dimanche 3 mars 2024

Fascinante Nouvelle Zélande des Pinots noirs et des Sauvignons.

damian martin

Dr.Damien Martin
Directeur Général de Winegrowers of Ara

Le 3 mai dernier, Mme Catherine Simard de l’Agence Sélect Vins a réunit un groupe de journalistes de la presse gastronomique au restaurant La Coupole à Montréal. Le but de la rencontre était de nous présenter le Dr. Damien Martin, Directeur Général de Winegrowers of Ara, de la Nouvelle Zélande et nous faire goûter ses Sauvignons et ses Pinots noirs. Madame Monica Ralphs de WineSpeak.Ca accompagnait M. Martin en tant que relationniste de ses vins pour le Canada.

La Nouvelle-Zélande est formée de deux îles principales connues comme l’Ile du Nord, où se trouve la capitale Auckland et l’Ile du Sud. Les différences climatiques sont grandes. Le pays se divise en dix régions vinicoles qui bénéficient d'un climat maritime car elles ne sont jamais à plus de 100 km des côtes.

Les vignobles de Winegrowers of Ara se trouvent dans la région de Marlborough au Nord-est de l'Île du Sud. Marlborough est la région vinicole la plus importante, elle produit la moitié du vin Néo-zélandais. Son sol est fait d’alluvions fluviales et de sédiments rocheux qui permettent un écoulement rapide des eaux. C’est une des régions les plus ensoleillées et sèches du pays, connaissant des journées chaudes, des nuits froides, et un long automne. Ce climat permet au raisin de mûrir lentement. Les variations de température donnent à la peau du Pinot Noir une intensité qui produit un vin avec beaucoup de caractère. Les Sauvignons Blancs sont aussi excellents et offrent une explosion d’arômes de fruits tropicaux et un bel équilibre de fraîcheur et de robustesse.

Le vignoble d’Ara doit son existence a l’intuition de Damian Martin, un ancien joueur de Rugby qui par le fruit du hasard se retrouve à faire un stage sportif à Bordeaux. Il y découvre le vin et développe une telle passion pour la vigne qu’il lâche le Rugby pour travailler et étudier le vin. Il obtient un doctorat en viticulture de l’Université de Bordeaux en 1995 et retourne en Nouvelle Zélande avec plein de projets en tête. Pour avoir de l’expérience il travaille pour Corbans et Montana; ensuite, avec un groupe d’investisseurs il se lance dans l’aventure de la vigne. Il découvre à Ara une terrasse qui l’intéresse et qui sert à l’élevage du mouton. Il y fonde le Winegrowers of Ara Ltd en 2001 et plante les premières vignes. «Le terroir et le climat sont importants, mais ce sont les hommes qui sont derrière qui vont donner au vin sa véritable personnalité» dit-il. La région d’Ara est sèche, mais il prône l’arrosage par le goutte à goutte, avec les nutriments dont la plante a besoin. Pour obliger la vigne à pénétrer plus profondément et s’imbiber du terroir, il place les vignes très rapprochées. Pour combattre le gel, il établit un système d’arrosage au petit matin. Sur les 430 hectares plantés de vignes sur un sol de graves et d’argile il va faire pousser du Pinot Noir à 80%, et du Sauvignon blanc à 20%.

Nous avons été invités à déguster tout d’abord les trois vins blancs, 100% Sauvignon, en commençant par l’Ara Pathway Malborough Sauvignon blanc 2009. Ara veut dire chemin en langue Maori. Pathway, veut aussi dire chemin en anglais. C’est un vin produit avec des vignes jeunes, dont le raisin est totalement cueilli à la machine. Belle robe jaune paille. Arômes intenses d’agrumes et de fleurs, belle minéralité. C’est un vin intéressant qui a une production de 50 000 caisses!(Importation privée $ 19,95 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).

Nous avons goûté ensuite l’Ara Composite Marlborough Sauvignon Blanc 2008. Ce vin provient de vignes plus âgées, qui ont entre 6 et 7 ans, le rendement est plus faible : 20 000 caisses. Vingt pour cent du raisin est cueilli à la main. Belle robe jaune paille cristalline. Il exprime beaucoup plus la minéralité du terroir. Beau bouquet d’agrumes, pamplemousse, et lime, une touche de chèvrefeuille, beaucoup d’élégance et de complexité et une belle longueur en bouche. (Importation privée $ 22,25 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).

En troisième place nous avons bu l’Ara Resolute Marlborough Sauvignon Blanc 2007. Le raisin est entièrement cueilli à la main et fermenté en petites cuves inox pour être ensuite soumis au procédé du bâtonnage. Il exprime pleinement la minéralité du terroir, bouquet de fleurs et de fruits où ressortent la pomme verte, la lime, le pamplemousse, et la poire. En bouche, beaucoup de fraîcheur, très belle structure et de l’élégance. La production est limitée à 10 000 caisses. (Importation privée $ 31,25 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).

Après une pause, nous avons commencé la dégustations des Pinot noirs. Une des caractéristiques de ce producteur est que les rouges comme les blancs portent les mêmes noms. Donc en premier nous avons goûté un Ara Pathway Marlborough Pinot Noir 2008. Vieilli six mois en fûts de chêne français. Belle robe rubis, limpide, un bouquet très joyeux de fleurs : rose, jasmin, violette. En bouche de l’acidité et de la minéralité, des tanins très présents mais qui vont s’arrondir. Il faudra carafer aujourd’hui mais sera excellent dans deux ans. ( Importation privée $ 21,95 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).

On nous a proposé ensuite un Ara Composite Marlborough Pinot Noir 2007, cueilli entièrement à la main et vieilli dix mois en fûts de chêne français. Belle robe rubis, limpide. Arôme fleuri et fruité : prune, mûre, des notes légèrement épicées, un peu de cannelle, graines de coriandre et du cumin, mais aussi du pain grillé. Également des notes minérales. En bouche une belle complexité, avec une acidité qui se fond, des tanins souples et veloutés. (Importation privée $ 26,70 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).

Le troisième vin dégusté était le Pinot Noir, Ara Resolute 2007. Vendangé à la main, dans une parcelle unique. Ce vin a vieilli douze mois en fûts de chêne français. Des arômes fleuris et fruités qui chatouillent agréablement le nez avec des notes de myrtille et de confiture d’abricots. En bouche une grande et belle complexité et beaucoup d’équilibre ; de l’acidité et des tanins ronds, des fruits rouges, de la vanille et une finale très, très longue et d’une rare élégance. (Importation privée $ 41,50 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).

La dégustation finie, nous avons passé à table. J’ai choisi en entrée, tourte de fromage de chèvre, confiture de raisin, émulsion aux herbes, brioche maison que j’ai accompagné avec un verre de Ara Composite Marlborough Sauvignon Blanc 2008 et j’ai été très heureux de mon choix car ce vin avec du fromage de chèvre tiède est un pur régal. Comme plat principal j’ai choisi le jarret d’agneau braisé, légumes rôtis, pommes rattes frites, et roquette, salsa verde et citron confit. On nous a précisé que c’était de l’agneau de la Nouvelle Zélande. Nous avons demandé à M. Martin si c’était un des siens car il en élève encore sur sa terrasse d’Ara, à côté de ses vignobles. J’ai accompagné ce mets avec un verre de Pinot Noir, Ara Resolute 2007 qui se mariait parfaitement.

Le banquet qui suit une dégustation de vins est toujours sympathique. Les chroniqueurs nous rangeons nos crayons et profitons du moment présent. Mais cette fois-ci il s’est opéré une magie particulière. Nous avons fraternisé comme si nous nous connaissions tous depuis toujours. J’ai terminé mon souper avec une magnifique crème brûlée suivie d’un expresso bien tassé, car je dors toujours très bien. Mon voisin de table était Monsieur Alain Lebel des Fidèles de Bacchus, il a offert son Grand Guide des Vins à M. Martin, et a eu la gentillesse de m’en offrir aussi un exemplaire. Il y donne le ton des 100 meilleurs vins qu’il ne faut pas manquer en 2010. C’est un guide très bien fait, qu’on trouve en kiosque et que je recommande à tous ceux qui dans une succursale de la SAQ ne savent pas quoi acheter.

Mon opinion sur les vins de la maison Ara Winegrowers, en blanc comme en rouge ? C’est l’élégance qui les caractérise.

Roger Huet
Chroniqueur
Président du Club des Joyeux
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...

Commentaires des lecteurs