dimanche 20 juin 2021
Deux surprises, et de taille

Deux surprises, et de taille

Avec Roger Grégoire et Gérald Loiselle, nous avons dégusté les deux Moutons-Cadet (blanc et rouge) célébrant le 100e anniversaire de la SAQ, ainsi que le Bù Gamay de Jessica Harnois et un Chenin blanc d’Afrique du sud.

Parlons des deux vins blancs. Le Mouton-Cadet est un assemblage de Sauvignon Blanc (77%), de Sémillon (21%) et de Muscadelle (2%). La SAQ le vend 16,95$. C’est un bon rapport qualité/prix. Ni plus, ni moins. C’est un vin sec, équilibré, avec les arômes d’herbes et d’agrumes typiques du Sauvignon, mais relativement faibles. Belle couleur dorée avec un disque teinté d’argent. Très agréable.

Le second blanc était le Chenin Blanc de Robertson Winery, Afrique du Sud, aussi appelé Steen dans ce pays. Belle couleur et du gras dans la robe. Des arômes d’agrumes et une belle fraîcheur. Le Chenin blanc est très versatile, pouvant offrir des vins secs à liquoreux, voire effervescents, tels que le Vouvray effervescent. Mais ce qui nous a le plus étonné de ce vin est son prix. 9,95$. On était tous d’accord pour le payer plus de 20$, ce qui en faisait un rapport qualité/prix extraordinaire.

Maintenant les deux rouges. Le Mouton-Cadet, le vin de notre enfance, est un assemblage Bordelais de Merlot (80%), de Cabernet Sauvignon (12%) et de Cabernet franc (8%). C’est un vin de plaisir, mais aussi de gastronomie. Frais, mais équilibré. Un premier nez de bois, mais faible. Petits fruits rouges, mûres. Belle couleur violacée. Tannins présents, mais persistance moyenne. Un excellent rapport qualité/prix.

Le second rouge était le Gamay (100%) de Bù. Et voici une belle surprise. C’est un vin qui nous rappelle les Beaujolais d’il y a longtemps, que l’on ne retrouve plus. J’ai tenté d’expliquer ceci, mais j’en ai été incapable. La région du Bù est le comté Tolosan, qui diffère on ne peut plus de la région de Beaujolais. L’IGP Comté Tolosan est une appellation de France située sur le bassin sud-ouest, bordée par les massifs montagneux des Pyrénées au sud, du Massif central au nord et à l’est, et par l’océan Atlantique à l’ouest.

On retrouve des sols calcaires dans le sud du Beaujolais et des sols sédimentaires et argilo-calcaires dans le comté Tolosan. En Beaujolais, on parle d’un climat océanique dégradé avec des influences continentales et méditerranéennes, alors que le comté Tolosan jouit d’un climat océanique tempéré. Le Beaujolais est au centre-ouest de la France alors que le comté Tolosan se situe plus au sud-ouest. Plus de différences que de similitudes. Mais j’ai eu le plaisir de parler avec Xavier Mimiague, qui travaille chez Arterra Canada avec Jessica Harnois et qui est œnologue. Il m’a dit que la raison pour le fruit était que le raisin est cueilli à sa maturité aromatique plutôt qu’à sa maturité phénolique. La macération est courte afin de diminuer l’extraction des tannins. C’est ce qui en fait un vin fruité qui n’a pas été conçu pour être gardé.

Donc le vin, c’est des fruits et des fruits. Belle fraîcheur et bel équilibre. Pas de bois, tannins souples. Rapport qualité/prix vraiment très bon. Ce n’est pas la première fois que je constate ceci avec les vins choisis par Jessica Harnois. Celui-ci est un nouveau succès.

On a continué cette dégustation avec des plats froids : jambon et mayonnaise, salade de concombre au tzatziki, et un brie pour finir le vin blanc.

Une bien agréable dégustation.

À propos de l' auteur

On n'est jamais si bien servis que par soi-même.

Alors je suis né d’un père et d’une mère qui sont restés mariés jusqu’à la mort. Moi je me suis marié 3 fois.  J’ai étudié et  obtenu un BAC qui m’a permis d’être bon à tout et propre à rien. Allez comprendre.

Ensuite des études en statistiques et en informatique. J’ai complété ces dernières et me suis lancé, au grand dam de mon père, à fond dans cette science qui, en 1970 était totalement inconnue. En même temps, j’ai fondé mon premier club gastronomique, les Chevaliers de la table ronde, un nom qui nous avait été suggéré par la très aimé et respectée Françoise Kayler. Lire la suite...