vendredi 19 juillet 2024

Démystifions l’importation privée

De nombreux restaurateurs proposent dans leur carte de vins des produits d’importation privée, qui ne sont pas disponibles dans les succursales de la SAQ.  Pour démystifier le thème, j’ai rencontré Pierre Birlichi, Vice-président du RASPIPAV (Regroupement des Agences Spécialisées dans la Promotion des Importations Privées des Alcools et des Vins).


RH. – Pierre, c’est quoi l’importation privée des vins au Québec.
PB. – C’est plus de 490 000 caisses par an. C’est plus de 100 millions de chiffres d’affaires pour la SAQ. Mais au-delà des chiffres, c’est aussi le fruit de la rencontre entre un vigneron et un agent promotionnel touché par la mise en valeur d’un lieu, le plus souvent en dehors de toute considération commerciale. L’Importation Privée, c’est donc encore l’une des dernières démarches romantiques dans l’univers du commerce des vins et des spiritueux. 

RH. – Est-ce que la SAQ se trouve impliquée dans le processus de l’importation privée.
PB. –Aucun vin ne peut entrer au Québec sans avoir été analysé et entreposé par la SAQ. Le Département des Commandes Privées s’étoffe d’année en année, et contribue sans cesse à simplifier les processus et les procédures pour satisfaire une clientèle toujours plus exigeante et en demande.

RH. –  Le Salon des vins d’importation privée existe depuis quand?
PB. – Notre Salon existe depuis 7 ans. Il a été initié par les membres fondateurs du Raspipav, sous l’impulsion d’Alain Rochard.

 roger salon import prive 2013


RH. – Est-ce qu’il est destiné seulement aux professionnels de la restauration ou le grand public peut également y assister?
PB. – Tout le monde est invité. Dès le samedi 1er novembre de midi à 19h00, le grand public pourra déguster les vins, et rencontrer les vignerons et les agents présents. Bien que le lundi soit la journée réservée aux professionnels, nous avons chaque année le privilège de recevoir de nombreux sommeliers le samedi et le dimanche. Ce sont en général les plus passionnés et les plus pragmatiques. Ils prennent le temps d’aller à la rencontre des vignerons, et de commander les perles qu’ils dénichent pour la clientèle de leurs établissements,  avant épuisement des stocks.

RH. – Combien de produits, combien de vignobles et combien de pays seront représentés cette année?
PB. – Plus de 100 vignerons seront présents du Monde entier, majoritairement de l’Europe, 2000 vins seront offerts à la dégustation pour tous les goûts, pour tous les budgets.

RH. – Est-ce que l’amateur de vin peut acheter des vins de façon privée, pendant le salon?
PB. – Pour la seconde année consécutive, les amateurs de vins  pourront commander les vins à la bouteille, et se faire livrer à la maison, au bureau ou  au chalet. C’est le moment de se gâter, et de faire ses emplettes pour le temps des fêtes.

RH. – Où ?
PB. – Auprès des agents et des bornes intelligentes que la SAQ met à la disposition du public pendant le Salon. Cette opération très pratique permet aussi de panacher une ou plusieurs caisses de 12 bouteilles avec des vins de plusieurs vignerons. Il sera naturellement tout à fait possible de commander à la caisse de 12 ou au carton de 6, comme pendant le restant de l’année.

RH. – Lorsqu’on  a aimé les vins qu’on a achetés au Salon, où est-ce qu’on peut se les procurer par la suite ?
PB. – En restant en contact avec l’Importateur Privée, tout simplement. Il est le petit caviste que chacun rêve d’avoir à quelques pas de la maison. Son site Internet est le plus souvent sa vitrine et sa boutique.

RH. – Le prochain Salon des vins d’importation privée se tient quand à Montréal?

PB. – Il se tiendra le 1er, le 2 et le 3 novembre au Marché Bonsecours. Nous avons retenu ces dates, car elles sont une invitation à la simplicité. En effet, il suffit de savoir compter jusqu’à 3 pour commander des vins en importation privée (IP).

1-Je déguste un vin au restaurant, chez des amis ou dans notre salon.
2-Je commande auprès de l’Agent Importateur Privé.
3-Je reçois ma caisse à la maison (si elle a été commandée pendant le salon) ou bien je vais la chercher dans une succursale SAQ proche de chez moi le restant de l’année. D’où notre message de cette année : 1, 2, 3 IP !!!


RH. – Il y a probablement un droit d’entrée et des tickets de dégustation?
PB. – Oui, naturellement. Organiser un tel évènement qui a réuni plus de 4000 visiteurs l’an passé est un véritable défi économique pour notre regroupement qui est composé de bénévoles.

RH. – Où peut-on se procurer les tickets si on veut éviter de faire la file au Marché Bonsecours?
PB. – Toutes les informations pratiques sur www.raspipav.com et l’achat des billets sur ce lien!
Il me fait très plaisir d’ajouter que les particuliers pourront également se procurer des billets dans les succursales participantes de la SAQ du Grand Montréal. J’y vois là un signe de plus de la belle collaboration qui existe entre notre regroupement et le Monopole.


RH. – J’ai entendu dire que le Raspipav organisait également un grand banquet vigneron le samedi 1er novembre au soir.
PB. –  «La Paulée» est une soirée ultra conviviale imaginée par Benoît Lecavalier,  un de nos membres fondateurs. Nous attendons 300 personnes autour des vignerons du Salon et d’un souper 100% Canard. C’est une occasion unique de déguster,  de savourer et de passer de bons moments avec un vigneron artisan à table. Il reste encore quelques places! Pour  réserver visitez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Nom de code «La Paulée».

RH. Merci Pierre Birlichi de nous avoir aidés à mieux comprendre l’importation privée.
PB. – Merci à vous Roger pour votre passion et votre engagement dans le monde du vin.

Liens : www.facebook/raspipav www.twitter.com/raspipav
Raspipav : www.raspipav.com
Site du Salon:  http://raspipav.com/actualites.php 
Courriel d’affaires : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.          



Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
Samyrabbat.com
LaMetropole.com

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...