mercredi 8 avril 2020
Une stratégie nationale du tourisme en devenir par Louis Rome

Une stratégie nationale du tourisme en devenir par Louis Rome

Malgré la tempête de neige qui a assailli l’ensemble du Québec, mercredi dernier, plus d’une centaine d’invités ont bravé dame nature pour participer à une conférence de la ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly. L’événement, organisé par la Chambre de commerce d’industrie de Québec (CCIQ), était sous le thème: Le tourisme – Faire tomber les barrières pour stimuler la croissance économique et la création d’emploi.

Dès le début de la conférence, M. Jacques Topping, président du CA de la CCIQ et plus tard, André Roy, directeur général de l’Office du Tourisme de Québec (OTQ) ont su donner le ton en créant un climat propice pour une conférence conviviale. La ministre Joly, manifestement à l’aise dans un tel contexte, a pu nous livrer sa réflexion sur l’élaboration de la nouvelle stratégie fédérale en matière de tourisme qui devrait être livrée d’ici le début de l’été.

LA DÉMARCHE

Entamée en novembre 2018, la tournée pancanadienne de la ministre va se poursuivre pour aller à la rencontre d’acteurs de l’industrie du tourisme d’un océan à l’autre, afin de recueillir leurs avis et leurs commentaires pour l’élaboration de la nouvelle stratégie canadienne du tourisme.

Dès le début de sa tournée, Mélanie Joly avait annoncé la création du Comité-conseil sur l’emploi et l’économie du tourisme qui a comme mandat de formuler des conseils et faire des recommandations à la ministre sur les pistes possibles pour accroître le tourisme et en rehausser la compétitivité. Le comité, composé de treize membres, est présidé par Frank McKenna, l'ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick. Le Québec est représenté sur le comité par Raymond Bachand, Liza Frulla et Claudine Roy.

La démarche de la ministre Joly repose aussi sur le rapport (décembre 2018) de la firme McKinsey & Company réalisé en collaboration avec Destination Canada: Exploiter le potentiel de l’économie touristique canadienne.

Lire la suite: TourismExpress du 18 février 2019