samedi 18 mai 2024

Varone, un domaine perché dans les montagnes suisses

La Suisse pays de montagnes, de gorges profondes et de lacs, produit de très bons vins, en petites quantités. Comme les Suisses consomment presque toutes les bouteilles qu’ils produisent on les trouve difficilement à l’étranger.

C’est un événement lorsqu’un producteur Suisse décide de traverser les Alpes, et l’Atlantique pour venir nous faire découvrir ses merveilles. J’ai rencontré Philippe Varone qui est la quatrième génération d’une maison qui affiche 111 ans d’existence. Il a un domaine en flanc de montagne, dans le Vaudois et quand on dit flanc de montagne en Suisse cela donne le vertige. Il cultive en terrasses, soutenues par des murets de pierre.

Sa propriété a 3000 kilomètres de murets. C’est impressionnant lorsqu’on considère que la Suisse dans sa plus grande longueur n’a que 350 kilomètres. Imaginez le travail que cela a pu représenter pour la famille Varone qui a bâti ces murs, pierre à pierre, le plus souvent dans des difficiles conditions d’équilibre pour les travailleurs chargés. Les Suisses sont heureusement opiniâtres et aujourd’hui Varone est un domaine d’exception car sur ces terrasses le soleil est doublement présent, par sa chaleur directe et par la chaleur réfractée par la pierre. Je vous laisse imaginer les raisins qu’on obtient, et qui donnent des vins excellents. La récolte du raisin se fait uniquement à la main car il est impossible de hisser des machines sur ces terrasses suspendues.

Sur leurs terroirs de Sion, de Clavoz, sur les Clos de Châteauneuf et le Clos Combe d’Uvrier, les Varone priorisent les cépages indigènes comme le Fendant, la Petite Arvine et le Païen ou Heida, en rouge ils cultivent du Cornalin et de la Syrah.

J’ai eu le plaisir de déguster deux vins de la Maison Varone, un blanc : Petite Arvine 2012, AOC Valais et un rouge Syrah 2012, AOC Valais également.

vins de varone sr

La Petite Arvine est un cépage suisse, qui donne un vin doré, très beau. Le 2012 a encore des reflets verts car il est jeune. Il a un bouquet viril, racé, harmonieux fruité, avec des arômes d’agrumes. Au palais il est d’une grande élégance, complexe et a une finale saline propre à ce cépage. Il a 13,5% d’alcool et se gardera très bien au moins pendant 10 ans. Il faut le servir frais, si en apéritif entre 7 et 9 degrés et s’il accompagne des mets, autour de 11 degrés. Il se marie merveilleusement bien avec les fruits de mer et les poissons, avec le riz de veau et avec des fromages alpins et les fromages salés.

Le Varone Syrah AOC Valais 2012 a une couleur rouge intense qui annonce déjà sa puissance épicée. Des arômes de baies sauvages, mais aussi de myrtille, de poivre, de tabac, de chocolat et de cannelle. Complexe mais tout en harmonie. En bouche un vin puissant, avec des tanins réglissés, une longue finale gourmande. Un vin qui se gardera facilement 10 ans. Il a 13% d’alcool et dot être servi entre 14 et 16 degrés. Parfait avec les viandes rouges et le gibier, mais aussi avec l’agneau, avec les cailles farcies et les perdrix; délicieux avec les fromages forts .

Le Varone Petite Arvine 2012 et le Varone Syrah 2012 sont disponibles en importation privée en caisses de six, chez le représentant. Prix 42,25 $ la bouteille.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.varone.ch
Représenté au Québec par :
Benoît Lecavalier.
Bénédictus
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
cell. (514)913-5405

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...