lundi 30 novembre 2020
La vente des vins des Hospices de Beaune aura bien  lieu malgré le contexte sanitaire

La vente des vins des Hospices de Beaune aura bien lieu malgré le contexte sanitaire

Malgré le confinement partiel décidé par le gouvernement français, la vente aux enchères des Hospices de Beaune se déroulera bien le dimanche 15 novembre en présentiel, mais avec les professionnels seulement.

Le suspense est levé depuis quelques jours. La célèbre vente de charité aura bien lieu, le communiqué de presse des Hospices de Beaune le confirme tout en établissant une forme de code de bonne conduite imposé aux participants: « La 160e vente des vins des Hospices de Beaune aura bien lieu le dimanche 15 novembre 2020. Cette vente aux enchères sera orchestrée par Christie’s sous les Halles de Beaune à 14 heures 30 précises dans un format raisonnable et raisonné principalement réservé aux acheteurs professionnels présents sur place, tandis que les acheteurs particuliers français et du monde entier pourront également participer aux enchères par téléphone ou en ligne. »

Afin de respecter au mieux la distanciation sociale, les Hospices Civils de Beaune et Christie's  imposent un protocole sanitaire strict. Ainsi, il est exigé aux participants assis sous les Halles de :

  • Porter un masque en toute circonstance depuis la sortie de leur véhicule ou domicile. Le port du masque est obligatoire durant toute la durée de la vente sauf pour le commissaire-priseur. Pour des questions d'hygiène, il leur sera demandé de changer de masque après 4 heures d'utilisation (prévoir un masque de rechange);
  • Se présenter à l'entrée indiquée sur le ticket acheteur à partir de 13h45 (début de la vente à 14h30;
  • Se laver les mains avec de la solution hydroalcoolique à l’arrivée;
  • Rejoindre sa place assise numérotée directement sans aucun contact;
  • Respecter la distanciation sociale avec les autres participants (pas de changement de place autorisé, une chaise sur deux, pas de discussion penchée vers son voisin...);
  • Limiter ses déplacements au strict nécessaire (accès aux sanitaires et sortie). Seul le personnel en charge de l'organisation de la vente (nombre limité au strict nécessaire) pourra se déplacer.

D'une manière générale, le nombre de personnes présentes sera très fortement limité : l'accès au public ne sera pas autorisé, rappelle le communiqué.

Le parrain cette année de la pièce de Charité dite Pièce des Présidents est le chanteur et acteur Marc Lavoine. Les Hospices Civils de Beaune et le Château de Chambord font œuvre commune pour proposer une pièce d’exception qui sera vendue au profit des hospitaliers de France victimes de la COVID-19 afin de rendre hommage à leur engagement en première ligne depuis plusieurs mois.

Il s’agira cette année d’un Clos de la Roche Grand Cru, dans le vignoble de la Côte de Nuits. L'an dernier, en 2019, la "pièce des présidents" avait été adjugée pour 260 000 euros, au profit l’Association Autour des Williams et l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière.

Concernant le reste de la vente de Charité, ce sera pas moins de 630 pièces de vin qui seront proposées aux enchères, dont 156 pièces de blancs et 474 pièces de rouges qui s’annoncent là aussi de très belle qualité. Le communiqué des Hospices précise que 2020 a été une année très précoce, les vendanges se sont déroulées entièrement en août, du 18 au 29, avec un état sanitaire des raisins presque parfait, la pression des maladies cryptogamiques ayant été contenue. Les vignes n’ont en outre pas connu de situation caniculaire comme cela avait été le cas en 2019 et la vinification a été adaptée par Ludivine Griveau, la régisseuse du domaine. Pour les rouges, notamment, les macérations préfermentaires à froid ont été plus longues que d’habitude afin de conserver un maximum de fraîcheur fruitée dans les vins (les macérations à chaud de fin de fermentation alcoolique ayant pour leur part été écourtées).

Afin d’éviter toute polémique quant au maintien de cette manifestation majeure pour le secteur vitivinicole et la Bourgogne en particulier, le maire de Beaune, Alain Suguenot, estime que "la pire des choses aurait été de ne pas l’organiser, car il s’agit en tout premier lieu d’assurer les ressources permettant de pérenniser les investissements nécessaires à l’Hôpital, car je rappelle que l’ensemble des travaux de rénovation sont entrepris grâce aux fruits de cette vente, sans dotation extérieure et sans financement de l’État. À travers cette décision, c’est aussi l’œuvre de bienfaisance et de charité de Nicolas Rolin et de Guigne de Salins que nous poursuivons, puisque la pièce de charité bénéficiera cette année directement aux personnels soignants, à travers la FHF et le CGOS." Rappelle-t-il.

Il va sans dire que la 160e vente aux enchères aura un côté quelque peu particulier du fait du contexte sanitaire. Quel en sera ou non l’impact sur le montant de la vente? Allons-nous battre de nouveaux records? La qualité du millésime pourrait le permettre. Mais cette vente sera aussi un révélateur pour savoir où en est le moral des acheteurs tant en France qu’à l’international, du fait de la récession économique. À suivre, donc de près, la semaine prochaine!

Source : McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...

Commentaires des lecteurs