vendredi 15 novembre 2019
Château La Tour de Mons à Margaux change de mains Source photo:sudouest.fr

Château La Tour de Mons à Margaux change de mains

Le vignoble français change de mains régulièrement et le vignoble girondin en est l’un des plus actifs. Des ventes plus ou moins spectaculaires sont annoncées chaque année liées à des successions familiales ou a des changements de politique de quelques grandes marques du luxe, de l’industrie ou des banques et assurances détenant ou souhaitant détenir un vignoble. Ces ventes sont rarement franco-françaises et depuis quelques années, les Chinois sont particulièrement actifs. Mais cette fois-ci, la vente se fait entre des structures de l’hexagone: le Crédit Agricole Grands Crus et la famille Perrodo, déjà propriétaire du Château Labégorce, aussi à Margaux.

Le prix des vins à Bordeaux, et particulièrement dans le Médoc, a explosé depuis le début des années 2000. Si bien que des étiquettes sont devenues hors de portée des amateurs, certaines ont su garder un prix relativement raisonnable. Le Château La Tour de Mons fait encore partie de cette catégorie du bon rapport qualité/prix.

Le Château La Tour de Mons détient un vignoble de 46 hectares. L’encépagement est quelque peu atypique, puisqu’il est réparti en majorité de Merlot à 56%, 38% de Cabernet Sauvignon et 6% de Petit Verdot. La production annuelle moyenne est d’environ 160 000 bouteilles. Il est classé Cru Bourgeois lors du classement de 1936. Le second vin s’appelle le Marquis de Mons.

Fort d'un historique de plusieurs siècles, le Château La Tour de Mons est une propriété d'un seul tenant, véritable clos, établie dans la partie nord de l'appellation Margaux, sur les bords de la Garonne. Plusieurs générations se sont succédées sur ces terres depuis l'origine du château, au XIIIe siècle. De ses nombreux propriétaires, l’histoire retiendra Pierre de Mons, qui entre en possession du domaine en 1623 et lui donna son nom. Le domaine appartiendra à ses descendants jusqu'à la fin du XXe siècle avant que le Crédit Agricole Grands Crus en fasse l’acquisition.

Depuis plusieurs mois, le Crédit Agricole avait signifié sa volonté de se séparer de deux propriétés bordelaises, deux crus bourgeois, qu’il possédait au sein de la structure CA Grands Crus. Château Blaignan en appellation Médoc et château La Tour de Mons en appellation Margaux sont donc en vente.

Si le premier n’a toujours pas trouvé acquéreur, le Crédit Agricole vient d’annoncer la cession du Château La Tour de Mons à la SC Château Labégorce. Située elle aussi à Margaux, cette propriété est détenue par la famille Perrodo.

Classée au 10e rang des plus grandes fortunes françaises par le magazine Challenges, la famille Perrodo est propriétaire du groupe Perenco, fondé par Hubert Perrodo, spécialisé dans la production de pétrole. C’est le fondateur du groupe qui avait réalisé l’acquisition du Château Labégorce dès 1989, avant de racheter Château Labégorce-Zédé en 2005 (intégré depuis à Château Labégorce) et Château Marquis d’Alesme Becker, troisième grand cru classé du Médoc, en 2006. Le vignoble s’étend sur 65 hectares environ.

Reste à savoir si l’étiquette va perdurer ou si le vignoble va s’agrandir sous le nom de Château Labégorce? Les rumeurs vont bon train à ce sujet.

Comme le veut la formule consacrée sur ce type de cession : le montant de la transaction n’a pas été communiqué. Mais cette fois-ci, la propriété reste dans des mains françaises.

Source: McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...

Commentaires des lecteurs