mardi 25 février 2020
Annie Des Groseilliers

Annie Des Groseilliers

Née au cœur de Montréal, Annie a grandi dans un environnement multiethnique qui allait développer naturellement une ouverture et un intérêt spontané aux diverses cultures. Après avoir fait des études de journalisme à l’Université de Montréal, celle-ci travaille comme journaliste culturelle pour le Magazine Québec Rock. Lire la suite...

mardi, 15 janvier 2019 12:07

Sylvain Lague : créateur d’histoires

Figure montante de l’industrie québécoise des spiritueux, entrepreneur allumé et créatif multipliant les ‘’Success Stories’’.

Rencontre avec Sylvain Lague, l’homme derrière le rhum Sainte-Marie, le gin Portage et la vodka White Keys.

Sylvain Lague, merci de vous prêter au jeu de l’entrevue. Les amateurs québécois connaissent bien vos produits, mais j’aimerais revenir en arrière et en connaitre un peu plus sur le point de départ de cette belle aventure. 

Parlez-nous de vos racines, de vos origines, de votre cheminement. De ce qui animait celui que vous alliez devenir. Quel a été votre premier contact avec les spiritueux? Quand et pourquoi avez-vous eu l’idée de vous lancer dans la production de spiritueux québécois?

Je suis né et j’ai grandi à St-Jean-sur-Richelieu.

J’ai toujours gravité dans le monde de l’alcool. J’ai commencé à 19 ans à travailler dans les succursales de la SAQ. C’était un univers qui me passionnait et j’ai appris beaucoup. J’ai en même temps entrepris des études en marketing et commerce international à l’UQAM. Par la suite, je me suis dirigé vers le monde des agences de vins et spiritueux, qui se trouve à être l’intermédiaire entre la SAQ et le producteur.

J’ai été représentant pendant plusieurs années, pour passer à directeur de marques et des ventes.

En 2014, j’ai eu l’idée de créer mes propres produits. J’ai commencé à regarder autour de moi, mes contacts qui pourraient et seraient utiles afin de monter cette entreprise. Je pense qu’un des points les plus importants, c’est de savoir bien s’entourer. C’est ce point qui va faire la différence à long terme. L’univers des alcools est extrêmement compétitif et se tailler une place est loin d’être évident et assuré.

J’adore le volet créatif et dynamique des spiritueux. Tu dois innover et te démarquer sans cesse. Aujourd’hui, tu dois avoir un produit top qualité + une image et une direction qui rejoignent le consommateur et qui te démarque des gros joueurs de ce monde avec de gros moyens.

Avec les spiritueux, je peux joindre mon amour du produit ainsi que ma passion du marketing dans le même travail et but commun.

Avant d’être un entrepreneur, il faut d’abord être passionné, sinon ce mot ne veut rien dire, selon moi.

annie rhumSainteMarie

À travers vos spiritueux aux noms évocateurs, vous retracez des pans de notre histoire. Parlez-nous de votre processus de création, du premier jet qui dessine la trame à suivre derrière chacun de vos produits. De l’importance pour vous de faire référence à ce que nous sommes, au Québec, à Montréal?

Pour nous, quand nous commençons un projet, chaque étape est importante. On ne veut pas juste trouver un beau nom pour aller sur une bouteille. L’histoire et l’ADN des marques sont primordiaux. Sans histoire, le produit na pas de vie, pas d’identité, ni d’âme.

Une fois l’histoire trouvée, on va entrer dans son univers, créer des visuels, s’associer à certaines personnes, et tranquillement le projet va prendre vie et nous habiter.

Nous sommes Québécois / Montréalais et nous en sommes fiers. On veut mettre ça de l’avant autant ici qu’à l’international.

Chaque produit à sa propre identité.

C’est comme créer chaque fois une nouvelle compagnie. C’est plus de travail, mais très excitant. :)

annie sylvain lague vitrine angrignon

Sylvain, vos spiritueux sont sur toutes les plateformes médiatiques, ils remportent de prestigieuses récompenses à l’international : médaille d’or pour le dry gin Portage et meilleure vodka au monde (rien de moins!) pour la White Keys Vodka au Spirits Master de Londres. Sincèrement Bravo! 

Vous êtes la preuve vivante que nous sommes bien loin de l’époque du Faubourg à m’lasse qui a inspiré le nom de votre rhum Sainte-Marie. 

Qu’est-ce qui, selon vous, explique un tel succès et qui distingue vos produits des autres produits similaires? 

Rien n’a été laissé au hasard… Image peaufinée, association avec de grands noms de la mixologie et du domaine artistique, marketing glamour… 

Parlez nous de cette vision et de la machine qui propulse vos marques.

On travail très fort afin d’avoir des produits fins et qui peuvent concurrencer les plus grandes marques. Pour moi c’est très important d’apprécier le produit sans être obligé de le boire en cocktail. On aime la rondeur, les subtilités. On veut que nos produits ne soient pas brûlants au niveau alcool. Même si ce sont des spiritueux à 40%, l’alcool est bien intégré et c’est équilibré.

On aime s’entourer d’artisans de talent. Comme par exemple Jean-François Théorêt, qui est maître distillateur chez Oshlag, avec qui on travaille dans la production et dans la création des produits.

Je travaille et je suis partenaires dans cette aventure avec des gens issus du monde de la pub; ça fait une bonne différence et ça apporte une autre vision et une autre direction aux marques.

Nous avons des produits qui parlent et qui rassemblent les gens. C’est certain que nous avons des images peaufinées et léchées.

Mais depuis le début de l’aventure, on veut faire sortir l’humain derrière nos images et nos campagnes. Nous avons des bartenders de grand talent et une communauté artistique incroyable. Nous sommes plus que chanceux d’avoir leur confiance et leur appui depuis le jour 1. C’est en grande partie à eux que nous sommes ici aujourd’hui.

annie portage gin

Notre expertise en distillation est soulignée depuis longtemps au niveau des whiskys, des gins et des vodkas. Pourtant, à l’ouverture de la première distillerie québécoise en 1769, il se consommait largement ici un alcool de mélasse se rapprochant du rhum. Les alcools de grain ont dû prendre le relai en force lorsque l’approvisionnement en mélasse est devenu trop difficile, mais étrangement nous avons occulté ces faits avec pour résultat qu’encore aujourd’hui, nous donnons peu de crédit aux rhums québécois (et canadiens), auxquels colle toujours une image plutôt négative. 

Que pouvez-vous répondre aux détracteurs des rhums québécois? 

Quelle est la ‘’signature’’ du rhum à la québécoise? 

Quelle sera, selon vous, l’évolution du rhum du terroir dans les prochaines années?

En fait, les rhums québécois font étrangement partie de notre histoire. Les rhums artisanaux vont prendre de plus en plus de place.

Plusieurs distilleries sont dans le processus ou ont dans la tête de se lancer dans le rhum. Les marques commerciales sont souvent trop vanillées, fumées, caramélisées, et ont un taux de sucre très important. C’est une catégorie qui va prendre de l’ampleur et tranquillement nous offrir des produits moins standardisés. Quand on sort des sentiers battus et on essaie de faire les choses différemment, ça peut donner un profil de goût complètement différent.

Notre rhum Sainte-Marie rompt avec la tradition du rhum épicé, d’abord par sa couleur rosée, et aussi parce qu’il est léger en sucre, laissant toute la place à des parfums délicats comme le cantaloup, l’anis étoilé et le piment de la Jamaïque.

Je ne crois pas à une signature québécoise différente. Chaque producteur aura une idée et un concept qu’il pense être le bon. C’est un peu comme les gins québécois aujourd’hui. Il y en a plein sur les tablettes, mais il n’y a pas vraiment de signature québécoise. Sauf qu’ils sont de qualité. :)

annie sylvain lague assis

En terminant, Sylvain, à quoi peut-on s’attendre dans les prochains mois et les prochaines années? Quelles belles histoires avez-vous envie de nous raconter? Quels sont vos futurs projets… et sur un plan plus personnel, où vous serez-vous dans 10 ou15 ans?

Nous sommes une équipe avec plein de projets. On se retient parce qu’on a souvent le goût de tout faire en même temps par l’excitation. À court terme, nous allons lancer un nouveau produit, qui sera sur les tablettes de la SAQ autour de fin mars, début avril. Ça risque d’être un beau hit sur vos terrasses…

Notre compagnie avance vite, c’est certain que nous allons mettre beaucoup d’énergie et de temps au niveau de l’export. Nous voulons avoir des produits qui passent le temps et aussi qui se démarquent à l’international.

Nous allons à court terme agrandir l’équipe. Vous allez voir de nouveaux visages sous peu.

Difficile de vous dire dans 10 ou 15 ans pour moi. En ce moment, je suis toujours passionné par nos projets et je veux aller à fond dans cette aventure pendant encore longtemps. J’ai une copine merveilleuse, 2 beaux enfants et une entreprise dans laquelle je suis plus qu’heureux. Après ça, il faut faire confiance à l’avenir et travailler fort pour atteindre ses rêves.

White Keys Vodka

Rhum Sainte-Marie

 

Annie Des Groseilliers
Consultante Stratégique V&S 
W&S Strategic Consultant
EVolo-Consulting

annie art rhum confrerie du rhum logo  samy Stamp Recommandation de qualite2  annie a3

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : 514 816-9979
Skype: anniedg65
Evolo Stratégie Conseils (membre de l'AQAVBS)
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Si je vous dis Bordeaux vous pensez "vin", non? Eh bien dorénavant, il faudra aussi penser "rhum" car les Bordelais ont réservé un accueil plus qu'enthousiaste et ont pris d'assaut la grande poste, rue du Palais Gallien, en cette première édition du Bordeaux Rhum Festival, qui avait lieu ce weekend, les 1er et 2 décembre.

annie bordeaux rhumfest 8

C'est pari tenu pour les organisateurs Jerry Gitany (Confrérie du rhum, Rum Ambassy, Agricole Tour, Un rhum en vaut un autre…), Benoit Bail (Confrérie du Rhum, Rum Ambassy, Agricole Tour, Depaz) et Philippe Nkoumou (La petite Martinique Bordeaux), qui face à cette réaction plus que positive, se voient confirmer l'avenir de l'évènement et peuvent déjà prévoir la suite.

Des kiosque assaillis d'amateurs curieux, des producteurs généreux et heureux de partager le fruit de leur passion, des classes de maitres réservées à pleine capacité, et surtout le rhum, offert et dévoilé à grandes lampées, sous toutes ses textures, ses typicités, ses origines et ses arômes exceptionnels.

La partie réservée aux professionnels, le matin, essentielle pour pouvoir plus calmement transiger et discuter commerce, avait des allures de grande réunion de famille avec ses retrouvailles chaleureuses et ses accolades bien senties... Car c'est aussi ça, le rhum!

Une "confrérie" tissée serrée, solidaire et respectueuse, malgré les différences et les divergences.

annie bordeaux rhumfest 5

annie bordeaux rhumfest 19

annie bordeaux rhumfest 16

annie bordeaux rhumfest 18

annie bordeaux rhumfest 2

Mon agenda a oscillé tout le weekend entre repérage et rencontres avec les marques collaboratrices ou déjà présentes sur nos marchés.

J'y ai retrouvé les incontournables, bien sûr : Saint-James, Trois Rivières, La Mauny, Depaz, HSE, Ti-Arrangés de Ced, Toucan, Plantation, Mezan, Rivière du Mat, La Favorite, Dictador, Ron Maja... et mes plus récents coups de cœur aussi : A1710 (La Perle), Izalco, Rum Bullion ou encore Hampden... Plusieurs distilleries et marques qualitatives qui, souhaitons-le, saurons faire leur place sur nos marchés en s'armant de patience, de persévérance et de vision à long terme, les processus du monopole et les normes exigées (et exigeantes!) de Santé Canada ne facilitant pas toujours le développement des rhums de notre côté des choses, malgré l'engouement bien réel et exponentiel des consommateurs et amateurs.

annie bordeaux rhumfest 4

annie bordeaux rhumfest 6

annie bordeaux rhumfest 21

annie bordeaux rhumfest 11

Les classes de maitres, prévendues et toutes "sold out" se donnaient en salles privées et intimes au second niveau de la grande poste, pour plus de calme et de confort pour les participants.

Mon agenda dégustation étant plutôt hors de contrôle, je n'ai pas réussi à arriver dans les temps pour les classes de maitre d'Alexandre Vingtier (Rumporter, 120 Rhums) ,de Stephen Martin (Saint James), de Mario Navarro (Rum Nation), d'Alexandre Mourigué (Plantation) et de Karthik Soudir (Izalco) mais, coup de chance, j'ai pu assister à la présentation de mon ami Cyrille Lawson, de HSE, marque phare et explosive de la Martinique en ce moment, qui fait un tabac sur tous les marchés. Près de 2 heures d'échange où tous les secrets de la marque nous ont été révélés (enfin presque...) et où nous avons eu le privilège de déguster 2 magnifiques blancs, dont la Cuvée 2016 (sur la canne fraîche, le poivre et le citron vert), et une Cuvée Parcellaire de canne d'or d'une grande élégance avec ses arômes floraux magnifiques. Ont suivi un VSOP (un délice opulent), un XO aux délicats effluves d'écorces d'orange et deux bruts de fûts 2007 fabuleux, où nous avons pu comparer les subtilités que confère le vieillissement en fûts de chêne français ou américain... moment mémorable !

annie bordeaux rhumfest 3

annie bordeaux rhumfest 12

Le plaisir s'est multiplié tout le weekend, de découverte en découverte, sur une succession de moments privilégiés que seul ce type d'évènement extrêmement ciblé peut permettre.

Une petite goutte de Cuvée Acacia chez La Mauny, une autre d'un délicieux XO en passant chez Rivière du Mât, et encore ici chez A1710 pour se régaler de leurs sublimes La Perle, La Perle Rare et la Perle bio… Et c'est reparti, arrêt obligatoire chez Cédric Brement et ses extraordinaires Ti-Arrangés, chez Depaz où je retrouve Benoit Bail avec bonheur, et pourquoi pas cette nouveauté rhum du Japon, le Teeda, au fond là-bas.

annie bordeaux rhumfest 9

Rassurez-vous, professionnalisme oblige, et comme c'est la norme du milieu, je vous confirme qu'une quantité infinitésimale aura au final trouvé sa voie jusqu'à mon estomac, protection du foie et de l'intégrité oblige!

Dur métier, me direz-vous? Ah, mais il faut quelques sacrifices pour assurer. ? Mais non, oh que non, je ne changerais de boulot pour rien au monde; la passion est un carburant puissant.

Annie Des Groseilliers
Consultante Stratégique V&S 
W&S Strategic Consultant
EVolo-Consulting

annie art rhum confrerie du rhum logo  samy Stamp Recommandation de qualite2  annie aqavbs signature

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : 514 816-9979
Skype: anniedg65
Evolo Stratégie Conseils (membre de l'AQAVBS)
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Les 1er et 2 décembre, dans quelques jours à peine, le premier Bordeaux Rhum Festival se tiendra entre les murs du magnifique bâtiment historique de la Grande Poste de Bordeaux, sur la rue du Palais Gallien.

Plus de 50 marques seront présentes et de nombreuses classes de maîtres seront présentées par des sommités du domaine, tels qu'Alexandre Vingtier (Rumporter), Cyrille Lawson (HSE), Stephen Martin (Saint-James), Mario Navarro (Rum Nation), Alexandre Mourigué (Plantation), pour n'en nommer que quelques-uns.

Les experts Rhum Jerry Gitany et Benoit Bail (Confrérie du rhum/Rum Ambassy), ainsi que Philippe Nkoumou (La petite Martinique Bordeaux), sont les passionnés instigateurs de cet événement appelé à devenir un incontournable.

annie jerry gitany  Jerry Gitany et moi!

annie benoit bail

Ici en compagnie de Benoit Bail

Je vous reviens en couverture, en direct de Bordeaux, d'ici quelques jours!

annie bordezux affiche

 

Annie Des Groseilliers
Consultante Stratégique V&S 
W&S Strategic Consultant
EVolo-Consulting

annie art rhum confrerie du rhum logo  samy Stamp Recommandation de qualite2  annie aqavbs signature

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : 514 816-9979
Skype: anniedg65
Evolo Stratégie Conseils (membre de l'AQAVBS)
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

vendredi, 19 octobre 2018 17:27

Los Coyotes : Mission Cachaça

Longtemps considérée à tort comme un alcool de base destiné aux cocktails et plus spécifiquement à l’élaboration de la célèbre Caïpirinha, la cachaça mérite sans contredit sa place parmi les beaux spiritueux de dégustation, en particulier certaines productions artisanales qui sont de véritables nectars qualitatifs.

Cette eau de vie de jus frais de canne à sucre, distillée jusqu’à 54% et embouteillée entre 38% et 48%, diffère du rhum agricole par son indication géographique, bien sûr, mais aussi par son cahier des charges, sa fermentation, sa basse température de distillation, et par cette douceur patinée qui la distingue.

annie cachaca canneasucre

Soutenue dans son développement par le gouvernement brésilien, la cachaça, déclarée Boisson nationale du Brésil en 2001, obtient en 2003 son Indication Géographique auprès de l’organisation mondiale du commerce. En 2006, le IBRAC, l’institut Brésilien de la cachaça, voit le jour… c’est dire que la cachaça venait de franchir un grand pas vers sa reconnaissance internationale.

En 2012, après moults tergiversations, nos voisins du sud reconnaissent enfin la cachaça comme catégorie de rhum d’origine exclusivement brésilienne… mettant un terme à des années de Brazilian rum obligatoire sur les bouteilles destinées à l’export.

L’engouement en Europe et aux États-Unis est relativement récent et à ce jour, s’il se distille annuellement 1,2 milliards de litres de cachaça, seul 1% de la production traverse les frontières à l’exportation.

L’expert Rhum Alexandre Vingtier (120 Rhums) estime que le Brésil abrite sur son territoire près de 4000 marques de cachaça… Avec moins de 5 références à la SAQ en ce moment, c’est peu dire qu’il nous reste tout un monde à découvrir, et Los Coyotes comptent bien contribuer majoritairement à cette conquête.

annie cachaca loscoyotes

Mais qui sont ces Coyotes ?

Tenez-vous bien, car il faudra maintenant compter sur ce nouveau joueur de notre industrie, qui ne fait rien à moitié.

L’agence Los Coyotes est née de l’esprit créatif et passionné de deux entrepreneurs et gestionnaires chevronnés, Thanh Nguyen et Jean Martel, savamment conseillés par nul autre que Monsieur Cocktail, Patrice Plante, esprit visionnaire bien reconnu du monde de la mixologie s’il en est un.

annie cachaca thanhThanh Nguyen

annie cachaca patriceplanteMonsieur Cocktail, Patrice Plante

Il fallait trouver un dénominateur commun à leur passion: Los Coyotes, sans négliger leur intérêt vers d’autres spiritueux, et secondés par la Chambre de commerce Brésil-Canada, allaient devenir la référence cachaça au Québec.

Défi relevé en moins d’un an!

D’ici quelques mois, 5 nouvelles cachaças seront lancées au Québec dans le réseau de la SAQ.

La marque Sebastiana offrira la Duas barricas, la Castanheira, la Carvalho Single barrel, la Carvalho blend et la Cristal.

Début 2019 ce sera au tour de la marque Novo Fogo avec la Barrel aged, la Tanager organic, la Silver Organic et la Chamelon. 

Le paysage de la cachaça va enfin changer! Los Coyotes sont en mission!

***Accompagnée de 6 producteurs de cachaça, la Chambre de commerce Brésil-Canada organise sa 1re mission commerciale au Canada (Toronto & Montréal), du 29 octobre au 2 novembre. Les dégustations auront lieu au consulat du Brésil et au Grumman 78.

 

Annie Des Groseilliers
Consultante Stratégique V&S 
W&S Strategic Consultant
EVolo-Consulting

annie art rhum confrerie du rhum logo  samy Stamp Recommandation de qualite2  annie aqavbs signature

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : 514 816-9979
Skype: anniedg65
Evolo Stratégie Conseils (membre de l'AQAVBS)
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Il est fort à parier que la fébrilité habituelle de la rentrée ne sera pas provoquée (du moins pas uniquement!) par le retour en classe cette année.

Le mois de septembre s’annonce plus que généreux envers les amateurs de rhum du Québec,avec l’annonce de la Grande Tournée Rhum, qui s’arrêtera pour la première fois dans 3 régions de la province :

Montréal, le 16 septembre

Québec, le 18 septembre

Jonquière (Saguenay), le 23 septembre

Au programme? Une carte exceptionnelle concoctée avec soin, spécialement pour cette tournée découverte, en collaboration avec Longueteau de Guadeloupe, Offrian du Panama, Pixan du Mexique, Maja du Salvador et Toucan de Guyane française.

Des nouveautés, des Exclusivités, des Incontournables… La table est mise pour ce tour du monde olfactif et gustatif, qui a pour mission de promouvoir la diversité qualitative du monde du rhum en passant par l’information, la démocratisation et bien évidemment, le ravissement des papilles.

annie rhums

Les animateurs de ces dégustations opulentes mises en scène avec l’équipe passionnée de Québec Rhum, seront pour Montréal, Guénaël Revel, pour Québec, Mathieu Larochelle et pour Jonquière, PO Coté. J’aurai bien sûr l’immense plaisir de les accompagner et de les seconder, au nom des marques présentées, dans ce mémorable « road trip ».

Ne laissez pas passer cette caravane-rhum dans votre région sans avoir réservé votre place… L’occasion est trop belle, et trop rare pour y résister!

Toutes les infos sont disponibles sur : Québec Rhum

annie rhum logos

 

Annie Des Groseilliers
Consultante Stratégique V&S 
W&S Strategic Consultant
EVolo-Consulting

annie art rhum rumgazette logo annie art rhum confrerie du rhum logo  samy Stamp Recommandation de qualite2  annie aqavbs signature

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : 514 816-9979
Skype: anniedg65
Evolo Stratégie Conseils (membre de l'AQAVBS)
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

jeudi, 16 août 2018 16:57

YULRUMFEST : L’appât du rhum

Le rhum, on le sait, jouit de la faveur exponentielle des consommateurs en ce moment au Québec, et l’engouement qu’il suscite provoque, sans surprise, la multiplication d’évènements exploitant la thématique : dégustations, festivals, « master-classes », clubs d’amateurs, blogueurs… Chacun tente de s’emparer de sa part de l’alléchant butin, et on ne peut blâmer que l’opulence du précieux nectar et du bonheur qu’il procure.

Le dernier né est le YULRUMFEST, qui s’autodéfinit dès sa première édition en tant que festival « international » du rhum de Montréal… Rien de moins! L’initiateur et concepteur du projet est Beverley Jacques (surnommé Jack Pot), jeune entrepreneur autodidacte doué en marketing, féru de basketball, de rap et… de rhum. J’ai eu l’opportunité de discuter à quelques reprises avec Beverley Jacques, au moment où il en était aux premiers balbutiements de la structuration de son projet, qui alors me semblait hautement ambitieux pour quiconque ne fait pas partie de l’industrie des spiritueux et ne connait pas parfaitement les aléas imposés par un marché régit par le monopole. Je dois donc saluer sa ténacité et son audace, puisque faisant fi de toutes règles et limitations, il a réussi à s’offrir son Festival.

Ne vous laissez cependant pas tromper par le titre de l’évènement, qui peut grandement porter à confusion avec les festivals et concours internationaux tenus par des experts et des sommités du monde du rhum. Le Yulrumfest n’a aucun lien de parenté ou affiliation, ni dans le but, ni dans la structure, ni dans les répercussions avec les très établis et reconnus Rhum Fest de Paris, Marseille, Madrid ou Berlin. Aucune médaille ne sera donc remise au Yulrumfest par un panel de juges spécialisés. Du moins pas dans sa formule actuelle.

Le terme « international » accolé au Yulrumfest est peut-être simplement une projection porteuse d’espoir pour Beverley Jacques, mais à ce stade je serais personnellement plus confortable avec un attribut plus modeste.

Les conférences ne seront pas non plus sous la responsabilité de maîtres distillateurs ou de mentors du rhum. À cette question posée sur l’absence d’experts au festival, Beverley Jacques me répondra : « Un expert? Pourquoi avoir besoin d’experts? Un amateur de rhum peut tout aussi bien parler du rhum »… En effet, ça se discute, tout dépend de l’intention, et surtout que cette intention reste claire.

Et c’est le bémol, l’intention.

La pochette de promotion nous annonce que le Yulrumfest est un outil pour « faciliter le dédouanage dans le cadre du Festival », pour « contacter et aider les distilleries voulant pénétrer nos marchés » ou encore « d’augmenter la diversité des rhums au Québec »! Et c’est là où le bât blesse, puisqu’une fois de plus (ou de trop!) ce sont les distilleries et les producteurs qui font les frais des discours et des promesses non soutenus par une expertise réelle.

Or, le Yulrumfest n’est en rien un « Trade show » pour professionnels de l’industrie pouvant réellement avoir un impact sur la commercialisation, ce qui pourrait soutenir de telles affirmations.

Questionné à ce sujet, Beverley se dit conscient des nuances qu’il faudrait apporter à ces énoncés, mais admet son intérêt marqué à éventuellement devenir lui-même agent promotionnel… Certains buts du Yulrumfest se clarifient donc un peu plus.

Le Yulrumfest, à sa première édition, est donc, sans fioritures ni protocoles, un évènement festif sous le thème du rhum et permettant de le découvrir, nature ou en cocktails, et qui saura sûrement rallier les joyeux festivaliers, toutes allégeances rhum confondues.

L’évènement se tiendra sur 3 jours. Aujourd’hui, le jeudi 16, avait lieu le lancement officiel et la conférence de presse tenue par l’organisateur Beverley Jacques au restaurant Haïtien Kwizinn de la Plaza Saint-Hubert.

Vendredi, une dégustation hommage dédiée à Barbancourt est au programme à 17h, toujours au restaurant Kwizinn, et présentée par Beverley Jacques.

Enfin, samedi, nous aurons droit à la journée grand public au Ausgang Plaza à partir de midi. Le prix d’admission est de 25$, coupons de dégustation en sus.

Le public pourra bien sûr retrouver quelques marques déjà présentes au Québec, mais aussi découvrir quelques exclusivités non disponibles sur notre marché, que l’organisateur a pu obtenir en importation privée : 

Barbancourt, Savanna, Elkin, Trois-Rivières, Island Cane, Kléren, Clifton Estate, La Compagnie des Indes, Ferroni, Clairin La Kay, Plantation, et Legendario seront disponibles en dégustation.

Pour infos et détails : Yulrumfest - Festival international de rhum à Montréal

Billetterie

annie yulrhumfest main2

Annie Des Groseilliers
Consultante Stratégique V&S 
W&S Strategic Consultant
EVolo-Consulting

annie art rhum rumgazette logo annie art rhum confrerie du rhum logo  samy Stamp Recommandation de qualite2  annie aqavbs signature

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : 514 816-9979
Skype: anniedg65
Evolo Stratégie Conseils (membre de l'AQAVBS)
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

samedi, 26 mai 2018 16:33

«Nous sommes nos choix» - Sartre

Il y a quelques années, lorsque j’ai pris le pari de me jeter dans le vide en quittant sécurité, stabilité, horaire fixe, vacances payées et avantages sociaux pour offrir mes services indépendants et créer un poste de consultante W&S dont personne ne comprenait ni le sens, ni l’utilité, de nombreux détracteurs et conseillers improvisés bien intentionnés ont vraiment eu envie de me traîner de force chez le psy, soucieux pour mon équilibre mental…

Je les entendais. Et les comprenais, un peu. ;)

annie bon choix

Je venais de traverser une période houleuse, noire et déstabilisante de ma vie qui me privait de tous mes repères émotifs, financiers et sociaux… et j’amorçais à peine ma reconstruction. Peut-être est-ce justement ce sentiment de n’avoir plus rien à perdre, ni rien à sauvegarder qui, une nuit, a dicté à mon instinct de suivre cet élan kamikaze… tant qu’à repartir à zéro, autant y aller « from scratch », et faire table rase des quelques peurs et liens résiduels qui me rattachaient encore à un passé révolu et réduit à néant.

Jamais je n’ai regretté une seule minute.

Malgré l’impression de ramer seule souvent, et de prêcher la bonne nouvelle dans le désert.

Malgré les défis quotidiens et les mois à me demander « comment vais-je y arriver? ».

Malgré les horaires de fou qui font fi d’éventuelles vacances, des plannings weekends, et encore moins des « Business hours » standards de [email protected]

Malgré les sacrifices que la réalité de cette décision a eus sur mon intimité, lorsque j'ai préféré d’emblée parfois me rendre disponible pour un client plutôt que de bichonner ma vie privée.

Oui, sans hésiter, je referais ce saut en bungee sans filet de sécurité…

Pour cet équilibre que j’ai trouvé dans cette réalité en constante mouvance.

Pour ce sentiment de liberté indescriptible et si précieux. Dans mes actions, mes engagements, mon discours.

Pour l’intégrité et cet accord parfait avec mes valeurs profondes.

Pour la qualité des liens qu’il m’est permis de créer au quotidien.

Pour la passion qui ne s’éteint jamais au creux de mon ventre.

Nos rêves se trouvent souvent juste de l’autre côté de nos peurs… et la peur est un choix conscient. 

Quel que soit ce choix et ses conséquences, il faut l’assumer et le vivre sans regrets, sans remords.

C’est écrit.

Mektoub!

 

Annie Des Groseilliers
Consultante Stratégique V&S 
W&S Strategic Consultant
EVolo-Consulting

annie art rhum rumgazette logo annie art rhum confrerie du rhum logo  samy Stamp Recommandation de qualite2  annie aqavbs signature

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : 514 816-9979
Skype: anniedg65
Evolo Stratégie Conseils (membre de l'AQAVBS)
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Rumgazette.com

Les Dégustations des Awards sont enfin terminées et les remises des prix complétées. Maintenant, le marathon de rencontres professionnelles commmence pour moi.

Samedi 7 avril

Premiére journée de l'événement. Le weekend est consacré au public.

On me déconseille fortement d'y aller, puisque mon but n'est pas de faire la fête et d'aligner le maximum de rhums. Je me suis donc promis une journée de rattrapage de dossiers.

Après le petit déj je confirme mes rendez-vous, je ponds quelques lignes et je m'occupe des retours de courriels..

14h

Je retrouve mon ami et collègue de l'industrie, le trader Alexandre Sakon.

Nous nous retrouvons dès que nos engagements nous emmènent au même endroit géographique. Il est basé maintenant à Londres, mais venir à Paris c'est pour lui aussi banal que d'aller à Boucherville ou à Laval pour nous, :)
Mise à jour rapide, on se promet de se retrouver pour un autre moment volé avant mon départ.

annie grandemesse 12

18h

Je prends mon Uber (chuuut!) vers le 12e. 45 euros plus tard, j'arrive enfin à La table du loup, au 32 rue Traversière... (mon chauffeur a, je crois, volontairement rallongé la course!).

J'entre dans le célèbre repère de tous les experts, blogueurs, mixologues et fous finis de rhum. Avec le Maria Loca et le Dirty Dick (désolée...), c'est l'endroit où il faut être lorsque le Rhum Fest se termine.

L'endroit est surchargé et animé... La carte des rhums, dois-je le préciser, est complètement folle.

Mes compères de Québec Rhum et l'expert Jerry Gitany m'attendent.

Ti-punch, acras, plats antillais... et un riz au lait au Saint James pas piqué des vers, trouvent facilement une voie d'accès vers mon estomac.

La soirée est douce... l'ambiance détendue... le temps file en un éclair.

annie grandemesse 9

Dimanche 8 avril

Journée repérage au programme.

Je sais bien qu'il y aura un mode fou, surtout que la journée est estivale... mais je dois confirmer mon agenda.

Jerry me cueille au coin de la rue Grenelle.. il y a marathon ce dimanche sur Paris, la route sera semée de détours.

11h30, soit une bonne heure après notre départ du centre, nous arrivons enfin au Parc Floral de Paris, au bois de Vincennes.

L'endroit est vraiment sympa... si ce n'est de sa localisation, que je trouve on ne peut moins friendly user!

Les grandes retrouvailles commencent!

Un immense câlin à ma Cat Arnold de Toucan, qui  a remporté une médaille d'or.... un bisou à Claudia et Daniel de Ron Maja, un salut à Hervé Damoiseau, une accolade à Ben Bail de chez Depaz, un petit selfie avec Alexandre Gabriel de Plantation, un arret chez HSE, un coucou à Cedric Brement des Ti Arangés de Ced, une poignee de main chez Longueteau, une rencontre travail chez Dictador... Ils y sont tous et soudainement, je me sens comme dans une soirée entre vieux copains!

annie grandemesse 1

annie grandemesse 6

annie grandemesse 8

annie grandemesse 4

annie grandemesse 7

13h

Cyrille Hugon, le fondateur du Rhum Fest et du Rumporter, m'attrape par le bras... Annie vient vite...

Il m'entraine vers la salle des master class, où la Docteure Rebekah Lucas nous entretient d'un sujet nettement mois réjouissant, la maladie de la Canne à sucre en Amérique Centrale. J'y apprendrai que cette maladie, qui attaque les reins et qui en 3 ans tue celui qui en est atteint, est principalement reliée aux piètres conditions d'hygiène dans lesquelles les travailleurs de la canne à sucre travaillent

Les recherches sont en cours, des solutions apportées, mais il est urgent d'agir, car le syndrôme se retrouve partout, autant, d'aillleurs, chez les coupeurs d'ananas.

annie grandemesse 11

14h
C'est le grand moment de la master class de mes pirates.

Je suis plutot fiére que le Québec, pas vraiment reconnu pour son rhum, soit si dignement représenté. Baptiste Gissinger et PO Côté nous font découvrir quelques rhums canadiens... Le Chic Choc aux épices Boréales... Le blanc Fils du Roy et le délicieux brut de fût LeatherBack sans ajout de sucre.

15h
Petite fringale. Direction Food Trucks.

Le soleil est brûlant... les files d'attente aux food trucks sont de minimum 45 minutes... mais il faut bien se nourrir.

De nouveau j'y vais pour l'antillais, ça semble être ma thématique du voyage. Acras, bouchons réunionnais et jus d'Hibiscus. Pas mal du tout.

16h30

À l'intérieur l'ambiance se réchauffe... dans tous les sens du terme, d'ailleurs. L'effet serre est suffocant, le ton monte avec le niveau d'alcool absorbé, ça dégénère un peu.

J'avoue qu'on est loin de la réserve et de la retenue professionnelle des Vinexpo ou Prowein... mais c'est la fête du rhum, après tout.

annie grandemesse 10

annie grandemesse 2

18h

On rembale.

Les pieds font mal.

45 minutes pour le retour... on s'arrête, Benoit Bail, Jerry Gitany et moi, dans la première pizzéria à portée de la main, trop crevés pour chercher plus loin.

Ça fera l'affaire!

Lundi 9 avril

Journée professionnelle, enfin.

C'est aujourd'hui que les petites graines semées doivent germées.

11h

Les rencontres se succèdent, les dégustations et les découvertes aussi.

La journée destinée aux pros est parfaite pour discuter et conclure des ententes de commercialisation.

Les blogueurs et les journalistes y ont aussi plus de temps et d'espace pour capter l'évènement,

Je revois mes clients et amis, je croise mes comparses du jury du Rhum Fest, je goûte, j'analyse, je découvre... C'est extrêmememt productif... Plusieurs ébauches seront sur ma table à dessin au cours des prochains mois. Je ne chômerai pas, je suis remplie d'espoir, j'ai de bien belles choses pour nos marchés et je ne peux en être plus ravie.

Le contraire, dans le contexte, aurait éte catastrophique. La vie de consultante ne peut pas se permettre trop de coups d'épée dans l'eau. :)

16h

C'est canné pour moi.

Je fais mes adieux à tout le monde.

Je prends un sandwich à la boulangerie rue Bosquet avant de rentrer à l'hôtel pour travailler.

19h

Rencontre de travail à la Cave Christian de Montaguère (voir Journal d'une pirate, partie 3 - Les coulisses des Rhum Fest Awards)

J'essaie d'expliquer aux producteurs les procédures de la SAQ et les enjeux spécifiques.

Non, avoir comme principal collaborateur la SAQ n'est pas un jeu d'enfant, il ne faut pas multiplier les erreurs coûteuses et je tiens à protéger les producteurs en les renseignant au mieux.

20h

Diner à l'italienne en compagnie de Claudia et Daniel de Ron Maja, de Jerry et de Benoit.

La burrata est bien fondante... ça change de l'antillais. :)

La fatigue se fait sentir.... nous n'avons tous qu'une envie, retrouver notre lit.

annie grandemesse 5

23h

Hé non, la nuit de sommeil ne commence pas ici à Paris.

Au moment de me mettre au lit, mon ami Alexandre Sakon réussit à me convaincre de retarder de quelques heures mon repos pourtant bien nécessaire et me voila repartie jusqu'à 3h du matin.Je crois que j'ai vraiment mérité mon surnom de pirate, sur ce coup! ;)

4h

Mon nouveau voisin de chambre est une locomotive! Il ronfle si fort que tout le palier doit l'entendre. Je tourne en râlant dans tous les sens

Note à moi même : la prochaine fois, ne pas oublier les bouchons d'oreilles.

Mardi 10 avril

9h

J'ai une tête affreuse.

J'ai besoin d'aide.

Vite chez monsieur Guy, rue du Champs de Mars, pour une mise en plis.

Il sait faire des miracles et il le fait depuis plus de 30 ans.

annie grandemesse 13

10h30

Je reviens aujourd'hui à mes anciennes amours... le vin.

Que je n'ai jamais négligées, malgré mes dissidences.

Je retrouve au Petit Cler un charmant producteur de Beaujolais... ses produits sont très bien faits. Je sors de nouveau mon discours éducatif sur les dessous du marché québécois... le courant passe. Nous allons tenter de travailler ensemble dès mon retour.

13h

Cette fois l'Alsace vient à moi.

J'ai le plaisir de collaborer avec la maison Pierre Sparr et Patrick Aledo, le directeur, est maintenant un ami.

Il a eu de la chance, la grève des trains vient tout juste de prendre une pause.

Devant un délicieux tartare et un gargantuesque baba au rhum, nous parlons de nos références, de nos stratégies commerciales, de nos visions...

Le train de retour est pour bientôt... et de mon côté un appel client est prévu pour 16h.

Nous repartons chacun de notre côté compléter notre course.

18h

Je termine ce papier et ensuite sous la douche.

Je dine avec mon ami trader; quelques projets sont en train de prendre forme.

Serait-il possible de collaborer ensemble enfin? La suite le dira...

Ma grande virée s'achève... Demain mes distillateurs de Bretagne, Gin H2B, viennent vers moi.

J'ai bien hâte de rencontrer les 2 Bertrand, responsables de la distillerie.

Une soirée entre amis concluera ce périple étourdissant avant de sauter dans l'avion vers Montréal, où j'aurai l'impression d'être en vacances!!

Dix jour de folie. Dix jours de bonheur extrême.

Si la vie vous intéresse?

Devenez consultante... ou pirate!?

Annie Des Groseilliers
Consultante Stratégique V&S 
W&S Strategic Consultant
EVolo-Consulting

annie art rhum rumgazette logo annie art rhum confrerie du rhum logo  samy Stamp Recommandation de qualite2  annie aqavbs signature

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : 514 816-9979
Skype: anniedg65
Evolo Stratégie Conseils (membre de l'AQAVBS)
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Rumgazette.com

Nous y voici enfin.

Depuis des mois j'attendais avec fébrilité ce moment qui a motivé ma présence à Paris.

Les dégustations du Rhum Fest Awards 2018 commencent...

annie rhumfest verres

Mercredi 4 avril

9h

Je suis en route vers la Rhumerie de Paris. Les grèves pertubent la circulation déjà dense de la capitale, les trains ne fonctionnent plus, il y a donc d'énormes impacts.En péripherie on confirme aux nouvelles 400 km de bouchons.

Je suis donc doublement heureuse d'avoir opté pour mon quartier (75007), qui se trouve à distance de marche des secteurs stratégiques. Saint-Germain-les Prés n'est pas si loin... dans une demi-heure j'y serai.

9h45

Jerry Gitany (Agricole Tour, Rum Embassy) et Suzanne Long ( Longitude, USA) arrivent en même temps que moi. Embrassade rapide et nous pénétrons dans l'antre du rhum.

L'endroit est chargé d'histoire et ça se sent (voir Journal d’une pirate… en direct de Paris!Journal d’une pirate… en direct de Paris!)

On invite les jurés à monter à l'étage dans la salle privée où nous dégusterons.

Marc Battais, qui se charge de la logistique des Awards, nous accueille et nous assigne notre place. Trois groupes de dégustateurs se partageront les 26 catégories.

Détrompez-vous, à ce stage-ci, l'ambiance n'est pas festive.

Nous devons faire avec le plus grand respect et sérieusement notre travail.

Au-delà du produit, c'est le travail et les rêves d'êtres humains qu'on verse dans nos verres.

Les 20 jurés internationnaux sont en place...

10h

C'est parti!

Ma premiére catégorie sera donc les Agricoles blancs pur jus à 50% et plus.

Ça commence en force! Mes papilles n'ont qu'à bien se tenir!

Nous devons juger les rhums de la sélection finale à l'aveugle selon les critères suivants: visuel, nez, bouche, équilibre des arômes, finale, longueur, impression globale.

Les 3 qui se seront distingués de notre côté seront à leur tour dégustés par un autre groupe de jurés et nous, nous jugerons leurs 3 meilleurs.

Nous ne saurons pas ce que nous avons dégusté, ni n'obtiendrons les résultats finaux avant samedi, lors de l'annonce officielle.Top secret, donc!

annie autravail

11h

Seconde catégorie: Agricoles Pur jus ESB (élevés sous bois)

On s'exécute.

Je m'étonne. Non seulement mes papilles tiennent le coup, mais elles sont en alerte et mon sens de l'odorat est exacerbé. Mes années dans le vins ont finalement fait leur boulot ?

12h30

Pause lunch antillais.

Les acras de la Rhumerie sont divins. Assurément les meilleurs que j'ai dégustés depuis ceux que j'ai goûtés dans les Antilles... Irréprochables!

13h30

On reprend.

Cette fois, 9 verres d'Agricoles pur jus 7 ans et plus s'alignent devant moi.

Suivront une heure plus tard 11 rhums épicés... Les papilles commencent à souffrir, il est temps que la journée se termine.

16h30

C'est bon pour la ronde 1.

Non, non, aucun juge n'est en état d'ébriété... nous crachons bien entendu, mais malgré tout, l'alcool réussi à se faufiler par nos muqueuses et nous laisse tout de même un peu raplapla.

Ma demi-heure de marche vers mon hôtel va me faire un bien fou.

19h30

Le temps de sauter dans la douche et de prendre mes messages de Montréal, je suis prête à repartir.

Ce soir, rencontre attendue avec Cyril Lawson, de HSE.

annie cyril

20h

Cyril et moi nous attablons en terrasse (chauffée, là! Ne vous faites pas d'illusion sur le traditionnel April in Paris, c'est pas encore ça!)

Ça coule trés bien; les discussions sont animées et précises; nous avons la même approche et nous avons donc bien envie lorsque le moment nous semblera idéal de travailler ensemble.

Il est près de minuit... Je dois vraiment rentrer, une autre journée bien remplie m'attend.

Jeudi 5 avril

Encore de la pluie, encore des grèves, encore des bouchons... mais Paris reste magique.Je l'aime inconditionnellement et j'adore arpenter ses rues le matin.

Je suis prête pour ma 2e journée.

10h

Nous attaquons les mélasses et miel de canne, et assemblages pur jus/ mélasse

Suivent les mélasses/ miel de canne sans ajout de sucre de 7 ans et plus.

Après le lunch, c'est au tour des Single Casks / Bruts de fut pur jus ou mélasse et la journée se termine sur les arrangés et les spiritueux à base de rhum.

C'est bon, c'est canné!

Nous baissons la garde et laissons la fatigue s'exprimer un peu.

Je suis satisfaite, j'ai l'impression d'avoir fait de mon mieux et honnêtement. Attendons les résultats.

Je respire mieux.

annie formulaire

16h30

"Coco" Corentin Gallais, des rhums Offrian, vient me rejoindre à La Rhumerie.

Nous avons prévu une visite à la magnifique Cave Christian de Montaguère.

C'est impérativement un incontournable de tout amateur ou collectionneur de rhums.

La cave fondée par le proprietaire actuel, Christian Collineau de Montaguère, aura 10 ans cette année.

On y retrouve 1500 références.

Mon ami et mentor Jerry Gitany y est l'expert rhum et passer un moment à discuter au salon de la cave à l'étage est toujours inoubliable.

C'est la premiére visite de Coco à la cave.

Je crois qu'il est sous le charme aussi.

Le seul enjeu est de devoir résister... puisque les douanes canadiennes, elles, n'ont aucune compassion pour notre passion.

annie christiandemontaguereCave Christian de Montaguère

annie jerry gitany

18h
Apéro en terrasse avec mon nouvel ami Coco, avec qui le temps file toujours à toute allure.

On se fait une délicieuse pizza au Café Central de la rue Cler en refaisant le monde et en partageant quelques brides de vie... qui a dit que le boulot ne pouvait jamais apporter de beaux moments de partage, hein?

La fatigue se fait sentir. Il faut être sage et aller dormir.

Vendredi 6 avril

8h30

Ahhh, le bonheur! Je prends enfin le temps de prendre le petit déjeuner en terrasse... il fait un temps splendide. Plein soleil sur Paris... L'énergie est palpable.

Je ne dois pas négliger mon travail et mes clients, je passe à travers courriels et urgences. La vie ne s'arrête pas de l'autre côté des choses.

14h

RV improvisé par un collègue de Montréal avec un homme d'affaires de Paris.

Son projet est stimulant, sa vision aussi.

Je quitte en cherchant la place que je pourrais jouer dans cette affaire et comment y répondre. La suite n'est pas définie.

15h

Je viens d'apprendre que mes collaborateurs de Québec Rhum, Max et P-O, viennent d'arriver pour le Rhum Fest.

Le temps de finaliser quelques dossiers, je file les rejoindre sur le Champs de Mars

17h30

Impression surréaliste que de retrouver mes pirates à Paris.

Nous nous entendons bien, nos liens dépassent largement maintenant le stricte côté professionnel, même si nous ne le perdons jamais de vue.

Je suis leur vieille pirate (enfin... ils sont trop polis pour ajouter vieille, mais je le fais pour eux) et oui, je leur dis les choses sans détours, et parfois ça brasse.

Ils connaissent mes codes d'éthique et ma façon assez carrée en affaires.. ils vivent bien avec, je crois ?

19h
On m'attend à la soirée privée du Rhum Fest réservée aux juges et aux producteurs.

Soudainement il me prend une idée contraire à mes règles habituelles et à l'étiquette : j'ai envie de partager ce privilège avec mes pirates.

Qui ne risque rien n'a rien!

Un plaisir partagé est un plaisir décuplé!

21h

La fête bat son plein.

Mes pirates sont heureux comme des rois et moi ça me rend heureuse.

Le rhum et les ti punchs abondent... les divins acras sont de la partie.

On souligne l'anniversaire du fondateur du Rhum Fest et du Rumporter, Cyrille Hugon...

Rires, embrassades... on se dit à demain au Rhum Fest.

annie rhumfest partyRhum Fest Awards party avec Annie, Cyrille Hugon, Hervé Damoiseau

22h
On marche dans les rues de Paris Maxime, P-O et moi, la tête pleine d'images et de sensations.

Nous allons bien dormir et sûrement réver de plantation, de soleil et de rhum.

annie maxime po

Samedi 7 avril

9h

Les résultats des médailles viennent de sortir. C'est tout chaud!

rhum fest awards 2018 rumporter

Je sais enfin ce que j'ai jugé.

Je me sens étrangement émue.

Je ne verrai plus jamais les concours et les récompenses de la même maniére.

Cette expérience y a donné un tout autre sens, une dimension humaine...

Je vous l'ai déjà dit combien j'aime mon métier?

À très vite dans le 4e partie du Journal d'une pirate...

 

Annie Des Groseilliers
Consultante Stratégique V&S 
W&S Strategic Consultant
EVolo-Consulting

annie art rhum rumgazette logo annie art rhum confrerie du rhum logo  samy Stamp Recommandation de qualite2  annie aqavbs signature

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : 514 816-9979
Skype: anniedg65
Evolo Stratégie Conseils (membre de l'AQAVBS)
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Rumgazette.com

La semaine dernière, je vous proposais de me suivre au Rhum Fest de Paris, évènement culte du milieu du rhum s'il en est un...

Lundi 2 avril

Me voici donc fraichement débarquée après un vol de nuit paisible et sans embûche pendant lequel, fait rarissime, j'ai même réussi à roupiller.
On annonçait au décollage une arrivée sur un Paris printanier à 17 degrés... Bon, je ne vais pas me plaindre, sachant ce qu'on vous annonce sur le Québec cette semaine, mais ne soyez pas trop envieux, le 17 n'est qu'un maigre 13 accompagné de vents, de grisaille et de pluie.

Je viens de poser mes bagages au Grand Hotel Leveque de la rue Cler (75007)... j'avoue que j'étais réticente à l'idée de dévoiler au grand jour ce bon tuyau, mais j'ai promis de tout vous dire, alors c'est fait.
La rue Cler est une rue animée et joyeuse garnie de petits restos, de cafés, de terrasses, de marchés, de boulangeries et autres bonheurs. Je sais, je sais, on considère le 7e comme un quartier assez bourgeois, mais bon... il est au pied de la Tour Eiffel, en bordure de la Seine, à distance de marche du Louvre, des Champs Élysées et de Saint-Germain-des-Prés... alors je veux bien jouer la bourgeoise à Paris.

annie grand hotel leveque

Ce soir, je me permets une soirée perso.
Demain, il me tarde de rencontrer pour la première fois en personne, le cofondateur de la marque Offrian du Panama, Corenthin Gallais, dit "el Coco" pour les intimes.
Nous travaillons ensemble depuis 1 an et les rhums seront disponibles à la SAQ très bientôt.
Mon travail de consultante a cet avantage inestimable de provoquer des rencontres qui, par la nature de notre collaboration, se teintent d'amitié.
Par moment, avouons-le, c'est la qualité de ces relations qui nous permet d'avancer et de continuer dans cette jungle qu'est trop souvent devenu notre milieu...

annie corentin

Mardi 3 avril

3h30 du matin. Je suis déjà dans une forme éclatante et sur ma tablette en train de finaliser des dossiers; avantage collatéral certain du décallage horaire.
N'empêche, la journée risque d'êre longue.
Toujours gris sur Paris... temps tristounet, ni froid, ni doux... la météo est aussi indécise ici que chez nous.

Midi 3 avril

Je rejoins Coco (Corentin Gallais, Offrian) au lobby de mon hôtel et nous trouvons un petit bistro pour nous poser et enfin pouvoir reprendre de vive voix nos échanges.
Offrian est une marque à surveiller de près.
Née au départ de l'association des forces de 3 passionnés de commerce international et du commerce équitable, Jordan, Corentin et Marc, qui avaient d'abord lancé un groupe d'export de vignerons en Loire. Leur passion commune pour le rhum les amène à amorcer, en 2014, leur projet Offrian ("offrir" en vieil anglais). C'est à cette époque qu'Arturo va se joindre à eux, fort de son expérience commerciale pour une marque de rhum vénézuélien.

annie ofrian guys

Ils confient au maitre rhumier Don Pancho l'élaboration de leurs rhums, qui seront vieillis en futs de bourbon de chêne blanc américain à la distillerie Las Cabras (autrefois San Carlos), au Panama.
Offrian offre en ce moment 2 rhums: le 8 ans et le 12 ans.
Vous dire combien c'est un plaisir de travailler avec ces globetrotters allumés et généreux est un euphémisme.
Ma rencontre avec Coco aujourd'hui est donc un pur bonheur qui déborde sur bien d'autres intérêts communs que nous partageons... les voyages, la découverte, la photo (Coco est un photograhe émérite qui a capté le monde dans son objectif) et une philosophie de vie, ma foi, assez copie conforme.
Si ça, ça fait partie de mon travail, je veux bien souffrir de workaholisme.

annie offrian rhums

18h

Aie! Déjà.
Un tout nouveau client m'attend.. Une autre découverte... Premier contact.
Vite un petit coup d'éclat, et je file.

Il me faudra rentrer tôt, tout de même, pour être en forme, car demain, les dégustations des Rhum Fest Awards commencent.
On m'attend pour 10h à la mythique Rhumerie de Paris, boulevard Saint Germain, haut lieu de la piraterie parisienne créé en 1932 par Joseph Louiville, suite à l'exposition Coloniale de 1931, qui avait attiré 22 millions de visiteurs à Vincennes.
C'est donc avec fébrilité et le plus grand respect que j'irai m'imbiber de son histoire, et le terme est approprié! ;)
Faudra prévoir le coup; il y a grève des trains et des métros en ce moment sur Paris.
Je devrais pouvoir m'y rendre en 30 minutes à pied... après tout, il faut "marcher" Paris!
Je vais retrouver 60 comparses jurés venus de partout... 14 dégustations à l'aveugle nous attendent pour 26 catégories.

rhumerie

Après les dégustations, je retrouverai demain soir, "enfin", devrais-je dire, puisque je le courtise pour qu'il succombe à l'envie de tenter l'expérience québécoise depuis un bon 2 ans, Cyril Lawson, directeur commercial des Rhums HSE (Habitation Saint Etienne).
Impossible dans ma petite tête de pirate que cette magnifique et très élaborée marque martiniquaise, acclamée et reconnue partout et par tous les amateurs, ne se retrouve pas chez nous. Je suis naturellement impatiente de partager ce moment avec lui.

À suivre, donc...

À la semaine prochaine, pour la dernière partie de ce carnet de voyage...

Annie Des Groseilliers
Consultante Stratégique V&S 
W&S Strategic Consultant
EVolo-Consulting

annie art rhum rumgazette logo annie art rhum confrerie du rhum logo  samy Stamp Recommandation de qualite2  annie aqavbs signature

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : 514 816-9979
Skype: anniedg65
Evolo Stratégie Conseils (membre de l'AQAVBS)
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Rumgazette.com

Commentaires des lecteurs