vendredi 18 octobre 2019

Des vins australiens très séduisants!

wayne stehbens 3

Il y a quelques jours j’ai reçu une invitation pour rencontrer l’œnologue australien Wanye Stehbens et pour déguster les vins de la maison Katnook Estate, qu’il produit.

Je me suis rendu à la Maison du Gouverneur, de l’ancienne Prison du pied du courant. C’est une maison du dix-neuvième siècle, coquette et fort confortable. En montant les escaliers j’imaginais la charmante famille du gouverneur prenant le thé, tandis qu’à quelques yards, derrière, croupissaient dans des geôles, les pires criminels et quelques douzaines de Patriotes. Aujourd’hui la Maison du Gouverneur fait partie siège social de la SAQ qui la met à la disposition des Agences pour des dégustations de vin.

J’ai été reçu de la façon la plus charmante par Luc Provencher, Directeur de la division des vins fins et de la communication chez Charton Hobbs. Il m’a présenté Wayne Stehbens, «Hi Wayne ! », «Hi Roger ! » et Derrick Butler, Directeur des ventes pour le Canada de la maison Freixenet, qui vient de prendre le contrôle de la Katnook Estate dont nous sommes venus découvrir les vins. Plusieurs de mes confrères journalistes étaient déjà là.

Nous avons pris place, il y avait dix verres devant nous. Le sommelier les a remplis. Nous avons été invités à les noter avant l’intervention de Wayne. Certains vins montraient des robes d’un rouge intense avec des reflets violets, d’autres tout aussi intenses tiraient plutôt vers le caramel.

Le premier vin dégusté était un Katnook Founder’s Block Carbernet Sauvignon 2007. Bouquet riche de fleurs, de fruits rouges. Onctueux, les larmes collaient bien au verre. En bouche beaucoup de fraîcheur, des tanins bien présents, un goût de vanille boisé, belle structure, un peu court en finale. Un vin agréable à boire maintenant.

Le deuxième verre contenait un Katnook Estate 1994, 100% Merlot. Un vin onctueux qui se colle au verre dont la robe rouge grenat est invitante. Nez boisé et très fruité : prunes, mangues ; des tanins ronds qui tapissent vos papilles et qui restent présents jusqu’en fin de bouche. Une pointe d’aigreur très agréable.

Le troisième vin était un Katnook Estate Merlot 2005. Un beau millésime. et un vin complexe, qui sent le bois, le tabac, le fumet mais aussi les fruits mûrs, les fruits des bois. Généreux en bouche, rond, soyeux, complexe, équilibré. Une belle et longue finale.

Le quatrième verre contenait le Katnook Estate Carbernet Sauvignon 1994. Visuellement très belle robe rouge foncé, belle onctuosité. Un bouquet d’arômes : cèdre, vanille, chocolat, fruits des bois, qui se confirment en bouche où l’approche est tout de suite joyeuse. Des tanins ronds, veloutés, une belle complexité, belle et longue finale. Un vin fait dans les règles de l’art.

Le cinquième verre avait un Katnook Estate Cabernet Sauvignon 1997. Robe rouge pourpre intense. Arôme boisé et vanillé, des accents de violette, de clou de girofle, de baies rouges, une touche de chocolat. En bouche, rond, poivre blanc, romarin, des tanins fondus, une acidité bien équilibrée et une très belle et longue finale.

Le sixième vin c’était un Katnook Estate Cabernet Sauvignon 2006. Un nez qui est un feu d’artifice d’arômes : fruits et douceur. Belle concentration, des tanins présents mais soyeux, un peu de minéralité. Ample en bouche, beaucoup d’équilibre et d’élégance. Un vin de plaisir.

Le septième verre contenait du Katnook Estate Prodigy Coonawara Shiraz 2005. Un vin typiquement Syrah, arômes de violette, de cerise, de framboise. En bouche, savoureux et tannique, on retrouve de la vanille, de la cerise, de la prune, de l’anisette, un peu de poivre, mais surtout beaucoup d’équilibre et de fraîcheur. Très différent des premiers vins, et pourtant combien charmant !

Le huitième verre c’était un Katnook Estate Prodigy Coonawara Shiraz 2006. C’était une année plus chaude où le raisin a été récolté plus tôt, mais qui a donné des raisins sains et très fruités. La robe est rouge prune tirant vers le pourpre. Le nez éminemment généreux en fruits, des baies rouges, framboise, prune, anis. Complexe et élégant au palais, un vin fait de subtilité et de beaucoup de fraîcheur. Les tanins souvent très présents dans le Syrah, se montrent ici veloutés et fondus. Une finale magnifique.

Le neuvième vin était un Katnook Estate Odyssey Coonawarra Cabernet Sauvignon 2004 mûrit trois ans en petites barriques de chêne. Un vin onctueux qui recouvre le verre. La robe, rouge tirant vers le caramel rappelle les vieux vins. Absolument remarquable !

Quelle complexité d’arômes : du bois, des fruits sauvages, des bleues, des framboises et des fraises des bois. Aussi des fruits exotiques : mangue, goyave, mais également un petit peu de tabac, de chocolat. En bouche il est ample, avec un peu de minéralité, des tanins présents, car c’est un vin qui promet une belle garde de 10 à 20 ans ! De l’harmonie, de la fraîcheur, et une finale longue et délicieuse !

Le dixième et dernier vin était un Katnook Estate Odyssey Coonawarra Cabernet Sauvignon 2005, Un autre vin onctueux dont la robe rouge tire à caramel comme les vieux vins. Que potentiel de garde : 20 ans ! Très boisé, vanille, fruits rouges, baies, prune. En bouche une explosion de couleurs et de saveurs. Belle complexité, beaucoup de fraicheur, des beaux et puissants tanins, un vin de gourmet, vin élégant qui séduit votre palais, et une finale longue, qui vous rend heureux. Quelle bonne idée de nous l’avoir servi en dernier !

Nous avons émergé des vins et nous avons vu Wayne Stehbens s’animer. Il porte bien son titre de «Senior Winemaker». À peine grisonnant, c’est un athlète accompli : pilote de course automobile, joueur de tennis de niveau de compétition et cycliste passionné. Il accumule autant les trophées sportifs que les prix nationaux et internationaux pour ses vins. En l’écoutant raconter son terroir et ses méthodes de production, je me disais que dans ce métier où la science est très présente c’est surtout l’art qui fait la différence. Wayne pousse le jeu, jusqu’à acheter des fûts en chêne en France qui ont servi, et exige qu’on lui remette des échantillons des vins qu’on y a fabriqué. Cela lui permet de déterminer quel fût il veut utiliser pour chaque type de vin qu’il va faire. Nous l’avons écouté béatement nous parler de ses terres rouges et calcaires, de l’irrigation d’appoint, de sa vigne, de ses méthodes organiques.

Le Maître d’hôtel est venu nous annoncer « Madame est servie ! » Mais, Madame est partie, et nous avons mangé entre gars une terrine d’asperges et poivrons sur croûtons aux herbes, suivi d’un steak de gigot d’agneau grillé, jus à l’ail confit et purée en basilic. Pouvez-vous imaginer le plaisir que nous avons eu avec tous ces excellents vins devant nous ?

Au dessert, comme nous étions entre garçons, avec la trilogie de chocolat, je leur ai dit l’histoire de l’anneau de Hans Carven, telle qu’elle a été racontée par Rabelais, au seizième siècle. La connais-tu, lecteur ? Non ? Elle ne doit se raconter qu’autour d’une bonne bouteille, comme celles de Wayne Stehbens, parole d’amateur !

Roger Huet
Chroniqueur
Président du Club des Joyeux
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vins de la Katnook Estate à la SAQ
Founders Block
• Shiraz 90 es fin Août
• Cabemet Sauvignon : 100 es fin Juin

Deakin Estate
• Shiraz 2008 : 560821 : $14.95 ( Produit régulier )

Katnook Estate
•Prodigy Shiraz 2005 : 11114978 : $73.25 ( Signature )
•Odyssey Cabemet Sauvignon 2004 : 11115022 : $73.25 ( Signature )
•Merlot 2005 : 11155850 : $30.25 ( Spécialité )
•Le Cabernet Sauvignon est en demande de reconduction (2007) depuis fin
janvier.

Pour information:
M. Luc Provencher Directeur. Division Vins Fins / Communications.
Charton Hobbs, Québec
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
514 353 8955 Ext : 358
www.chartonhobbs.com

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...

Commentaires des lecteurs