lundi 17 juin 2019
Mouton Rothschild a révélé le nom du dessinateur de l’étiquette du millésime 2016

Mouton Rothschild a révélé le nom du dessinateur de l’étiquette du millésime 2016

Ça y est, l’information a été révélée au grand public par les propriétaires du château Mouton Rothschild en cette fin d’année 2018: nouveau millésime, le 2016, nouvelle étiquette, et donc nouvel artiste. Et qui désormais va s’inscrire, après Picasso, Dali, Bacon, Warhol, Anish Kapoor, Jeff Koons et même le prince Charles (en 2004), dans l’histoire des étiquettes de Mouton?

La réponse est, ou "the winner is": le Sud-Africain William Kentridge. Ce peintre, sculpteur, vidéaste et metteur en scène a choisi "Les triomphes de Bacchus", représentant en noir et presque blanc de joyeuses silhouettes sur un bandeau en haut de l'étiquette. Ce natif de Johannesburg est le premier Africain à illustrer le château Mouton.

emmanuel rothschild2016

Pour mémoire, l’histoire autour des étiquettes a débuté en 1924, à l’occasion de la première mise en bouteille au Château. Une étiquette spécifique est réalisée pour l’évènement par l’affichiste Jean Carlu. Cette étiquette est, depuis 1994, sur les bouteilles du vin Petit Mouton.

Par la suite, c’est en 1945 que l’histoire, voire le rite, s’installe. Le baron Philippe de Rothschild décide, avec la Victoire de 1945, de célébrer en illustrant l’étiquette de Mouton Rothschild par le V de la Victoire. Elle est dessinée par Philippe Jullian. Depuis, chaque année, divers artistes réalisent les étiquettes du Château Mouton Rothschild.

Il est à noter que les auteurs ne sont pas rémunérés pour leur œuvre. Ils reçoivent par contre des bouteilles de deux millésimes différents, dont celui qu’ils illustrent. Le Sud-Africain William Kentridge ne sera pas déçu, car l’année 2016 est une très belle réussite.

En 1945, c’était un pari à l’époque plutôt audacieux pris par le propriétaire de ce 1er cru classé de 84 hectares de vignes situé à Pauillac (Gironde) dans l’univers plutôt conventionnel et austère, pour ne pas dire autre chose du quai des Chartrons. Résultat? Ces millésimes sont aujourd’hui des collectors ultra recherchés.

Source: McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...

Commentaires des lecteurs