jeudi 20 septembre 2018
Des croisiéristes impatients d'arrêter à Kamouraska

Des croisiéristes impatients d'arrêter à Kamouraska

Huit croisiéristes québécois ont signifié leur intérêt à arrêter à Kamouraska dès que la réfection du quai Taché sera complétée. Parmi ceux que Le Placoteux a contactés, certains voient déjà tout le potentiel qu’offre cette escale.

Vice-présidente des Croisières M/S Jacques-Cartier, Maryse Camirand est du nombre de ces croisiéristes qui ont appuyé le projet de Patrimoine maritime Kamouraska auprès de Tourisme Québec. « La croisière maritime et fluviale est un produit de plus en plus en demande à travers le monde. C’est une tendance qu’on vit chez nous également et il est important de se positionner rapidement en ce sens au Québec », déclarait-elle.

Aux Croisières Lachance, entreprise basée à Berthier-sur-Mer, près de Montmagny, on appuie également le projet de Kamouraska. Toutefois, le copropriétaire, Dominic Lachance, ne parle pas nécessairement de départs réguliers, si jamais le projet se concrétise. « On regarde surtout pour des nolisements, ou des départs spéciaux. On a souvent des demandes pour partir de la rive sud vers le Casino. À partir de Kamouraska, c’est plus direct que de Saint-Jean-Port-Joli », mentionne-t-il à titre d’exemple.

Même son de cloche pour les Croisières AML. « On ne parle pas nécessairement de départs réguliers, mais on reçoit régulièrement des demandes de nos clients pour aller à Kamouraska et nous disposons de bateaux qui seront en mesure de s’y rendre », d’indiquer Marie-Josée Tremblay, conseillère en communications chez Croisières AML.

Source: TourismExpress du 15 février 2018