jeudi 26 janvier 2023

Le Portus Calle, le bonheur de souper

Profitant du Festival Montréal en Lumière, nous nous sommes rendus dans un des meilleurs restaurants gastronomiques portugais à Montréal le Portus Calle. Il se trouve dans la partie la plus vivante de la rue Saint-Laurent, en plein cœur du quartier portugais.

Ô miracle! Nous trouvons une place pour garer notre voiture juste devant son élégante façade. Dès l’entrée, nous sommes enveloppés par l’ambiance gaie et chaleureuse du restaurant. Le Maître d’hôtel nous installe et la fête commence.

Hélèna Loureiro, la chef propriétaire ouvre le bal. Quelques mots de bienvenue, présentation du Chef invité, Antonio Nobre, venu exprès du Portugal pour le Festival qui signe tous les mets de la soirée. Présentation du producteur de vins invité, Mario Neves qui dirige Aliança une des plus grandes maisons du Portugal. Ses vins vont exciter et réjouir nos papilles de l’entrée au dessert. Les vins d’Aliança sont présents au Québec depuis trente ans.

Nos flûtes sont remplies d’un « Espumante Bruto, Rosé Bairada», dont les petites bulles viennent réveiller nos papilles. Il est accompagné en premier service d’une Salade de lapin de Sao Cristovao, pousses croquantes et arômes frais. Mets très savoureux.

Le va-et-vient est très coloré, le restaurant est bondé. En deuxième service, on nous apporte des médaillons de lotte dans une émulsion de coriandre fraîche, accompagnés d’un G. Galleria 2008, Bairade, vin blanc tranquille, frais, arômes de fleurs blanches, moyennement corsé, très fruité, avec une bonne acidité, goût d’agrumes, belle complexité et beaucoup d’élégance.

En troisième service on nous sert un boudin croustillant farci aux œufs, verdure sauvage sautée à l’huile d’olive et à l’ail. Hélène s’est surpassée, le boudin est préparé par ses soins car elle n’en a pas trouvé un à son goût. Il est présenté comme une petite balle en croûte, creuse à l’intérieur. Pourtant dans sa légèreté, cette pièce goûte délicieusement le boudin. Il nous est servi avec un Quinta Da Garrida 2006 de la région de Dao. Vin fait de l’assemblage de trois cépages : le Jaen, le Tempranillo connu au Portugal comme Tinta Roriz et le Touriga Nacional. Robe rouge intense, vin robuste, fruits rouges, herbes fraîches, épices, pain toasté, une bonne finale.

En quatrième service on nous présente un filet de porc d’Alentejo au Pimentâo, panade d’asperges, avec tartare de tomates et de linguiça frit, un autre mets savoureux. En accompagnement un Quinta da Terrugem DOC 2006 de la région d’Alentejo. Robe pourpre très concentrée; arômes de fruits mûrs, de chocolat et d’épices, pain toasté, belle complexité; en bouche il a des tanins bien équilibrés, belle acidité. C’est un vin puissant, long, fruité et rond. Persistant en finale.

En cinquième service on nous apporte des lamelles de fromage d’Évora vieilli, gelée de citrouille et fruits secs, avec un Quinta da Dona 2004, de la région de Bairrada. Robe cerise intense, arômes de fruits rouges et des notes balsamiques. En bouche le vin est corsé mais très élégant, avec beaucoup de fraîcheur. C’est un vin de très longue garde.

Monsieur Mario Neves est venu nous voir. C’est un homme jovial, qui communique sa bonne humeur. La compagnie qu’il dirige, Aliança possède des vignobles dans tout le Portugal et produit une gamme de vins très étendue. Charmant, avant de nous quitter, il nous invite à le visiter au Portugal.

Pour clore ce superbe souper on nous apporte une « Embarcada do Convento de Santa Clara gratiné, saupoudré de cannelle avec un sorbet dont la composition contient de l’huile d’olive, comme quoi, on peut faire de tout avec la bonne huile d’olive portugaise. Ce dessert est agrémenté d’un excellent Espumante Aliança particular 2005, Bairrada. Le service a été impeccable du début à la fin.

La charmante Chef propriétaire Hélèna Loureiro, vient nous voir à notre table, je lui demande comment définit-elle sa cuisine. Elle me répond : «Le menu que vous avez dégusté, est la cuisine de Monsieur Nobre, tel qu’il la propose dans son restaurant à Évora au Portugal. Notre cuisine habituelle est une cuisine portugaise moderne, avec les produits les plus frais, nous soignons la présentation de chacun de nos plats qui sont une joie pour les yeux, mais nous sommes encore plus minutieux sur le goût. Il faut que chaque produit livre le maximum de sa saveur. Nous proposons un mariage de vins qui soit au service de nos mets et non le contraire. Alors manger devient une véritable fête! »

Nous avons eu une véritable fête ce soir, et nous nous promettons de la recommencer au Portus Calle, aussi vite que cela nous sera possible.

Roger Huet
Président du Club des Joyeux
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...

Commentaires des lecteurs