lundi 16 septembre 2019

Un comte, un palais, un vignoble et huit siècles d’histoire

J’ai rencontré le Comte Sébastiano Capponi à Montréal. Les Caponi sont des vignerons depuis vingt générations, depuis 1534 exactement lorsqu’ils achètent le Château Villa Calcinaia dans ce qu’on appellera plus tard le Chianti. Pourtant à l’origine ils ne sont pas des propriétaires terriens. Des documents attestent qu’en 1215 les Capponi sont dans le commerce de la soie à Florence. La soie les enrichit et ils deviennent des banquiers d’Europe. Ils ont des comptoirs à Londres, à Lisbonne, à Barcelone, à Ostende. À la fin du Moyen-âge leur influence est comparable à celle des Medici et des Pitti.

sebastiano caponi

Le Comte Sébastiano Capponi

Le Palazzo Capponi se trouve sur Via dei Bardi et fut construit entre 1411 et 1423 par Niccolo da Uzzano, en face de la Galerie de l’Uffizi. Il contient une des plus riches collections privées d’art et a servi d’inspiration au roman Hannibal de Thomas Harris, et de cadre pour le film qui en a été tiré, où Hannibal joue de rôle du Curateur de la Bibliothèque Capponi.

Les Médicis et les Pitti ont disparu depuis longtemps de Florence, mais lesCapponi habitent toujours leur Palais pendant les mois d’hiver, tandis qu’ils vivent à Villa Calcinaia pendant l’été.

palazzo caponi

Le Palazzo Caponi

Le Comte Sébastiano raconte avec humour comment les Capponii, commerçants et financiers ont perdu leurs anciennes vertus en devenant propriétaires terriens. Son frère Niccolò qui est un historien militaire, spécialiste du Moyen-âge et de la Renaissance, vient de publier « An Unlikely Prince» la biographie de Niccolò Machiavel d’un point de vue original, dans le contexte historique et social de l’époque.

Villa Calcinaia est une énorme propriété de 200 Ha avec 30 Ha de vignobles qui produit des vins recherchés, tels leur Chianti Classico DOCG, leur Chianti Classico Reserve vintage DOCG, ainsi qu’un vin 100% Merlot appelé Casarsa qui est un bijou. Ils produisent aussi un très bon Vinsanto DOCG, une Grappa distillée à partir de Chianti, sans compter leur excellente production d’huile d’olive.

J’exprimai mon étonnement que dans les terres du Sangiovese on cultive le Merlot. Le Comte Sebastiano me répondit en riant que c’était parce depuis cinq générations les Capponi étaient devenus des intellectuels. Étant lui le premier à revenir à la gestion de la terre. Or dans les années soixante il y a eu une grande inondation dans la région de Grève où se trouvent leurs vignobles et il a fallu replanter sept hectares de vignes. Ils ont commandé et cru replanter du Sangiovese, mais ils se sont aperçus que ce n’était pas du Sangiovese et comme on ne savait pas quel cépage ils avaient planté, leurs vignerons leur ont dit que c’était de la Malvasia Nera (Malvoisie noire). Finalement au début des années 90, il a fait venir un ampélologue qui a déterminé clairement que ce n’était pas de la Mavasia Nera mais du Merlot. Depuis 1997 il a donc décidé de faire un vin 100% Merlot qui est excellent.

Pour le vigneron Sebastiano Capponi le vin doit être bu à table, en accompagnement de la nourriture. Il est donc indispensable que le vin ait du goût. Tous les vins de Villa Calcinaia sont issus de vieilles vignes plantées entre 1960 et 1985. Avec les vieilles vignes la production est réduite et concentrée.

Nous avons dégusté le Villa Calcinaia Chianti Classico 2006, une année classique et jusqu’à date la meilleure du siècle en cours. 90% Sangiovese et 10% Canaiolo. Le Canaiolo lui confère une couleur rouge rubis intense, et un peu de rondeur. Arômes de violettes et de fruits rouges; beaucoup de longueur et d’élégance en bouche, se mariant facilement avec des mets de pâtes et de viande. C’est un vin qui a un temps de garde de vingt ans minimum.

Nous avons ensuite dégusté le Villa Calcinaia Chianti Reserva 2005. Une année difficile pour les producteurs de vignes neuves mais excellente pour ceux qui ayant de vieilles vignes avaient une production concentrée pouvaient attendre plus longtemps avant la récolte. C’est un vin qui a plus de tanins que le Chianti Classico, un goût prononcé de violette, un vin complexe, avec une belle concentration de fruits rouges, une belle structure, et en même temps élégant et long en bouche. Son temps de garde est de quinze ans. C’est un vin qui demande de la viande.

Nous avons fini la dégustation par le Villa Calcinaia Casarsa 2004, 100% Merlot, médaillé d’argent au Challenge international du Vin. Un vin riche en fruits rouges et en épices, surtout clou de girofle; de belle couleur rubis foncé, beaucoup de fraîcheur et plus élégant que puissant.

L’Italie est fascinante lorsque son histoire se mélange intimement au quotidien.

Roger Huet
Chroniqueur et animateur
Président du Club des Joyeux.

Liens :

Comte Sébastiano Capponi
Villa Cancinaia (Chianti) Italie
Voir le site!
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Représentant au Québec: Michael Soly
Les Sélections Soly-Leblanc inc.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Voir le site
(514) 912-0960

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...

Commentaires des lecteurs