lundi 30 novembre 2020
Vente des Hospices de Beaune :  Un report de dernière minute

Vente des Hospices de Beaune : Un report de dernière minute

Mieux qu’un film dramatique ou qu’une série policière, le scénario de la vente des Hospices de Beaune, qui a réservé bien des surprises aux acteurs de la filière. Après quelques rebondissements, elle a été finalement annulée ce samedi 14 novembre en fin d’après-midi, à la veille de son déroulement.

« Acheter aux Hospices de Beaune est une tradition autant qu’un engagement », expliquait Albéric Bichot, président de la Maison Albert Bichot, suite à la vente des Hospices le dimanche 17 novembre 2019. Et la Maison n’avait pas départi à la tradition cette année-là en se portant acquéreur de 122 pièces (82 pièces de vin rouge et 40 pièces de vin blanc), soit près de 21% du total des pièces de la vente, pour un montant de 2 795 100 €. Sur les 10 dernières années, la Maison aura acquis 1002 pièces sur les 6257 vendues par les Hospices.

Il va sans dire qu’’à la suite de l’annulation de la vente, la réaction d’Albéric Bichot était attendue. Dans une note adressée à ses clients principaux il a indiqué: « Nous avons le regret de vous annoncer que la 160e vente des vins des Hospices de Beaune, qui aurait dû se dérouler le dimanche 15 novembre, est repoussée à une date ultérieure. Cette décision préfectorale a été rendue publique le samedi 14 novembre en début de soirée. Nous attendons avec impatience l’annonce de la prochaine vente, qui devrait être organisée dans les meilleurs délais, et nous ne manquerons pas de vous en informer. Nous restons bien entendu mobilisés et déterminés pour continuer à soutenir les Hospices de Beaune, comme nous le faisons depuis plus d’un siècle. »

Mais comment s’est déroulé ce film au scénario improbable? Début novembre, Alain Suguenot, le maire de la ville, les Hospices Civiles de Beaune et la société Christie’s annoncent, via des communiqués de presse successifs, que la vente est sauvée malgré le confinement décidé par le gouvernement quelques jours avant. La préfecture de Côte-d'Or valide une vacation qui se tiendra principalement en ligne, avec très peu d'acheteurs présents et à travers un protocole sanitaire strict. Quelques jours plus tard, le nom du parrain est dévoilé, ce sera Marc Lavoine, qui de chez lui et non en présentiel devra supporter l’enchère de la Pièce des Présidents, dont les fonds iront aux hospitaliers qui sont au front contre la pandémie. Vendredi 13 novembre, vers 20 heures, le Conseil des ventes volontaires (CVV), autorité qui régule les ventes aux enchères – donc Christie's –, suspend l'événement à la surprise générale.

La raison serait que la vente violerait les règles du confinement. Contestant cet argument, les organisateurs prétendent que cette décision est nulle de droit. Ce qu’ils redoutent surtout, c’est que la 160e édition de la vente soit autorisée uniquement sur Internet, risquant de ne pas attirer les gros acheteurs.

Ce samedi 14 novembre, vers 14h30, le directeur et président du directoire des Hospices Civils de Beaune affirme qu'un accord a été trouvé : la vente se fera tout de même, mais à huis clos, le CVV est d'accord. Pourtant à 19 heures, la décision de la préfecture tombe comme un couperet, elle annule la tenue ce 15 novembre à 14h30 de la vente tant attendue.

Ne souhaitant pas de polémique, les Hospices Civils de Beaune ont indiqué dans un communiqué que l'événement n'est que reporté et « sera organisé dans les meilleurs délais en prenant en compte toutes les remarques et contributions pour en améliorer encore les conditions et son bon déroulement  ».

« Nous sommes déçus, mais ce n’est pas non plus une catastrophe, la vente n’est que repoussée », résume Louis-Fabrice Latour, le président du Bureau Interprofessionnel du Vin de Bourgogne (BIVB) et de la maison de négoce éponyme. Soulignant que la filière des vins de Bourgogne résiste bien à la crise sanitaire (-7 % d'exportations en valeur en septembre), le négociant estime que « dans le fond, le négoce et les acheteurs seront là pour la vente si elle se tient dans les prochaines semaines, avant Noël. Mais pour la forme, après toutes ces palinodies entre les Hospices, la mairie, la préfecture et Christie's, quitte à annuler, il aurait été mieux de la faire il y a quinze jours ou trois semaines plutôt que du jour pour le lendemain, sans que les clients soient correctement informés », indique-t-il.

Une belle pagaille qui prête à sourire cette fois-ci, si la manifestation peut se dérouler dans de bonnes conditions prochainement. Néanmoins, beaucoup restent surpris de la réaction tardive du CCV et du préfet qui attendent la veille pour annuler une manifestation ô combien importante pour la filière viticole Bourguignonne.

Source: McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...

Commentaires des lecteurs