samedi 21 septembre 2019

Alain Laforce

Alain Laforce porte bien son nom de famille, il est doté d’une force naturelle tel Louis Cyr, le légendaire Québécois qui fût l’homme le plus fort du monde au début du 19e siècle.

Sans aucun effort, il vous déplace un tronc d’arbre d’un poids de 350 livres, et vous regarde en disant: « Ce n’est pas lourd, ce morceaux de bois!» avec un petit sourire en coin.

Autant il a ce don d’une force naturelle, autant il est aussi souple qu’un chat, réussissant à se glisser dans des endroits jugés inaccessibles pour plusieurs d’entre nous!

Je l’ai connu alors qu’un jour, je cherchais une personne fiable pour nous installer un système d’alarme, de caméras et de lumières à la maison… et faisant marcher mes contacts, on me référa à ce monsieur Laforce. Au téléphone, de sa voix grave il me fit savoir qu’il ne s’occupait pas de résidences privées, mais étant donné que j’avais une bonne référence, il viendrait voir afin de me donner une estimation pour compléter ce suivi d’un ami.

Au jour dit, il fut à l’heure; après visite des lieux, il se mit à l’œuvre en prenant des mesures, inspectant les fils électriques, posant quelques questions de routine, et finalement s’installa pour calculer le tout.

Lorsqu’il nous donna sa soumission, je fis un saut et il insista pour nous rassurer sur la qualité de son service et la fiabilité de ses équipements… il ne fit aucune pression, mais je sentais que ce monsieur était une bonne personne en apparence hermétique, mais très sensible. Disons que le courant, qui est cette chimie humaine, passait bien entre nous!

«D’accord, M. Laforce on va faire affaire avec vous, et si nous ne sommes pas contents, on ne paye pas», lui dis-je à la blague. Il me rétorqua aussitôt: «Pas de problèmes, M. Rabbat, je reviendrai alors prendre mon équipement, et vous ne le saurez même pas que vous ne l’avez plus!».. et nous rigolâmes, mais le message était passé.

Et que s’est-il passé entre Alain Laforce et nous?

Nous sommes devenus ses clients et nous avons développé une relation d’amitié indéfectible.

Pour la petite histoire, son épouse Hélène Côté, du Lac St-Jean, est une fine cuisinière qui aurait dû être chef exécutive, et notre ami Alain est un amateur de vins et de cuisine gastronomique. Alain pratique la chasse et la pêche comme tous les bons vivants.

Dans sa vie professionnelle, il est d’une discrétion digne des tombes égyptiennes, et dirige son entreprise Bonaventure Electrique 3000 inc. qui se spécialise dans les caméras dites invisibles, les systèmes d’alarme et les systèmes d’accès par cartes à puce.

Impossible de lui faire cracher des noms de clients, même en tentant de le soudoyer avec quelques verres de vin!

Il compte parmi ses clients des corporations, des commerces, de nombreux restaurateurs, des compagnies d'alimentations et des particuliers sur référence seulement. Comme le dit si souvent Alain Laforce, c'est une question de confidentialité et de sécurité.

Alain Laforce a un atout de plus que ses collègues de l’industrie, il est Maître Électricien.

Malheureusement, je ne peux pas vous donner directement ses coordonnées, car il ne travaille que sur référence.

Note de Samy : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.pour que je puisse vous rérérer à ce professionnel!

P.-S. Son épouse Hélène Côté est propriétaire d'une auberge à St-Hedwidge, qui s'appelle Les Cèdres.

À propos de l' auteur

Je suis un «réseauteur dans l’âme» et je suis en charge du développement des affaires dans les réseaux de l'agroalimentaire, des alcools et de l'hospitalité (HRI-HORECA). Mes objectifs sont de vivre en très bonne santé financière, en équilibre et en harmonie.

Commentaires des lecteurs