jeudi 22 février 2024

Gérard Bertrand chantre du Roussillon

Une rencontre avec Gérard Bertrand est une expérience inoubliable!

Tout d’abord parce qu’il mesure 1 mètre 95, tout de muscle et de souplesse, la démarche féline et une élégance naturelle. Il a le regard passionné des gens qui veulent arriver à quelque chose, et un charisme que certains on qualifié de sauvage. Sa voix mâle et adoucie par le timbre chantant et ensoleillé des gens du Languedoc. Il est né un 27 janvier 1965 et à 47 ans il est dans la plénitude de sa force.

grard bertrand 1

Ce vigneron de naissance a, comme son père Georges Bertrand, fait carrière d’abord dans le rugby où il est devenu célèbre car il fut le plus jeune capitaine du Rugby Club de Narbone.

À 22 ans, suite au décès de son père, il se retrouve à la tête du domaine familial avec 60 hectares de vignes. Doté d’une grande force physique et mentale, il assume le destin de son vignoble tout en continuant à diriger son équipe et à l’amener de victoire en victoire jusqu’à ce qu’une blessure au front l’oblige à se retirer du sport. Aujourd’hui Gérard Bertrand se consacre entièrement à son entreprise, qui est passée à plus de 400 hectares de vignes avec une production d’une dizaine de millions de bouteilles et une distribution dans plus de 65 pays.

Gérard Bertrand a été à la bonne école. Son père qui était un visionnaire revendiquait pour le Languedoc le droit et le devoir de produire des grands crus, à une époque où les vignerons y faisaient « pisser le vigne » et leurs vins coupés servaient à fabriquer des détestables vins de table. Cela est révolu, et aujourd’hui grâce à des gens comme les Bertrand le Languedoc produit des vins de qualité qui ont leur place sur les tables les plus prestigieuses.

Gérard Bertrand voit toujours plus loin. Le quart de sa production est aujourd’hui bio et il a lancé une ligne de vins sans soufre ajouté et sans additifs appelée NATURAE. Le problème des vins sans soufre c’était que les productions étaient instables. Grâce à un redoublement de rigueur, Gérard Bertrand a réussi à faire des vins qui sont stables et de qualité constante. Il répond ainsi à la demande de milliers de consommateurs qui se disaient affectés par les sulfites; et qui peuvent boire aujourd’hui des vins santé, sans réticence.

Le secret de cette réussite c’est de commercer travail au vignoble par une sélection minutieuse des parcelles les plus aptes à produire des vins sans soufre car 90% du résultat final découle de ce travail de précision. L’état sanitaire du terrain et de la vigne doivent être parfaits et les raisins doivent avoir un niveau de maturité optimal. Dans ce type de vins, l’équilibre acidité/sucre et la maturité des tanins sont primordiaux.

Chez Gérard Bertrand, la vinification ensuite est traditionnelle sauf qu’ils n’utilisent ni SO2 ni aucun intrant œnologique. Les raisins sont égrappés et soumis à une macération de 10 jours pendant lesquels ils travaillent l’extraction par des remontages quotidiens qui leur permettent de favoriser le fruit. Le pressurage est fait en prenant soin de séparer les presses. Les vins sont soutirés pour éliminer les lies les plus grossières avant la fermentation malolactique. Après les vins sont à nouveau soutirés et mis au froid pour garantir leur bonne stabilité en cuve.

Le résultat de cette discipline donne des vins très digestes et très gourmands. Une fois mis en bouteille ils sont garantis pour 18 mois mais en vérité ils peuvent être gardés 4 ans.

naturae syrah grard bertrandjpg

J’ai dégusté Le Naturae Syrah IGP Pays d’Oc. qui a une robe rouge profond, un nez bien structuré et complexe. Des arômes de cassis, de cerise, et de chocolat amer. Un deuxième nez de framboise, de mûre, d’olive, de réglisse, de sous-bois, de tabac blond, de truffe, et la violette qui est présente du début à la fin. En bouche c’est un vin soyeux, plein de goût, plein de fruits dont les tanins caressent votre palais et s’harmonisent joyeusement avec l’acidité. Le Naturae Syrah est un vin gourmand qui se marie bien avec les viandes blanches grillées, les viandes en sauce, les légumes farcis et les fromages affinés.

Espérons que la Société des Alcools du Québec, écoutera les consommateurs qui sont affectés par les sulfites et qu’elle révisera sa politique à fin de distribuer ces vins naturels, sans sulfite.

Dans un avenir proche les vin sans soufre seront aussi prisés que les vins bio le sont aujourd’hui.

Voici les liens :
Gérard Bertrand
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.gerard-bertrand.com

Représentés au Québec par :
Charton Hobbs
Luc Provencher
Directeur
Division Vins Fins / Communications
514 353 8955 Ext : 358
514 799 0524 Portable
www.chartonhobbs.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Produits Gérard Bertrand Disponibles à la SAQ :

11676145 : Grand Terroir Tautavel 2007 : 16,70 $
00914200 : Côteaux du Languedoc 2010 La Sauvageonne : 14.60 $
10920732 : Côteaux du Languedoc La Clape 2010. Château l’Hospitalet : 19,35 $.
00853796 : Corbières 2010. Domaine Haut St-Georges : 16,05 $
11200972 : Languedoc 2009 Autrement : 15,40 $

Importations privées :

11790079 : IGO D’Oc 2011 Gris Blanc : 16,70 $
11850916 : Vin de Pays d’Oc 2011 Naturae : 20,00 $

Les Vins VIP
Importations privées
François Bonaventure
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
cell. (514) 356-8955

Roger Huet
Chroniqueur gourmand.
Animateur de l’émission Samedis Gourmets
Président du Club des Joyeux

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...

Commentaires des lecteurs