mardi 24 novembre 2020
Nouveaux vins de Jessica Harnois: WOW!

Nouveaux vins de Jessica Harnois: WOW!

Quand on a 10 ans, on aime être émerveillé. Quand on a 74 ans aussi. Comme je l’ai été quand j’ai bu les nouveaux-nés de Jessica Harnois.

On a commencé par l’assemblage Riesling-Gewurztraminer, Riesling (75%) et Gewürztraminer (25%). Deux cépages d’Alsace qui, s’ils étaient combinés en Alsace, porteraient le nom d’Edelzwicker.

C’est un Gentil mélange.

C’est avec la complicité d’une œnologue aguerri, Barbara Jimenez Herrero, qui nous vient directement d’Argentine, et de son équipe, que ce vin a été conçu et élaboré. C’est une très grande réussite.

C’est un vin de montagne, avec une belle fraicheur, des arômes de fleurs blanches. Il est charmant avec un peu de sucre résiduel qui l’équilibre vraiment très bien. On l’a bu avec un  jamón ibérico (jambon ibérique) et des figues.

C’était délicieux. Il aurait probablement été meilleur avec des fruits de mer grillés. Aussi avec des escargots au bleu pas trop puissant. À être servi vers 10° pour être à son meilleur.

yves bu

Ensuite, on a dégusté le Chardonnay en mousseux. Beaucoup plus délicat. On aurait dû le goûter en premier. L’ampleur du premier nous le faisait regretter. La règle dit : le vin servi ne doit pas faire regretter celui qui l’a précédé. Une règle à ne pas transgresser.

Or, bien des personnes me disent encore que le meilleur vin doit être servi en premier. C’est une erreur que vous découvrirez lorsque vous l’aurez commise.

Le vin est produit avec des raisins qui poussent sur un sol calcaire comme en Champagne et qui est vinifié, pour la prise de mousse, selon la méthode Charmat, donc en cuve close. Sa liqueur de dosage ajoutée après la seconde fermentation et à la mise en bouteille est du vin de glace d’Inniskillin, ce qui donne au vin plus de sucre donc plus de rondeur, mais aussi de nouveaux arômes. Belle vinification. Persistance de bulles fines intéressante. CO2 très présent en bouche. À 18 gr/l, c’est un mousseux sec. Alors qu’en vin tranquille, il serait considéré comme moelleux. Un vin à boire avec des plats légèrement épicés et des desserts pas trop sucrés.

Ce sont deux vins qui ont des rapports qualité-prix exceptionnels. À se procurer et à déguster avec beaucoup de plaisir.

Vins Bù - Jessica Harnois Sommelière et Animatrice

À propos de l' auteur

On n'est jamais si bien servis que par soi-même.

Alors je suis né d’un père et d’une mère qui sont restés mariés jusqu’à la mort. Moi je me suis marié 3 fois.  J’ai étudié et  obtenu un BAC qui m’a permis d’être bon à tout et propre à rien. Allez comprendre.

Ensuite des études en statistiques et en informatique. J’ai complété ces dernières et me suis lancé, au grand dam de mon père, à fond dans cette science qui, en 1970 était totalement inconnue. En même temps, j’ai fondé mon premier club gastronomique, les Chevaliers de la table ronde, un nom qui nous avait été suggéré par la très aimé et respectée Françoise Kayler. Lire la suite...