vendredi 12 avril 2024
Vente des vins des Hospices de Nuits Saint Georges: une édition 2024 sauvée par la Maison Albert Bichot

Vente des vins des Hospices de Nuits Saint Georges: une édition 2024 sauvée par la Maison Albert Bichot

Comme l’avait prédit certains experts, la 63e vente des vins des Hospices de Nuits Saint Georges, la petite soeur des célèbres enchères des Hospices de Beaune, a stoppé sa course aux records, engrangeant ce dimanche 10 mars 2024 moins de 2,3 millions d'euros soit une baisse de 37% par rapport à l'an dernier.

Pourtant, les enchères n’ont pas manqué d’animation. Peu avant 16h ce dimanche après-midi, alors que les débats se montraient très timides, la célèbre maison Beaunoise Albert Bichot a remporté l’adjudication portant sur une pièce de Nuit Saint Georges 1er cru Les Saint Georges « sélection de vieilles vignes » cuvée Hugues-Perdrizet, du nom du premier donateur du domaine des Hospices de Nuits.

Albéric Bichot étant en Allemagne pour le salon ProWein, c’est son fidèle bras droit Alain Serveau qui a agité le paddle. « C’est pour les Saint Georges », a glissé le directeur technique de la maison beaunoise à son voisin Thibault Liger-Belair, après l’adjudication prononcée par Me Cortot. Le vigneron nuiton, particulièrement attaché à la reconnaissance en grand cru de ce climat, lui avait offert une belle bataille. Cette somme record a entrainé deux vigoureux bans bourguignons dans le grand cellier du château du Clos de Vougeot : l’un pour l’achat en lui-même, l’autre pour honorer la toute dernière vente d’Alain Serveau, nuiton lié à la famille Bichot depuis près de trente ans et personnage important de la Bourgogne viticole.

Mais finalement au soir de ce dimanche 10 mars, les enchères ont atteint un total de 2,281 millions d'euros, repassant sous la barre symbolique des trois millions, franchie l'an dernier avec 3,603 millions d'euros (hors frais). Le bond avait alors été de 45% par rapport à 2022, déjà un record avec 2,486 millions d'euros.

L’agence France Presse (AFP) dans sa dépêche du dimanche 10 mars, nous précise que comme l'année dernière, la qualité du millésime était également largement louée, et la quantité en léger recul seulement (150 lots en vente, contre 160 l'an dernier). Mais les enchères n'ont pas échappé au léger tassement actuel des ventes de bourgognes, qui a mis un frein à la flambée des prix de ces dernières décennies.

La vente des Hospices de Beaune, prestigieuse grande soeur de celle de Nuits, avait déjà, en novembre dernier, marqué une pause, les recettes totales atteignant 23,28 millions d'euros (hors frais), loin des 29 millions de 2022.

Les enchères de Nuits ont en plus du coût d’éclat de la Maison Albert Bichot enregistré un nouveau record, à 66.980 euros contre 63.630 euros en 2023, de la pièce dite "de charité" (une pièce désignant un fût en Bourgogne), dont les bénéfices reviennent traditionnellement à une association caritative.

Cette année, c'est la fondation Clément-Drevon qui en a profité, spécialisée dans l'aide à la recherche médicale et à la mobilité des jeunes chercheurs. Le reste des recettes revient entièrement à l'hôpital et la maison de retraite gérés par les Hospices du célèbre village viticole.

Tout comme Beaune, les Hospices de Nuits sont en effet un "hôpital vigneron": Le domaine des Hospices de NuitsSaint Georges nous rappelle sur son site internet que le vignoble s'étend sur une superficie de 12,4 hectares, répartis sur les communes de Nuits Saint Georges, Premeaux Prissey, Vosne Romanée et Gevrey Chambertin. Il est constitué essentiellement de crus de l’appellation Nuits Saint Georges, notamment de huit parcellaires d’appellations villages et de neuf premiers crus, couvrant ainsi une grande partie des coteaux et des terroirs de celle-ci. Ce vignoble permet d’élaborer 19 cuvées dont une appellation en monopole Nuits-Saint- Georges 1er cru « Les Didiers ». Enfin, quelques ares plantés dans le coteau permettent aussi de proposer à la vente un Nuits-Saint-Georges 1er Cru Blanc, vin confidentiel par la quantité produite et issu de l’amblématique cépage Chardonnay.

Néanmoins, à l’issus de la vente, tout le monde semblait satisfait et l'enchère de la Maison Albert Bichot a alimenté les discutions, c’est un beau record qui ne sera pas facile à battre.

Source: McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...