mardi 16 octobre 2018
La Maison Bichot lance une gamme des cépages bourguignons en Languedoc

La Maison Bichot lance une gamme des cépages bourguignons en Languedoc

L’une des plus prestigieuses maisons de négoce de Beaune lance une nouvelle gamme de vins en rouge et en blanc, conçus à partir des terroirs audois et des fûts bourguignons, afin de se positionner sur un nouveau marché pour elle et offrir aux consommateurs une gamme de Chardonnay et de Pinot Noir permettant de compléter la gamme proposée par la marque Albert Bichot. 

Depuis bien longtemps, les grandes maisons de Bourgogne ne se contentent plus de vendre les vins de leur somptueuse région. En effet, la Maison Drouhin a investi autrefois dans un domaine de l’Oregon, aux États-Unis; la grande maison chablisienne Laroche en a fait de même en investissant dans le Pays d’Oc avec le domaine Mas La Chevalière ou encore la Maison Louis Latour, qui a investi en Ardèche pour commercialiser des vins de Pays, ou plus au sud, le négociant du Beaujolais Georges Dubœuf, qui a aussi investi dans le Languedoc pour proposer une large gamme de vins de cépages, et cette liste n’est pas exhaustives !

Dans le même esprit, la maison Albert Bichot, fondée en 1831, sort de son pré carré bourguignon et a présenté une nouvelle gamme « Horizon » au salon Vinisud à Montpelier courant février: soit deux cuvées de chardonnay et de pinot noir produites à Limoux, en vins de France. Cette cuvée Horizon n’a pas revendiqué pour le moment la dénomination « Pays d’Oc IGP » pour garder la liberté de lancer l’élevage en fûts au plus vite sans avoir le besoin d’attendre l’agrément d’InterOc, a indiqué Bernard Serveau, le directeur technique de la maison beaunoise.

« Nous avons une expertise suffisamment forte sur les cépages emblématiques de Bourgogne pour essayer de les faire s’exprimer ailleurs. Notre « Horizon », ce n’est pas l’autre bout de la terre, c’est une zone de terroirs », résume Vincent Guionet, le directeur des ventes de la maison Bichot, qui souligne en outre que l’altitude du vignoble de Limoux lui donne un air de cousin germain avec les climats bourguignons, rapporte le site Vitisphère.

Limoux est situé à l’ouest des Corbières, au pied des Pyrénées, à une altitude variant entre 250 et 450 mètres, et bénéficie d’un climat plutôt tempéré apportant une certaine fraîcheur, une rareté dans le Languedoc.

N’ayant pour l’instant pas investi dans le vignoble, la maison Bichot a établi un partenariat avec un domaine lui fournissant déjà des vins Pays d’Oc IGP pour l’export. Le nom de ce dernier n’a pas été communiqué. Concrètement, le négociant bourguignon a fourni la cuverie, acheté les raisins, réalisé les vinifications et l’élevage. Le tout piloté par Alain Serveau, qui suit l’ensemble du programme. « C’est du négoce moderne, implanté dans son terroir, tout en gardant son fil directeur. On ne s’en cache pas, on l’assume, et pire, on le revendique », indique à Vitisphère Vincent Guionet.

La maison Bichot n’a pas souhaité communiquer sur les volumes produits, mais indique qu’à terme le projet se veut très ambitieux. Après un premier millésime d’essai en 2015, la production 2016 rentre actuellement en phase de mise en marché, en France et à l’export. Cette commercialisation devrait s’effectuer à un prix de vente de 8 euros en France  et 10 dollars aux États-Unis, précise encore le site Vitisphère.

Source: McViti

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...

Commentaires des lecteurs