vendredi 7 août 2020
Le contenant d'huile ramassé par mégarde

Le contenant d'huile ramassé par mégarde

Si on est dans le sport automobile F1, il ne suffit pas d'avoir un Michael Schumacher pour gagner le championnat. Il faut lui donner une bonne auto et c'est grâce à la combinaison des deux qu'on peut aspirer à une grande réussite.

Beaucoup de gens ont ce même réflexe en faisant affaire avec le service de chef à domicile. On fait venir un chef et on suppose que la réussite de la soirée est garantie. Sans se poser de question, à savoir si la cuisine de sa maison est équipée et dans la capacité de recevoir autant de personnes.

Il m'arrive de rencontrer ce genre de situation. Alors une fois, un client m'a confié organiser une réception pour une soirée ambitieuse de festin à multiples services pour une vingtaine de convives. Et sa cuisine est bien équipée. D'autant plus, étant assez prévoyant j'ai bien des « back-ups » dans mon auto concernant chaudrons, ustensiles ou autres scénarios.

Le hic, c'est que la cuisine n'est pas assez spacieuse pour des dressages à l'assiette pour tout le monde. Après plusieurs services à l'étroit sur le comptoir minimal, je me suis résolu à dire à mon assistant d'utiliser au besoin le comptoir de la salle de bain, qui se situe juste à côté de la cuisine. Ainsi, les contenants de chaque service aussitôt servis (sauce, déco, garniture, etc.), il les transporte sur le comptoir de la salle de bain pour gagner de l'espace dans la cuisine.

Grâce à cet espace supplémentaire de la salle de bain, j'arrive à m'en sortir pour la soirée, qui est quand même bien exigeante. Et lors du ramassage général à la fin de la soirée, mon assistant a tout mis nos équipements et contenants dans des bacs pour remettre la cuisine (et la salle de bain) toutes propres, comme lorsque nous sommes arrivés. Soulagés, mission accomplie, une autre de faite...

Le lendemain, à la maison, je commence à déballer mes équipements pour faire le ménage des bacs de transport et ses contenants. Je découvre alors que dans le rush, mon assistant a mis dans les bacs tous nos contenants alimentaires et en plus, par mégarde, il a pris aussi, dans la salle de bain du client, un contenant d'huile à massage de type érotique... J'ai alors mis le contenant d'huile à massage érotique à part, me disant que je le rapporterais au client.

Mais avec les horaires chargés, j'ai complètement oublié de reparler au client de cette huile à massage, et de son côté, le client n'a pas voulu, par discrétion, m'appeler pour savoir pourquoi son huile à massage érotique avait disparue.

Jusqu'au jour, deux ou trois semaines après, ma conjointe a découvert le contenant d'huile à massage érotique dans mes affaires... Je vous avoue que j'ai passé un mauvais quart d'heure à tenter de lui expliquer la vérité, la plus vraie-de-vraie vérité de ce qui s'était passé... sans garantie qu’elle a cru mes explications...

Cong-Bon Huynh
Mon Facebook
Mon Linkedin
#seulaubaravecunebière

À propos de l' auteur

Il a été chef exécutif, chef corporatif, et maintenant chef enseignant. Mais il préfère se présenter tout simplement comme un cuisinier. Car pour lui, c'est le vrai titre pour quelqu'un qui vit avec la passion de la cuisine, dans son sens le plus large qui allie l'action de se nourrir avec les dimensions culturelles et sociologiques. Maîtrisant la cuisine occidentale aussi bien que la cuisine orientale, il est depuis les 15 dernières années, enseignant dans différentes grandes écoles hôtelières à Montréal, s'occupant minutieusement de la relève pour la cuisine au Québec. Lire la suite...

Commentaires des lecteurs