dimanche 21 avril 2024

Des mousseux d'exceptions

On m’avait invité à rencontrer Josep (Pepe) Raventós avec un groupe de journalistes au Restaurant Tapeo, à Montréal.

Quand je suis arrivé Pepe n’était pas visible. Il était en cuisine car il voulait nous régaler avec des mets de la Catalogne.

pepe ravents sr

Josep (Pepe) Raventós

Finalement il est apparu, souriant, charmant. Il nous a expliqué son projet de faire approuver une nouvelle appellation de vin mousseux en catalogne : le Conca del Riu Anoia et pourquoi il avait renoncé à l’appellation CAVA en 2012.

Pepe descend de deux très vieilles familles catalanes, les Raventós et les Cordoniu établies à Sant Sadurní d'Anoia depuis 1497. Les deux familles fusionnaient par le mariage de Maria Anna Cordoniu et de Miquel Raventós en 1681.

De nombreuses propriétés vinicoles catalanes sont des propriétés familiales de longue date à cause des Fueros, leur code civil qui détermine qu’à la mort du propriétaire, c’est uniquement l’ainé qui hérite la propriété familiale, avec l’obligation de prendre soin ses ainés et des enfants mineurs de la famille. De cette façon les propriétés ne se fragmentent pas et résistent à l’usure du temps.

En 1872 Josep Raventós Farjó, président de la Maison Cordoniu et grand père de Pepe, a introduit la méthode « classique» en Espagne et créé l’appellation CAVA . En 1888 son fils Manuel Raventós Domenech produisait la première bouteille de mousseux en utilisant des cépages autochtones : Maccabeu, Xarel-lo et Parellada. Plus tard Manuel, père de Pepe, fondera la propriété viticole Raventós I Blanc .

Après de sérieuses études en œnologie à l’Université Complutense de Madrid, Pepe prend de l’expérience auprès des plus prestigieux vignobles de Bordeaux, de Bourgogne et d’Alsace, et rejoint la maison familiale Raventós i Blanc en 2001. Sa rupture avec la dénomination CAVA a créé une onde de choc en Catalogne, qui lui sera bénéfique, puisqu’elle remet en question les fondements même du mousseux catalan dans un monde globalisé.

Pepe constate que la politique séparatiste des leaders de la plupart des partis catalans lui a aliéné la clientèle du reste de l’Espagne où plusieurs maisons produisent maintenant des mousseux qui leur font concurrence. L’avenir de l’industrie passe donc par les marchés d’exportation qui sont eux aussi de plus en plus concurrentiels et où le Cava n’est pas synonyme de grande qualité. Dans ces conditions Pepe s’interroge sur l’intérêt à produire des imitations du champagne et prône pour des produits millésimés qui mettent en valeur les cépages autochtones catalans cultivés dans le respect de la terre, avec des cahiers de charges très rigoureux et qui pourront soutenir la comparaison avec les meilleurs.

Nous avons dégusté trois mousseux dans la version CAVA qui sont disponibles à la SAQ et trois autres dans la version Conca del Riu Anoia qui seront disponibles au Québec à partir du mois d’août et qui vont les remplacer.

Le Raventós de Nit Rosé Cava 2009, a une robe rose-saumon, brillante, des petites bulles, des arômes de fruits rouges et de lime. En bouche une bonne acidité et une belle minéralité.

Son pendant le Raventós de Nit Rosé 2010 Conca del Riu Anoia, avaient les mêmes caractéristiques que le Cava mais une pointe plus acide et plus minéral que le précédent et avec encore plus d’élégance.

Nous avons ensuite dégusté le Raventós Reserva Brut Cava 2009 qui a une robe dorée pâle, de petites bulles intenses, des arômes florales, pas trop citriques, une bonne minéralité et une belle acidité en bouche.

Nous avons dégusté à la suite son pendant, le Raventós i Blanc l’Hereu 2010 40% Macabeo, 40% Xarel-lo, 20% Paralledo. Un superbe bouquet de fleurs blanches et de pomme verte. Sec en bouche, avec une bonne acidité et une belle minéralité.

Nous avons ensuite testé le Raventós i Blanc Grand Reserva de la Finca 2007, un superbe vin mousseux à la robe dorée, des petites bulles persistantes. Une belle complexité aromatique qui allait des fleurs blanches jusqu’à des notes de café, en passant par les agrumes et la pomme verte et la poire. Et nous avons conclu la dégustation avec le Raventós i Blanc de la Finca, Conca del Riu Anoia 2009. Un vin qui exprime la fête, avec un magnifique bouquet de fleurs et de fruits, une belle minéralité et une grande fraîcheur en bouche. Un vin qui joue assurément dans les grands registres et que nous attendons avec impatience au Québec.

Pepe Raventós est un gourmet et ses trois arroz à la cazuela : à l’agneau, au poulet et au lapin, version catalane, étaient sublimes.

À bientôt Pepe! Tu vas réussir avec tes Conca del Riu Anoia. Tu nous manques déjà.

Voici la liste des vins de Pepe Raventós qui sont actuellement disponibles à la SAQ :

Raventos i Blanc De Nit 2009 Vin mousseux rosé d’Espagne, Code SAQ : 11457196 . Prix 23,67 $
Raventos i Blanc Reserva Brut 2009, Vin mousseux d’Espagne, Code SAQ : 11140615. Prix 20,15 $.
Raventos i Blanc Gran Reserva de la Finca 2007. Vin mousseux d’Espagne, Code SAQ : 11791709 . Prix 29.00 $

Liens :
Raventós i Blanc
http://www.raventos.com/

Représentés au Québec par
Le Marchand de Vin Inc.
Caroline Charton
207-4920, boul.de Maisonneuve Ouest
Westmount, Quebec, H3Z 1N1
tel: 514-481-2046
www.mdv.ca

Roger Huet
Chroniqueur gourmand.
Animateur de l’émission Samedis Gourmets
Président du Club des Joyeux
www.vsgourmands.wordpress.com

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...