vendredi 27 novembre 2020
Les Foires aux Vins dans les enseignes de la Grande distribution française ont marqué le pas cet automne

Les Foires aux Vins dans les enseignes de la Grande distribution française ont marqué le pas cet automne

Plusieurs communiqués de presse étaient parus depuis quelques semaines: les Foires aux Vins en France, une institution qui a plus de quarante ans, ont connu une baisse de chiffres d’affaires dans l’ensemble des enseignes de la Grande Distribution. Récoltées par la revue spécialisée Rayon Boissons, les statistiques font parler les experts sur la fin d’un modèle, mais pas sûr que tout le monde se pose la bonne question…

Qui l’aurait imaginé il y a encore quatre ou cinq ans? Durant les foires aux vins de l’automne 2019, «les sept principaux groupes de distribution et enseignes de supermarchés essuient une nette baisse des ventes à -10%» annonce Rayon Boisson. Confirmant les données des panels Nielsen, le mensuel précise que le leader Leclerc affiche une baisse limitée de 4% de son activité entre 2018 et 2019 (avec 95 M€ de chiffre d’affaires cette année). Le challenger Carrefour encaisse une chute de 15% de ses ventes (pour 88 M€), comme Intermarché avec -16% (80 M€) et Auchan avec -22% (45 M€). Système U limitant la casse avec -7% (45 M€).

«Les raisons sont nombreuses pour expliquer ces mauvais résultats entre des promotions en berne, une désaffection des grands crus ou encore une offre saturée. Dans sa forme actuelle, cette institution du calendrier promotionnel des enseignes a certainement vécu ces dernières heures», prophétise Rayon Boissons.

Vitisphère, dans un article paru sur son site ce mardi 10 décembre, reprend le constat partagé par Jean Glussot, l’expert distribution et vins chez Nielsen, qui expliquait il y a quelques semaines que «le rebond viendra d’un travail de fond sur le rayon avec trois axes prioritaires: des partis-pris forts sur l’assortiment sont nécessaires pour se démarquer, notamment face aux cavistes en ligne; la théâtralisation du rayon, dans la lignée des initiatives d’espaces caves à vin dans les magasins; un véritable effort de pédagogie auprès des consommateurs pour les accompagner dans leurs choix dans ce rayon si riche en références et en labels (bio, biodynamie, CAB, HVE, nature, sans souffre, vegan…).»

D’autant qu’au-delà d’une règlementation des appellations historiquement compliquée et des nouvelles normes, l’éducation du consommateur a été oubliée. D’un côté, ce dernier est victime de l’hygiénisme ambiant et d’une lutte contre le vin par nos propres pouvoirs publics et en particulier le ministère de la santé et l’autre des professionnels qui concentrent leurs efforts promotionnels sur l’export oubliant le marché hexagonal.

Il n’en reste pas moins que le vrai problème vient de la très forte augmentation des prix des Crus Classés Bordelais ces dernières années, même sur des millésimes jugés difficiles alors qu’ils étaient le produit d’appel principal de ces manifestations d’automne dans les grandes et moyennes surfaces. Cette année, c’était le 2017 qui était le millésime dominant dans les foires. Année décevante en comparaison de ce qui avait été proposé aux consommateurs ces deux dernières années: 2015 et 2016. Dès lors faut-il vraiment s’étonner de la baisse sensible des ventes?

Tous les spécialistes en marketing pourront chercher des formule magiques pour relancer les Foires aux Vins mais la seule bonne formule, c’est le bon rapport qualité prix, ce qui n’est plus vraiement vrai avec l’inflation de bien des flacons. Il sera intéressant de suivre les Primeurs cette année à Bordeaux pour voir comment réagissent les professionnels de la place. À suivre…

Source: McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...

Commentaires des lecteurs