lundi 29 novembre 2021
Vente des Hospices de Beaune : ce qu’il faut savoir sur la 161e édition

Vente des Hospices de Beaune : ce qu’il faut savoir sur la 161e édition

Cette année, la plus célèbre vente aux enchères caritative de vin du monde aura lieu le 21 novembre à 14 heures au cœur de Beaune et sera orchestrée par Sotheby's pour la première fois.

Si la 160e vente des Hospices de Beaune avait été contrariée par la crise sanitaire avec un report, une jauge, elle avait pourtant permis de battre quelques records de prix. Cette année, la COVID, si elle imposait encore ses contraintes, ne devrait pas trop affecter le fonctionnement historique de la manifestation.  En revanche, les volumes proposés seront à la baisse et quelques interrogations sur la qualité du millésime subsistent.

François Poher, Directeur et Président du Directoire des Hospices Civils de Beaune rappelle les principaux enjeux de cette vente : « L’originalité de notre institution hospitalière se situe dans l’importance de son patrimoine. Le domaine viticole des Hospices de Beaune a été constitué au cours de l’histoire par des donations des meilleures appellations de Bourgogne (60 hectares) dont la production est chaque année commercialisée aux enchères le 3e dimanche de novembre dans le cadre de la vente de charité la plus célèbre au monde. Un domaine viticole historique qui sait s’adapter aux changements. »

Il rappelle aussi que la vente des vins des Hospices de Beaune permet d’assurer les investissements nécessaires aux besoins de santé du territoire, à savoir « l’amélioration des équipements médicaux et la modernisation des infrastructures. L’achèvement de la reconstruction du centre hospitalier Philippe le Bon représente un investissement de 70 millions d’euros réparti sur les 6 prochaines années. »

« La nouvelle collaboration avec Sotheby’s se doit de respecter les fondements et l’héritage séculaire de notre prestigieuse institution tout en contribuant à la renommée des Hospices Civils de Beaune et de ses vins à travers le monde. Tel est le défi de Sotheby’s, maison prestigieuse et expérimentée qui assurera la coordination et la promotion de la vente des vins des Hospices de Beaune pour les cinq prochaines années » ajoute-t-il Avant Sotheby’s, c’était la maison d’enchère Britannique Christie’s qui assurait l’organisation des enchères.

Autre grand moment, la Pièce du Président. Si le lot choisi n’a pas encore été communiqué, François Power explique : « les profits de la vente de la pièce de charité seront reversés à deux associations qui agissent en faveur des femmes. Un choix incontestable tant les enjeux sociétaux et de santé publique sont importants et correspondent à notre Histoire depuis Guigne de Salins. » Pour rappel, c’est en 1443 que Nicolas Rolin et Guigone de Salins se sont lancés dans la construction de l’Hôtel Dieu à Beaune afin d’y soigner les plus démunis. 

Ludivine Griveau, Régisseur du domaine viticole des Hospices de Beaune nous résume année 2021 qui restera comme l’une des plus compliquées depuis bien longtemps :

Mais avant elle, ce 5 octobre, le Bureau Interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) l’annonçait : « les vendanges sont pratiquement terminées et la région se dirige vers une demi-récolte, la plus faible de l’histoire contemporaine. »  D’après les estimations, les volumes sont en baisse d’environ 50% par rapport à la moyenne. Ce sont les blancs qui sont les plus touchés. Il n’est pas rare de voir des parcelles avec des rendements affichant plus de 80% de pertes.

Ludivine Griveau explique : « Ce millésime 2021 débute avec une situation climatique exceptionnelle dont le point de départ se situe fin mars lorsque les températures ont été anormalement élevées pour la saison et ont conduit à une véritable explosion de la végétation (plus de 30° pendant plusieurs jours NDLR). Il se poursuit avec le gel extrême de début avril durant trois nuits successives. » Le froid a parfois atteint moins de 8° au pire moment. Le tout suivi d’une pression sanitaire élevée pendant tout l’été avec le mildiou et l’Oïdiums.

« Le domaine a réussi à vaincre ces difficultés climatiques et cette pression sanitaire tout en respectant son approche dans le respect de l'environnement et sans produits chimiques de synthèse, grâce à deux de ses piliers. Le premier étant la force de son organisation constituée d'une équipe de 23 vignerons salariés engagés, soudés et fortement réactifs et le second lié à l’histoire parcellaire du domaine dont les vignes sont principalement situées en coteaux favorisant ainsi une bonne accessibilité an cas de météo capricieuse, » précise-t-elle encore.

Ludivine Griveau conclut sur la qualité : « L’heure est aux quantités modestes, avec un niveau qualitatif des jus et des raisins satisfaisants. Le millésime 2021 présente un très beau potentiel notamment en termes de saveurs. » Un message qui se veut rassurant mais qui souffre toutefois de la comparaison avec la qualité des années précédentes.

Mario Tavella, Président Sotheby’s France et Chairman Sotheby’s Europe qui succède à la maison Christie’s dévoile sa stratégie pour les enchères  : « Toute notre équipe, leader mondial des ventes aux enchères de vins, de l'Europe à l'Asie en passant par les Amériques, se réjouit d'attirer encore davantage l'attention sur le rôle fondamental des Hospices de Beaune, et sur la très haute qualité de leurs vins, grâce à notre savoir-faire, ainsi qu’aux relations que nous avons tissées avec nombre des plus grands amateurs et collectionneurs de vin du monde. »

« Avec cet événement, cette année marque aussi le lancement des ventes aux enchères de vins et spiritueux en France pour Sotheby’s » précise-t-il encore. « Cela fait plus de cinquante ans que la maison propose à ses clients des vins français, d’abord à Londres, puis à New York et ensuite à Hong Kong. L’expansion de nos ventes en France était très attendue et démontre tout le dynamisme du marché mondial dans ce domaine. »

Jamie Ritchie, directeur monde du département des vins, Sotheby’s complète : « La vente des Hospices de Beaune, la plus ancienne et la plus célèbre vente aux enchères caritative de vin du monde, présente des défis uniques. Ce nouveau partenariat nous offre l'opportunité de travailler avec leur équipe et de mettre à leur service le meilleur de nos compétences et expertise. Nous nous sentons investis d'une grande responsabilité envers tous ceux qui ont un intérêt au succès de la vente, notamment en expliquant aux potentiels nouveaux acheteurs son déroulement, son importance, ses objectifs et combien il est facile d’y participer. »

Beaucoup d’attente autour de cet évènement, donc rendez-vous le dimanche 21 novembre pour voir si l’exercice 2021 de ces enchères répond à l’attente de l’ensemble des acteurs de la filière.

Source : McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...

Commentaires des lecteurs