vendredi 19 juillet 2024
Madame Lyne Pelletier, présidente de la Coupe de Nations, et monsieur Pierre Fitzgibbon,  ministre de l’Économie, de l’ Innovation et de l’Énergie, lors du dévoilement des produits médaillés en 2022 Madame Lyne Pelletier, présidente de la Coupe de Nations, et monsieur Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie, de l’ Innovation et de l’Énergie, lors du dévoilement des produits médaillés en 2022

La Coupe des Nations à Québec en 2024

coupenations

Concours annuel des meilleurs vins, cidres et alcools québécois 

Initié en l’an 2000, le concours de la Coupe de Nations, qui met à l’honneur les producteurs artisans de vins, cidres et alcools québécois, ne cesse de prendre de l’ampleur et gagner en notoriété. Depuis 2022, la nouvelle présidente, madame Lyne Pelletier, laboure le terrain afin d’inciter les producteurs à profiter de ce tremplin pour faire connaître et promouvoir la qualité du fruit de leur travail auprès des consommateurs québécois avides de découvertes. Madame Pelletier succède à feus Denys Paul-Hus et Ghislain K. Laflamme qui pendant des années n’ont eu cesse de glorifier les artisans du milieu de la restauration et de l’agriculture.

Ce qu’est la Coupe des Nations 

Comme les différents concours de dégustations qui se déroulent dans les grands pays producteurs de vins, la Coupe de Nations fonctionne de façon tout aussi rigoureuse s’appuyant sur des normes professionnelles reconnues en la matière notamment par l’Office international de la vigne et du vin (OIV). Par conséquent, un jury d’experts déguste à l’aveugle les produits concourant et les notes sur des fiches de dégustations sensorielles en passant en revue les caractères visuels, olfactifs et gustatifs. Celles-ci sont adaptées aux caractéristiques de la catégorie de produits.  Ainsi lors de la prochaine dégustation, les lauréats qui obtiendront une note entre 86 et 88/100 reçoivent la médailles d’Argent ; entre 89 et 92, une médaille d’Or ; 93 et +, une Grande médaille d’Or. Nous sommes ici, à titre d’exemple, sur l’échelle de cotation similaire à celle des Sélections Mondiales des Vins. Les catégories à l’honneur distinguent, les vins de raisins, blancs, rouges, mousseux ou de glace, les spiritueux, prêts à boire, les alcools et vins de petits fruits, les cidres, les hydromels ainsi que les alcools d’érable. Le jury est composé d’une quarantaine de dégustateurs expérimentés, notamment œnologues, sommeliers, producteurs, membres de confréries bachiques ou de personnel de la restauration. Ceux-ci sont regroupés par commission de 5 juges identifiée pour évaluer une catégorie de produits ou des catégories similaires.

L’édition de 2024 se tiendra le 6 mai à l’École hôtelière de la Capitale, à Québec, avec la participation au service des élèves en sommellerie de l’établissement. Enfin, le dévoilement des produits médaillés aura lieu publiquement le samedi 18 mai au Grand Marché de Québec en présence des vignerons, des producteurs artisans, de partenaires de la Coupe des Nations et représentants des milieux politiques. Lors de cet évènement grand-public on procèdera également à la remise d’un Prix Reconnaissance et de Prix Distinction.  On voit ici toute la synergie instaurée par la présidente Lyne Pelletier. D’ailleurs à ce chapitre, les collaborations ou partenariats se multiplient notamment avec l’Association canadienne des sommeliers professionnels, la Société des alcools du Québec, le Conseil des Vins du Québec, l’Association des producteurs d’hydromels et alcools du Québec, l’École Hôtelière de la Capitale, l’Association canadienne des œnologues, le Grand Marché de Québec, Vinum et plusieurs autres.   

Melanie Gore CVQ 1 1 scaledRemise du Prix Reconnaissance 2023 au Conseil des Vins du Québec (CVQ). Sur la photo, de gauche à droite: Lyne Pelletier, présidente Coupe des Nations, Mélanie Gore, directrice générale CVQ, Ian Purtell, vice-président Association Canadienne des Sommeliers Professionnels-Québec, Joëlle Boutin, députée de Jean-Talon et adjointe parlementaire de M. Pierre Fitzgibbon, Frédéric Sanchez, consul général de France à Québec

Reconnaître la qualité des produits et le travail rigoureux des producteurs artisans vins et alcools de tout le Québec !

De l’Outaouais, en passant par les Cantons-de-l’Est, le Centre-du-Québec, l’Île d’Orléans, Québec, le Saguenay, Charlevoix, l’Abitibi, la Côte-Nord, le Bas-St-Laurent jusqu’aux Îles de la Madeleine, les producteurs du Québec sont fiers de soumettre le fruit de leur labeur aux palais des différents juges. C’est une « brassée » de plusieurs centaines de produits, vins, cidres, hydromels, ou autres alcools qui sont dans l’antichambre d’une place sur le podium. Les motivations qui incitent les producteurs à présenter leurs produits sont variées : acquérir de la notoriété sur le marché québécois, obtenir une bonne dose de reconnaissance, recevoir l’avis éclairé de dégustateurs professionnels, se comparer avec les confrères de la profession ou documenter le développement de nouveaux marchés locaux et internationaux. L’an dernier, la croissance des inscriptions étaient notables et près de 70% des producteurs inscrits comptaient au moins un produit en vente à la SAQ.

La vision de Lyne Pelletier

lynepelletierLa nouvelle présidente a d’abord tablé sur l’expertise en place depuis plusieurs années pour maintenir le succès du concours. Madame Francine Dion biochimiste et membre de l’Association Canadienne des Oenologues, supervise l’aspect contrôle de la qualité des produits, élément essentiel à ce type de compétition. Quant à monsieur Sébastien Villeneuve, directeur de succursale à la SAQ, il supervise les aspects techniques alors que M. Kler-Yann Bouteiller, membre de l ‘Association Canadienne des Sommeliers Professionnels et enseignant en sommellerie à l’École Hôtelière de la Capitale encadre notamment le service de la dégustation des produits En ce moment, l’édition du 6 mai 2024 est en préparation soutenue et prévoit des belles nouveautés.     

Depuis qu’elle a pris les commandes Lyne Pelletier, souhaite « mettre l’emphase sur deux choses :  premièrement, la valeur et la fierté que représentent, pour les producteurs artisans, une médaille ou un Prix de la Coupe des Nations et deuxièmement faire de la Coupe des Nations un indicateur de la qualité des produits pour guider les consommateurs et restaurateurs. C’est ainsi qu’à mon arrivée, j’ai voulu asseoir la crédibilité du concours, la rigueur du processus d’évaluation et de dégustation surtout auprès des producteurs artisans du Québec et des partenaires tout en oeuvrant au rayonnement public au niveau national et international ».

Madame Pelletier bénéficie d’une longue expérience en attestation, certification de la qualité notamment des soins et des services de santé, donc les processus d’évaluation de la qualité…elle connaît ! De plus, depuis une trentaine d’années elle gravite dans la sphère vinicole principalement par son rôle actif à titre de juge dans des concours vins et alcools, au sein de nombreuses confréries bachiques et par la visite sur le terrain, voire dans la plupart des régions viticoles de France. En ce moment, ce sont les routes du Québec qu’elle sillonne avec son bâton de pèlerin. Elle se rend chez les producteurs pour leur parler du concours, les inviter à participer à la prochaine édition de la Coupe des Nations parce qu’elle représente une démonstration éloquente de la qualité de leurs produits auprès des consommateurs et des gens de la restauration. Souhaitons-lui de faire le plein pour que règnent fièrement et toujours plus haut la qualité et le savoir-faire des artisans producteurs du Québec.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de la Coupe des Nations.

À propos de l' auteur

Jean Chouzenoux a travaillé 35 ans à la Société des alcools du Québec, y a occupé différents postes de gestion aux ventes, aux communications et à la commercialisation.
 
Membre de nombreuses confréries bachiques et gastronomiques et animateur de tournées viticoles dans le vignoble européen. Juré dans les concours internationaux de dégustations, fut chroniqueur sur les vins à la radio et collabore ponctuellement au magazine Prestige de Québec.
 
Installé à  Nice depuis 2010, où il continue d'entretenir sa passion pour le vin.