lundi 25 octobre 2021
Un site enchanteur, des produits séduisants

Un site enchanteur, des produits séduisants

Par une belle journée d’août, je me retrouve devant l’entrée du vignoble Coteau Rougemont. Pas tout à fait l’entrée du vignoble mais plutôt du restaurant et des salles de dégustation ainsi que du magasin.

Petite histoire

Lorsque la famille Robert a fait l'acquisition de ce site enchanteur, elle réalisait sans le savoir un vieux rêve de Rosario, père de Claude et grand-père de Michel, Julie et Isabelle. Camionneur et pomiculteur, Rosario s'arrêtait avec son camion sur le dessus de la colline pour admirer la vue et chérissait le désir de posséder ce verger et de pouvoir profiter de cette vue à sa guise. C'est avec les mêmes valeurs de la terre que Claude approcha ses enfants pour partager son rêve, sa vision. Ensemble, la famille décida de faire l'acquisition de ce grand verger et d'y planter quelques milliers de vignes afin de se lancer dans la fabuleuse aventure de la viticulture. C’est ainsi que le vignoble Coteau Rougemont vit le jour en 2007. De la mise en terre des premières vignes à aujourd'hui, le développement du vignoble s'est fait dans un esprit de qualité et de fierté.

Visite

Du côté où l’on s’est rencontré, à la réception, Coteau Rougemont vous propose différents aménagements afin de créer un événement à la hauteur de vos attentes. La salle de réception pouvant accueillir jusqu'à 64 convives ainsi qu'un chapiteau pouvant accueillir jusqu'à 130 invités, tous deux adjacents à une magnifique terrasse qui surplombe une vallée de pommiers et de vignes, sont des lieux où plaisir et bonheur seront au rendez-vous.

coteau rougemont 5

On commence la visite en traversant la route « La petite Caroline ». De ce côté se trouvent les bâtiments de vinification et les résidences personnelles.

De grandes pièces propres et bien aérées nous accueillent avec leurs équipements rutilants en acier inoxydable. Cuves, pressoirs, ligne d’embouteillage, tout y est parfaitement étincelant de propreté. On a le privilège d’être reçu par Michel Robert, le président qui répond à toutes nos questions même les plus bêtes.

coteau rougemont 2

coteau rougemont 3

coteau rougemont 4

Dégustation

On arrive dans la salle de dégustation. Une table, des chaises. Sur la table, une assiette de charcuterie et de fromages du Québec bien sûr. On déguste 3 vins. Le premier, le Versant blanc est un assemblage de Frontenac Blanc et de Vidal. Il offre une robe jaune or, avec des reflets verts. Le nez propose des arômes de poires, de pêches et de fruits exotiques tels que l’ananas et la mangue. On retrouve également des notes de brioche et de pain. La bouche présente une attaque vive sur la fraicheur et les agrumes, suivie d’un milieu de bouche ample et minéral offrant un bel équilibre. (Note de l’œnologue)

coteau rougemont 7

coteau rougemont 6

Suit le Saint-Pépin: Avec sa robe jaune et brillante, il présente un nez de fleurs blanches avec des notes de zestes de citron. L’attaque en bouche est fraîche et minérale et se termine par une belle rondeur, tout en finesse. (Note de l’œnologue)

Finalement le Chardonnay la Côte. Au nez il est ample et élégant, s’ouvrant sur des arômes d’agrumes, pêche avec de la noisette grillé, ainsi que des notes toasté et florale. En bouche l’attaque fraiche et minérale, suivi d’un milieu de bouche riche et en rondeur. Équilibré avec une belle persistance. (Note de l’œnologue)

Le meilleur rapport qualité prix est, pour moi, le Saint-Pépin. Plusieurs le considèrent comme le meilleur cépage blanc au Québec! S'il est parfait pour un assemblage, nombreux sont ceux qui n'hésitent pas à opter pour un vin mono cépage. Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est son équilibre. Pas trop de fraîcheur, juste assez.

Par contre, le meilleur des trois vins était le Chardonnay. Il avait cette belle rondeur, beurré à merveille.

Puis c’est la découverte du poiré de glace. On connait le cidre de glace, le cidre de feu. Pour moi, ce poiré est une découverte, un coup de cœur. Et je ne suis pas le seul. On en a tous (ou presque) acheté une ou deux bouteilles.

Un mot pour finir. On retrouve de plus en plus souvent, au Québec, du Marquette, un cépage crée en 1989 à l’université du Minnesota mais commercialisé seulement depuis 2006. C’est un cousin du Frontenac noir et le petit fils du Pinot noir. Coteau Rougemont a présenté le grand Coteau lors de l’événement Saveurs du Québec 2020, un vin élaboré à 80% de Marquette et ce vin a fait dire à un participant français à cet événement qu’il ne savait pas que le Québec produisait d’aussi bons vins.

La découverte du domaine s’embellie par la découverte de ses produits.

Bibliographie

Site Coteau Rougemont, Tourisme Montérégie, www.winedexer.com, www.boiteavin.com, Wikipedia, SAQ.com

À propos de l' auteur

On n'est jamais si bien servis que par soi-même.

Alors je suis né d’un père et d’une mère qui sont restés mariés jusqu’à la mort. Moi je me suis marié 3 fois.  J’ai étudié et  obtenu un BAC qui m’a permis d’être bon à tout et propre à rien. Allez comprendre.

Ensuite des études en statistiques et en informatique. J’ai complété ces dernières et me suis lancé, au grand dam de mon père, à fond dans cette science qui, en 1970 était totalement inconnue. En même temps, j’ai fondé mon premier club gastronomique, les Chevaliers de la table ronde, un nom qui nous avait été suggéré par la très aimé et respectée Françoise Kayler. Lire la suite...