lundi 18 novembre 2019
L'Australien TWE investit en rachetant un château dans le Médoc

L'Australien TWE investit en rachetant un château dans le Médoc

L’un des principaux acteurs des vins australiens dans le monde, TWE, propriétaire entre autre des marques australienne Penfolds et californienne Beaulieu Vineyard, achète le célèbre cru bourgeois médocain, le Château Cambon la Pelouse.

La nouvelle vient d’être donnée par une dépêche de l’AFP (Agence France Presse) en fin de semaine dernière, le groupe viticole australien Treasury Wine Estates (TWE) a acheté cet été son premier vignoble en France: le château Cambon la Pelouse, cru bourgeois du Médoc. Situé à Macau, ce domaine de 65 ha en AOC Haut Médoc produit environ 400 000 bouteilles par an. Il appartenait à Jean-Pierre Marie, dont les enfants n'ont pas souhaité reprendre le vignoble. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

La propriété s’était faite remarquée cette année car elle avait remporté la 9e Coupe des crus bourgeois qui avait eu lieu le lundi 13 mai 2019, à l'occasion de Vinexpo Bordeaux, en partenariat avec le journal «Le Point».

Selon le Journal Les Échos, les chiffres de cette maison australienne sont proprement incroyables lorsque l’on regarde cette entreprise avec nos lunettes d’Européen, Treasury Wine Estates est un groupe coté à la Bourse de Sydney, avec un chiffre d'affaires de 2,4 G$ en 2018, récoltant 13 000 hectares de vignes en Australie, en Nouvelle-Zélande, aux États-Unis et en Italie. De quoi produire plus de 415 millions de bouteilles, vendues dans une centaine de pays, sous 70 marques dont quelques-unes distribuées en France comme le haut de gamme de Penfolds. Aujourd’hui, le groupe revandique plus de 3400 employés.

« C'est le premier vignoble acheté en France. Nous avons déjà un partenariat avec Thienot (Champagne). On a un réseau de distribution et de commercialisation en Asie très important et très implanté, on va vendre des vins d'appellation française sur le marché asiatique pour augmenter nos parts de marché », selon Sébastien Long, gérant du château et un des responsables de TWE en Europe continentale.

Nous noterons que si les principales transactions s’étaient faites avec des Chinois ces dernières années, cette fois-ci se sont des Australiens qui investissent dans le Bordelais. D’autres rumeurs de cession bruissent en ce moment dans la région concernant d’autres propriétés qui pourraient passer dans des mains étrangères; à suivre, donc…

Source: McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...

Commentaires des lecteurs