lundi 20 mai 2024

Cordero di Montezemolo, la tradition tranquille

J’ai rencontré dernièrement à Montréal, le Piémontais Alberto Cordero qui porte sur ses épaules 19 générations de tradition familiale dans la fabrication du vin.

Il était bien portant et gaillard. Sa propriété a connu 16 générations de Falleti di Rodello entre 1340 et 1941. Au décès de la comtesse Luigia, la branche ainée s’est éteinte et la propriété est passée à la branche cadette les Cordero di Montezemolo qui promet à son tour une longue lignée.

alberto cordero et esther de la durantaye

Alberto Cordero avec sa sœur Elena, possède 28 hectares de vigne en continu, sur la colline de La Morra, dans les Langhes, qui est la terre du Barolo. Ils produisent les quatre cépages traditionnels : le Nebbiolo, le Docetto, la Barbera et l’Arneis. Au sommet de la colline se dresse un cèdre du Liban. Majestueux et imposant, qui peut être vu de partout. Il a été planté en 1856 par Costanzo Falletti di Rodello et Eulalia Della Chiesa di Cervignasco, pour commémorer leur mariage et comme un symbole de leur amour pour la terre.

La cave et la ferme, situées à même la propriété, ont été agrandies et modernisées. Elles sont un exemple d'architecture intégrée, où l’ancien s’imbrique au moderne dans une fusion harmonieuse et élégante.

Leur amour de la terre a amené les Cordero di Montezemolo à la cultiver dans le respect de la biodiversité avec des engrais organiques et l’utilisation d’énergie verte, recyclant l’eau de pluie. Un puits artésien de 250 mètres leur fournit un approvisionnement en eau durable même pendant les années de sécheresse.

Nous avons dégusté plusieurs excellentes bouteilles avec Alberto Cordero et ce fut une promenade de rêve dans le monde des grands vins du Piémont. Tout d’abord dans les blancs : nous avons commencé par le

Langhe Arneis 2012 , 100% Arneis. Robe brillante, couleur paille. Bouquet de fleurs d’acacia, de chèvrefeuille, de fleurs d’oranger et parfums de fruits blancs et surtout de pêche blanche. Beaucoup de fraicheur en bouche. Un vin délicieux, en apéritif avec des entremets et des tapas, parfait avec des omelettes aux fines herbes. À servir entre 8 à10 °C. En importation privée. Prix 23,85 $

Nous avons dégusté ensuite deux millésimes d’Elioro Chardonnay 100%, le 2006 et le 2011. La vigne a été plantée en 1987 dans un petit terroir crayeux et alcalin situé à La Morra, dans la partie la plus basse de Montefalletto.

Robe jaune doré pour les deux millésimes, quoique le millésime 2006 tire plus vers l’or et le millésime 2011 a des reflets verts. Des parfums de fruits tropicaux avec des notes de pamplemousse, de banane et de chêne. Le fruit est plus gourmand dans le 2006. En bouche les deux millésimes sont ronds, puissants et frais, avec une longue finale. Le 2006 est moins vif et moins acide que le 2011 et encore plus élégant.

Ce sont des vins de longue garde, excellents même après 10 ans. Ils se marient parfaitement avec les fruits de mer et des poissons, comme avec des viandes blanches, surtout avec le poulet. Non disponibles actuellement au Québec.

Nous avons commencé ensuite la dégustation des rouges avec le Dolcetto d’Alba 2012. 100% Docetto. Des vieilles vignes qui s’étendent à perte de vue sur le Mont Falletto. Robe rouge rubis. Un bouquet qui s’ouvre sur les fruits : cerise, prune, une pointe de poivre noir. En bouche un vin joyeux, avec une belle acidité, des tanins agréables, et le goût de fruits qui nous suit jusqu’en fin de bouche.

Un vin à consommer jeune mais qui s’accorde tellement bien avec les entremets, les poivrons farcis, le bon salami mais également avec l’agneau, le poulet, et la lasagne. En importation privée 23,35 $.

Un autre rouge très intéressant est le Langhe Nebbiolo 2011, 100% Nebbiolo, cultivé dans les terroirs de La Morra.

Robe rouge violine, avec des parfums intenses de framboise et de violette, rond en bouche, des tanins veloutés bien fondus avec l’acidité et l’alcool. Très gourmand, avec une longue finale. Un vin de garde de 10 ans et même plus. Parfait avec un ragout d’agneau, avec du risotto, des fettuccini et avec toutes sortes de mets mijotés. En importation privée. 29,40 $.

Nous avons dégusté ensuite le Barbera d’Alba Funtani 1010, 100% Barbera. Ce sont des vignes de plus de 50 ans qui fournissent un jus concentré. Belle robe rubis assez soutenu. Des arômes de fraise et de framboise. Un vin complexe, en bouche du caractère et de la puissance. Les tanins sont élégants, l’acidité est balancée avec l’alcool. Ce vin arrive à sa maturité au bout de 10 ans. Très agréable en accompagnement de bœuf braisé et des gnocchi. Un vin très gourmand. En importation privée 45,25 $.

Le Barolo Monfalletto 2009, qui a suivi, est 100% Nebbiolo. Il est fait à partir de cépages de 20 à 40 ans, soigneusement choisis et exposés Sud-est, Sud-ouest ce qui leur permet d’avoir un ensoleillement idéal. Le sol calcaire contient du magnésium et du manganèse et confère au vin des tanins d’une grande finesse. Robe rouge grenat intense. Des arômes floraux et fruités avec un soupçon d’épices. Un deuxième nez de réglisse, de cerise et de framboise; généreux en bouche et très gourmand. Les tanins sont délicats, l’acidité très bien dosée, et une élégance qui se prolonge jusqu’en finale. Délicieux avec le bœuf braisé, le cabri et l’agneau.

Disponible à la SAQ dans le millésime 2008. Code # 11598870. Prix 47.25 $

cordero di montezemolo

La dégustation comprenait une verticale des Barolo Enrico VI, millésimes 1988, 1991, 2005, 2008 et 2009. Ils sont 100% Nebbiolo, dont les raisins sont produits dans une propriété située à l’extérieur de La Morra, dans une parcelle de deux hectares appelée Villero, dans les collines historiques du Barolo. Un terroir calcaire, qui produit des vins complexes et puissants. La caractéristique moyenne de tous ces millésimes est leur richesse et leur sobriété, presqu’austère. La robe est toujours couleur grenat intense. Le bouquet se démarque par ses notes d’eucalyptus, et de réglisse et de cannelle, ainsi que des tons de violette. Selon, les millésimes, de jeune à âgé, on apprécie une palette de fruits noirs très mûrs : cerise, bleuet, mûre et prune qui ajoutent élégance et complexité.

En bouche ces vins sont généreux, gourmands, dotés de tanins qui se mélangent à la perfection à l’acidité et à l’alcool. Une finale très longue et délicieuse. Des vins de grande classe pour la plus exquise gastronomie. Le Barolo Enrico VI 2009 est disponible en importation privée, Prix 92,25 $.

Alberto Cordero a voulu nous faire une surprise en nous offrant à déguster son Barolo Chinato, dont la production ne dépasse pas mille bouteilles. Chaque famille a sa propre formule secrète, celui de Cordero di Montezemolo est fait de Barolo de plus de 10 ans d’âge, vieilli dans une seule cuve inox. On lui ajoute de la salsepareille, reconnue pour ses vertus tonifiantes et aphrodisiaques, une touche de quinquina, des herbes aromatiques, du sucre, de l’alcool et une formule jamais dévoilée d’épices. Robe couleur brique tirant vers l’orange. Des parfums de marjolaine, de rhubarbe et de réglisse. En bouche il a un goût d’orange amère, d’absinthe et de cannelle avec un soupçon de clou de girofle.

Une finale sucrée-amère adorable. Il doit être servi assez frais, autour de 13 degrés. Il est de très longue garde, en fait sans limite d’âge. Il est traditionnellement servi en digestif etaccompagne merveilleusement les noisettes et surtout le chocolat noir avec lequel il est incomparable. Non disponible.

barolo chinato et grappa di barolo enrico
Nous avons terminé cette extraordinaire dégustation avec une Grappa di Barolo Enrico VI. faite à partir de marc de Nébbiolo, des raisins destinés au Barolo Enrique VI. Elle est passée par le bain marie et déposée ensuite dans des petits fûts pendant quatre ans. La grappa ainsi obtenue a une couleur ambre intense et brillante. Un bouquet ample où dominent la vanille et la noisette. Elle titre 42 degrés et est présentée dans un bel étui. Non disponible actuellement.

Représentés au Québec par:

Authentic Vins et Spiritueux
Esther de la Durantaye
Directrice des ventes
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pascal Brouillard
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél : 514-356-5222
Eric Therrien
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...