samedi 22 février 2020
Le Port de Montréal accueille le premier navire océanique de 2020

Le Port de Montréal accueille le premier navire océanique de 2020

L'Exeborg est devenu le premier navire océanique à avoir atteint le Port de Montréal sans escale en 2020 alors qu'il a franchi le 3 janvier à 2h11 la limite aval du Port, située à la hauteur de Sorel.

L'Exeborg, sous le commandement du capitaine Qin Xiao Fei, est un vraquier opéré par l'armateur Wagenborg Shipping et représenté à Montréal par l'agence Lower St-Lawrence Ocean Agencies Ltd. Le navire avait quitté le port de Sauda en Norvège le 21 décembre dernier.

Il a accosté tôt en matinée au quai 42, au terminal opéré par Logistec.

Le capitaine Qin Xiao Fei recevra lundi le 6 janvier, dans le cadre d'une cérémonie officielle, la Canne à pommeau d'or, un trophée décerné chaque année au capitaine du premier navire océanique à atteindre le Port de Montréal sans escale. Cette cérémonie marquera le 181e anniversaire de cette grande tradition du monde maritime.


À propos du Port de Montréal

Exploité par l'Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l'offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L'APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d'interprétation portuaire.

L'APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d'entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l'implication, la coopération et la transparence. L'activité portuaire soutient 19 000 emplois et génère des retombées économiques de l'ordre de 2,6 milliards de dollars par année.