mercredi 25 novembre 2020
Roumanie : quand y aller, comment s’y rendre et quoi voir?

Roumanie : quand y aller, comment s’y rendre et quoi voir?

Peu importe la période de l’année, la Roumanie a toujours quelque chose à offrir à tous les styles de voyageurs : du ski dans les montagnes des Carpates aux escapades sur les plages bordant la mer Noire, avec en prime un heureux mariage d’histoire et de mystère.

L’engouement pour ce joyau d’Europe de l’Est s’intensifie année après année. La Roumanie a accueilli 15,7 millions de visiteurs en 2018, en hausse par rapport aux 12 millions en 2017. De ce total, les touristes internationaux représentent 2,2 et 2,75 millions, respectivement.

Prêts à réserver votre séjour?

Bucarest : l’un des grands centres historiques d’Europe

De l’époque romaine au communisme, en passant par le Moyen-Âge, la Roumanie a bien des choses à raconter.

Le passé se mêle au présent à Bucarest, où les voyageurs peuvent jouir d’une expérience urbaine contemporaine dans l’un des grands centres-villes historiques de l’Europe. Surnommé la Vieille Ville, le centre-ville de Bucarest est l’endroit par excellence pour le magasinage, les repas au restaurant et la vie nocturne. On y trouve aussi quantité de bâtiments historiques et de monuments importants, y compris la Cour royale et l’église Stavropoleos.

La ville abrite également le musée du village roumain Dimitrie Gusti, un musée en plein air présentant 272 demeures historiques de l’ensemble du pays, et dont certaines remontent au 17e siècle.

En plus du château Peles, le château Bran – le château de Dracula – est probablement la plus connue des forteresses médiévales roumaines, stimulant l’intérêt des visiteurs en raison de son association historique – souvent contestée – avec Vlad l’Empaleur, mieux connu pour avoir servi d’inspiration au célèbre vampire de Bram Stoker.

Les visiteurs sont toutefois invités à troquer leur crucifix et leur ail pour un appareil photo en visitant cette structure unique, construite dans une falaise surplombant la ville de Brasov.

Lire l'article complet: PAX Nouvelles du 17 juin 2019