mardi 23 avril 2019
Château Arnaud Château Arnaud

Les vins exquis des Vignobles de Larose

Vignobles de Larose, 239 hectares en AOC Haut-Médoc, est un ensemble de Domaines vitivinicoles Cru Bourgeois, qui comprend le Château Larose Trintaudon, le Château Larose Perganson, le Château Arnaud, tous trois en AOC Haut-Médoc, et le Château Tour de Pez en AOC à Saint-Estèphe. Nous avons reçu récemment la visite de Frank Bijon, son directeur général et directeur technique, qui nous a donné des nouvelles de ses châteaux, et de ses Crus Bourgeois, dont nous avons dégusté cinq dans un repas convivial au restaurant La Prunelle. Participaient à la dégustation Kenneth Gunn (Marchand des Amériques) et de la merveilleuse Manon Morel, ambassadeur de marques des Vignobles de Larose.

roger franck bijon

Une des caractéristiques de tous les domaines du groupe, c’est le respect de l’environnement. Ils sont classés ISO 26000, ce qui exige non seulement une implication au niveau des vignobles, des chais, de l’architecture, du recyclage de l’eau et des déchets, mais aussi une implication sociale envers les travailleurs.

Le premier domaine est le Château Larose Trintaudon.

Ses origines remontent à 1719, mais c’est en 1838 qu’un certain Henry Delaroze, maire de Saint-Laurent, crée le vignoble dans la bute de Trintaudon et lui donne son nom.

roger chateau larose trintaudon

Le domaine est reconnu comme Cru Bourgeois en 1868, dans la deuxième édition du guide « Bordeaux et ses vins », et comme Cru Bourgeois Supérieur dans la troisième édition de 1874.

Le comte Ernest de Lahens fait construire le château en 1870.

Le domaine connaît une période de déclin dans la première moitié du vingtième siècle, à cause du phylloxera et de la mauvaise gestion.

En 1963, la famille Forner l’achète en état d’abandon et replante 175 ha de vignes sous les conseils d’un éminent spécialiste, le professeur Émile Peynaud.

Le groupe Assurances générales de France, AGF-Allianz, l’achète en 1986 alors qu’il est déjà le plus grand domaine du Médoc par sa superficie et sa production.

Le domaine du Château Larose Trintaudon s’étend sur des sols de graves fines, et de l’argilo-calcaire. L’âge moyen des vignes est de 30 ans. Les cépages cultivés sont le Cabernet Sauvignon, le Merlot et le Petit Verdot.

Vinification traditionnelle avec cuvaison de 3 semaines en moyenne. Élevage en fûts de chêne pendant 12 à 14 mois

Le Château Trintaudon se classe aujourd’hui comme l’un des meilleurs Crus Bourgeois.

J’ai dégusté de ce domaine deux millésimes: Château Larose Trintaudon 2011 et 2015.

Le Château Larose Trintaudon 2011, 42% Cabernet Sauvignon, 58% Merlot.

Robe rubis foncé, intense et brillante. Bouquet de fraise des bois et de prune, avec des notes marquées de poivre noir, de cannelle et de vanille. Une touche boisée bien intégrée.

En bouche c’est un vin généreux, fruité, avec des tanins ronds et une acidité intéressante, une texture onctueuse et une finale élégante et pleine de fraîcheur qui font de lui un vin de gastronomie. Je suggère de le décanter une heure et de le servir à 18 oC. On peut le garder en cave jusqu’en 2023.

Château Larose Trintaudon 2011 Appellation Haut-Médoc et Cru Bourgeois, est disponible en importation privée auprès de l’agent Marchand des Amériques au prix de 33,01$.

Le Château Larose Trintaudon 2015, 47% Cabernet Sauvignon, 47% Merlot et 6% Petit Verdot.

Robe rubis intense, éclatante. Bouquet de fraise, de groseille, de cassis, avec de nombreuses notes épicées et un boisé discret et charmeur. On perçoit aussi un soupçon de réglisse, de vanille et de moka.

En bouche c’est un vin puissant, bien charpenté et très élégant. Il a une belle masse fruitée, une agréable fraîcheur, des tanins nombreux et souples, une finale longue et caressante. Je suggère de le laisser décanter pendant au moins une heure. Il peut se garder en cave jusqu’en 2024.

Château Larose Trintaudon 2015 Appellation Haut-Médoc et Cru Bourgeois est disponible à la SAQ, code 11835388. Prix 26,80$.

roger vins chateau larose

Le deuxième domaine est le Château Larose Perganson.

En 1719, à l’occasion d’une vente aux enchères, Jean-Pierre du Pontet, conseiller du roi, achète le domaine Perganson, qui s’ajoute à ceux de Langon et Canet, dont il est déjà propriétaire. À sa mort, il lègue à son fils ainé Pontet de Canet, ses terres de Saint-Julien, et à son fils cadet, Pontet-Perganson, ses terres et son château de Saint-Laurent.

Henry Delaroze devient propriétaire de Perganson en 1815 et change le nom du domaine Pontet-Perganson pour Larose Perganson en 1830. À partir de là, le Château Larose Perganson va suivre les tribulations de son frère ainé le Château Larose Trintaudon, jusqu’à son rachat en 1986, par les Assurances générales de France (Allianz).

Les vins du Château Larose Perganson, Appellations Haut-Médoc et Crus Bourgeois, sont issus de la viticulture durable et responsable. Domaine de 35 ha dont 25 de vignes, sols de graves du quaternaire et de graves pyrénéennes, vignes de 37 ans d’âge moyen.

roger vignoble chateau larose perganson

Vinification traditionnelle avec une cuvaison de 3 semaines et un élevage en fûts de chêne pendant 12 à 16 mois.

J’ai dégusté le Château Larose Perganson 2008, 50% Cabernet Sauvignon, 45% de Merlot et 5% de Petit Verdot, 13o d’alcool.

Robe rubis intense avec des reflets tuilés. Bouquet complexe de cassis et de mûre, de chocolat noir et de tabac, un peu de vanille, un petit soupçon de cèdre et de réglisse.

En bouche c’est un vin puissant, tout en équilibre, qui dégage les arômes savoureux perçus par le nez. Une belle fraîcheur et des tanins soyeux, une finale longue et riche en goût, légèrement boisée, qui s’invite à table. Je suggère de le laisser décanter une heure et de le servir à 18 oC. Il se conservera en cave facilement jusqu’en 2022.

Château Larose Perganson 2008, Appellation Haut-Médoc et Cru Bourgeois est disponible en importation privée au prix de 39,08$.

Le troisième domaine est le Château Arnaud, dans l’Appellation Haut-Médoc. Il s’étend sur une surface de 17,2 hectares de vignes, répartis sur les communes d’Arcins et de Lamarque.

roger chateau arnaud

Au dix-septième siècle, le comte Pierre Jacques Arnauld, procureur à la cour du Parlement de Bordeaux, achète le Prieuré d’Arcins qui devient le « cru Arnauld » avant d’être rebaptisé Château Arnauld.

Le domaine est acheté en 1956 par la famille Roggy et confié à la gestion de François Theil, qui va le diriger jusqu’en 2007, date où il sera vendu au groupe Assurances générales de France (Allianz). Le Château Arnaud se classe aujourd’hui parmi les plus grands et pour les Crus Bourgeois millésimes 2010 et 2014, il se positionne en leader, toutes catégories confondues.

Le vignoble repose sur l’ancien lit de la « rivière » composé de sable limoneux mélangé à des cailloux roulés. Les sols gravelo-argileux sont typiques du bord de la Gironde. L’enveloppe argileuse de ces graves pyrénéennes enrichit le sol et augmente la vigueur de la vigne, et sa production phénolique. Les sols drainent bien et forcent les racines à plonger en profondeur pour trouver une alimentation équilibrée. Ils sont considérés comme des sols chauds qui favorisent la bonne maturité des raisins.

Les cépages cultivés sont le Cabernet Sauvignon et le Merlot. L’âge moyen des vignes est de 40 ans

La récolte du raisin se fait manuellement, avec un tri à la vigne et deux tris au chai (avant et après éraflage). Élevage entièrement réalisé en fûts neufs de chêne français pendant 16 à 18 mois.

Arnaud, c’est avant tout un terroir d’exception, mais c’est également le savoir-faire de Larose Trintaudon et de Larose Perganson, appliqué à ce terroir.

J’ai dégusté le Château Arnaud Appellation Haut-Médoc, Cru Bourgeois, millésimes 2012 et 2014.

Le Château Arnaud millésime 2012, 64% Cabernet Sauvignon, 36% Merlot.

Robe pourpre avec une densité qui la rend presque opaque. Bouquet de cassis, de fraise des bois, agrémenté de poivre et de cardamone. Des notes de boîte à cigares, de noisette, de moka.

Bouche puissante marquée avec des tanins d’une grande finesse. Un superbe équilibre, beaucoup d’élégance, une belle matière charnue et minérale. Sa longue finale est savoureuse et invitante.

Je suggère de le décanter une heure avant la dégustation et de le servir à 18 oC. C’est un vin de longue garde qui pourra se conserver jusqu’en 2030. Le millésime 2012 de Château Arnaud est une des plus belles réussites de ce cru.

Château Arnaud Appellation Haut-Médoc, Cru Bourgeois, millésime 2012 fera sa première entrée sur les tablettes de la SAQ (code 13987772) au printemps 2019.

Le Château Arnaud millésime 2014, 63% Cabernet Sauvignon, 27% Merlot et 10% de Petit Verdot.

Robe rubis foncé avec des reflets pourpres. Très belle brillance. Riche bouquet de cassis, de mûre, de groseille, de menthol et de cèdre; un soupçon de moka et de poivre, et de subtiles notes fumées.

La bouche est puissante, charnue, avec des tanins intéressants et raffinés. Bon équilibre entre l’acidité et l’alcool. Une longue finale pleine de fraîcheur et une note minérale très invitante. Je suggère de le décanter pendant au moins une heure et de le servir à 18 oC. Il peut se conserver en cave au-delà de 2033.

Château Arnaud Appellation Haut-Médoc, Cru Bourgeois, millésime 2014 est disponible en importation privée au prix de 67,76$.

LIENS :

Vignobles de Larose

Franck Bijon, directeur général

Manon Morel, ambassadeur de marques pour le Canada
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Représentés au Canada par Marchand des Amériques
Kenneth Gunn, président, responsable des importations privées
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...

Commentaires des lecteurs