jeudi 19 mai 2022
61e vente des Hospices de Nuits-Saint-Georges : les prix ne montent plus, ils flambent © Studio Morfaux - Hospices de Nuits-Saint-Georges

61e vente des Hospices de Nuits-Saint-Georges : les prix ne montent plus, ils flambent

La 61e vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges, petite sœur des célèbres enchères des Hospices de Beaune, a établi le dimanche 20 mars un nouveau record, malgré une faible récolte en raison du gel tardif l'an dernier.

L’activité a été soutenue en Côte d’Or en ce week-end des 19 et 20 mars où deux événements se télescopaient, la vente de charité des Hospices de Nuits-Saint-Georges et la Saint Vincent Tournantes qui avait lieu à Pulligny Monrachet.

Il est peu de dire que c’est un retour réussi pour la Saint-Vincent Tournante! En effet, la fête des vignerons a réuni plus de 30 000 visiteurs ce samedi 19 mars sur les 3 villages de Puligny-Montrachet, Blagny et Corpeau. L'engouement était au rendez-vous autour des caveaux de dégustations des vins de l'appellation Puligny-Montrachet. La journée a aussi été marquée par une grande messe et un défilé, autour des quatre éléments terrestres. L'air à Blagny, le feu à Corpeau, l'eau et la terre à Puligny-Montrachet.

Mais une autre sorte de grande messe avait lieu à quelques dizaines de kilomètre de là à Nuits Saint Georges : la 61e vente de charité des Hospices de Nuits.
Et là, une fois de plus, les records sont tombés les uns après les autres en Bourgogne ou les prix continuent à s’envoler dépassant toutes les prédictions. Les enchères ont pour la première fois franchies 2 millions d'euros, à 2,486 millions d'euros (hors frais), en hausse de quasiment 30% par rapport à l'an dernier.

"C'est exceptionnel", a indiqué Alain Cartron, maire de Nuits-Saint-Georges, sous les applaudissements de la foule rassemblée au château de Clos de Vougeot, siège de la Confrérie des chevaliers du Tastevin, du nom de la tasse médiévale de dégustation.

Seulement 109 pièces (fûts de 228 litres) étaient pourtant cette année proposées à la vente, en raison du gel tardif qui a amputé la récolte.

L'année dernière, la 60e vente avait atteint la somme totale de 1,9 million d'euros, pour 114 pièces Cette année, le prix moyen de la pièce a donc lui aussi atteint un record, à 22 481 euros pour les rouges soit une hausse de près de 35% par rapport à 2021 (16 687 euros), et 58 000 pour l'unique pièce de blanc, soit une envolée de 115% sur 2021 (27 000 euros).

Pour rappel, es enchères de Nuits sont au profit de l'hôpital et de la maison de retraite gérés par les Hospices du célèbre village viticole. Tout comme Beaune, les Hospices de Nuits sont en effet un "hôpital vigneron": le service médical est financé par un domaine de 12 hectares de vignes apportées en dons au fil des siècles.

Parallèlement, les Hospices de Nuits réservent traditionnellement un fût au profit d'une association. Cette "Pièce de Charité" a été vendue 41 460 euros au profit de l'APF France Handicap, principale organisation française de défense des droits et d'accompagnement de personnes en situation de handicap. En 2021, la "pièce de charité" était partie à 49 380 euros.

En novembre dernier, les 161e enchères des Hospices de Beaune avaient elles aussi connu une flambée des prix, avec un résultat total de 11,7 millions d'euros (hors frais) soit une inflation moyenne du prix par pièce de 85%. Rappelons que l’offre avait été divisée par deux du fait des intempéries avec seulement 349 fûts de 228 litres contre 640 en 2020.

"Il y a bien sûr une demande très forte pour les vins de Bourgogne", a reconnu François Poher à l’Agence France Presse (AFP), directeur des Hospices civils de Nuits et de Beaune. Reste à savoir jusqu’où cela va aller sachant que certains consommateurs pourraient se détourner de cette belle région si les prix continuent à croître dans de telles proportions.

Source: McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...

Commentaires des lecteurs