samedi 23 janvier 2021
Hospices de Beaune : un résultat bien supérieur aux attentes Photo: AFP

Hospices de Beaune : un résultat bien supérieur aux attentes

L’inquiétude planait autour de la 160e vente des Hospices de Beaune. La crise sanitaire allait-elle impacter les enchères?

La vente des Hospices de Beaune aurait dû se tenir le 15 novembre. Mais à la dernière minute, les Pouvoirs Publics l’avait suspendue à cause de la pandémie. Finalement, après de longues négociations, la date du dimanche 13 décembre a été retenue avec un protocole sanitaire particulier. Seuls 171 professionnels pouvaient être présents dans la salle, contre 600 habituellement. Les autres devaient enchérir par téléphone ou Internet. Néanmoins, la filière, tout comme les organisateurs, s’inquiétaient quelques heures encore avant le début des enchères: la limitation du nombre d’acheteurs et les atermoiements quant à sa tenue, ne doucheront-elles pas l’envie d’enchérir?

« Il y aura un impact pour les clients particuliers qui aiment vivre la vente et qui pouvaient se laisser porter par l’ambiance pour acheter », reconnaissait non sans inquiétude auprès de l’AFP Albéric Bichot, patron de la Maison éponyme, premier acheteur de la vente des Hospices.

À cela s’ajoutera la crise économique: « On sent une certaine frilosité de la part des acheteurs professionnels, français ou étrangers. Les gens mettent un budget moins élevé et certains vont passer leur tour », craignait-il.

Mais à 20h15, la vente est terminée et tout le monde est rassuré. L’heure des comptes a sonné et le produit des enchères des vins du domaine des Hospices de Beaune a récolté 12 776 600 € (- 0,75% par rapport à 2019), alcools compris, soit l'une des meilleures ventes de l'histoire, annonce la maison d’enchère britannique Christie’s. Les vins rouges ont été acquis pour 9 000 200 € (-1,14% par rapport à 2019) et les vins blancs pour 3 761 400 € (-4,32% par rapport à 2019).

Après une entame incertaine avec des prix de vente en légère baisse, les acheteurs ont été ''chauffés à blanc'' par la pièce des présidents. Un Clos de la Roche, une parcelle de grand Cru située entre Morey Saint Denis et Gevrey Chambertin.

Partie pour 780 000 euros, la pièce de charité, un fût de 228 litres, soit environ 288 bouteilles , a littéralement explosé le précédent record qui datait de 2015 (480 000 €).

« Dans le monde entier, les hospitaliers ont laissé leur santé et parfois leur vie pour nous. Aux Hospices civils de Beaune, près de 100 professionnels ont été contaminés et l'un d'entre eux, Marie-Cécile, n'est plus là », a lancé François Poher, directeur des Hospices, dans un discours-préambule aux plus anciennes enchères caritatives de vin au monde. « Aujourd'hui, vous êtes là pour eux », a-t-il ajouté, avant que le chanteur Marc Lavoine, parrain des enchères intervenant en visioconférence, ne déclare les enchères « officiellement ouvertes », déclenchant une succession de chiffres et de coups de marteau.

« On aimerait rendre hommage à tous les soignants, en France et dans le monde, qui luttent jour et nuit contre cette épidémie », a déclaré l'acheteur, un Chinois qui a voulu conserver l'anonymat et avait donné mandat à la maison Bichot. « On va surmonter cette épreuve humaine », a ajouté l'acheteur chinois sous un concert d'applaudissements.

Complétant les propos de son généreux acquéreur, Albéric Bichot indique: « Dans les 12 dernières années, 5 clients de la maison Albert Bichot ont acquis 6 fois la pièce des présidents et nous en ont, bien entendu, confié l’élevage. Ce n’est pas une surprise, car au-delà de notre savoir-faire technique dans l’élevage des vins, Albert Bichot et nos clients partagent fortement les valeurs des Hospices. Leur soutien, année après année, aux causes variées défendues par les associations caritatives, est un signe fort pour nos clients et notre maison de porter haut la devise des Hospices: de grands vins pour une grande cause.

Pour pousser les enchères, Marc Lavoine avait accepté de donner une guitare au vainqueur et de déjeuner avec lui. « Les soignants que nous avons applaudis au printemps, je ne les oublie pas », avait-il déclaré.

« C'est avec beaucoup d'émotion que je souhaite remercier chaleureusement les généreux acheteurs et donateurs de la célèbre "pièce de charité" qui a atteint un montant historique », a réagi Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France (FHF).

Une petite anecdote complémentaire: en fin d’enchère, la Maison beaunoise Joseph Drouhin a raflé quasiment l'intégralité des 19 pièces de beaune 1er cru Maurice Drouhin. Par rapport à l'an dernier, une hausse de 5,31% du prix moyen de la pièce est à noter.

Les professionnels peuvent être rassurés, la vente s’est bien passée, certains même n’en attendaient pas autant. Reste que la conjoncture pour le vignoble est tendue et nous pouvons nous interroger : cette vente n’est-elle pas le dernier rayon de soleil avant un futur hiver crépusculaire pour la filière déjà bien frappée par la crise économique?

Source: McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...

Commentaires des lecteurs