mardi 23 juillet 2024

Blanc de Chasse-Spleen, un Médoc rare

Les maisons de négoce font partie du paysage bordelais depuis bien longtemps.


Certaines représentent des châteaux exceptionnels, dont les propriétaires sont heureux de se consacrer aux labeurs de la vigne et à l’élaboration des vins, tout en confiant la commercialisation et l’exportation à des maisons prestigieuses. Pour d’autres domaines les maisons de négoce sont un guide et une référence qui leur permet d’élaborer des vins plus qualitatifs et plus compétitifs sur les marchés. Il existe des liens profonds entre les négociants et les producteurs;  leurs contrats sont généralement à long terme.

J’ai rencontré Jean-Marie Guyonnet de la Maison Genestet pendant sa tournée export au Québec. Nous avons parlé de certains châteaux qu’ils représentent, le Château Rauzan Despagne, le Château Citran, le Château Chasse-Spleen entre autres. Justement le Château Chasse-Spleen est intéressant, d’abord par son nom qui chasse la mélancolie, mais aussi parce que Jean-Marie Guyonnet avec la Société Clément ont réussi à placer leur Blanc de Chasse-Spleen à la Société des Alcools du Québec en Spécialités.

Le vin blanc est pratiquement inexistant dans la région du Médoc au point que l’appellation d’origine contrôlée est Bordeaux Blanc et non Médoc.

rogerjean marie 2 charmeur sr


Dans les années 90, Céline et Jean-Pierre Villars Foubet, qui sont les propriétaires du Château Chasse-Spleen, rêvent de produire du vin blanc et  décident de consacrer 2 hectares au Sémillon et au Sauvignon blanc dans leur domaine qui en compte 107 ha, dont 80 de vignobles. Au début ils tâtonnent. Ils ont une longue expérience des vins rouges mais non des blancs. Les premières cuvées ne sont pas commercialisées, tout au plus présentées et dégustées par des familiers et des amis. En 1995 après avoir ajusté leur vinification, ils se lancent dans la vente et obtiennent comme ils disent «un succès d’estime». Aujourd’hui leur blanc est reconnu comme un des meilleurs du Bordelais.

J’ai dégusté le Blanc de Chasse-Spleen millésime 2012, fait à 65 % de Sémillon, et à 35 % de Sauvignon blanc. Il titre 12% d’alcool.

rogerchasse spleen blanc sr



Superbe robe jaune dorée, brillante et limpide.  Bouquet de tilleul, de fleur de genêt, de chèvrefeuille, avec une note de jasmin et de narcisse. Des arômes fruités également : pamplemousse et litchi, citron, un soupçon de citronnelle, une nuance de bois de santal et de cire d’abeille. Ample en bouche, vif, mais avec une certaine rondeur. On retrouve également le goût de litchi et de citron vert, qui se prolonge comme une longue caresse en bouche et se termine délicieusement dans e fond de votre gorge.

Ce vin adorable va accompagner comme aucun autre les fruits de mer : le homard, le crabe, les oursins, il sera parfait avec les poissons, en sauce, mais aussi au four, et encore mieux en croûte de sel. Il sera un merveilleux compagnon pour la volaille : les pintades, les cailles, et sera incomparable avec les fromages de chèvre. Le servir autour de 8ºC.

Le Blanc de Chasse-Spleen 2012
est disponible à la SAQ en Spécialités, code 11976404 Prix 34,75 $

Liens :
Château Chasse-Spleen

Ginestet www.ginestet.fr
Jean-Marie Guyonnet
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Représentés au Québec par :
La Société Clément
Lucien Davalan
Président,
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel. 1866 522-5005 poste 2506

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
Samyrabbat.com
LaMetropole.com

 

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...