis que par soi-même.

Alors je suis né d’un père et d’une mère qui sont restés mariés jusqu’à la mort. Moi je me suis marié 3 fois.  J’ai étudié et  obtenu un BAC qui m’a permis d’être bon à tout et propre à rien. Allez comprendre.

Ensuite des études en statistiques et en informatique. J’ai complété ces dernières et me suis lancé, au grand dam de mon père, à fond dans cette science qui, en 1970 était totalement inconnue. En même temps, j’ai fondé mon premier club gastronomique, les Chevaliers de la table ronde, un nom qui nous avait été suggéré par la très aimé et respectée Françoise Kayler. Lire la suite...