dimanche 3 mars 2024
Du poisson pour végétaliens et personnes avec des allergies alimentaires!

Du poisson pour végétaliens et personnes avec des allergies alimentaires!

Dégustation de la gamme de poissons 100% végétalien et sans allergènes de WOOP4.

Quand un nouveau produit végane est lancé sur le marché, deux approches sont généralement utilisées.

La première se présente de la façon suivante : « Goûtez-moi, je suis un produit qui ressemble énormément au produit de viande que je suis supposément être. Je suis cette viande, mais il n’y a pas de viande en dedans de moi. Je suis une imitation parfaite de cette viande, mais je suis pour le monde végétalien! »

Et la deuxième approche : « Vous êtes végane? Alors, goûtez-moi. Je suis vraiment pour vous, un produit unique qui fait honneur à la cuisine végétalienne. Végane à 100%, « indépendant », c’est-à-dire aucunement besoin de dire ou à ressembler à quoi que ce soit au monde de la viande, et vraiment fier de l’être! »

Dernièrement l’entreprise WOOP4 a lancé sa gamme de produits de poisson 100% végétaliens et sans allergènes. La gamme complète offre des « poissons » de type saumon, saumon fumé, thon, piranha tropical et mahi-mahi.

L’entreprise précise que ses produits ont le goût du poisson, mais sont en réalité à base de plante, et sont aussi sans allergènes de poissons, de fruits de mer, de soja, de gluten, d’arachides, de noix, de produits laitiers, d’œufs, de sésame ou de moutarde. Ce qui devait réjouir certainement les personnes avec des allergies ou les amateurs véganes de sushis, de tartares ou de pokés.

C

J’ai eu l’opportunité de faire une dégustation des produits WOOP4 avec mes étudiants apprentis-chefs, récemment. En sortant les produits de leurs emballages, nous avons été séduits par l’aspect visuel des pièces de poisson. Ça ressemble effectivement à s’y méprendre aux types de poissons indiqués. La texture est ferme comme un poisson fraîchement pêché, qui permet des découpes franches et précises, ce qui est un grand avantage si on désire faire des sashimis ou des tartares.

Les différents arômes de poisson qui sont ajoutés dans ces produits à base de plantes suggèrent fortement le type de poisson que chaque produit tente d’imiter. En passant, on y voit sur l’emballage un slogan disant « Ce poisson n’a jamais appris à nager! ». On ne peut qu’être d’accord avec cette affirmation de nature légèrement humoristique.

Concernant le goût, plusieurs étudiants de ma classe de cuisine trouvent que les produits ont beaucoup de potentiel. Avec d’autres recherches en laboratoire qui pourraient être faites dans le futur, l’équilibre sera certainement à son optimum, diminuant un aspect quelque peu gélatineux non-naturel qu’on y trouve présentement.

Après les dégustations organoleptiques et visuelles, la discussion s’est davantage dirigée vers l’appellation du produit. En effet, si WOOP4 se veut être une entreprise innovante et pionnière, alors beaucoup de mes étudiants se sont posé la question sur le positionnement du produit.

On a vu, au début de ce texte, les 2 orientations possibles de positionner les produits véganes, et… la plupart des étudiants ont vu plutôt que si un produit est innovateur, il n’a pas besoin de prendre l’orientation « imitation ». Il doit se présenter lui-même, fier de ce qu’il est. Par exemple, on aurait réussi à faire penser aux consommateurs que WOOP4 est égal à plantes, égal à top-of-mind végane.

La notion de « poisson » disparaitrait, et WOOP4 posséderait un nom commun générique aussi fort que tofu, sans à avoir à dire qu’il ressemble à quoi que ce soit. Le consommateur dirait une phrase comme : « Ahhh, je vais mettre du WOOP4 dans ma recette, et c’est tellement bon! »

A

À propos de l' auteur

Il a été chef exécutif, chef corporatif, et maintenant chef enseignant. Mais il préfère se présenter tout simplement comme un cuisinier. Car pour lui, c'est le vrai titre pour quelqu'un qui vit avec la passion de la cuisine, dans son sens le plus large qui allie l'action de se nourrir avec les dimensions culturelles et sociologiques. Maîtrisant la cuisine occidentale aussi bien que la cuisine orientale, il est depuis les 15 dernières années, enseignant dans différentes grandes écoles hôtelières à Montréal, s'occupant minutieusement de la relève pour la cuisine au Québec. Lire la suite...

Commentaires des lecteurs