dimanche 29 janvier 2023
Mouton Rothschild lève le suspense sur sa nouvelle étiquette 2020 Crédit photo: Mathieu Anglada

Mouton Rothschild lève le suspense sur sa nouvelle étiquette 2020

Comme chaque année depuis 1945, Château Mouton Rothschild, 1er Grand Cru Classé 1855 (Pauillac), a fait appel à un artiste pour illustrer l’étiquette de son nouveau millésime disponible à la vente, le 2020. Il s’agit de l’artiste britannique d’origine écossaise, Peter Doig.

Pour mémoire, le Château Mouton Rothschild est un domaine viticole du Médoc, situé dans la commune de Pauillac. Il produit l'un des vins de Bordeaux les plus prestigieux, en appellation pauillac. Second grand cru dans la Classification officielle des vins de Bordeaux de 1855, il est le seul vin dont le classement est modifié, passant Premier grand cru en 1973. Nommé initialement « Château Mouton », il est la propriété de la branche anglaise de la famille Rothschild depuis 1853. L'emblème du château est le bélier.

Peter Doig Château Mouton Rothschild 2020

La propriété s'étend sur 91 hectares de vignes.  L'encépagement est typique du Médoc : cabernet sauvignon (78 %), cabernet franc (3 %), merlot (18 %) et petit verdot (1 %).

C’est une tradition qui a près de 80 ans : depuis 1945, les étiquettes de chaque millésime de Château Mouton Rothschild sont illustrées par des œuvres originales. Elles enrichissent année après année, une collection unique d’art contemporain qui réunit des artistes très différents et venant de tous les horizons tels que Dali, César, Miró, Chagall, Picasso, Warhol, Soulages, Bacon, Balthus, Tàpies, Jeff Koons, David Hockney, Annette Messager, Olafur Eliasson, mais aussi des personnalités comme Charles III, futur roi d’Angleterre qui dessina l’étiquette 2004

L’an dernier, pour le millésime 2019, c’était Olafur Eliasson, artiste danois et islandais, qui signait l’étiquette avec une œuvre baptisée « Solar Iris of Mouton ». Elle se voulait ainsi une célébration de « l’alliance du soleil et du vin. »  Pour cette année, c’est le peintre britannique d’origine Ecossaise, Peter Doig, qui réalise l’œuvre en question, mariant selon lui « des échos de Cézanne et Van Gogh à une fascinante rêverie personnelle sur la naissance nocturne d’un grand vin, que l’étrange magie d’un air de guitare semble éveiller à la vie ».

Le site Terre de Vins dans un article paru ce jeudi 1er décembre, nous présente l’homme et son œuvre du moment : «  Né à Édimbourg en 1959, Petr Doig a grandi à Trinidad et au Canada, avant de s’installer à Londres pour suivre des études artistiques à la Saint Martins School of Art puis à la Chelsea School of Art. Depuis 2002, il vit entre Londres et Trinidad. « Cette œuvre montre un peu les coulisses de la production de vin, ce qui se passe ‘derrière la scène’. C’est une sorte d’ode aux travailleurs, à tous ceux qui interviennent dans les différentes étapes de l’élaboration du vin jusqu’à la mise en bouteille finale. C’est un songe teinté de romantisme, comme si quelqu’un décidait spontanément de chanter dans les vignes. C’est un moment de poésie, où l’on peut prendre son temps. Ce n’est ni vraiment le jour, ni vraiment la nuit, mais plutôt un entre deux, entre le réveil et le sommeil. Il est possible d’y voir un périple, un voyage rêvé dans le monde des vendanges » précise-t-il. »

Julien de Beaumarchais de Rothschild, l’un des trois copropriétaires du Château avec son frère et sa sœur explique dans un communiqué de presse le choix de Peter Doig : « Nous souhaitions un artiste qui utilise la toile et la matière picturale pour exprimer des sujets figuratifs. Peter Doig, coloriste hors pair, est exclusivement concentré sur sa discipline de peintre dont il est devenu un des plus célèbres de sa génération, exposé dans les musés du monde entier. Sa technique et son univers ont quelque chose de très singulier dans la création picturale contemporaine. Ses sujets sont extrêmement variés. Sa peinture échappe à tout classement. Il a réussi la création de ‘son’ monde à lui, inimitable. » C’est bien une forme d’originalité qu’a cherché à mettre en avant le copropriétaire. De Mouton pour ce nouveau millésime

En complément de la révélation de la nouvelle étiquette, Baron Philippe de Rothschild SA propose, en partenariat avec la maison Américaine Sotheby’s, une vente aux enchères en ligne exceptionnelle, d’un lot unique de Château Mouton Rothschild 2020. Les fonds récoltés seront intégralement reversés aux pompiers de la région bordelaise pour les doter de moyens additionnels de prévention des incendies. Cette initiative fait suite aux incendies de cet été dans les Landes ou plusieurs milliers d’hectares de forêt avaient brulé. La vente aux enchères se clôturera le vendredi 2 décembre à 19h00. 

Dans le commerce, cette belle bouteille devrait être mise à la vente pour un montant avoisinant les 800 euros. A noter que le millésime 2020 fait partie de la trilogie de trois bons millésimes successifs le 2018, le 2019 et le 2020.

Source: McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...

Commentaires des lecteurs