vendredi 18 octobre 2019

Les experts retournent à l’école australienne

Dans le monde des vins, certaines rencontres sont particulièrement heureuses et instructives. L’autre jour Marnie Williamson, déléguée pour le développement du marché canadien pour Wine Australia m’a invité à une classe de maître comparative au Lion d'or.

Je me suis rendu au vénérable café-théâtre de la rue Ontario ou j'ai été reçu de la façon la plus charmante par Marnie qui m'a offert une coupe remplie d'un excellent mousseux Thorn Clarke Sandpiper Brut NV. (18.90$ Représentés par Les Vins la Rochelle inc.)

Le lobby était plein de conseillers de la SAQ, où j’ai aussi rencontré des bons amis chroniqueurs et sommeliers. Catherine Dupont était là, elle vient de lancer son entreprise Rhé-To-Rik pour la révision, et la conception de textes; métier ô combien rare et nécessaire, à cette époque de communication électronique ! (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

J'aime bien les dégustations à l'aveugle, elles nous permettent de repositionner les vins. Lorsque le prestige des marques et la force de promotion ont un trop grand poids sur le critère de qualité, la dégustation à l'aveugle nous donne l'heure juste.

Lorsque les portes se sont ouvertes et que nous avons pénétré dans la salle, des dizaines de tables impeccablement mises nous attendaient. Il y avait 21 verres en 4 rangées devant chaque chaise. J'ai pris place entre mon ami Claude Grenier qui fait des photos exquises et Geoff McFadzean développeur du marché du vin au Canada. Sur l’estrade, nos trois animateurs, Véronique Rivest, une de nos plus grandes sommelières, Bill Zacharkiv, chroniqueur de vins à The Gazette et Nadia Fournier, l'étoile montante, co-auteure du Guide Phaneuf des vins.

classedemaitre

Crédit Photo: Véronique Rivest

Les sommeliers nous ont servi cinq vins 100% Chardonnay. Nous les avons goûtés, en essayant de débusquer les intrus, car tous n'étaient pas Australiens. Une fois l’exercice terminé, les animateurs nous ont demandé nos préférences, et nous avons pu constater combien les avis étaient partagés, même au niveau des animateurs.

Voici les vins que nous avons testés :

Yabby Lake Chardonnay 2006, Mornington Peninsula, 41.95$
Verget, Pouilly-Fuissé 2007, Terroir de Vergisson La Roche, 46,75$
Shaw & Smith M3 Chardonnay 2008, Adelaide Hills, 40.00$, Représentés par Altovin
Oakridge Chardonnay 2008, Yarra Valley, 50.00$
Paul Hobbs Chardonnay 2006, Russian River, 75.50 $

Au goût, il nous a été impossible de déterminer l’origine de ces vins

Les numéros correspondant aux vins australiens sont les 1, 3 et 4.

À tour de rôle Véronique, Bill et Nadia nous ont raconté l’Australie des Chardonnays. Les régions où on les cultive, les caractéristiques du sol et de la vinification, et finalement leurs visites aux vignobles.

Nous avons recommencé l’exercice avec 5 vins 100% Pinot noir, là encore les préférences étaient partagées et l’origine très difficile à déterminer.

Voici les Pinots que nous avons testés :

Gulf Station Pinot Noir 2008, Yarra Valley, 24.65$,représentés par Les Sélections François Fréchette
Oakridge Pinot Noir 2008, Yarra Valley, 33.00$
Coldstream Hills Pinot Noir 2007, Yarra Valley, 35.00$,représentés par Fosters Wine Estates
Pommard 2007, la Chaniere , Marechal, 49.25$
La Crema Pinot Noir 2008, Russian River, 44.25$

Voici les numéros correspondant aux Pinots noirs australiens: 1, 2 et 3.

Encore une fois nos animateurs nous ont fourni une riche information sur tout ce qui concerne la culture et la vinification du Pinot noir en Australie.

Et nous avons commencé la troisième ronde des dégustations avec six Syrah ou Shiraz, comme disent les Australiens.

Voici ceux qui nous ont été servis :

François Villard Saint-Joseph 2007, 64.25 $
Jacob’s Creek Centenary Hill Shiraz 2004, Barossa, 49.95$,représentés par Corby Distilleries
Austin Hope Syrah 2005, Paso Robles, 51.25$
Peter Lehmann Stonewell Shiraz 2004, Barossa, 74.95$, représentés par Société Commerciale Clément
Thorn-Clarke William Randell Shiraz 2006, Barossa, 49.00$,représentés par Les Vins la Rochelle inc.
Fox Creek Reserve Shiraz 2006, McLaren Vale, 70.00$,représentés par Nathan Cunningham

Les Syrah australiens sont les numéros 2, 4, 5 et 6

Les informations apportées par nos animateurs étaient toujours précises.

Les sommeliers nous ont finalement fait le service des Cabernet-Sauvignon :

Château Reynella Cabernet Sauvignon 2005, McLaren Vale, 32.25$,représentés par Vincor Canada
Alkoomi Blackbutt 2005, Frankland River, 42.00$,représentés par Les Champs Ensoleillés inc.
Heitz Cabernet Sauvignon 2005, Napa Valley, 52.50$
Château Smith-Haut-Lafitte 2006, Pessac Léognan, 80.00$
Katnook Estate Odessy Cabernet Sauvignon 2005, Coonawarra, 75.00$ Représentés par Charton Hobbs

Les numéros correspondant aux vins australiens sont les 1, 2 et 5.

N’étant pas des néophytes, les participants à la dégustation à l’aveugle, avons été sincèrement impressionnés par la qualité des vins australiens qui égale déjà les meilleures productions d’Europe et des États-Unis.

Nous avons été charmés par les commentaires de nos trois animateurs qui nous ont fait passer deux heures bien agréables.

Si vous voulez connaître plus sur les vins d’Australie ou préparer un voyage de découverte, vous pouvez contacter Marnie à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Roger Huet
Chroniqueur
Président du Club des Joyeux
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...

Commentaires des lecteurs