jeudi 22 août 2019
Sauternes : une barrique tout en cristal au Château Lafaurie-Peyraguey pour les 400 ans du domaine

Sauternes : une barrique tout en cristal au Château Lafaurie-Peyraguey pour les 400 ans du domaine

Pour vendre leur vin, aussi bon soit-il, les propriétés doivent communiquer et trouver de nouvelles idées afin de se démarquer de leurs concurrents. Cette fois-ci c’est une barrique tout en cristal, avec à l’intérieur, 225 litres de Sauternes du millésime 2013. Cette pièce unique au monde, signée des ateliers Lalique, orne depuis quelques semaines le château Lafaurie-Peyraguey, dont elle célèbre les 400 ans d’existence, nous révèle une dépêche AFP.

Très régulièrement, l’appellation Sauternes fait parler d’elle dans les médias, souvent pour évoquer l’excellence de ce vin unique au monde à la robe d’or, mais aussi parfois pour évoquer la crise qui touche ce précieux nectar, dont le consommateur semble s’être détourné depuis quelques années. Pour y remédier, la communication est un outil, soit via la diversification. Depuis quelque temps, l’offre oenotourristique s’est fortement développée à Sauternes avec l’apparition de nouveaux chais ultramodernes, des caveaux de dégustation tournés vers la vente, la création d’hôtels-restaurants haut de gamme dans les propriétés, soit par le lancement de nouvelles cuvée avec des assemblages quelque peu différents du vin principal et de nouveaux contenants et étiquettes très modernes à l’instar du château Filhot, qui, il y a quelques années, avait créé lune bouteille en forme de lingot d’or et plus récemment une cuvée Zesst, une bouteille de 50 centilitres avec un Sauternes tout en fraîcheur.

Aujourd’hui, c’est une barrique en cristal qui est à l’honneur, au château Lafaurie-Peyraguey. Elle a la taille et la forme d’une barrique bordelaise, pèse près de 400 kilos une fois remplie du précieux vin liquoreux de Sauternes. Ses cerceaux sont en cuir. Son fond transparent est illustré d’une reproduction d’une gravure de René Lalique de 1928 intitulée « Femme et raisin », qui figure également sur les bouteilles de ce premier grand cru classé en 1855.

L’AFP nous indique que pas moins de douze corps de métier et deux ans de travail ont été nécessaires pour la réaliser, l’assembler et la décorer dans la manufacture Lalique à Wingen-sur-Moder (Bas-Rhin). En revanche, son prix de revient n’a pas été indiqué.

Cette pièce a été créée à l’occasion des 400 ans du château Lafaurie-Peyraguey, propriété du groupe Lalique et de son PDG Silvio Denz. « L’idée est d’en faire un objet d’exposition pour témoigner de cette convergence entre le cristal et le vin. Du cristal qui habille le vin, c’est une première mondiale », a indiqué à l’AFP David Bolzan, directeur-général des Vignobles Silvio Denz.

« Elle est faite pour être en exposition, car trop fragile et trop lourde pour être utilisée. Elle contient le premier millésime que Silvio Denz a fait : 2013 », a-t-il poursuivi, et représente une « fusion entre l’or de Sauternes et le cristal d’Alsace », selon le groupe.

Ce fût d’exception est exposé dans un des chais de ce château, qui abrite également un hôtel-restaurant de luxe. Elle a été bénie le 3 décembre 2018 par un prêtre, tout comme la chapelle jouxtant les chais. Pour mémoire, Lafaurie-Peyraguey est une propriété avec 37 hectares de vignes en production.

La barrique est la dernière née d’une série de pièces uniques en cristal exposées à la vinothèque du château, dont une Impériale (bouteille de six litres) et une caisse transparente de six bouteilles.

Si l’on connait l’influence bénéfique du chêne sur l’élevage du Sauternes, il n’est pas précisé quelle sera l’importance dans le temps du cristal sur ce précieux breuvage au millésime 2013 capricieux…

Source: McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...

Commentaires des lecteurs