lundi 24 juin 2024
Veiller sur elle, de Jean-Baptiste Andrea – Prix Goncourt 2023

Veiller sur elle, de Jean-Baptiste Andrea – Prix Goncourt 2023

Voyager sans contraintes…

Voyager peut prendre plusieurs formes. La dégustation d’un grand vin est une odyssée au pays des sens et nous ramène à son terroir d’origine. Cependant, l’expression de voyage la plus intériorisée, dont les contours et les paysages demeurent flous, dont nous imaginons et créons les visages, celle qui nous guide et nous transporte sans nous déplacer est la lecture. Surfer de pages en chapitres, s’envoler vers des destinations fictives, déambuler en des lieux imaginaires, être émerveillé par une histoire ou ébloui par un style d’écriture, voilà la gamme de sensations que peut procurer une traversée littéraire.

Une histoire envoûtante et une écriture romanesque

Dès les premières lignes de Veiller sur elle, j’ai été happé par le style emporté et romanesque de l’auteur, Jean-Baptiste Andrea. Son histoire débute par la fin, avant de faire un bond arrière de quelques décennies, à la genèse de cette épopée. Mimo et Viola sont les principaux protagonistes du roman dont l’aventure s’étend sur les 80 premières années du XXie siècle.

Mimo, de son vrai nom Michelangelo Vitiliani, est sculpteur de son état, un clin d’œil à peine voilé à un autre AngeMichel, bien réel celui-là. Cette fresque transplante sa galerie de personnages du sud de la France aux terres du Piémont et de la Toscane, jusqu’aux gisements de marbre de la montagne de Carrare. Le lien empreint de mysticisme qui unit Mimo à Viola est jalonné de longues périodes de silences et parsemé de grands moments de désespoir, comme dans les opéras tragiques. Leur liaison, proche et distante à la fois, s’étendra sur toute une vie et restera gravée dans la pierre pour l’éternité.

Le sculpteur précoce qui attaque ses premiers blocs de marbre dès l’âge de 6 ans a été touché par la grâce artistique qui transcende son handicap. En effet, on l’appelle aussi Gulliver, évoquant le célèbre voyageur de conte féérique en sa période où il fut petit, tout petit. Orphelin de père et abandonné par sa mère, l’artiste s’échine dans l’atelier de son oncle, qui le tyrannise et l’exploite. Mais le talent l’habite et devant un bloc de marbre de Carrare, là où l’oncle voit une masse en pierre qu’il aura à sculpter selon la commande des clients, Mimo le jeune apprenti songe à l’ourse qui s’y cache ou à la vierge qu’il fera émerger à coups de burin et de ciseau avant de polir la pierre inerte pour enfin lui donner vie.

Par ailleurs, l’écrivain semble également touché par la grâce, pour le plus grand bonheur du lecteur. Son style est romanesque, sa plume est gracieuse, fine, élégante et émouvante. Au cours de ce voyage littéraire, le passager est bercé par une pléthore de métaphores, de poésies ou d’allégories… lisez plutôt :

« Une lumière venant d’on ne sait où, sauvait son visage de la voracité de l’ombre. »

 « Nous avons beaucoup pleuré  en glissant vers l’aube, car nos nuits étaient en pente. »

 « La ville de Florence est si belle que quitter chaque rue est un renoncement. »

 « Ses yeux étaient un portail ouvert sur un autre monde. »

 

Jean Baptiste Andrea

Un mot sur Jean-Baptiste Andrea

Incidemment, l’auteur français de 53 ans réside à Cannes.

En plus du Goncourt pour Veiller sur elle, il a reçu le Prix Femina pour son premier roman, La Reine, paru en 2017.

Il est également réalisateur et scénariste… bref, il possède quelques échappatoires pour son imagination débordante!

À propos de l' auteur

Jean Chouzenoux a travaillé 35 ans à la Société des alcools du Québec, y a occupé différents postes de gestion aux ventes, aux communications et à la commercialisation.
 
Membre de nombreuses confréries bachiques et gastronomiques et animateur de tournées viticoles dans le vignoble européen. Juré dans les concours internationaux de dégustations, fut chroniqueur sur les vins à la radio et collabore ponctuellement au magazine Prestige de Québec.
 
Installé à  Nice depuis 2010, où il continue d'entretenir sa passion pour le vin.