mercredi 11 décembre 2019
Le côté «femme» d'un cuisinier

Le côté «femme» d'un cuisinier

Elle a commencé à parler avec lui par courriel. Puis ça devient de plus en plus régulier. Et un jour, elle et lui décident de se voir en personne... Mais avant ce rendez-vous, elle lui demande quelle est sa couleur préférée. Il lui répond que c'est la couleur turquoise. Elle est donc allée chercher un beau chemisier turquoise pour le grand jour.

Le cuisinier, a aussi ce petit côté bien « femme ». Il sait que son plat est bien maîtrisé, car il l’a maintes fois exécuté. Mais pour son nouveau groupe de clients à domicile, il a demandé à l'hôtesse ce qui lui ferait plaisir. L'hôtesse lui a répondu qu'elle aimait bien le goût un peu piquant. Alors le cuisinier est allé magasiner pour trouver un fameux poivre pour ponctuer la touche finale de son plat lors du repas à servir.
Oui, les cuisiniers ont bien un petit peu le côté « femme » pour leurs rendez-vous culinaires.

Cong-Bon Huynh
Mon Facebook
Mon Linkedin
#seulaubaravecunebière

À propos de l' auteur

Il a été chef exécutif, chef corporatif, et maintenant chef enseignant. Mais il préfère se présenter tout simplement comme un cuisinier. Car pour lui, c'est le vrai titre pour quelqu'un qui vit avec la passion de la cuisine, dans son sens le plus large qui allie l'action de se nourrir avec les dimensions culturelles et sociologiques. Maîtrisant la cuisine occidentale aussi bien que la cuisine orientale, il est depuis les 15 dernières années, enseignant dans différentes grandes écoles hôtelières à Montréal, s'occupant minutieusement de la relève pour la cuisine au Québec. Lire la suite...

Commentaires des lecteurs