jeudi 19 mai 2022
Monsieur Cocktail aime ça!

Monsieur Cocktail aime ça!

Monsieur Cocktail nous parle du hard seltzer La Dolce Vita ainsi : « La Dolce Vita est le premier seltzer québécois à base de spiritueux offert à la SAQ. À saveur naturelle de canneberges du Québec, ce prêt-à-boire à base de vodka se savoure sans remords : il contient seulement 4 % d’alcool, 90 calories et 3 g de sucre de canne biologique, en plus d’être sans gluten. Lancé tout récemment, il est offert en canettes de 355 ml. Le cocktail parfait pour vivre la dolce vita par un bel après-midi d’été ! »

J’ai reçu 4 canettes de ce breuvage. Personnellement, je trouve le goût très discret. Je suis plus habitué aux goûts des vins et cidres qui n’ont aucuns arômes naturels (???) ou additifs. Par contre, le peu de sucre et de sel en font un breuvage moins calorifique.

À 3,30$ le 355 ml, c’est un peu cher, mais tendance oblige, c’est probablement une alternative à la bière. Certains breuvages à base de cidre (et non de cidre et d’eau) sont, pour moi, considérablement plus agréable. Mais bon! J’ai 74 ans et pas du tout obèse, alors!

L’alcool qui est utilisée est la vodka. À priori, la vodka n’a que peu de goût. C’est d’ailleurs son point fort et c’est ce qui en fait l’alcool le plus apte à s’adapter à la production de nombreux cocktails. C’est aussi pour cela qu’un des éléments fondamentaux de la qualité de la vodka est le nombre de distillations successives qu’elle subit.

Tout ça pour dire que je ne suis pas friand de ce genre de boisson.

À propos de l' auteur

On n'est jamais si bien servis que par soi-même.

Alors je suis né d’un père et d’une mère qui sont restés mariés jusqu’à la mort. Moi je me suis marié 3 fois.  J’ai étudié et  obtenu un BAC qui m’a permis d’être bon à tout et propre à rien. Allez comprendre.

Ensuite des études en statistiques et en informatique. J’ai complété ces dernières et me suis lancé, au grand dam de mon père, à fond dans cette science qui, en 1970 était totalement inconnue. En même temps, j’ai fondé mon premier club gastronomique, les Chevaliers de la table ronde, un nom qui nous avait été suggéré par la très aimé et respectée Françoise Kayler. Lire la suite...