lundi 17 février 2020
Hospices de Beaune : une vente historique à bien des égards

Hospices de Beaune : une vente historique à bien des égards

Le millésime 2019 des Hospices de Beaune, marqué par de petits rendements à cause d'une météo compliquée et capricieuse, s’est déroulé le dimanche 17 novembre au cœur de la Côte d’Or. Une vente historique à bien des égards.

Tout d’abord, à 20h25. Dernier coup de marteau pour la dernière adjudication et le moment de faire les comptes: le résultat total des ventes atteint 12 023 560 €, avec une hausse du prix moyen de la pièce de 21,53%, alcools compris.

Ensuite, la pièce des Présidents a fait mieux que l'an passé: 230 000 euros en 2018, mais bien loin du record de 2015, 480 000 euros, cette fois-ci la pièce de charité des présidents s'est adjugée à 260 000 euros ce dimanche. C'est Alaor Pereira, un acheteur brésilien fidèle de l'événement, qui a acquis le Corton grand cru Les Bressandes. "Les vins de la pièce des Présidents sont des vins spéciaux. Le travail fait par les Hospices de Beaune est magnifique", a commenté M. Lino, importateur de vin au Brésil, avant d'ajouter: "Mais je fais une bonne affaire parce que je vais recevoir un vin merveilleux".

La plus célèbre vente aux enchères de vin au monde, sous le marteau de Christie's, a proposé aux professionnels 589 pièces de vin cette année, issues de 50 cuvées (33 de rouge et 17 de blanc). C'est bien moins que la récolte de l'an dernier, qui avait atteint un record avec 828 pièces. Pour mémoire, chaque pièce (tonneau) contient 228 litres.

«La récolte de cette année est modeste en quantité mais très réussie», a précisé à l'AFP Ludivine Griveau, première femme maître des chais des Hospices de Beaune.

Première responsable de ce rendement en baisse, la météo: si l'hiver a été marqué par un déficit de pluie et des gelées, la canicule de juin et les orages et grêles de juillet ont aussi suscité l'inquiétude. «La floraison était chaotique: sur certains pieds, il y avait des grappes toutes faites et des jeunes fleurs à la fois», précise celle qui a décidé de traiter le domaine avec des produits 100% bio cette année.

Récolté tôt (le 9 septembre), le millésime 2019 présente «des taux d'alcool similaires à ceux de l'année dernière mais plus d'acidité, une touche typique des vins de Bourgogne, et un tanin séducteur», a-t-elle ajouté à l’AFP.

Le basketteur Tony Parker, la journaliste Ophélie Meunier et l'acteur François-Xavier Demaison rejoint en dernière minute par Christophe Lambert en remplacement de Gérard Depardieu, étaient les parrains de la vente de charité des Hospices. Cette année, la «pièce des présidents» était un Corton Bressandes, grand cru de Bourgogne spécialement assemblé au profit de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière et de l'association Autour des Williams, qui soutient la recherche contre le syndrome de Williams, une maladie génétique.

Avec de tels tarifs, les Vins des Hospices deviennent des vins dédier à quelques collectionneurs voir spéculateurs, peu de chance donc que les amateurs puissent y goûter un jour… C’est aussi un signal fort pour les prix à venir sur le reste de la production Bourguignonne. À suivre, donc…

Source: McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...

Commentaires des lecteurs