lundi 20 mai 2024
À Montréal en 2012 À Montréal en 2012

Jean-Pierre Ferland, l’ami des sommeliers, par Jacques Orhon

Depuis le départ de Jean-Pierre Ferland, tout le monde est unanime. Il fut un immense artiste, un des GRANDS de la chanson francophone !

Avant de m’installer au Québec en 1976, je chantais déjà quelques unes de ses chansons. Et je remercie la vie parce que cinq ans plus tard, il venait manger à la maison à Ste-Agathe-des-Monts, dans notre restaurant, quand il chantait au Patriote. C’était en août 1981. Et puis, grâce à Raquel Vallejo, j’allais à nouveau le côtoyer, tout d’abord à l’occasion du Festival du Vin des Laurentides pour lequel il était le président d’honneur. À partir de ce moment, il sera un supporter des sommeliers québécois et de l’ACSP, notre association.

Voici quelques dates : du 16 au 25 août 1991, avec le dernier soir un récital au Manoir St-Sauveur pour notre gala de la finale du concours du Meilleur sommelier du Québec. Puis pendant une dizaine de jours, du 19 au 28 juin 1992. Il interpréta quelques chansons lors de notre gala à la Station Mont-Tremblant. Je me souviens de rencontres préparatoires et d’échanges à L’Eau à la Bouche où nous devisions tous les deux autour d’une bonne bouteille sur les vertus de la musique et du vin.

D’une gentillesse rare et d’une simplicité désarmante, il me racontait les souvenirs de ses débuts en France. Nous nous sommes revus plusieurs fois, et c’est ainsi qu’il accepta spontanément de jouer avec sa compagne le rôle des convives dans le cadre de la finale du concours du Meilleur Sommelier du Monde à l’hôtel Bonaventure le 7 octobre de l’An 2000.

Nous nous sommes croisés à d’autres occasions, et je tiens ici à lui redire un grand MERCI d’avoir été à nos côtés. Toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches.

Publication Facebook originale de Jacques Orhon pour voir les autres photos et commenter